Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Summer Stars 2012

Console : WII
Éditeur : Deep Silver
Développeur : 49Games
Date de sortie : 17 mai 2012
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
1 vote (2.00 / 5)
Posté le Samedi 09 Juin 2012 par Yonnix
"Bon les gars, les Jeux Olympiques : ça commence le 27 juillet. Les gens, ils aiment bien les J.O., alors je veux un jeu, dédié à l’événement, pour dans trois mois ! Au diable la licence officielle, elle appartient déjà à Sega, faisons un titre générique, aux épreuves aussi fadement numérisées que déjà-jouées. Soignez-moi la jaquette par contre. Elle fera illusion. Des éditions Move et Kinect ? Parfaites en complément de la version Wii. Oh, il sent bon ce projet !". Ceci, est le discours potentiellement tenu par l'un des chefs de projet de chez 49 Games, avant de lancer le développement du truculent Summer Stars 2012.

Ratage Olympique


En soit, proposer une adaptation d'un événement sportif n'a rien de véritablement répréhensible. Depuis que le jeu vidéo existe, les éditeurs n'ont eu de cesse de sortir des titres de ce genre, qu'ils soient orientés arcade ou simulation. Non, critiquer Deep Silver pour ce Summer Stars 2012, simplement à cause de ses allures d'arrivistes profiteurs, serait aussi idiot que de maugréer sur Electronic Arts et ses rééditions annuelles de la série FIFA. On comprend l’intérêt financier, mais reste bouche bée face à la qualité du travail réalisé. C'est là que l'analogie EA / Deep Silver, ne tient plus. Car on a bien du mal à s'émerveiller devant le titre de l'éditeur allemand. Quand bien même les ressources et le temps de développement dont disposait 49 Games, furent loin d'être conséquent : ce n'est pas notre problème. A l'inverse, cela le devient lorsque l'on passe à la caisse, que l'on débourse une trentaine d'euro, et se retrouve avec un jeu disposant de si peu d’intérêt. Oui, Summer Stars n'a pas grand chose pour lui, transpose avec fadeur les dix huit épreuves officielles des Jeux Olympiques, retranscrit sans talent la ferveur qui entourera l’événement londonien, et décevra sans nul doute possible à la fois fan et béotien de la compétition, qui auraient le malheur de se le procurer. Naïfs qu'ils seraient de s'être fait avoir par une jaquette qui ne laisse effectivement paraître de rien. Nonobstant l'absence de toute trace de licence officielle.

Dès le lancement du jeu, menu principal en visu, le constat : l'ensemble est d'apparence super cheap. D'apparence seulement ? Non, si vous ne l'aviez encore saisi. Deux modes de jeu sont proposés. La Carrière, et la Partie rapide. La première se résume à la réunion organisée, telle l'ascension d'une nation sportive - à choisir parmi un grand nombre disponible - du niveau amateur à la consécration olympique, des dix huit épreuves jouables comme on le souhaite du second. Plutôt bien fichu, le joueur gère ses quelques athlètes, prend part aux différentes compétitions, gravit les échelons, enchaîne les médailles d'ors - trop facilement ? - et acquiert de l'expérience qu'il peut par la suite utiliser pour obtenir de nouvelles capacités - plus de vitesse pour la course, par exemple. Dans l'absolu, ce mode est convenable, et peut occuper de nombreuses heures, si les séquences de jeu qui le compose ne lassaient pas aussi rapidement. Tantôt tout juste potable, parfois carrément ridicule. Summer Stars oscille entre le moyen et le médiocre. Ses recettes ne sont pas nouvelles, connues depuis Track & Field – Atari ST, 1983 –, où l'on devait déjà tapoter et actionner frénétiquement les boutons de son pad, avec pertes et fracas dans de nombreux cas. Ici, ce sont les Wiimotes et Nunchucks que l'on agite comme des forcenés. Verticalement (les courses), en cercle (natation), tout en appuyant sur B de temps à autre. Amusant les premiers instants, surtout à plusieurs, bien lassant à la longue. Idem pour les séries de mouvement à réaliser (trampoline et plongeon), et le tir à l'arc. Mention de la honte décernée par ailleurs, à l'épreuve d'escrime, renommée « Joutes verbales ». Notre opposant nous balance une vacherie, et l'on doit sélectionner parmi une liste la bonne rengaine. La séquence se déroulant ensuite sous nos yeux. Affligeant. Un dernier mot discret, par respect pour les concepteurs, sur les graphismes tout bonnement hideux, du moins en ce qui concerne la version Wii, ainsi que l'aspect sonore totalement insipide – l'ambiance est d'une triste pauvreté. Voilà qui conclu de façon logique le portrait peu ragoutant de Summer Stars 2012, désormais rhabillé pour l'hiver, sorte de comble paradoxal, pour l'adaptation des Jeux Olympiques d'été.

VERDICT

Avantages

- Jouable à quatre
- Quelques épreuves convenables
- Mode Carrière pas trop mal pensé

Inconvénients

- Visuellement hideux
- Ambiance navrante
- Pas de licence officielle
- Certaines épreuves tout juste potables
- D'autres carrément ratées...

Graphismes
1,5 étoiles
3.0 / 10
Ok, on est sur Wii. Rien n'excuse cependant ces modèles de personnages hideux, ces décors aux textures d'un autre âge, et cet aliasing permanent.
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Les épreuves les plus réussies amuseront, si jouées à plusieurs, quelques minutes. Pas plus. Les plus ratées, elles, laisseront le joueur affligé.
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
Si l'idée de passer des heures à faire les mêmes séquences, de surcroît peu enthousiasmantes, ne vous effraie pas. Alors oui, Summer Stars dispose d'une durée de vie convenable.
Bande Son
2 étoiles
4.0 / 10
Les commentaires, qui plus est seulement en anglais, sont mous. L'ambiance, sensée retranscrire la ferveur des J.O., est d'une triste pauvreté.
Scénario-
Note Globale
2 étoiles
4.0 / 10
Summer Stars n'a pas grand chose pour lui, transpose avec fadeur les dix huit épreuves officielles des Jeux Olympiques, retranscrit sans talent aucun la ferveur qui entourera l’événement londonien, et décevra sans nul doute possible à la fois fan et béotien de la compétition, qui auraient le malheur de se le procurer. Naïfs qu'ils seraient de s'être fait avoir par une jaquette qui ne laisse effectivement paraître de rien, nonobstant l'absence de toute trace de licence officielle. Voilà qui conclu de façon logique le portrait peu ragoutant de Summer Stars 2012, désormais rhabillé pour l'hiver, sorte de comble paradoxal, pour l'adaptation des Jeux Olympiques d'été. Espérons être plus enthousiasmé par le Londres 2012 de Sega, détenteur des droits officiels.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU