Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Overclocked : Thérapie de Choc

Console : PC
Éditeur : Anaconda Game
Développeur : House of Tales
Date de sortie : 13 mars 2008
Multijoueurs : non
Public : 16 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Mercredi 16 Avril 2008 par ennissay
On a vu dernièrement que le jeu vidéo français savait se faire remarquer lorsqu'il s'agissait d'apporter un peu de sang neuf au monde vidéoludique, et plus précisément dans la branche quelque peu empoussiérée des jeux d'aventure "pointez-cliquez". Le genre, même s'il regroupe un noyau de fans consistant, souffre en effet trop souvent des mêmes défauts : lenteur, énigmes arbitraires, scénario tangent et manque de finition. Il arrive toutefois qu'une petite perle sorte du lot de temps à autres. C'était le cas d'eXperience 112, sorti tout droit des studios français de Lexis Numérique à la fin de l'année dernière, qui avait su conquérir la presse grâce à un système de jeu inédit et ambitieux. Nos voisins allemands, dont on fait si souvent l'éloge, ont-ils su faire preuve de la même créativité? C'est ce que nous allons voir avec Overclocked : Thérapie de Choc, développé par House of Tales et distribué par Micro Application.


Cinq ados hyper-agressifs et un psychiatre alcoolo

Autant ne pas faire durer ce suspense insupportable plus longtemps, Overclocked ne révolutionnera pas le monde du jeu d'aventure, il n'en a d'ailleurs pas l'ambition. On sent toutefois que les gars de House of Tales ont essayé de nous proposer une expérience qui, sans pour autant être follement originale, essaie de sortir des sentiers battues grâce à un univers et une histoire particuliers. En fait, Overclocked se présente comme un thriller psychologique, ce qui, au-delà de la formule commerciale, cache en fait une progression centrée autour de cette notion. Avant de vous expliquer de quoi il retourne, résumons rapidement le pitch de départ. Cinq adolescents agressifs, légèrement perdus et armés sont retrouvés dans les rues de New York. Complètement amnésiques et refermés sur eux mêmes, on appelle un ex-psychiatre de l'armée américaine, David McNamara, le héros, vous. Grâce à une technique qu'il a développé durant ses recherches, David parvient à remonter les souvenirs de ses patients pour leur rendre petit à petit leur mémoire et découvrir ce qui leur est arrivé. Vous voilà donc à New York, en pleine procédure de divorce, avec cette bande d'ados sur les bras tous internés dans un asile au moins aussi glauque que la permanente de Tamara, l'infirmière des lieux.


David McNamara a la forme

On est donc plongé dans cet univers lugubre où la pluie semble tomber d'une manière absolument continue. Rapidement, on comprend que le gameplay ne nous posera pas de problème. Un curseur qui vous permet d'exécuter toutes sortes d'actions et un inventaire constituent vos deux seuls partenaires dignes de confiance. Ajoutez également à cela un très pratique PDA (ne me demandez pas ce que ça veut dire) qui vous permet d'appeler, de recevoir des messages, mais aussi, détails le plus important pour la suite, d'enregistrer des conversations. Tout cela se manie avec simplicité et fluidité, ce qui nous permet de nous consacrer entièrement à l'action et à l'ambiance. Je tiens d'ailleurs à féliciter les développeurs pour leur travail sur la réactivité du jeu. Dans Overclocked, pas de souris léthargique, pas de temps de chargement interminables entre les écrans ni de personnages indécemment touchés par l'arthrose. Une fois le jeu lancé, tout est rapide, les déplacements et les changements de caméra sont instantanés, ce qui n'est simplement pas le cas dans une bonne moitié de la production du genre (mes tripes se nouent rien que de penser au dernièrement paru Reprobates). C'est donc un premier bon point pour le soft de House of Tales, même si toutes ces qualités devraient relever du minimum syndical.
Armé de cette mobilité toute légère qu'est la vôtre, il est temps d'entrer dans le vif de sujet. Force est de constater que les énigmes non plus ne constituent un véritable obstacle à votre progression. Pas de casses-têtes sans queue ni tête, pas de retournage de neurones et d'énigme stupidement alambiquée, en quelques sortes, Overclocked assume la médiocrité de son niveau. Les énigmes sont souvent enfantines et lorsqu'on est coincé c'est souvent qu'un petit objet à échapper à notre regard. La progression repose principalement sur les séances d'hypnose avec les adolescents. David McNamara utilise son pendule et certains accessoires pour activer la mémoire des patients et les plonger dans un état second. Ceux-ci revivent alors quelques bribes de leur mémoire, ce qui nous plonge directement dans leur peau. On alterne donc entre les psychiatres et les cinq sujets, retraçant leur mémoire étrange pour comprendre les tenants et aboutissants de toute cette histoire. On comprend rapidement que les cinq aliénés se sont tous échappés du même endroit, une sorte de caserne militaire abandonnée où ils étaient plus ou moins laissés à eux-mêmes dans le cadre d'une expérience que je vous laisse le soin de découvrir. David enregistre toutes les hallucinations éveillées des jeunes puis, en les faisant écouter aux autres, remonte la mémoire de chacun progressivement. Toute la tâche consiste donc à trouver quels enregistrements permettront d'activer la mémoire des locataires de l'asile, tout en faisant face à quelques problèmes à régler au sein de l'internat puisque le psychiatre et l'infirmière aigris des lieux tenteront, pour des raisons obscures, de vous mettre des bâtons dans les roues. Dans l'ensemble, rien ne vous empêchera sérieusement de progresser, les énigmes semblent volontairement faciles ce qui laisse la part belle à l'ambiance générale et au scénario.


Routine d'un psychotique divorcé

Cette ambiance est ma foi plutôt réussi. On alterne entre la vie quotidienne de David, les séances à l'hôpital, puis les aventures étranges et effrayantes des jeunes dans la caserne. Cela confère un certain équilibre et une petite routine au soft qui n'est somme toute pas désagréable. On se laisse aller et on veut en savoir plus sur toute cette mascarade. Parallèlement, on en apprend plus sur le héros, visiblement assez peu enclin à se livrer sur son passé douteux. On découvre petit à petit l'esprit torturé de David, en proie à des insomnies et à des poussées de violence chroniques. Dans l'ensemble, on y croit et on se plonge dans l'ambiance mais le jeu pâtit toutefois de fautes de goûts nombreuses et régulières, la faute à un manque de finition évident. Les dialogues ne jouissent pas d'une finesse spécialement élaborée, ce qui fait parfois paraître certaines scènes de disputes grotesques et complètement décalées. Ce n'est d'ailleurs pas arrangée par le doublage français qui frôle tout bonnement le ratage complet. Non pas que le jeu des acteurs soit spécialement mauvais (il est juste correct) mais certaines répliques tombent trop souvent complètement à côté de la plaque. Sans prévenir, l'acteur prend de temps à autres un ton furibond pour une situation qui ne le justifie pas. A ce niveau là, il y a tout simplement un problème dans la coordination des acteurs et dans le script des répliques. Dans la mesure où l'intérêt du jeu repose principalement sur l'ambiance, cette carence dans les dialogues est tout de même assez gênante. Le scénario lui aussi, apparaît un peu bancal. Certaines situations sont simplement grosses comme plusieurs immeubles et on sent trop souvent le dénouement d'un faux suspense arriver avec ses gros sabots. Et ce n'est pas le vide ambiant du décor et la zone de jeu ridiculement restreinte qui va améliorer le tableau.

Finalement, Overclocked pourra faire figure de simple divertissement. Malgré ses imperfections (et le manque évident de temps et d'argent des développeurs), le jeu ne s'en tire pas trop mal en proposant une ambiance, une histoire et un mode de progression intéressants. Si on ferme les yeux sur les grosses fautes de cohérence et de style, il apparaîtra comme un divertissement suffisant qui saura combler six heures de votre temps libre. On ne s'ennuie pas en jouant, grâce à un bon travail sur la réactivité et l'immédiateté du gameplay et on se laisse porter malgré tout par l'histoire bizarroïde de ces jeunes ados et les péripéties sentimentales du héros. A prix réduit uniquement.

VERDICT

Avantages

- Ambiance générale plutôt convaincante
- Système de régression dans les souvenirs des patients original
- Bonne optimisation : peu de lenteurs

Inconvénients

- Enigmes faciles certes, mais challenge absent
- Scénario pas toujours très rigoureux
- Dialogues et doublages laissent à désirer

Graphismes
4 étoiles
7.5 / 10
Graphiquement, Overclocked propose le minimum correct avec des plans fixes de bonne facture. Rien d'inoubliable à part le regard vide de sanglier mort des personnages.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
La jouabilité est bien optimisée. Il y a très peu de temps de latence et de lourdeurs dans l'action, ce qui nous permet de nous dédier entièrement à l'ambiance et à l'histoire.
Durée de vie
3 étoiles
5.5 / 10
Comptez environ six heures pour voir le générique de fin se dérouler. C'est court mais je ne suis pas sûr qu'un supplément aurait amélioré la qualité du jeu.
Bande Son
3 étoiles
6.0 / 10
La bande-son est plutôt absente dans son genre et laisse la place au jeu des acteurs correct mais pas toujours opportun.
Scénario
3,5 étoiles
7.0 / 10
Le scénario intéresse et, malgré quelques carences regrettables, on veut en savoir plus.
Note Globale
3 étoiles
6.0 / 10
Overclocked est un jeu d'aventure tout juste potable, il évite l'écueil des énigmes absurdes en ne proposant qu'un niveau de jeu assez limité, ce qui n'est pas forcément un défaut. La fluidité du gameplay permet de se consacrer plus facilement à l'histoire sans souffrir des lenteurs caractéristiques du genre. Overclocked a l'avantage certain de ne pas énerver de par son accessibilité mais fera parfois rire (ou pleurer) de par certaines fautes de goûts trop récurrentes. Le jeu demeure un divertissement acceptable, à condition de le trouver à prix réduit et d'être fan du genre.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

20 Apr. 2008 | 21h33


YAZORIUS
Une durée de vie aussi courte ?! Il y a de quoi surprendre, vu la publicité monumentale tournant autour de ce titre ! Comme quoi, ce n'est pas le produit phare qui réserve les meilleures surprises. Bravo à toi pour ce test colossal.

20 Apr. 2008 | 23h12


ennissay
ah bah cette publicité n'était pas parvenue jusqu'à moi en tt cas! Je dis 6h, c'est en comptant les moments où je tournais en rond, donc effectivement ce jeu est très court. Voilà pourquoi (entre autres) je pense qu'il ne vaut mieux pas l'acheter pour plus de 20 euros!
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU