Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Street Fighter X Tekken

Console : PC
Éditeur : Capcom
Développeur : Capcom
Date de sortie : 11 mai 2012
Multijoueurs : oui
Public : 12 ans et +

Note des membres
3 votes (3.33 / 5)
Posté le Jeudi 31 Mai 2012 par Zefi
Bien qu’éditeur et développeur de mauvais augure pour beaucoup de joueur, Capcom aura encore une fois frappé un grand coup dans le domaine du versus fighting. Rappelez-vous ça ne date pas de si loin, alors que l’on pensait le genre tombait en désuétude, Capcom sort à grand coup de marketing, Street Fighter 4. Un titre très attendu, certes au nom vendeur, mais à la dynamique exceptionnelle. Puisque grâce à ce succès ayant rapporté très gros à son éditeur, les jeux de baston profitèrent également de cette mouvance pour multiplier les offres et diversifiés le choix des joueurs.

Capcom tente néanmoins d’avancer en se penchant sur l’après street Fighter 4. Point de « cinquième » version mais un cross-over dantesque réunissant les protagonistes de sa licence phare et celle de Namco, Tekken. Une annonce tonitruante qui débarque enfin sur nos PC. Cependant, la tache ne s’avère pas des plus simplistes, l’objectif de créer un engouement aussi gargantuesque que précédemment, pourrait être aussi une véritable désillusion. Un projet casse gueule en somme aussi bénéfique que malencontreux selon le résultat final.

Comment se déroule les affrontements ?



Il est vrai que les deux séries ne partagent aucun points communs, d’emblée la limitation du terrain de jeu varie grandement. Street Fighter se cantonne à un plan en deux dimensions, dont les déplacements s’effectuent vers la droite ou la gauche sans possibilités latérales. A contrario, Tekken offre un environnement plus libre avec des pas de côté, utilisant une superficie plus large et dans un espace en trois dimensions. De ce côté-là, Street fighter X Tekken emprunte tous les éléments de la saga Capcom.

Les affrontements opposent deux équipes constituées de deux personnages chacune. (Bien qu’il soit possible de jouer à quatre) Un choix logique lorsque l’on se penche un peu plus en profondeur sur le système de jeu mis en place. Ce dernier instaure un principe de Juggle à l’image de Tekken, ce mot barbare dénonce la possibilité d’enchaîner un adversaire grâce à des rebonds. Certains coups possèdent comme priorité, de pouvoir enchaîner juste derrière avec un autre enchaînement, sans que le joueur adverse ne puisse changer la donne. Déjà meurtrier si une brèche s’ouvre à travers la garde, l’ajout d’un système de Tag (un second personnage prenant la place de son compatriote), peut grâce à l’utilisation d’une portion de la barre de super, débarquer et continuer à maltraiter son opposant. On se retrouve avec des combinaisons à rallonges, dont les débutants regretteront rapidement l’instauration. D’autant plus, qu’éliminer un seul protagoniste adverse revient à remporter le round.

Le titre bien qu’accessible, laissera rapidement les joueurs les plus mauvais sur le carreau. Facile à prendre en main, comme en témoigne le fait de pouvoir changer de personnage automatiquement –sans consommer une barre de spéciale – en tapotant une série de touches prédéfinies. Léger, Moyen, Fort. ; Pieds ou poing. Pourtant, on se rend rapidement compte, selon les personnages adverses, qu’un joueur maitrisant seulement les combinaisons de bases (avec juggle à l’appuie), atomisera sans aucunes difficultés le dernier arrivant. Là ou le bat blesse, c’est que le titre ne possède pas cette particularité de match-up (connaissance du personnage adverse), et qu’il se base sur l’apprentissage des combos à rallonge.

L’intégration des personnages de Tekken, se révèle-il bonne ?



Énigmatique durant de nombreux mois, cette question pouvait laisser penser au pire. D’autant plus, qu’aucun personnage ne possèdent à l’origine, un moyen d’attaquer à distance. Si l’on remarque quelques changements volontaires et finalement pas si dérangeants, nous sommes forcés de reconnaitre qu’un énorme travail a été effectué pour les intégrer au mieux. A défaut de rivaliser à distance, ils remportent aisément la palme de l’efficacité au corps à corps. C’est sur cette complémentarité que Capcom a souhaité travailler, en essayant d’ « obliger » le consommateur à intégrer par équipe de deux, un protagoniste de chaque horizon.

Finalement la plus grosse difficulté aura été d’imprégner ces personnages, d’un gameplay à la Street Fighter (coups en EX, attaques ultimes...). Un véritable défi relevé de main de maitre, puisque quasiment tous les protagonistes possèdent un moyen d’éviter avec un timing serré, une avalanche de boules de feu. Ils obtiennent avec cette transposition de nombreux coups typiques de la saga Street, Hwoarang peut descendre d’un saut avec un coup de pied horizontal à la manière de Rufus, il possède également un « shoryu » demandant la même manipulation qu’à l’accoutumée… De la même manière, graphiquement ils bénéficient d’un traitement quasiment parfait et se révèlent même plus agréables à regarder que les personnages de Street Fighter. Un paradoxe qui a le don de faire sourire.

Qu’est-ce qui cloche ?



Loin d’être parfait et souvent décrié malgré le fun qui se dégage de cette production, Street Fighter X Tekken ne réitère pas la prouesse graphique de son « prédécesseur ». Une réalisation en demi-teinte regorgeant de couleurs criardes, des décors en manque d’inspirations ainsi qu’un rendu « sale ». Si par le passé, le coup crayonné qui sublimé des environnements magnifiques en tout point, pour le coup il n’apporte strictement rien. A l’image des musiques dont personne ne se souviendra. Pour ce qui est des bruitages, ils ajoutent aux joutes déjà dynamiques, un surplus de violence bénéfique. Pourtant, cela ne concerne uniquement la partie solitaire ou le versus locale, puisque le mode en ligne accueille un défaut déjà présent, autrefois, sur console. L’absence de son, ou par moment, la présence de bruitages saturés apparaissant quand bon leur semble. Désespérant.

Une nouveauté qui divise à plus forte raison, l’apparition de Gems apportant un bonus aux combattants. Le joueur constituera son stock de trois Gems pouvant par exemple améliorer la vitesse de déplacement ou encore déchopper automatiquement même si l’on rate cette dernière. En sachant que le nombre s’élèvent à plus de deux cent, ces dernières influent littéralement sur le déroulement d’un combat. Bien qu’elles s’activent selon quelques principes prédéfinis selon chacune d’entre elles (trois coups spéciaux à la suite…), un joueur ne prenant pas le temps de se pencher dessus, se verra irrémédiablement affaiblit. Tout comme le « mode Pandora » que l’on active lorsque la mort approche. En sacrifiant un personnage, le second entre en transe et dispose d’une limitation de temps pour mettre KO son adversaire. Malgré de nombreux matchs, cette feature anecdotique ne bouleverse jamais l’issue d’un combat d’après mon expérience personnelle. Un dernier petit mot sur le multi qui abandonne l’idée de mettre en place des « serveurs » pour se diriger vers une alternative moins concluante.

Verdict : Street Fighter X Tekken ne remplacera aucunement le jeu phase de Capcom à l’heure d’aujourd’hui. Notamment lorsque l’on se penche d’avantage sur les nombreux défauts, et plus que ces derniers, le fait de savoir que sur la galette repose une douzaine de personnage déblocables, par un DLC payant, n’attire aucunement le joueur. Les ventes s’en ressentent avec un succès modeste. A force de trop tirer sur la ficelle, elle finit par casser, Capcom a en un sens tué son propre bébé. Le joueur commencerait-il à prendre conscience de ce phénomène nauséabonde ?

VERDICT

Avantages

Les personnages de Tekken
Amusant
De nouveaux coups pour les protagonistes issus de SF
Système de jeu particulier

Inconvénients

Un mode solitaire anecdotique
Matchmaking
Système de jeu particulier
Des sons absents lors des joutes sur le net
DLC à foison (costumes, Gems et personnages supplémentaires à venir)
Un mode histoire risible

Graphismes
3,5 étoiles
6.5 / 10
Une profusion de couleurs et d'effets légérement ratés, un rendu moins propre et agréable que Street Fighter 4. Heureusement que les mimiques des personnages toujours aussi hilarantes séduisent.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Un titre nerveux, appréciable mais qui ne conviendra pas à tout le monde. Personnellement si l'on accepte d'y voir un jeu défoulant et peu sérieux, ST X Tekken distribuera de la bonne humeur.
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
A croire que le genre se contente de mode solitaire anecdotique (Arcade) tout en proposant les immanquables défis et traning. On attendait quand même un contenu plus étoffé.
Bande Son
3 étoiles
6.0 / 10
Des thèmes musicaux insupportables, des bruitages absents en ligne... Une grosse déconvenue.
Scénario-
Note Globale
3 étoiles
5.5 / 10
La note reflète le manque de considération par rapport aux consommateurs, en témoignent la présence de très nombreux DLC, d'un manque flagrant de soin (Les bruitages inexistants sur le net). Capcom ne mérite aucun traitement de faveur lorsque ces derniers se moquent ouvertement des joueurs.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU