Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Pandora's Tower

Console : WII
Éditeur : Nintendo
Développeur : gambar!ON
Date de sortie : 13 avril 2012
Multijoueurs : non
Public : 12 ans et +

Note des membres
3 votes (3.67 / 5)
Posté le Lundi 14 Mai 2012 par itokiry
Le problème avec la Wii, c'est qu'elle ne daigne nous livrer le top du jeu de rôle - action qu'en fin de vie, alors que sa petite sœur, la Wii U, n'est plus très loin de la sortie. Après l'exceptionnel Xenoblade Chronicles et le très bon The Last Story, la console de Nintendo accueille aujourd'hui le dernier de cette cuvée de Action-RPG nippons très attendus : Pandora's Tower. Sous ce nom très racoleur se cache la dernière des grandes aventures du support, alors il va falloir en profiter, s'en délecter, avant de passer à autre chose... Espérons que comme ses deux grands frères spirituels, ce soft développé par Gambarion se révèle à la hauteur des gargantuesques espérances !

Une épopée fantastique


Partie très importante que se doit de réussir chaque jeu de rôle aspirant à une qualité moyenne, la trame de ce Pandora's Tower est particulièrement prenante. Pas qu'elle soit si originale et exotique qu'escompté, mais on la suit très bien, notamment car on s'attend à un accomplissement renversant dès le début de l'aventure. Son découpage régulier renforce grandement l'immersion pourtant déjà à un point supérieur à la normalité, n'aidant pas le joueur à se détacher de ce monde envoûtant une fois la Wii Mote en main. Le tout n'est pas d'une complexité effarante, mais se révèle suffisamment bien écrit et mystérieux pour donner envie à quiconque de pousser jusqu'au bout. Le titre nous conte les mésaventures d'un couple atypique (Elena et Aeron) se révélant bien vite attachant au plus haut point, malgré le fait que la demoiselle se transforme lentement en un monstre dégoûtant et purulent, et que cela se voie ! Heureusement que son beau et blond prince charmant musclé est là pour veiller sur elle et la délivrer de ce sortilège légèrement handicapant. Pour ce faire, rien de moins facile que faire chuter un à un les gardiens des treize tours, et de lui rapporter de leur chair. Je vous le concède, tout ceci est un poil facile, voire carrément cliché, mais une fois en jeu on est tout de même subjugué par tous ces sentiments, et l’empathie s'installe vite dans notre cœur. De plus, il ne s'agit là que d'une présentation très générale de l'histoire, qui s'étoffe de beaucoup d'éléments durant l'aventure et va se noircir lentement mais sûrement.

Les relations entre les personnages sont de plus en plus complexes et intéressantes à mesure que l'on s'enfonce dans le jeu. L’ambiguïté de certaines scènes, de certains coups d'œil ou de certains dialogues est parfois déroutante. Le résultat est troublant tant il se révèle énigmatique, et a l'immense mérite, bien que cela soit difficilement imaginable au début, de gagner en puissance au fil des heures. La marchande Mavda et son ami qu'elle transporte partout ont eux aussi une série de secrets à nous cacher, si bien qu'à chaque conversation avec elle on espérera en apprendre plus sur ces personnages dont on ne sait rien, car cette identité mystérieuse est réellement frustrante ! Au final, le scénario de ce Pandora's Tower vaut autant pour les sentiments qu'il dégage et pour son excès déroutant d’omissions et de regards indéchiffrables, que par son évolutivité et son ampleur. On appréciera surtout la présence de pas moins de cinq fins différentes. En plus de son histoire palpitante, le titre s'est vu doté d'un univers qui, lui, est particulièrement original. Le monde retient son souffle en regardant la brèche, un trou béant dans le sol qui ne cesserait de s'agrandir jusqu'à fendre la planète en deux si les tours ne la retenait pas. Tuer chacun des gardiens pour en rapporter la chair à notre dulcinée sera malheureusement un moyen rapide de rendre cette brèche plus instable, et la conduira peut-être à l'écartement total... Dur dilemme auquel nous sommes confrontés, entre l'amour et l'humanité...

On est sur Wii, malheureusement...


Eh oui, on est sur Wii les amis, la console qui est sortie dans la même période que nos chères Xbox 360 et Playstation 3, mais qui n'a pas été doté des mêmes processeurs et donc n'est pas capable des mêmes prouesses techniques. Cette console qui a une génération de retard et que certains ont même qualifié de jouet (à juste titre ?) il y a quelques semaines. Ce même « jouet » a eu beau nous livrer de magnifiques épopées et de bucoliques aventures, très agréables à regarder au demeurant, il faut bien avouer qu'elle accuse la vieillesse de sa conception. Et malheureusement, ce Pandora's Tower appuie là où ça fait mal avec vigueur, puisque pourvu d'un moteur en deçà des attentes, bien moins joli que celui de Xenoblade Chronicles, pour ne citer que ce chef d’œuvre. Les pixels grossiers ne sont pas rares par exemple, et l'ensemble est assez vide et plat. Le tout est aussi répétitif, et on a vraiment l'impression de parcourir les mêmes couloirs à longueur de temps. Les teintes sont trop similaires, sauf exceptions, et dans l'ensemble l'aventure met beaucoup trop de temps avant de commencer à varier visuellement. De surcroît, le titre souffre d'alliasing par moments, et d'un certain flou au loin régulièrement, pas très joli. A cela s'ajoute un bestiaire sympa, mais beaucoup trop léger. Alors certes, le résultat est loin d'être catastrophique car on a vu bien pire sur le support de Nintendo, mais Pandora's Tower déçoit tout de même pour sa relative pauvreté.

Heureusement que la construction labyrinthique et intéressante des environnements relève un peu le niveau, tout comme le Character Design très original et l'évolutivité de l'observatoire en fonction de l'humeur de la belle Elena. Cela permet au titre de conserver un certain cachet, loin tout de même d'égaler ceux de ses deux prédécesseurs spirituels : Xenoblade Chronicles et The Last Story, même si ce dernier n'était lui aussi pas pourvu d'un moteur particulièrement joli. Musicalement parlant par contre, Pandora's Tower se défend comme un chef ! Ses mélodies harmoniques et orchestrales sont particulièrement agréables à entendre, et contre toute attente collent parfaitement à l'ambiance du soft. Cela permet en outre des partitions épiques, dressant le poil du bras, lors de phases tendues. Et aussi, puisque très travaillée, la bande sonore accentue l'émotion des personnages ou de certaines scènes marquantes. Les sonorités sont suffisamment variées pour empêcher toute répétitivité irritante, même si certains morceaux reviennent un peu trop souvent. Les doublages aussi sont assez bons, même si inégaux par moments. Dans l'ensemble ils se tiennent bien, mais il arrivera qu'ils manquent de rythme ou que l'expression qu'ils dégagent diffère légèrement du sentiment que le texte devrait faire passer. Enfin les bruitages passant par la sortie son de la Wii Mote et par le téléviseur sont audibles, mais trop répétitifs. On n'y prêtera que peu d'attention.

Man VS Tower


Puisque n'étant pas seulement un jeu de rôle basique, Pandora's Tower est pourvu d'un gameplay adapté à son genre : le Action-RPG. Avec un nom comme ça, on s'attend généralement à une jouabilité proche du Beat Them All. Et ici on aurait raison, puisque l'on se retrouve avec un résultat somme toute plus orienté action que role-play, ce qui donne quelque chose d'assez particulier, ayant le mérite d'être très dynamique. Tout se passe en temps réel, bien entendu. Notre personnage n'a que deux armes pour venir à bout de ses ennemis : sa chaîne et un second objet qu'il utilisera plus couramment, et qu'il pourra changer s'il en trouve de nouveaux. En début de partie il s'agira d'une épée se maniant facilement et permettant des combos très basiques. Malheureusement, si leur maniement différera, les enchaînements resteront très limités. Trop même, à tel point qu'on en vient à appuyer à répétition sur le bouton A pour achever n'importe quel adversaire, tout en prenant soin d'éviter ou de bloquer ses coups. C'est vite agaçant de répétitivité, même si les débuts laissent une très bonne impression et promettent de longues et belles heures de combat. Heureusement, jouer avec la chaîne permettra de varier un peu. Cette dernière pourra servir à mettre à terre quelques secondes les monstres, à les jeter au loin ainsi qu'à leur arracher leur chair. Elle sera aussi indispensable lors des combats contre les boss (les maîtres), car il s'agit de la seule et unique arme pouvant atteindre leur point faible, et donc les tuer. Soit dit en passant, on reprochera à ces dernier un manque d'originalité.

Malheureusement, dans l'ensemble le système de combat ne permet pas des actions suffisamment variées, et se révèle moins intéressant et complet que ceux de Xenoblade et The Last Story. Dommage, car sur le papier il était bien prometteur. Notre héros se manie cependant très facilement au joystick, et s'avère très souple, ce qui est vite utile pour esquiver les attaques ennemies, souvent rapides. Mais le jeu ne s'arrête pas aux bastons contre les monstres, heureusement, et tout un système d'équipement et de crafting vient s'y greffer pour rendre l'expérience plus sympathique et complexe qu'il n'y paraît de prime abord. Pour cela il sera nécessaire de passer par cette bonne vieille Mavda, la marchande mystérieuse. Il faudra bon nombre d'essais pour obtenir un fuit satisfaisant, mais ce n'est aucunement un reproche, car Pandora's Tower est beau et plaisant dans la découverte. C'est aussi valable pour les ballades musclées dans les tours. Très complet, il nous promet un tas de surprises, qui viendront de manière progressive nous enchanter durant l'aventure. L'inventaire est bien conçu, puisque limité à un certain nombre d'objets. Cela va obliger je joueur à faire des choix s'il veut repartir d'un lieu avec un maximum d'entre eux, car ceux-ci sont fréquents, et on a rarement envie d'en lâcher tant chacun semble important. Une fois revenu à l'observatoire, on pourra en ranger autant qu'on le souhaite dans un coffre aussi bien organisé que notre sac. Globalement, s'il est assez complet, Pandora's Tower est doté d'une jouabilité un peu trop simpliste, qui le rend facile d'accès mais par la même moins intéressant qu'escompté.

VERDICT

Avantages

- Très immersif
- Prise en main facile
- Assez riche
- Bonne durée de vie
- Trame intéressante
- Cinq fins

Inconvénients

- Un poil répétitif
- Boss peu originaux
- Système de combat simpliste
- Pas très beau

Graphismes
3,5 étoiles
6.5 / 10
Pandora's Tower n'est pas aussi joli qu'escompté, mais bénéficie d'un design sympathique. Dommage que dans l'ensemble il soit un peu trop pauvre, et que la variété mette du temps à pointer le bout de son nez.
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
Le soft est assez complet ainsi qu'immersif, et bénéficie d'une prise en main facile et rapide. Mais malheureusement, le système de combat n'est pas suffisamment développé pour se révéler intéressant. Heureusement que l'utilisation de la chaîne permet de faire varier un peu les plaisirs.
Durée de vie
4 étoiles
8.0 / 10
L'aventure est déjà très longue en soi, mais à celle-ci se greffe un New Game +, ainsi que cinq fins différentes. Ça promet évidemment un bon nombre d'heures de jeu !
Bande Son
4 étoiles
8.0 / 10
L'ensemble s'écoute très bien et colle à la perfection à l'ambiance. De plus, les dialogues sont, pour la plupart, très bien doublés.
Scénario
4 étoiles
7.5 / 10
Le résultat n'est peut-être pas aussi épique et intéressant qu'annoncé, mais dans l'ensemble Pandora's Tower se défend très bien. Sa trame très évolutive surprend, d'autant que ce ne sont pas moins de cinq fins qui lui ont été écrites.
Note Globale
3,5 étoiles
6.5 / 10
Si le résultat n'est peut-être pas à la hauteur des espérances, Pandora's Tower bénéficie tout de même d'un univers riche, et de beaucoup de qualités, dont une durée de vie très honnête. Dommage que son système de combat soit un peu trop plat, que son aventure soit si répétitive et que ses graphismes se révèlent si moyens, malgré une patte intéressante. On sent bien qu'on n'est pas passé bien loin du hit intersidéral, mais trop de détails sont encore à lui reprocher. Cela ne signifie pas que ce soft n'est bon qu'à être jeté aux ordures, loin de là, mais seulement qu'il est un poil décevant.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU