Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Spectrobes : Beyond The Portal

Console : Nintendo DS
Éditeur : Disney Interactive Studios
Développeur : Jupiter
Date de sortie : 27 novembre 2008
Multijoueurs : oui
Public : 7 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Dimanche 30 Novembre 2008 par philyra
Spectrobes: Les Portes de la Galaxie pour Nintendo DS s’annonce comme une suite ambitieuse des aventures de Rallen et Jeena, officiers de la patrouille interplanétaire qui découvrent, déterrent, réveillent et entraînent de mystérieuses créatures fossilisées, appelées Spectrobes. Ces derniers leur servent ensuite d’alliés indispensables au combat qui nous oppose avec les Krawls. Un scénario qui peut paraître convenu mais en vérité on est immédiatement happé par l’ambiance futuriste du soft...

On prend les mêmes et on recommence

Le jeu se situe dans le système de Nanairo, constitué de sept planètes en rotation autour du soleil. En un jour funeste qui marqua le début du premier épisode, des créatures capables de dévorer des mondes entiers apparurent. On les appelait les Krawls. Deux officiers de la patrouille interplanétaire de Nanairo, Rallen et Jeena, étaient alors en pleine mission d’investigation lorsqu’ils découvrirent le sarcophage cryogénique d’Aldous, un homme venant d’un lointain système solaire. C’est lui qui le premier révéla à Rallen l’existence des Spectrobes, et la possibilité de contrôler leur immense pouvoir. Ces êtres de lumière anciens et puissants seront donc la réponse à la menace représentée par les Krawls et ils aideront notre fougueux héros à s’en débarrasser. La paix était depuis revenue, mais comme d’habitude, ce beau silence improductif ne pouvait pas durer.

C’est dans ce contexte que commence notre deuxième épisode mettant en scène nos deux officiers, avec une introduction telle que décrite précédemment mais illustrée par des artworks colorés et de belle qualité. Parlons des graphismes justement. La comparaison avec le premier épisode s’impose et force est de constater que des améliorations ont été faite. On notera surtout une finesse de la 3D accrue et un design vraiment réussi concernant la centaine de Spectrobes (tous réalisés en 3D soi dit en passant), mais aussi les ennemis. Mention spéciale pour les avatars des principaux méchants du jeu qui y gagnent une vraie identité. A ce propos d’ailleurs, la majorité des phases de dialogues sont agrémentées d’illustrations des personnages. Les protagonistes n’ont pas changé radicalement et conservent donc un côté un peu niais et gamin comme c’était le cas avant. La variation des situations et donc de ces fameuses illustration permet tout de même une lecture dynamique bienvenue. Autrement, on remarque également des efforts pour améliorer les angles de caméra, plus proches et plus faciles à changer (le bouton L permettant de replacer l’angle directement derrière le héros notamment), et les interfaces de jeu. Une mini-carte et quelques caractéristiques sont désormais visibles à tout instant sur l’écran supérieur. Ce même écran qui sera mis à profit de manière bien plus efficace lors des cinématiques 3D qui ponctuent l’aventure. Une belle réussite niveau qualité au point qu’on aurait demandé d’en voir plus souvent… Enfin, nouveauté de taille avec la possibilité d’incarner Jeena au cours de missions spéciales durant lesquelles son expertise technique est nécessaire. Pas toujours d’un grand intérêt mais ça a le mérite d’essayer de renouveler l’action.


Toujours prêt au combat

Pour ceux qui le connaissent, Rallen est réputé pour être une tête brûlée. Il ne rate pas une occasion de prendre des risques et les combats ne l’effraient pas. Pour nous, joueurs que nous sommes, cela signifie que nous aurons seront amenés très rapidement à profiter de tous les aspects. En définitive le jeu se lance assez vite. Ainsi, les Krawls ont repris les armes et un haut commandement ennemi bien mieux organisé que précédemment part en guerre contre le système Nanairo en visant tout ses moyens de défenses. Première cible : les centres de recherche sur les Spectrobes. Il résulte de leur attaque une avarie de matériel qui vous fait perdre toutes les données récoltées sur les Spectrobes, un excellent moyen de reprendre tout à zéro en conclusion, sans compter que le mystérieux vaisseau que vous étiez en train d’étudier s’envole vers d’autres cieux, avec à son bord une mystérieuse ennemie et Aldous, retenu contre son gré.

Lors de votre aventure contre cette nouvelle menace grandissante vous serez amené à parcourir divers environnements fondamentalement différents qui ont demanderont une certaine adaptation par rapport à vos habitudes de travail. On passera ainsi d’un milieu hostile de lave en fusion à un paysage de la glace. Sans compter les dunes de sable ou de cristal… Ce seront surtout vos méthodes d’excavation qui seront à revoir, certains outils étant adaptés à creuser la glace, la lave ou un autre élément. En effet, une partie du jeu repose sur la recherche d’éléments enfouis sous terre. Comme vous avez perdu toutes données concernant les Spectrobes, il va falloir déterrer leur forme fossilisée et les réveiller de nouveau. Pour le collectionneur, cette étape peut rallonger extraordinairement la durée de vie du jeu, sinon, c’est surtout déterrer les minérocs qui vous prendra votre temps. Ces derniers servent de nourriture aux Spectrobes, éléments quasiment indispensables à leur évolution.

Il y a deux étapes principales dans la vie de ces créatures. Au début ils sont jeunes et peuvent être votre compagnon. Ils sont ceux qui vous permettent de scanner une zone pour en découvrir les secrets. Sans eux vous ne pourrez pas voir où se trouvent les fossiles et autres objets à déterrer. Sans compter que si vous êtes dans une zone hostile, ils ne seront à vos côtés que lorsque vous aurez décimé tous les ennemis présents. Ensuite ils deviennent adultes et constituent vos combattants. En conséquence ils ont des points de vie, d’attaque, de défense et passent des niveaux. Les minérocs augmenteront leurs caractéristiques. Deux Spectrobes sont nécessaires pour se lancer sur un champ de bataille et jusqu’à quatre renforts peuvent arriver.

Incubation et réflexion

Pour bien s’en occuper, les Spectrobes sont à placer dans un incubateur. Celui-ci est situé dans votre tout nouveau et tout beau vaisseau intersidéral, et il est relié à votre prizmod (le menu du jeu). C’est dans cet endroit que vous pourrez les nourrir, et lorsque les plus jeunes se metteront à briller, le temps sera venu de les faire évoluer. Les conditions peuvent être améliorées selon que l’on place le Spectrobes dans un type d’environnement qui lui est approprié. On trouve trois genre de créatures : Aurora, Corona et Flash. Le jeu fonctionne selon force et faiblesse entre chacun. En clair, Aurora plus fort que Flash, Flash plus fort que Corona, et Corona plus fort qu’Aurora. Ceci à plusieurs influences notables. Tout d’abord lors des phases d’exploration vous serez amené à scanner des portes. Selon le type de couleurs celle-ci vous devrez avoir comme compagnon un Spectrobes du type opposé pour pouvoir traverser le portail. Chose suffisamment importante à noter car ces zones sont riches en minérocs puissants. Sinon, le type agit sur les points de dégâts et devra être pris en grande considération lors des combats car outre cela, les subtilités ne sont pas légion. Pour dynamiser l’ensemble nous avons droit à la musique qui dans les phases extérieures s’avère agréable mais répétitive. Sinon seuls deux coups spéciaux sont disponibles par créature dès qu’une barre d’énergie est remplie, et tout s’active par l’intermédiaire des boutons.

Le stylet est en effet réservé à l’interaction dans les menus, les phases de fouilles, et le micro pour le réveil des Spectrobes. Les capacités de la DS sont donc utilisées à bon escient mais demeurent sous-exploité dans l’ensemble. Pour le reste on critiquera aussi l’aspect un peu trop linéaire du scénario et l’unique sauvegarde disponible. Celle-ci se trouve d’ailleurs dans le cokpit du vaisseau ce qui supposera quelques aller-retour. Cependant, lors d’un game-over, l’aventure reprend sur la zone précédant l’arrivée sur le champ de bataille. Et enfin, pour ceux qui voudraient mettre de côté les aspects redondant et dirigiste du titre quelques instants, il existe désormais un système de combat en ligne pour deux joueurs utilisant la connexion Wi-Fi Nintendo. Un bon moyen de tester la puissance de ses Spectrobes, de profiter du jeu autrement, et de rallonger habilement la durée de vie.

VERDICT

Avantages

- réalisation de qualité
- bonne traduction
- bonne durée de vie
- combats wi-fi
- environnements variés
- design des Spectrobes
- ambiance futuriste
- les cinématiques

Inconvénients

- une seule sauvegarde
- scénario linéaire
- un peu niais parfois
- stylet sous-exploité
- fouilles répétitives
- combats peu subtils
- musiques vite oubliées

Graphismes
4 étoiles
8.0 / 10
Spectrobes : les portes de la galaxie profite des améliorations graphiques apportées par rapport à l'épisode précédent. On soulignera la qualité de la 3D et des cinématiques notamment.
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
Le stylet malgré une sous-exploitation s'insère très bien dans les phases de jeu. Et sinon les angles de caméra sont désormais mieux gérés et c'est un vrai plus.
Durée de vie
4 étoiles
8.0 / 10
L'aventure en soi reste dans le domaine du normal mais dès qu'on se lance dans la collection des Spectrobes la durée de vie devient extraordinaire. Et on n'oublie pas le mode online assez réussi même si limité aux combats.
Bande Son
2 étoiles
4.0 / 10
Rien, mais alors rien de transcendant. Elles seront vite oubliées car finalement assez répétitives.
Scénario
3 étoiles
6.0 / 10
Dans la droite ligne du premier épisode, linéaire mais sympathique à suivre.
Note Globale
3 étoiles
6.0 / 10
Les studios Disney forts de leur succès de l’année précédente remettent le couvert et nous servent avec audace une suite des aventures mettant en scène les Spectrobes. Pour une fois dans un jeu les améliorations apportées rendent le tout vraiment plus agréable à jouer par rapport à la première tentative, ce qui place ce titre dans les bons jeux de la console en concurrence aux fameux épisodes pokémons. Une alternative réservé cependant à un jeune public qui ne tiendra pas rigueur aux quelques défauts encore présents dans l’aventure, notamment la répétitivité due au nombre considérable de fouilles qu’il faut effectuer.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

13 Dec. 2008 | 11h35


le link du 57
J'ai adoré le premier, je ne peux qu'aimer le deuxième!
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU