Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Pokémon Black

Console : Nintendo DS
Éditeur : Nintendo
Développeur : Game Freak
Date de sortie : 4 mars 2011
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
3 votes (4.67 / 5)
Posté le Samedi 12 Mars 2011 par enihprom
S’il y a bien un jeu que les possesseurs Européens de la Nintendo DS attendaient de pied ferme, c’est bien Pokémon Version Blanche et Pokémon Version Noire. Comment ne pas être intrigué par le succès phénoménale de ces deux derniers épisodes de la fameuse série, tantôt au Japon avec un peu plus de cinq millions de copies écoulées depuis sa sortie le 18 septembre à aujourd’hui, tantôt aux Etats-Unis. Car oui, les premiers chiffres américains sont tombés et le constat est sans appel possible : Noire et Blanche font un tabac outre-Atlantique ! Pas moins d’un million de jeux ont trouvé preneurs le seul jour de leur sortie. Pour l’Europe, il est difficile de se prononcer puisqu’aucun chiffre officiel n’est tombé, mais aller, soyons fous, nous prenons le pari que la barre du million a été dépassée ! Enfin, c’est bien beau tous ces chiffres éloquents, mais qu’en est-il réellement de ces deux versions ? Le succès est-il mérité ? Et bien voyons ça plus en détails…


Mais où est passé Pikachu ???


Intéressant comme titre, ne trouvez-vous pas ? Noir et Blanc. Le Ying et le Yang. La dernière fois qu’un épisode de la série Pokémon était greffé d’un nom de couleur, c’était il y a quinze ans maintenant. Il faut remonter jusqu’en 1996. Cette année là sortait au Japon un jeu répondant au nom de Pokémon Vert. Exclusivement réservé à l’archipel japonais, seules les itérations Bleue, Rouge et Jaune, qui ont suivie quelques années plus tard, ont eu le droit à un séjour en Europe. Donc, dans le cœur des fans, ces titres, Noire et Blanche, en disent long sur la philosophie de Game Freaks. Revenir aux sources, celles que les développeurs avaient perdues au fil des années. En tout cas, c’est ce que l’on pourrait se dire avec l’analyse du titre. Seulement voilà. Le but de Game Freak est tout autre ! Il s’agit plutôt de ramener les novices et les faire cohabiter avec les vieux briscards. Garder un côté traditionnel tout en y apportant une touche contemporaine. C’était sans doute ce qu’il y avait d’écrit sur le cahier des charges. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que la team de développement y va un peu fort puisque d’emblée, elle annonce la couleur : exit les 493 anciens Pokémons et place aux 156 nouveaux ! De toute façon, vous n’aurez pas le choix. Seules les créatures dessinées pour ces épisodes se trouvent dans les hautes herbes, du moins, jusqu’à l’acquisition du Pokédex National remis après la Ligue Pokémon.

Unys, le nom de la nouvelle île a exploré, ne comporte donc « que » 156 Pokémons. Diantre ! Comment récupérer les bestioles si durement entraînées des autres versions ? Eh bien par l’importation, pardi ! En effet, il sera tout de même possible d’envoyer dans Noire et Blanche nos compagnons d’un autre âge. Il suffit de posséder deux consoles Nintendo DS et des cartouches des précédentes itérations. Seulement, il faut bien avoir à l’esprit qu’une fois numérisés, les Pokémons ne peuvent pas revenir ! Les importations sont définitives. Il faut donc réfléchir à deux (voire trois fois) avant de tenter quoi que ce soit. Cela dit, ce système vous permet d’avoir le Pokédex National rempli et ça, c’est la classe. D’autant plus que Noire et Blanche deviendraient les versions les plus complètes sorties à ce jour. Mais, sans vouloir vous influencer, vous y passerez forcément. Pour deux raisons. La première à cause du lien affectif vous unissant avec vos anciennes bestioles et la seconde parce que cette génération ne possède pas le meilleur design qu’il soit. Loin de moi l’idée de jeter la pierre aux dessinateurs de chez Game Freak puisqu’après tout, cela fait quinze ans maintenant qu’ils inventent des Pokémons, il était donc logique qu’au bout d’un moment, la fatigue se fasse ressentir, mais il ne faut pas non plus qu’il en aille de même avec la génération suivante. Courage les gars, on compte sur vous !


Quelques bouleversements…


En réalité, « bouleversement » est un bien grand mot. Ne vous attendez pas un séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, mais bien à de petites retouches scénaristiques éparses. Tout d’abord, ce n’est pas un, mais deux rivaux, vos amis d’enfance, qui vont ponctués l’aventure. Cela entraînera des dialogues un peu plus amicaux qu’auparavant, même s’il faut bien avouer que le tout est encore traité de manière trop enfantine. Pourtant, les scénaristes ont travaillé un peu plus de deux semaines cette fois-ci puisque la trame narrative est plus « mature » qu’à l’accoutumée. En effet, il s’agira de lutter contre une organisation portant le nom de Team Plasma. Cette dernière ne veut cependant pas capturer les Pokémons innocents et dominer le monde grâce à leur aide, à l’image de l’horrible Team Rocket, bien au contraire ! Cette association, qui ressemble un peu à l’ONG Greenpeace dans le fond, veut prendre les créatures des mains de leur dresseur pour les relâcher ensuite dans la nature. En effet, ils considèrent qu’il est injuste de faire combattre les bestioles entre-elles pour un but personnel, à savoir devenir le maître Pokémon. Un message politique donc, que l’on ne retrouvait pas aussi explicitement évoqué dans les opus précédents. Au passage, le mentor, habituellement masculin dans la série, change de sexe. Celle qui vous offre votre Starter et votre C-Gear porte le doux nom de Keteeleria.


... avant la Révolution !


Car oui, il y a bel et bien une révolution dans Pokémon Version Noire et Blanche. Evolution du monde informatique et technologique oblige, tout le monde parle sur FaceBook, le fameux site communautaire. Si ça marche, pourquoi ne pas copier ? Après tout, il n’y a aucun mal à s’inspirer des meilleurs, tant que cela reste convenablement fait. Et on peut dire qu’à ce jeu-là, Game Freak s’en sort admirablement bien. En sus de proposer diverses fonctionnalités sociales directes, comme affronter ses amis sans perdre de temps grâce à l’utilisation de l’infrarouge, les développeurs proposent carrément un site web sur lequel il sera possible d’échanger des messages, sécurisés, entre joueurs. Baptisé « Pokémon Global Link », ce dernier permet aussi de transférer un de nos Pokémons sur les serveurs de Nintendo afin d’entrer dans ses rêves. Ceci laissera place à quelques mini-jeux flash sans grande prétention, voire même amusant quelques minutes, qui consistent par exemple à créer un nid douillet pour son Pokémon préalablement téléporté. De plus, des créatures pourront être croisées et capturées une fois revenu dans le jeu. Cependant, il faudra passer par un lieu bien précis, nommé « La forêt des rêves » pour pouvoir mettre la main dessus. Petit bonus : des outils pour votre Pokédex ou votre C-Gear pourront être téléchargés à partir dudit site.

Mais nul besoin de parcourir le Net pour trouver d’autres fonctionnalités communautaires. En effet, l’option nommée « Passing BY » se fait par l’intermédiaire de la technologie sans-fil. Dans les faits, pour l’utiliser, il faut mettre en veille sa console tactile. Si vous croisez dans la rue une personne qui a aussi sa DS en veille, les deux consoles se lieront et vous pourrez accéder à diverses informations concernant l’utilisateur comme son avatar, sur les heures qu’il a passé sur Pokémon Noir ou Blanc ou encore, les points de vies restant de ses créatures. Alors, certes, c’est un gadget à l’utilité plus que douteuse, mais il est indéniable que l’aspect communautaire est mis en avant et l’immersion n’en est que plus grande. Seul petit regret, le mode « Hey Link » qui se révèle être tout simplement inutile. Lancée par Dragon Quest IX sur le même support, la coopération à deux ne fait pas que des heureux sur DS. Si l’on pouvait légitimement s’attendre à un système similaire, il n’en est rien. Ici, il sera question de faire quelques petits jeux insipides avec un ami qui, certes nous offrent quelques bonus (passables), mais qui ne permettent pas de se lancer dans une véritable quête à deux. Dommage, il y avait un fort potentiel.


Heureusement, certaines choses ne changent pas… quoique…


Et les combats, l’essence même de Pokémon, dans tout ça me direz-vous ? Ne vous inquiétez pas, ils ne changent pas d’un iota. Enfin, si. Désormais, il faut s’attendre à vraiment livrer bataille pour emporter la victoire. Interprétation personnelle ou réalité vidéoludique, les combats contre les dresseurs, qui peuvent désormais se livrer à trois Pokémons contre trois pour une dimension stratégique accrue, deviennent difficiles. En effet, l’I.A. porte pour une fois bien son nom puisqu’elle utilisera plusieurs moyens pour vous mettre constamment dans l’embarrât. Le reflet stratégique du gameplay s’en retrouve donc décuplé et, n’en déplaise aux détracteurs de la série Pokémon de longue date, il s’agit bel et bien là d’un véritable RPG dans le pur style japonais.

Après avoir vu les combats, qui relèvent d’une innovation implicite, voyons l’aspect technique qui relève plutôt de l’innovation explicite puisque c’est la première chose qui frappe en démarrant le jeu. Si cette dernière conserve le style habituel de la série, à savoir proposer des graphismes mignons à la limite du naïf qui changent à chaque saison, la 3D utilisée prend en revanche une ampleur que l’on croyait ne jamais voir arriver dans une cartouche Pokémon. Impossible de savoir si c’est un essai de la part de Game Freak ou si c’est véritablement l’axe qu’empruntera la série dans les épisodes futurs, mais la 3D prend de plus en plus de place par rapport à la 2D originelle. Seuls rescapés d’une époque révolue, les pixels qui grossissent lors des zooms et des batailles avec animations. Dommage puisque sans ces pixels un peu tâche, il faut bien le dire, les combats auraient été plus agréables à regarder maintenant que nos Pokémons bougent en permanence à l’écran.

Côté bande-son, le titre reste dans la parfaite lignée de ce que proposait la série jadis. Le seul problème, c’est que cela va faire une quinzaine d’année qu’on entend la même orchestration. Donc, sans être inécoutables, les pistes seront bien vite réduites au silence en abaissant au maximum le volume de la DS. Mais cela ne doit en aucun altérer le plaisir de jeu que procure Pokémon Version Noire et Blanche, car oui, les nouveaux épisodes n’ont pas volé leur succès tant ils s’imposent en successeur logique de la série. Vivement la suite sur 3DS !

VERDICT

Avantages

- Une 3D convaincante
- Un scénario qui prend de l'ampleur
- Une dimension stratégique accrue
- Des fonctionnalités sociales impressionnantes
- 156 nouveaux Pokémons...

Inconvénients

- ... pas toujours gracieux dans leur nom et leur design
- Une "coopération" à deux un peu foiré
- De gros pixels baveux lors des combats

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Fidèles à la série, les graphismes s'enchaînent sans véritable fausse note, d'autant plus que la 3D utilisée et les effets de caméra sont impressionnants pour de la DS. Malheureusement, la résolution des Pokémons lors des combats fait qu'ils pixelisent un peu trop et de fait, deviennent désagréable à regarder.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Quasiment intouchable, le système de jeu puise ses ressources aux origines de la saga tout en y ajoutant d'intéressantes options comme le combat 3 vs 3. Il est aussi à noter que l'interface générale a été complètement revue pour offrir aux joueurs une navigation exemplaire dans les menus.
Durée de vie
4 étoiles
8.0 / 10
Il vous faudra bien évidemment du temps pour parvenir à compléter au maximum le Pokédex National constitué de 649 créatures. Le truc étant dans la capacité d'aller jusqu'au bout. Pokémon Noir/Blanc est typiquement le genre de jeu qui peut vous faire tenir votre DS entre les mains une centaine d'heures, si ce n'est plus, pour peu que vous accrochiez à l'univers.
Bande Son
3 étoiles
6.0 / 10
Une fois n'est pas coutume, les orchestrations sont relativement similaires aux anciennes éditions. Le problème étant d'écouter une mélodie similaire pendant une quinzaine d'années. Les habitués couperont sûrement le son tandis que les novices attendront quelques heures avant de le faire.
Scénario
3 étoiles
6.0 / 10
Plus mature qu'à l'accoutumée, il n'empêche que la trame scénarisitque est encore traitée de façon trop enfantine. Difficile de blâmer les scénaristes de Game Freak sur ce point puisque une grande partie de leur clientèle sera des enfants d'une dizaine d'années. Ceci dit, l'effort d'écriture, la traduction et l'humour un peu naïf font mouche, pour peu que l'on ne soit pas trop exigeant.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Plus que jamais, la saga Pokémon peut se targuer d'être un RPG tout ce qu'il y a de plus complet. Proposant des graphismes efficaces, une jouabilité à toute épreuve et une durée de vie colossale pour peu que vous accrochiez au titre, le studio Game Freak ne s'est clairement pas moqué des anciens joueurs. De surcroît, ils ont réussi à concilier vieux de la vieille et novices en la matière grâce à des fonctionnalités sociales recherchées qui pousse la DS dans ses derniers retranchements techniques. Il ne reste donc plus qu'à attendre l'éventuelle annonce du prochain opus regroupant les deux versions, à l'image de Platine pour la génération antérieure, ou bien croiser les doigts pour que Nintendo nous annonce de nouveaux épisodes pour 3DS. Mais ça, c'est déjà une certitude !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

12 Mar. 2011 | 22h50


TeddyWayne
Un jour je serai le meilleur dresseur ...

13 Mar. 2011 | 13h19


Vinz
Le seul est premier pokémon que j'ai fait c'était le tout premier, il y a fort longtemps ^^ Peut-être si un jour j'ai du temps à perdre je m'y remettrai xD mais pas sur ^^ Ca me rappelle les concours de dresseur au micromania du coin il y a 9/10 ans...

14 Mar. 2011 | 22h37


TeddyWayne
Moi j'ai joué uniquement au rouge bleu jaune et un peu ceux sur gba. Après j'ai arrété de suivre Nintendo...

14 Mar. 2011 | 22h41


Sticmou
On peut également le mettre sur le jeu Pokémon version blanche non ? :p
Moi j'ai la mienne >< et j'suis content qu'on change de coin :p De plus j'ai la version canadienne xD :D

15 Mar. 2011 | 23h37


TeddyWayne
je me battrai sans répis....
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU