Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

White Knight Chronicles 2

Console : Playstation 3
Éditeur : Sony
Développeur : Level-5
Date de sortie : 8 juin 2011
Multijoueurs : oui
Public : 16 ans et +

Note des membres
1 vote (2.50 / 5)
Posté le Samedi 16 Juillet 2011 par Yonnix
Genre incontestablement en difficulté sur notre génération actuelle, le J-RPG n'est clairement pas au top de sa forme. Si dans le passé ce genre pouvait se galvaniser de sortir d'excellent titre continuellement, abreuvant de ce fait les fans d'un grand nombre d'épopée épique, ce n'est désormais plus le cas. De nos jours, les bons jeux de rôles nippons se font bien rare et les quelques productions faisant le voyage de l'archipel jusqu'à chez nous se doivent d'être accueillies comme il se doit. Et quand ces jeux sortent des mains expertes d'un studio comme Level-5, cela ne peut que nous réjouir encore plus ! Malgré un premier épisode assez moyen et un opus PSP carrément raté, White Knight Chronicles 2 arrive t-il à redorer le blason quelque peu rouillé de sa licence ? Franchement, pas vraiment...

Chronique d'un ramassis de clichés...


Pour commencer, je vais vous expliquer de quelle manière va se dérouler ce test. Nous allons, point par point, nous rappeler quels sont les éléments indispensables à la réalisation d'un RPG japonais digne de ce nom. En agissant ainsi, je pourrai très facilement vous expliquer pourquoi White Knight Chronicles 2 n'en est pas un. Loin sans faut. Bon, le plus important, à mon sens, c'est l'intrigue principale. Il faut que le joueur soit happé, emporté par les évènements, sidéré par la force d'une épopée fantasque ou par le charisme de personnage intéressant. Est-ce le cas dans le titre de Level-5 ? Eh bien si l'on estime de qualité une histoire mainte fois raconté de monde à sauvé, d'un royaume (nommé ici Balandor) en détresse attaqué par un méchant dont je ne me rappelle même pas le nom tant il est insipide (il est bien loin le temps de Sephiroth ou de Kefka). N'oublions pas bien entendu la bande d'ado classique qui, frappée par le destin, se doit de sauver ce petit monde, menée de main de maitre par le sémillant Léonard, grand héros de l'aventure qui grâce à sa super armure (une Incorruptus) tentera une nouvelle fois de rétablir la situation. Enfin, je dis "une nouvelle fois", il serai plus approprié dans le cas de ce second opus le terme "continuer". Car oui, l'histoire du premier n'ayant pas été "totalement terminé" à la fin de celui-ci, c'est tout à fait logiquement qu'elle continue ici. Cela vient d'ailleurs poser un problème, cette suite s'apparente plus à un épisode 1.5 ou bien même à une simple mise à jour qu'à un véritable second opus...

Cela se ressent d'ailleurs sur plein de point. Si dans la première demi-heure de jeu, les décors sont inédits, il n'en sera rien par la suite et l'on constatera avec amertume que la plupart des lieux visités sont repiqués du précédent soft. Un soucis plutôt gênant qui fait qu'un profond sentiment de déjà-vu se fait très vite sentir. Après, le fait que WKC premier du nom soit intégré directement sur le Blu-Ray dans une version remastérisée pourrait nous aider à faire passer la pilule. Les personnes démarrant avec celui-ci pourraient débuter l'histoire par son commencement, mais il faut également pensé à ceux qui ont, innocemment jouer au premier et qui ont du par la force des choses attendre plus d'un an avant de pouvoir bénéficier de la suite de l'histoire, de surcroit en ayant payer plus cher que les autres. Mais bref, pour résumer en quelque mot tout ce qui vient d'être dit : l'intrigue de cette suite est inintéressante, portée par des personnages niais caricaturaux. Toutefois l'ambiance médiévale qui règne arrive, malgré tout, à nous être agréable. C'est déjà ça, mais cela ne rattrape pas grand chose !

Un système de combat mou du genou


Deuxième chose primordiale pour ton bon RPG qui se respecte, son système de combat. A ce niveau, on ne peut nier qu'un certain travail a été fait pour tenter de se démarquer de la conférence. Malheureusement, le tout manque cruellement de rythme et reste bien trop mou pour fonctionner convenablement. Pourtant, l'idée de nous faire choisir les différentes attaques dynamiquement et de les balancer selon une barre se chargeant et rechargeant à vitesse constante n'était pas mauvaise. Cela se rapproche concrètement de se qu'on trouve dans les MMORPG, en moins réussi. En opposition totale avec cela, les joutes d'un titre comme Final Fantasy XIII sont bien plus nerveuses et intenses que n'importe quel affrontement de White Knight. Après soyons clair, les joueurs ayant appréciés les combats du Un apprécierons ceux du Deux : ce sont exactement les mêmes ! Combat de boss à l'intérieur desquelles il faut choisir quelles parties du corps on attaque, création de combos avant la bataille (plutôt bonne chose d'ailleurs), possibilité pour Léonard de se transformer en Incorruptus... On retrouve tout ce qui faisait WKC 1, que ce soit les bonnes ou les mauvaises choses.

Pour le reste, c'est du classique. Les connaisseurs ne seront clairement pas perdu dans l'upgrade par Xp de ses différents pouvoirs et compétences (épée, hache, arc, magie bénéfique ou bien d'attaque etc.), on trouvera aussi bon nombre d'équipements, d'artefacts et nouvelles armes, soit contre le sacrifice de quelque denier chez le marchant, soit caché ici et là dans des coffres à trésor. Enfin, dernière chose assez irritante en ce qui concerne purement le jeu. Le fait qu'il nous soit obligé de faire un nombre indécent d'aller et retour, de va et vient incessant aux quatre coins de la map qui est a au moins le mérite d'être plus ouverte qu'un FF XIII... Si on fait les comptes, ça fait déjà deux choses primordiales que Level-5 a craqué, cela va-t-il s'arranger ? Pas sur. Sauf si l'on aborde le sujet de la durée de vie, et surtout de quel façon nous l'abordons. En effet, soit l'on considère que White Knight Chronicles 2 est une entité fermée et n'incluons dans ce cas-là dans nos calculs que son aventure seule, portant le total à un chiffre de 30-35 heures de jeu. Soit nous admettons que le premier et le second forment un tout et unifions leur temps de jeu respectifs, cela nous amenant à 60 heures, autrement dit le double. A vous donc de décidez de votre vision des choses, pour notre part, ce sera la première proposition.

Une vision du J-RPG à oublier !


Enfin, dernière chose que, vous l'aurez peut-être deviné, White Knight Chronicles 2 rate : la réalisation. Du temps de la génération précédente, un RPG jap' se devait de nous faire rêver, et si son scénario y était pour beaucoup, il ne faut surtout pas oublier le rôle primordiale que jouait la beauté des graphismes. Souvenez vous de Final Fantasy VII, du XII, de Dragon Quest VIII dans un style différent, ou bien encore d'FF XIII (encore lui) plus récemment... Hélas, la plastique du titre de Level-5 est loin d'être reluisante. Techniquement vraiment daté, les textures sont peu détaillées et font sacrément vieillottes. Les animations, qu'elles soient faciales, physiques ou capillaires font peine à voir et l'on sent que l'on a à faire à un titre datant de fort longtemps. Et pour cause, si aucune amélioration n'est été apporté au moteur du premier volet, il faut de plus se dire que ce dernièrement cité est sorti en 2008 au Pays du Soleil Levant, ce qui vous en conviendrez n'arrange rien du tout. Pourtant, le design des différents lieux et environnements n'est pas à jeter. Ne parlons pas à l'inverse du character design des personnages qui lui est à oublier.

Nous conclurons maintenant par quelques écrits et pensés positives. Rapidement, la bande originale, si on ne peut pas dire qu'elle soit fantastique, est clairement agréable à écouter. Les thèmes sied parfaitement à l'ambiance qui, je vous le rappelle, était évoquée en bien en début d'article ! Et puis il faut impérativement parler des fonctionnalités multijoueurs de WKC. C'était l'un des gros arguments de son ainé, c'est grâce à cela qu'il avait pu subsister aux yeux de certains. N'ayant pas évolué d'un iota, on ne restera pas longtemps dessus, du moins dans ce test, dans la réalité ce sera à vous de voir. C'est dans la peau de l'avatar crée au tout début du jeu que l'on prend part à des sortes de quêtes online par lobby de 12 maximum. Dénué de toute intrique, ce qui n'est pas plus mal, certain pourront surement éprouver un plaisir à "leveler" joyeusement à plusieurs. Pour les autres, dont je suis, cela ne rattrapera le profond ennui ressenti lorsque me reviens en mémoire la partie solo. En conclusion et pour boucler la boucle commencer au début, White Knight Chronicles 2 est-il un bon RPG japonais : Non !

VERDICT

Avantages

- Bande originale agréable
- Bonne ambiance médiévale
- Mode Online sympathique...

Inconvénients

- Scénario totalement insipide
- Personnages sans charisme
- Système de combat bien trop mou
- Visuellement ultra daté
- L'exemple parfait du mauvais J-RPG !

Graphismes
2 étoiles
4.0 / 10
Techniquement vraiment daté, des textures aux animations, en passant par le chara' design... Il n'y a pas grand chose à sauver. Peut-être le design des environnements est-il plus inspiré que le reste.
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Partant de bonnes intentions, le système de combat est bien trop mou et ne parvient pas à nous accrocher. Les nombreux aller-retours à effectuer sont également assez énervant.
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
Comptez 30 heures pour arriver au bout de l'aventure principale du deux, doublez ce chiffre si vous débutez par le premier opus.
Bande Son
3,5 étoiles
7.0 / 10
Sans être transcendants, les thèmes musicaux sont de qualité et sied plutôt bien à l'ambiance médiévale du titre.
Scénario
2,5 étoiles
5.0 / 10
Histoire insipide, personnage anti-charismatique... Voici tout ce que l'on ne veut plus voir en terme d'intrigue de jeu de rôle nippon.
Note Globale
2,5 étoiles
5.0 / 10
Soyons clair, je n'ai pas aimé White Knight Chronicles 2. Loin d'être une daube infame dénuée de tout aspect positif. C'est juste qu'il représente tout ce que nous ne voulons plus voir en matière de J-RPG. Comprenez par là une histoire "japoniaise" reprenant bon nombre des éternels poncifs habituels, des personnages sans charismes inintéressant et un système de combat bien trop peu rythmé. Rajoutez des graphismes totalement à la ramasse et vous obtenez un résultat bien peu ragoutant. Les messieurs de chez Level-5 nous avaient habitué à mieux !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

19 Jul. 2011 | 13h03


TeddyWayne
C'était sûr.. Les RPG sont décevants de nos jours .. Pourtant c'est le type de jeux qui t'emmènera te plongera le plus dans une atmosphère ! Gachi.

20 Jul. 2011 | 23h59


Vinz
Revenons à des RPG comme Tales of Symphonia, FF6 & SoM ! nif.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU