Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Resistance 3

Console : Playstation 3
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Insomniac Games
Date de sortie : 7 septembre 2011
Multijoueurs : oui
Public : 18 ans et +

Note des membres
2 votes (4.50 / 5)
Posté le Mardi 06 Septembre 2011 par Yonnix
Resistance, un nom qui compte beaucoup pour Sony. Licence ayant vu le jour avec la Playstation 3, accouchant d'un premier épisode sympatoche mais sans plus, qui avait le mérite de garnir le line-up de lancement de la console. Puis d'un second opus qui, tout en restant dans le même registre que son ainé, améliorait bon nombre de ce qui lui faisait défaut. Jusqu'alors, ces deux titres avaient toujours été reconnus comme de bonnes productions, mais n'étaient à aucun moment considérés comme incontournable... Mais tout n'est pas encore perdu ! Puisqu'après un passage plutôt concluant sur PSP, voilà qu'arrive Resistance 3, dernier rejeton HD de la très chimérique franchise d'Insomniac Games. Transportant l'univers de la série dans une nouvelle phase de son histoire, ceux que l'on appelait envahisseurs se sont désormais imposés comme maitre du monde, le titre parvient-il enfin à envoyer sa série au panthéon des FPS cultes ?

L'heure est au soulèvement


Le monde traverse une période sombre. Ce que tout le monde redoutait est finalement devenu réalité. Les chimères, opposants emblématiques de la série, sont parvenues à dominer la totalité de la planète ! Malgré leur nombreuses offensives et tentatives de récupérations des lieux, les humains ne représentent plus que l'ombre de leur assise d'antan... Plus de 90% de la population a été anéanties ; tantôt purement et simplement éliminée, parfois carrément transformée en monstre sanguinaire. Même Nathan Hale, héros emblématique des précédents softs, n'est plus. Souffrant d'un virus qui à terme le condamnerait à devenir l'un des leurs, le bougre préféra mourir plutôt que de subir ce triste sort. Comme il le désirait, c'est d'une balle dans la tête qu'il quitta notre monde. Cette balle, c'est du revolver de Joseph Capelli qu'elle fut propulsée. C'est lui que l'on incarne dans Resistance 3. Déjà croisé dans le second titre en tant que protagoniste secondaire, il tient ici un rôle de premier plan. Étant l'un des chefs de la résistance locale, Joe se doit d'organiser et sécuriser les tunnels où vit désormais ce qu'il reste de la populace humaine. Marié et père d'un fils malade, il fait de son possible pour retrouver un semblant de vie normale, et ainsi récupérer ce qu'il considérait jadis comme acquis de droit.

Tranchant radicalement avec les trames des précédents opus, l'intrigue et le background qui nous est présentés dépeint une Amérique sous occupation on ne peut plus crédible. Vraiment sombre, noire, totalement terrorisée, on rentre sans soucis dans ce monde singulier qui arrive à nous faire ressentir ce que pourrait vivre un survivant (ce que Homefront à contrario loupait). La trame scénaristique quant à elle est, sans trop en dire bien évidemment, particulièrement agréable à suivre. Pas forcement exceptionnelle, les différents évènements, personnages et lieux visités s'imbriquent naturellement, sans fausse note, et forment un mélange bien plus ragoutant que ce à quoi on pouvait s'attendre. Les développeurs ont même réussi à intégrer intelligemment de nombreux thèmes relatifs à la situation du jeu. Au-delà des classiques du genre, les différentes formes de relations humaines sont ainsi mis au premier plan, de la capacité que nous avons à nous unir face à l'adversité, au plus ignobles bassesses dont peuvent faire preuve certain, Resistance 3 surprend et nous emmène là où le postulat de départ ne le laissait imaginer. Bon, bien sur dit (ou plutôt écris) comme ça, on pourrait croire que l'on tient ici une histoire exceptionnelle... Non. Je n'irai pas jusque là, car certains défauts semble t-il inhérent au genre sont malheureusement encore et toujours présents. On n'échappe pas donc aux éternels personnages caricaturaux qui pullulent dans presque tous les shooter de notre époque. Toutefois, cela reste bien au-dessus de nos attentes. Belle prouesse en soit.

Un volet plus sombre que jamais !


Manette en main, le titre est dotée de contrôles tout ce qu'il y a de plus classiques. Les habitués et connaisseurs du genre seront en terrain connu et se sentiront à l'aise dès les premières secondes du jeu. Très agréable dans son maniement, il n'en reste pas moins plus difficile que la moyenne des jeux de tirs actuel. L'une des raison, le retour de la jauge de vie. Oui, vous avez bien lu. Les petits gars de chez Insomniac ont fait un choix bien curieux, tant la mode est à la régénération automatique. Décision que nous ne critiquerons guère, puisque apportant paradoxalement un poil salutaire de changement. En effet, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas scruté scrupuleusement le décor dans l'espoir d'apercevoir un petit réceptacles verdoyant, tenant ici le rôle de bonus de soin vous l'aurez compris. Et du soin, vous allez en avoir besoin face aux monstrueux bestiaire alien dont est composé l'ennemi. Les chimères n'étant pas tous identiques, il faut donc composer avec différentes sortes d'opposition. On défouraille donc en alternance du classique, du rapide, du bondissant, du gros balaise, de l'explosif, du petit teigneux, de l'invisible... pas le temps de s'ennuyer et je ne vous parle que du petit / moyen chimère de base. D'autres surprises, généralement bien plus gigantesque, viendront titiller encore plus violemment votre barre de vie ! Fort heureusement, notre arsenal est à la hauteur et avons largement de quoi renvoyer ces vilaines bestioles en enfer. En effet, chacune de nos armes bénéficient de plusieurs capacités secondaires bien pratiques lors de certaines situations.

Tout cela mit bout à bout, fort est de remarquer que Resistance 3 est loin d'être banal et dispose véritablement d'une vraie valeur ajoutée. Ce qui arrive de moins en moins souvent. D'autre part, certains passages, bien qu'ultra scriptés (qu'est-ce qui ne l'ait pas ?) sont tout à fait ébouriffants. Mais je n'en dirai pas plus, préférant vous laissez la surprise une fois le jeu en main. Quoiqu'il se pourrait que la lecture de ce qui vous suit vous enlève l'envie de vous procurez le titre. Car oui, il est temps d'aborder les quelques défauts inhérent au gameplay. Bon, soyons clair, il n'y a pas de quoi s'alarmer. On regrettera néanmoins une Intelligence Artificielle trop inégale. Les chimères ayant une fâcheuse tendance à ne pas se couvrir et à avancer un peu trop bêtement de vous. Pire, nos acolytes ne servent absolument à rien. Encore plus grave mais dans un autre registre, il arrive que certains scripts ou blocage quelconques bloquent la progression. Cela m'est arrivé pour tout dire deux fois, et je n'étais pas des plus ravis. Alors il est vrai que ça n'arrive pas systématiquement, mais rien que le fait que cela survienne une fois peu ternir l'aventure. Un petit manque de finition vraiment dommageable puisque, vous l'aurez compris, tout le reste tient la route.

Carnage chimérien


Et graphiquement, ça défonce ou pas ? Eh bien encore une fois, tout roule aussi de ce coté. Loin d'être un monstre graphique comme peut l'être un Kilzone 3, Resistance 3 se trouve quand même dans le haut du panier des FPS ! Ajoutez à cela une très grande diversité des environnement ainsi que des styles de ces dit-environnements et vous obtenez quelque chose d'assez séduisant, dotée d'une vrai pâte. La bande son quant à elle n'est pas désagréable à écoutée. Sublime, non. Parfaitement adaptée, oui. Les musiques dites d'ambiances sied à ravir aux situations. Mélancolique lorsqu'il le faut, très action lorsque c'est nécessaire. Signalons également la possibilité de parcourir l'intégralité de la campagne en Co-op, aussi bien en ligne qu'en écran partagée ! Un plus particulièrement appréciable. Voilà en gros tout ce que l'on pouvait dire au sujet de la campagne solo. Tout où presque puisque la question de la durée de vie n'a pas encore été lancée. Je m'y emploie de suite et répond sans même poser d'interrogation : il faut compter environ 7h30-8h pour boucler le solo au difficulté normal. Une durée légèrement plus imposante que celle de la plupart des shooters d'aujourd'hui, ce qui n'empêchera pas les plus pointilleux d'entre vous d'émettre quelques critiques. Et dans un sens, comment leur donner tort... En règle générale, il est toujours très sensible de juger le temps de jeu, surtout lorsqu'un multi, promesse de nombreuses nuits blanches pad en mains, est sur le disque.

Car oui, comme tout bon FPS qui se respecte, Resistance 3 propose lui aussi un mode mutijoueur. Les serveur étaient d'ores et déjà en états de marche il y a de cela quelques jours, il fut donc possible de parfaitement appréhender les différentes forces et faiblesses du online, de par les nombreuses nuits passées à frager joyeusement mes confrères journalistes. Donc qu'en ressort-il au final ? Malheureusement, le bilan est mitigé. Attention, qu'on ne si trompe pas. On a affaire ici à du multi efficace. Classique certes, mais diablement efficace ! On retrouve les modes de jeu habituelles : Deathmatch (seul ou en équipe), capture de drapeau, de QG etc. Rien de bien nouveau en somme. Les cartes elles sont au nombre de douze et se trouve être, pour la plupart, pas mal fichues. D'assez grande taille et tirées des environnements du solo, il y a peu de chose à dire sur les maps, si ce n'est qu'elles manquent d'une certaine verticalité. Les armes et bonus caractéristiques de l'univers apporte également de l'originalité à l'ensemble. Mais alors, pourquoi le bilan est-il « mitigé » ? Eh bien, si l'on se souvient bien, Resistance 2 proposait des joutes à plus de 60 joueurs simultanément. C'était ce qui le démarquait des autres, l'une de ses plus grandes forces. Et voilà que, sans que l'on sache pourquoi, le nombre de joueurs maximum passe à 16 ! La raison de ce changement, on ne l'a connait pas. On peut toutefois supposer que les développeurs souhaitaient rendre les parties moins brouillonnes. Une volonté compréhensible, genèse d'une regrettable régression... Mais en définitif, j'espère que vous l'aurez compris. Resistance 3 est une bonne surprise ainsi qu'une vraiment très bonne pioche !

Précision importante : Faute de matériel, les fonctionnalités 3D et PS Move n'ont pas pu être testées.

VERDICT

Avantages

- Ambiance et background singuliers
- Diversité des situations
- Originalité des armes et du bestiaire
- Visuellement sympathique
- Intrigue intéressante
- Mise en scène réussie

Inconvénients

- IA trop inégale
- Personnages parfois caricaturaux
- Risque de bug génant
- Seulement 16 joueurs en multi

Graphismes
4 étoiles
8.0 / 10
Même s'il n'est pas un monstre de technique, le titre reste dans le haut du panier actuel et séduit par le style et la diversité des environnements visités.
Jouabilité
4,5 étoiles
8.5 / 10
Reprenant les contrôles classiques du genre, les connaisseurs retrouveront leurs marques dès les premières secondes de jeu. De plus, le grand nombre d'armes et d'ennemis différents font que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde !
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
Comptez environ 7-8 heures de jeu pour boucler la campagne solo (en normal), rajoutez-y en un bon paquet si vous vous lancez dans le multijoueur.
Bande Son
4 étoiles
7.5 / 10
Sans être sublime, les musiques dites d'ambiances siedà ravir aux situations et nous plongent à merveille dans le monde contrôlé par les chimères.
Scénario
4 étoiles
8.0 / 10
Surprenant ! S'il n'est pas totalement dénué de défauts, le scénario touche à travers ses péripéties à de nombreux thèmes analogues à la situation d'un résistant, et ce de manière intelligente.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Mission réussie pour Insomniac Games ! Avec Resistance 3, le studio nous livre un vrai bon FPS. Bien réalisé, doté d'un gameplay maitrisé et diversifié, d'une ambiance sombre et travaillée... le titre séduit, surprend et mérite très clairement que l'on s'y attarde. Et même si certain légers soucis d'IA et de finition l'empêche d'atteindre le rang d'incontournable du genre, il surpasse aisément le niveau des autres épisodes de la franchise, ce qui n'était pas forcement gagné. Une bonne pioche, assurément !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU