Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Prince of Persia 3

Console : GameCube
Éditeur : Ubi Soft
Développeur : Ubi Soft
Date de sortie : 8 décembre 2005
Multijoueurs : non
Public : 16 ans et +

Note des membres
1 vote (5.00 / 5)
Posté le Samedi 24 Mars 2007 par philyra
3e opus d'une saga qui s'apparente à un conte tiré des milles et une nuits, Prince Of Persia les Deux Royaumes clôt les aventures sur Gamecube du prince de perse, avec un jeu d'action/plate-forme toujours aussi abouti et convaincant. On prend les mêmes et on recommence, mais cette fois en mettant à part les éventuels défauts ! Mais voyons cela d'un peu plus près....

Babylone, terre promise

L'histoire débute avec une introduction de qualité qui rapelle dans un premier temps les évènements passés et montre le prince de perse en compagnie de Kaileena, l'énigmatique Impératrice du Temps qu'il a dû sauver dans le second épisode. Tout deux en route vers Babylone après quelques péripéties menées à leur terme (rien de bien méchant rassurez vous) ce n'est qu'une fois arrivé que l'on s'aperçoit que la cité est à feu et à sang. Pas le temps de se rendre compte de la situation que votre bateau se prend alors une rafale de projectiles et que vous vous retrouvez par le fond deux minutes après. Vous voici donc échouant sur la plage qui borde la cité, séparé de Kaileena... et c'est ainsi que l'aventure commence...

Mais, mais, y'a juste une jeune fille en détresse à sauver me direz-vous ! Certes, mais ceci ne représente qu'une partie du jeu, or celui-ci recèle un bon nombre de rebondissements qui auront pour une part une influence sur le gameplay. Et justement, le pouvoir du temps ne s'acquiert qu'après avoir revu votre amie (je n'en dit pas plus pour ne pas gâcher le plaisir), de même que le pouvoir de votre double obscur n'apparaît pas lorsque vous le voulez. En effet, le gameplay repose ainsi en partie sur l'alternance des phases avec le prince "normal" et quand celui-ci est possédé par son double.

En outre le système du jeu consiste toujours à progresser assez linéairement entre plate-formes, mais les façons de faire sont suffisament nuancées, par exemple le double du prince peut se servir de son fouet, de même que certaines énigmes ponctuent l'aventure ce qui rompt ces phases efficacement afin de ne jamais nous ennuyer. Les phases de combats changent aussi selon votre apparence, mais de manière bien plus significative. En effet, le prince est beaucoup moins expéditif que son double et on doit souvent faire preuve de plus de subtilité. Ainsi, celui-ci a la possibilité, en plus de sa dague, d'acquérir une seconde arme qui peut varier du sabre à la masse. L'intérêt est que celle-ci permet de frapper plus fort, tout en sachant qu'elle s'use à chaque coup porté. De même, les phases de combats révèlent le nombre impressionnants d'enchaînements que peut effectuer le prince (à noter qu'une seconde arme est nécessaire pour une bonne partie d'entre eux, d'où un aspect à ne pas négliger) et on apprécie également la fluidité et le rythme des actions, l'ensemble évite alors de plonger les combats dans la monotonie.

Dernière chose à ce propos, mais pas des moindres, vous pouvez éviter de vous battre en vous infiltrant derrière un monstre ! L'attaque éclair consiste en effet à tuer vos adversaires en les attaquant par surprise. Il vous "suffit" alors d'appuyer sur B quand l'image se trouble et le nombre de fois nécessaire pour venir à bout de votre ou de vos ennemi(s) sans dommages (et oui, il est possible d'en toucher plusieurs). Inutile de vous dire que vous devrez vous servir maintes fois de cette tactique, Babylone étant peuplé de créatures coriaces, et notamment contre certains boss.

Une petite visite, ça vous tente ?

Et que dire de Babylone dans tout ça ? Une chose est sûre, à la fin du jeu on en a fait le tour ! Ne voyez pas là une critique, bien au contraire, les environnements sont assez variés et dans une ambiance parfois gothique très prenante. On passe des toits aux égouts, puis dans tous les recoins de la ville en passant par les jardins suspendus (et il y a les lupanars aussi). Bref, l'ensemble est très cohérent tout en ayant toujours un endroit pour nous surprendre et nous émerveiller, car il est bien inutile de préciser que les graphismes sont de très bonne facture, et je pèse mes mots ! (en tout cas, pour ceux qui n'ont joué qu'au premier épisode, sachez que vous aurez un choc).

On apprécie aussi les bonus qui se récoltent tout au long de la découverte des niveaux, il s'agit en effet de récupérer du sable qu'on trouve non seuleument en battant des ennemis mais aussi en cassant des jarres et paniers, ceci débloquant de magnifiques illustrations. Mais cependant, quand je vous dit de casser des objets, je ne dit pas de le faire n'importe comment... En effet, cela suppose un certain bruit et les ennemis qui peuplent les niveaux sont assez malins pour vous repérer à ce genre de choses, et dans ce cas il n'est même plus la peine de penser à les surprendre. L'intelligence artificiel n'a donc pas grand chose à se reprocher de ce côté là. De même qu'ils ne frappent pas n'importe comment dans les combats et savent se défendre, certains donnant bien évidemment plus de fil à retordre que d'autres... Pour ce qui est des créatures d'ailleurs, leur nombre est relativement varié, ce qui est plutôt une qualité, et ceux -ci s'inscrivent très bien dans le décor.

Bon, vous devez vous dire : oui, une petite visite ça peut être sympathique, surtout s'il y a des choses à voir, des monstres à tapper et des plate-formes à escalader, mais je ne vous ai pas encore parlé des phases "dynamiques". En effet, des moments courts, mais intenses, viendront mettre de l'action pure dans le gameplay (comme s'il n'y en avait pas suffisament). Ces parties de jeu consistent en vérité à conduire un char à toute vitesse en évitant à la fois des obstacles et des monstres, et en prenant en compte la capacité de revenir dans le temps si besoin est. J'y ai personnellement trouvé un vif plaisir et j'ai même regretté que cela ne se soit pas répété plus souvent, la comparaison que je ferais sera (pour les initiés) avec les phases de fuite face au Dahaka dans le second épisode, très stressantes elles aussi ! Et je ne suis pas de petite nature !

Enfin, dernière chose à faire dans notre belle petite cité, venir à bout des énigmes. Je dirais que celles-ci sont superficielles, à la manière de : je trouve un objet, je le glisse sous un interrupteur, ou je ralenti le temps pour passer sous la porte, ou encore je tourne des manivelles d'une certaine façon pour que ça fonctionne. Rien de bien méchant mais cela à l'avantage de changer le registre du : je tappe, je progresse. Et cette progression justement ? Et bien sachez que vous n'êtes pas seul ! Non, non, je ne parle pas de votre double mais plutôt d'un personnage que vous avez rencontré dans le premier épisode et que vous (re)découvrez, à savoir la princesse Farah. Encore une princesse ? Eh ben oui, ça marche comme ça en Perse. C'est d'ailleurs sa présence qui dicte les grandes lignes de l'aventure puisque vous la suivrez un peu contre votre gré pour sauver votre peuple (qui visiblement sans elle ne vous intéresserait guère), de même qu'elle constituera votre fameuse deuxième princesse à sauver. Inutile d'en dire plus, je crois que vous l'avez compris, pour peu que vous essayiez ce jeu, il y a de grande chance pour qu'il vous plaise, ce jugement étant tout à fait objectif tant la qualité est présente.

Enfin le jeu parfait ?

Si le genre vous plaît, autant vous dire qu'on approche de la perfection. Tout du moins, et en restant objectif, il faut considérer encore quelques petits défauts qui sont certes insignifiants, mais qui peuvent être un peu exaspérant. Le premier à citer concerne les doublages pendant le jeu (notez bien cette dernière précision car c'est elle qui est à l'origine de la remarque que je fais). En effet, lorsqu'un personnage se met à parler dans une phase in-game, impossible de l'entendre si ce n'est en mettant le son à niveau maximum, ce qui je vous assure peut se révèler à la longue exaspérant. Cependant, et j'insiste, les doublages en français sont excellents et rajoute à la classe des personnages, avec des dialogues au cours du jeu bien sympa !! On notera notamment la voix du prince maléfique que personnellement je trouve géniale de subtilité... Quant aux musiques, les développeurs ont cette fois-ci fait le choix judicieux de ne pas nous les imposer à l'oreille (comme dans l'épisode 2), elles sont donc quasi inexistantes hors des combats et des phases dynamiques du même genre, on notera juste quelques thèmes intéressants lors des cinématiques et dans les endroits clés du jeu.

Autrement on pourra reprocher la certaine linéarité et certes, il y a là de quoi grincer des dents quand on sait également que l'ensemble est assez court. Mais je remarquerai pourtant que cela peut aussi avoir du bon, en plus de signaler que les phases de jeu sont assez variées. Ainsi, la progression qui se borne à vous faire toujours aller en avant vous évite d'errer, sans plus savoir où aller (pour un joueuse de RPG comme moi je sais que ça peut être énervant), de même que si vous ne voyez pas l'objet en particulier qui vous fera progresser (ce qui arrive parfois) vous savez obligatoirement qu'il se situe devant vous, ce qui évite donc d'éventuelles recherches interminables.

Ainsi donc, et pour terminer, on me rétorquera alors le manque de challenge, et dans un sens il existe. Mais c'est sans compter sur les ennemis coriaces et la plate-forme réglée au millimètre, les sabliers voyant leur usage restreint à 5 ou 6 au maximum. En conséquence vous aurez maintes occasions de mourir... Quelques passages étant à ce propos pas toujours très bien dosés entre deux sauvegardes trop éloignées, ou un checkpoint vous ramenant au passage difficile, avec un minimum de sables. Mais rien d'insurmontable rassurez-vous, surtout si vous avez autant la rage de vaincre que votre héros !

VERDICT

Avantages

-La fluidité (du prince notamment)
-Les environnements oniriques
-L'alternance entre les deux princes
-Les pouvoirs du temps
-Le grand nombre d'enchaînements

Inconvénients

-Une certaine linéarité (et encore, pas plus gênant que ça...)
-Les doublages qui ne sont pas toujours audibles pendant le jeu

Graphismes
4,5 étoiles
8.5 / 10
Les personnages et les décors sont très bien modélisés. En extérieur il est important de noter que le champ de vision s'arrête à l'horizon donc qu'on peut avoir un point de vue sur la ville absolument exceptionnel ! Pour ce qui est du prince de perse et de son double par la même occasion je dirais juste que de mon point de vue je les trouve très classe.
Jouabilité
5 étoiles
9.5 / 10
Dans mon expérience de joueuse j'ai rarement vu ça. La jouabilité est exceptionnel tant le prince répond bien aux commandes et agit de façon fluide. C'est un véritable plaisir de le voir faire le singe (comprenez par là qu'il est agile...)
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
C'est peut-être là où ça pêche un peu même si on a dépassé les 10h de jeu du premier opus. Il n'en reste pas moins que c'est encore convenable et que vous n'aurez ainsi pas le temps de vous ennuyer.
Bande Son
4 étoiles
8.0 / 10
Je n'irais pas jusqu'à dire qu'elle est insignifiante mais elle s'inscrit tellement dans l'action qu'elle n'engage pas à une écoute attentive d'autant plus que les nombreux retour dans le temps que vous aurez à faire pourront la perturber. Il n'empêche que certains thèmes sont de qualité. Les combats y trouvant encore plus de dynamisme par exemple...
Scénario
4 étoiles
8.0 / 10
Le mieux dans l'histoire ce sont les deux princesses à sauver... Trêve de plaisanterie le scénario n'est pas très original de ce point de vue là avec tout de même un méchant qui a le mérite de n'être pas commode. Mais c'est surtout en ce qui concerne le lien avec le pouvoir du temps et la dague que le scénario révèle un intérêt celui-ci allant croissant dans notre envie d'en savoir toujours plus à ce propos.
Note Globale
5 étoiles
9.5 / 10
Je pense que vous pouvez retirer un point à la note si vous avez déjà joué à l'un ou l'autre des épisodes précédents, mais sachez que si ce n'est pas le cas, ce jeu recevra toute votre attention tant pour l'intérêt de son gameplay que pour ses protagonistes, et vous serez peut-être même fortement tenté de vous plongez plus avant dans cette aventure.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

25 Mar. 2007 | 14h09


Vinz
Un très bon PoP et une très bonne fin. Mais parfois être en prince noir relève du défi quand la barre de sable est quasi morte ^_^

25 Mar. 2007 | 16h52


philyra
exact, j'aurais dû le préciser ^^ au fait, si c'est trop long je peux raccourcir un peu... quant il s'agit de rédiger je m'emballe, c'est ça être une littéraire :)

25 Mar. 2007 | 18h27


Guillaume
Très beau Test ;) Perso, je n'ai jamais été conquis par l'univers PoP, j'ai bien eu pourtant l'occasion d'y jouer et d'y rejouer sur PC, mais j'ai jamais accroché :/

26 Mar. 2007 | 14h13


le link du 57
j'vais p'tet me l'acheter moi!

28 Mar. 2007 | 12h33


philyra
pour 15€ (le prix auquel je l'ai acheté), ça vaut vraiment le coup !!

05 Apr. 2007 | 13h19


baptiste1994
(Très beau test) Je trouve qu'il est extra bien et pas ennuyant !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU