Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Pirates of the Burning Sea

Console : PC
Éditeur : Sony Online Entertainment
Développeur : Flying Lab Software
Date de sortie : 22 janvier 2008
Multijoueurs : oui
Public : Tout public

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Samedi 08 Mars 2008 par Blackspook
Config de test : AMD Athlon 64 5000+ Dual Core, 3.0 GhZ, 4Gb RAM, ATI Radeon X1550



Hissez la voile moussaillon ! C’est au cœur des Caraïbes en plein XVIIIe siècle que nous plongent les studios Flying Lab et Sony avec leur nouveau MMORPG, j’ai nommé Pirates of the Burning Sea. Ici pas d’elfes, pas de pailladins, uniquement des marins prêts à tout pour défendre leur réputation, leur territoire, et leurs richesses. Laissez-vous embarquer pour une aventure hors du commun, au sein de cet univers d’un genre nouveau.

Tout d’abord, comme pour tout MMORPG qui se respecte, prenez votre mal en patience, déboursez quelques euros, faites quelques mises à jour (laissez le PC tourner toute la nuit, ça devrait être suffisant), et enfin vous gagnez le droit de créer votre personnage. La première chose que l’on remarque, c’est la grande diversité de personnages que vous pouvez concevoir. Entre habits et traits du visage, on se retrouve dans un module de création encore plus poussé que dans un Sims. Pirate, soldat de la Marine, Français, Anglais, Espagnol, avec ou sans barbe, longue ou courte ? Bref, des dizaines d’options afin de vous garantir un personnage unique. C’est bon vous vous êtes fait beau ? Ok alors c’est parti.
Le jeu s’ouvre sur un petit tutoriel nécessaire pour tout néophyte. N’hésitez pas à y passer plusieurs heures, cela vous aidera par la suite. En effet, mieux vaut partir au combat préparé. Vous vous retrouvez sur un navire en pleine attaque que vous devez sauver de la perdition. Par la suite vous en deviendrez capitaine. Hop deux-trois courses, quelques coups d’été ici et là, et vous voilà maitre des lieux. Une fois que vous aurez maitrisé les techniques de canons et d’épées, vous serez enfin prêts à rejoindre l’univers MMO. La première constatation est que le taux de fréquentation est satisfaisant, un univers bien rempli en somme. Néanmoins, il est beaucoup plus fréquent d’assister à des combats marins plutôt que à l’épée. Car en effet, dans Pirates of the Burning Sea vous affrontez vos adversaires non seulement à coups de canons au dessus d’une mer déchainée, mais aussi à coups de cape et d’épées sur la terre ferme.


On l’aura compris, deux gameplays s’affrontent dans Pirates of the Burning Sea. Si les phases en mer (quasi-omniprésentes) tiennent toutes leurs promesses (au niveau graphique autant qu’au niveau de la jouabilité), le jeu se révèle quelque peu décevant une fois sur la terre ferme. La caméra à la troisième personne est fixée sur un angle pas toujours adapté à la situation, ce qui aura vite fait d’enquiquiner le joueur. De même la réalisation des décors laisse à désirer. Assez simpliste, celle-ci est quasiment décalquée de ville en ville, ce qui se révèle assez lassant à la longue et donne un aspect assez pauvre au jeu. Néanmoins, ces phases à terres se révèlent nécessaires pour faire du commerce et « récolter » tout ce qui peut vous passer sous le nez afin de chiner quelques niveaux d’XP. De nombreuses quêtes seront nécessaires pour réellement acquérir de l’expérience, cela passera du simple transport de marchandise à l’assassinat, bref rien de vraiment novateur. Il suffit de discuter avec un perso non-joueur pour se voir attribuer une telle mission et - encore un point regrettable - pour se retrouver téléporté au lieu d’accomplissement de la mission. Ajoutés à cela les temps de chargement un peu longuets, ce côté-là de Pirates of the Burning Sea se révèle à la longue assez lassant et on aura vite fait d’aller arpenter la haute mer afin de rencontrer nos collègues MMORPG-addicts.


Le but du jeu ? Concrètement, comme dans tout MMO, errer sans but et dévaster tout ce que l’on désire dévaster, tout en préservant ses coéquipiers avec qui l’on peut s’amuser à échanger des denrées et commercer des produits en tout genre. C’est donc sur votre beau navire tout de bois vêtu (très bonne conception graphique soit dit au passage, on distingue les membres d’équipage et les voiles, plus ou moins détériorées selon l’état de votre embarcation) que vous allez affronter votre frère, votre cousin, ou n’importe quel parfait inconnu qui passerait par là. Le monde combat est assez bien conçu et présente de nombreuses fonctionnalités qui vous obligeront à utiliser votre cervelle. La tactique se taille ici une belle part. En effet, de nombreuses possibilités d’attaque s’offrent à vous et il vous faudra un certain temps d’adaptation pour pouvoir disputer vos rencontres dans les règles de l’art. Un gameplay certes très déroutant aux premiers abords, mais qui révèle tout son intérêt au bout de quelques heures de jeu. En revanche, une fois sur terre, ce gameplay stratégique devient plus inutile qu’autre chose et prend une place de « gadget ».


Tant que vous n’aurez pas atteint un certain level, mieux vaut ne vous aventurer pas trop loin…en effet, aucune chance à vos premières heures de jeu de survivre face à un habitué. Il vous faudra donc inévitablement passer par nombreuses et lassantes missions PvE avant de vous attaquer au PvP. D’autant plus que les joueurs ne semblent pas en général être très compatissants vis-à-vis des noob. Et ceci ne s’arrange pas lorsque l'on constate les grandes inégalités de population des serveurs. En effet, les joueurs seront automatiquement alliés selon leur faction. Or, étant dans un jeu de pirate, on constate rapidement qu’ils sont majoritaires. Il n’est alors pas rare de se retrouver sur un serveur peuplé de 60 pirates pour 20 Espagnols et 10 Français, ce qui, vous en conviendrez, est très déroutant au niveau du conflit général. On se demande alors pourquoi les éditeurs ne se sont pas cantonner à un seul serveur, ce qui aurait probablement été plus judicieux et aurait contribué à réduire les inégalités de population.



En résumé, Pirates of the Burning Sea se révèle au premier abord être un MMORPG très prometteur pour ses phases maritimes, mais au combien décevant en de nombreux autres points. Réalisation faiblarde sur les phases à pieds, missions répétitives, villes minimalistes, serveurs désorganisés, bref, de nombreuses ombres entachent le tableau prometteur de ce jeu. On se retournera alors naturellement rapidement vers les échanges et les phases commerciales du jeu en PVP qui restent l’intérêt majeur de ce titre.

VERDICT

Avantages

- Une bonne réalisation "maritime"
- Des univers de taille importante, et bien peuplés
- Un module de création des personnage très complet

Inconvénients

- Une réalisation "à pieds" décevante
- Des graphismes un peu trop simplet quelques fois, nombreuses inégalités.
- Des temps de chargement et de mises à jour insoutenables !

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Une bonne réalisation, même si inégale.
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Peu intuitive, mais efficace en mer. En revanche sur terre, peu mieux faire.
Durée de vie
4 étoiles
8.0 / 10
Un univers assez vaste, de longues heures de PvP en perspective.
Bande Son
3,5 étoiles
7.0 / 10
Des musiques entraînantes, de bons effets, et une bonne qualité sonore.
Scénario
1,5 étoiles
3.0 / 10
Missions trop répétitives en PvE
Note Globale
3 étoiles
6.0 / 10
Pirates of the Burning Sea tient toutes ses promesses de MMORPG marin, avec une bonne réalisation et un PvP entrainant. En revanche, les phases PvE et les phases terrestres sont plates et mal réalisés, une grosse ombre sur un titre qui avait pourtant de nombreux atouts.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU