Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

The Legend of Zelda : Ocarina of Time

Console : Nintendo 3DS
Éditeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Date de sortie : 17 juin 2011
Multijoueurs : non
Public : 12 ans et +

Note des membres
5 votes (4.60 / 5)
Posté le Jeudi 18 Août 2011 par itokiry
Continuant sa course au déjà vu, déjà exploité, la Nintendo 3DS nous livrait en Juin dernier une énième réadaptation de l’un des opus les plus appréciés de la saga The Legend Of Zelda, Ocarina Of Time. Ayant dores et déjà bénéficié d’une re-sortie sur Gamecube dans un coffret limité avec l’épisode Wind Waker, ainsi que sur console Virtuelle, ce jeu de légende n’en devient pas moins l’un des plus joués de sa lignée. Qui dans l’assemblée n’y a pas touché, voir ne l’a pas finit ? Et c’est bien là le problème, car malgré une refonte graphique et de nombreuses retouches au niveau de la jouabilité, le titre n’en reste pas moins déjà vu. Faut-il l’acheter quand même ?


Un original exceptionnel


The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time sur Nintendo 64, c’est sans doute l’un des jeux qui aura le plus fait parler de la console. S’étant très bien vendu, et ayant bénéficié d’une critique plus qu’élogieuse, le soft avait réussi à réunir les fans de la première heure, septiques quant à la complète modélisation en trois dimensions, et les récents gamers. Proposant de vivre une aventure exceptionnelle et inoubliable, cet épisode restera gravé dans les anales à tout jamais, d’autant plus que les plus jeunes qui n’avaient pas eu l’occasion d’y toucher sur son support original purent s’y adonner plus tard sur Gamecube, dans un coffret spécial avec The Wind Waker, et console virtuelle. Ce qui nous amène à la question que tout le monde se pose : Quel est l’intérêt de cet énième portage ? Avant toute chose, mieux vaut préciser qu’il ne s’agit pas d’un simple portage bête et méchant, mais bel et bien d’un remake. Le titre a en effet été refondu graphiquement de la tête aux pieds, et son gameplay a bien entendu été adapté aux capacités de la Nintendo 3DS. De là à dire tout de suite qu’il faut se le procurer, il y a un pas que je ne franchirais pas dans l’immédiat, certaines questions restant en suspend. Mais il est vrai que la première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on regarde la ludothèque de la console, Ocarina Of Time 3D compris, c’est qu’elle manque cruellement de nouveauté ou de jeux phares. Menés par un Street Fighter 4 excellent, mais encore une fois déjà vu, les titres de la 3DS sont bien trop régulièrement des portages dont on a souvent touché l’original. Et malheureusement, les quelques jeux totalement nouveaux ne sont pas des meilleurs, et restent cachés derrière les autres, comptabilisant un succès critique et commercial bien supérieur.

Si sur Nintendo 64 il avait créé la surprise avec sa modélisation en trois dimensions fine et détaillée, Ocarina Of Time n’aurait pas reçu le même accueil sur 3DS s’il n’avait pas bénéficié d’une refonte totale. En effet, le fossé technologique entre les deux montures est bien trop conséquent pour qu’un simple portage non retouché ne soit toléré. Car ce qui était perçu comme ravissant à l’époque semble beaucoup trop grossier aujourd’hui. Et heureusement, même si les deux softs peuvent sembler identiques au premier bref coup d’œil, ce remake est bel et bien beaucoup plus joli et un poil moins archaïque. Même si, sur le fond, la vague impression que rien n’a changé plane, une fois notre Nintendo 64 allumée afin de faire la comparaison, le doute n’est plus possible. Les textures sont beaucoup moins grossières, beaucoup plus raffinées, et les personnages moins géométriques. C’est le jeu tout entier qui a subit une amélioration, colorant un peu plus l’univers. La 3D est de surcroît très agréable, et rend cet Ocarina Of Time encore plus beau qu’il ne l’était déjà. Rarement cette fonctionnalité dont l’intérêt reste controversé n’a été si agréable. Et même si les animations sont quasiment identiques, et donc un peu raides par moments, le tout reste incroyablement bluffant, car le jeu conserve l’esprit de l’original à la perfection tout en l’améliorant de belle manière. Musicalement c’est le même constat. Les morceaux sont toujours les mêmes, mais légèrement réorchestrés, retravaillés, afin que le tout soit plus joli dans notre oreille. Et même si l’on pourrait penser que les hauts parleurs de la 3DS produiraient un son moins harmonieux que celui d’une télévision classique, le contraire, bien qu’étonnant, se produit. De même pour les bruitages et sons, plus fins. Encore une fois, l’esprit a été conservé, tout en affichant un raffinement plaisant.


Joystick + écran tactile


Il est loin le temps où le joystick peu ergonomique de la Nintendo 64 faisait l’affaire. Enfin, pas seulement celui là d’ailleurs, mais toute cette bonne vieille manette en forme de trident. Pas forcément bien conçue, et surtout loin d’atteindre le niveau d’ergonomie de celles de maintenant, elle n’est heureusement plus d’actualité. Et la 3DS possédant ses touches propres, son joystick analogique très agréable et souple, ainsi que ses fonctionnalités exclusives, il est logique que la prise en main ait été quelque peu repensée. Encore une fois sans dénaturer l’esprit original, Ocarina Of Time 3D tire à fond parti de l’écran tactile pour y afficher toutes sortes de choses sur lesquelles il suffira de poser son doigt pour interagir. On y retrouve les objets que l’on aura assigné aux boutons X, Y et B, ainsi que deux autres que l’on ne pourra utiliser que via cet écran. Mais ce n’est pas tout, grâce à lui, vous pourrez aussi accéder à l’ocarina d’un simple tapotement, et ne serez plus obligés de le sélectionner dans le menu de pause, chose qui prenait beaucoup de temps dans les versions antérieures. Y sont affichés aussi la jauge de magie, le nombre de cœurs, de rubis, et le plus important : la carte d’Hyrule. Cette dernière est complétée par un croquis de la carte du lieu dans lequel nous nous trouvons sur l’écran supérieur, bien pratique pour se repérer dans les donjons, parfois un peu labyrinthiques. Enfin, accéder aux différents menus (les immanquables Quête, Carte, Objets), il suffira encore une fois de toucher la partie inférieure tactile de la console. Encore une fois, ceci nous fait gagner pas mal de temps, puisque l’on est plus obligés de switcher entre chacun d’eux pour effectuer ses petits réglages et autres. Et pour sauvegarder, il suffira d’appuyer sur la touche Start ou Select, permettant par la même d’accéder aux options basiques.

Maintenant que l’espèce de joystick bizarre de la manette de Nintendo 64 a disparu, laissant place à celui de la 3DS, beaucoup plus souple, doux, agréable et classieux, les déplacements en touts genres ne posent plus aucun problèmes. Comprenez par là que si quelques passages un peu ardus de plateforme s’avéraient complexes en raison d’un manque de précision de la part du pad et du joystick de la console il y a quelques années maintenant, ce n’est plus le cas dans cette version. Au contraire même, pour se planter lamentablement comme ce pouvait être le cas parfois dans les portages antérieurs et l’original, il faut vraiment le faire exprès. Les mouvements coulent tout seuls, et Link comme Epona se laissent diriger sans la moindre réticence ou lourdeur. D’ailleurs, le cheval de notre bonhomme tout de vert vêtu s’avère un poil plus souple à diriger. On retrouve le système d’esquive, si grisant face aux ennemis coriaces du jeu, qui n’a pas pris une ride. D’ailleurs, mieux vaut se méfier des monstres classiques comme des boss, car si par le passé ils étaient vifs et violents, ces quelques années à sommeiller ne les aura pas rendu plus mous. On remarquera avec étonnement que la gyroscopie peut ici être utilisée pour viser avec l’arc, le boomerang, le grappin ou encore juste pour regarder autour de soi en vue à la première personne. Et même si dans un premier temps on se demande à quoi cette fonction qui fait un peu gadget pourra bien servir, on se prête au jeu assez vite, d’autant plus que cela permet de viser plus rapidement et plus précisément. Enfin, rien d’autre n’a changé. Ce qui veut dire que le nombre effarant de bonnes idées que l’on trouvait précédemment, comme le bouclier de bois qui part en cendres lorsqu’il touche les flemmes, ou encore le système de touches sur lesquelles appuyer pour se servir de l’ocarina et jouer des morceaux aux pouvoirs multiples, ont été conservées. Du coup, on est simplement en droit de regretter qu’il n’y ait pas de donjons ou quêtes supplémentaires, mis à par ceux/celles contenues dans la Master Quest.


Faut-il se le procurer ?


En voilà une question difficile que celle-ci : Faut-il se procurer ce The Legend Of Zelda Ocarina Of Time 3D ? Et cela est en grande partie dû au fait que plusieurs réponses sont applicables. En premier lieu, si l’on ne possède pas de version antérieure à celle-ci de cet épisode somme toute exceptionnel de la saga et que l’on possède une Nintendo 3DS, alors le doute n’est pas permis. Dans ce cas, il faut se saisir de son porte monnaie et courir au magasin spécialisé le plus proche pour se l’acheter. Ne pas faire cela reviendrait à se priver de l’un des plus grands jeux vidéos de tous les temps, et ça c’est pas cool. Si vous possédez une autre version par contre, la réponse en devient beaucoup plus complexe. Pour répondre à cette question dans ce cas de figure, il faut d’abord en poser deux autres : La maniabilité de l’original (ou de la version que vous possédez) vous convient-elle parfaitement ? Si la réponse est non, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire, le gameplay de cet opus ayant été réajusté et optimisé à fond grâce aux fonctionnalités de la console. Mais avant de vous saisir de votre carte bleu et d’aller rendre visite à une boutique spécialisée, posez vous cette seconde question : Etes vous prêts à dépenser cinquante euros dans un jeu dont vous possédez déjà une copie, certes moins jolie et un poil moins maniable, mais identique dans la construction ? Et malheureusement, à ceci il n’existe pas de réponse miracle, c’est à vous de vous faire votre propre opinion et de l’acheter ou non. Après, vous pouvez être influencés par le fait que le jeu regroupe la version normale du jeu, ainsi que la Master Quest, c'est-à-dire une version secondaire plus difficile. Il possède aussi un tout nouveau mode qui permet de se refaire tous les boss un par un, à l’intérêt limité, mais qui a le mérite d’exister et de booster un peu la durée de vie déjà énorme du titre si l’on adhère au concept. Et si vous refusez de vous lancer dans l'aventure, de peur qu'elle ne soit trop compliquée, rassurez vous en constatant que des pierres de vision pourront vous permettre de voir comment faire pour passer tel ou tel passage.

VERDICT

Avantages

- Beau
- Long
- Maniabilité adaptée au support
- La 3D est agréable et rend les décors plus jolis
- La Master Quest est incluse
- Un mode Boss Rush exclusif

Inconvénients

- Déjà vu

Graphismes
4,5 étoiles
8.5 / 10
On reconnaît bien là la patte artistique de l’opus original, mais améliorée à l’aide d’un subtil mélange de textures fines, de couleurs un poil plus vives et de personnages moins cubiques. Le tout offre un résultat bluffant, puisque totalement dans l’esprit de la version d’antan, tout en étant très joli et remis aux goûts du jour. Pour autant, certains aspects restent un peu rustiques, comme certaines animations, mais sans sabrer le constat final : le jeu est magnifique ! Et cela est poussé à son paroxysme lorsque l’on pousse le curseur de 3 dimensions, et que l’on se rend compte que Ocarina Of Time est l’un des jeux qui se sert le mieux de cette fonctionnalité controversée.
Jouabilité
5 étoiles
9.5 / 10
Si sur Nintendo 64, Gamecube et Wii (via téléchargement monnayé) le jeu souffrait de quelques problèmes de maniabilité, comme une certaine lourdeur par moments ou une caméra parfois hasardeuse, ici on ne reprochera rien au titre. La caméra a été légèrement optimisée pour permettre une lisibilité de l’action beaucoup plus importante et facile, et le joystick de la 3DS rempli à la perfection son contrat en offrant une fluidité de déplacement impressionnante. De plus, l’écran tactile et la gyroscopie apportent une ergonomie et une rapidité d’action dans le besoin très plaisante et grisante.
Durée de vie
3,5 étoiles
7.0 / 10
Proposant l’aventure originale ainsi que la Master Quest, quête plus difficile, le jeu occupera un bon bout de temps si l’on accroche à ce savant mélange d’exploration et d’aventure qu’il nous sert. De plus, le mode inédit permettant d’affronter une novelle fois chaque boss un par un pourra booster encore un peu le temps passé au dessus de notre 3DS.
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Comme c’était le cas dans l’original et dans ses portages, cette version ne possède pas le moindre doublage. Seuls quelques cris sont au rendez vous pour ponctuer les scènes de dialogues ou de combat. Mais ceci n’est en rien gênant, puisque la série a toujours su offrir au joueur une immersion totale sans proposer de réels dialogues soutenus par des voix. La musique contenue dans la cartouche de Nintendo 64 était déjà bonne, mais une fois arrangée sur sa lointaine cousine la 3DS, le tout est incroyablement harmonieux.
Scénario
3,5 étoiles
7.0 / 10
L’histoire on la connaît tous, celle de Link qui part sauver la princesse Zelda enlevée par le méchant Ganondorf. Ici elle est très bien cousue, et agrémentée de multiples rebondissements bien amenés que l’on suivra avec beaucoup de plaisir. La construction très particulière du jeu lui offre de plus un capital originalité des plus hauts, même si beaucoup l’on déjà terminé dans sa version d’origine. Enfin, passer de l’âge enfant à l’âge adulte à volonté est toujours aussi grisant.
Note Globale
5 étoiles
9.5 / 10
Si le jeu a déjà été terminé dans sa version originale par beaucoup de gamers, il n’en reste pas moins l’un des monuments incontournables du jeu vidéo pour sa grande richesse et son originalité certaine. Rarement on a pris autant de plaisir sur un jeu que sur ce Zelda Ocarina Of Time, ce qui lui offre sans souci une place dans le cœur de bon nombre de joueurs. Reste la question fatidique : Dois-je l’acheter ? Ce à quoi il faudra asséner un oui en cas de non possession d’une version antérieure. Par contre, dans le cas contraire, vous devrez vous-même vous forger votre propre opinion. Mais en attendant, une chose est sûre, grâce à ses nombreuses qualités, son contenu conséquent et son gameplay adapté aux fonctionnalités de la Nintendo 3DS, cet Ocarina Of Time 3D s’impose sans peine comme le meilleur jeu de la console depuis sa sortie. Peut-être sera-t-il détrôné un jour, mais ceci est une autre histoire…
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
Développeur iOS
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2021 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU