Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Okami

Console : Playstation 2
Éditeur : Capcom
Développeur : Clover Studio
Date de sortie : Février 2007
Multijoueurs : non
Public : 12 ans et +

Note des membres
7 votes (4.50 / 5)
Posté le Jeudi 05 Juillet 2007 par philyra
Depuis qu’on s’accorde parfois à dire que les films (d’animations ou autres) ont supplanté les livres dans l’esprit collectif, voici une histoire particulièrement prenante qui a su user de manière plus qu’intelligente le pouvoir de ces deux arts fondamentaux. Okami fait ainsi partie de ces titres précieux qui tirent leur essence d’une légende, et offrent un gameplay d’une perfection rarement atteinte. Sans compter cette touche artistique inégalable qui vous montre, pinceau en main, ce que signifie vivre un conte de fée...

Quand une divinité revient à la vie...



Tout commence à partir d'une ancienne légende du Nippon, celle d'un loup blanc que l'on nommait Shiranui, et qui n'était autre que le dieu Okami... Le peuple du village de Kamiki avait peur de cette créature, prétextant qu'elle était l'émissaire du dragon à huit têtes, le maudit Orochi, qui asservissait les habitants en enlevant chaque nuit de pleine lune une jeune fille. Mais en réalité le dieu attendait qu'un guerrier assez puissant sorte de l'ombre pour vaincre Orochi. Se fut le guerrier Izanagi qui, voyant sa fiancée capturée par le démon, mis un terme aux agissements de celui-ci dans un combat acharné aux côtés du loup blanc. Ce dernier succomba à ses blessures et depuis, une statue à son image réside dans un petit temple de pierre au village. Les plus grands honneurs lui furent rendus.
Après un siècle passé dans la quiétude, la tragédie frappa le Nippon en une nuit funeste. L'épée du valeureux guerrier Izanagi qui retenait le démon Orochi dans les profondeurs fut retirée de son tertre par un mystérieux individu. Reclus depuis des temps immémoriaux, le dragon maléfique était ressuscité. Il plongea la flore, la faune et les hommes dans d'insondables ténèbres, allant jusqu'à étouffer le soleil lui-même. Seul le village de Kamiki échappa à ce terrible destin par la grâce de l'esprit des bois, Sakuya, qui avait élu domicile dans l'arbre sacré. Affligée par l'étendue du désastre, elle utilisa ses dernières forces pour assurer le retour de l'ancienne divinité protectrice du pays. Elle sollicita l'esprit du dieu Amaterasu et insuffla la vie à la statue d'Okami qui trônait dans le village. Dès ce jour, le loup blanc fit scintiller de nouveau une lueur d'espoir sur l'obscure et morne contrée.

Issun, votre chevalier servant



Vous découvrez pour la première fois ce petit coquin caché sous les vêtements de Sakuya, l'esprit des bois, et c'est sous le dénominatif de "petite puce"que lui attribue la belle qu'il vient se placer dans votre fourrure. Autant dire tout de suite que ce petit pervers participe de beaucoup à l'humour du jeu, même si d'autres personnages sont bien marrants, et il saura se rendre attachant avec ses phrases chocs et son courage démesuré. Notre chère Amaterasu ne sachant pas parler, Issun sera au cours du jeu ce qu'on pourrait appeler un libre interprète. Autrement dit il vous donnera son avis sur tout, et certains de ses conseils ou remarques ne seront pas à prendre à la légère. Comble du bonheur, vous aurez l'occasion de le voir plus en détail dans une phase de jeu assez spéciale puisque vous vous retrouverez à arpenter le sol de vos quatre petites pattes, notre mascotte ne mesurant alors pas plus de 2cm de haut dans une zone où éviter de se faire écraser est un challenge ! A vous deux vous formez une paire d'aventuriers de légende, votre petit allié étant également d'un grand secours quand il s'agit de vous guider vers un objet sur lequel vous pouvez interagir, sautillant de manière comique pour attirer votre attention. La beauté du jeu consiste aussi à sentir l'évolution de la relation avec ce petit personnage qui s'est incrusté à l'improviste, et dont vous finirez par découvrir le village natal de façon à en apprendre plus sur son passé.

Le pouvoir céleste



Si Issun tient tant à vous accompagner durant votre périple, c'est parce qu'en tant qu'artiste errant, il compte bien en profiter pour apprendre les 13 techniques du pinceau. En effet, au cours de votre long sommeil, vous avez perdu une grande partie de vos pouvoirs divins, et notamment tout le loisir que vous aviez d'utiliser les fameuses techniques du pinceau. Votre quête consistera donc principalement à retrouver tous vos pouvoirs, et ce seront les rencontres avec les divinités du pinceau qui marqueront votre évolution. Ces dernières sont symbolisées par des constellations illuminant le ciel, et dont il vous faudra redessiner les étoiles manquantes par des points d'encre, afin de reformer l'ensemble de l'image et faire apparaître la divinité. Ceci est quasiment toujours l'occasion de voir des cinématiques amusantes pour garder une petite ambiance légère malgré l'importance de ces phases de jeu...
Si je m'attarde à ce point sur ce pinceau, c'est qu'il représente l'un des aspects original du jeu, et qu'il s'avère terriblement efficace dans le gameplay. Vous aurez en effet maintes occasions d'en faire usage, l'écran d'affichage du pinceau mettant le jeu en pause de façon à ce que vous puissiez trouver le meilleur angle d'approche si vous avez deux objets à relier, ou de façon à bien prendre son temps pour toucher un adversaire au bon endroit ! La prise en main est immédiate et efficace même si on pourra parfois se plaindre de la précision, notamment en ce qui concerne les cercles qui demanderont une certaine pratique avant d'être effectués d'un trait sûr et rapide. Il vous faudra également essayer de limité les usages sachant qu'une jauge représentée en pot d'encre marque le nombre d'utilisation possible. De même qu'une fois le trait engagé vous disposez d'une réserve d'encre assez large mais qui a le mérite d'être présente.

Le Nippon, terre de légende



Votre aventure se déroulera sur les terres du Nippon, un pays où la variété des environnements n'a d'égal que la beauté de ses paysages. Il se parcoure librement et cache de nombreux secrets. De nombreuses capacités, autres que les pouvoirs du pinceau, seront disponibles pour évoluer. Des endroits comme le Dojo par exemple, qui vous donne accès au double saut notamment, sera un des lieux clés de votre aventure. Vous aurez aussi l'occasion de rencontrer de nombreux marchands qui vous proposeront une grande variété d'objets, certains étant primordiaux. De même que vous croiserez la route d'une diseuse de bonne aventure, véritable guide, moyennant finance, pour peu que vous soyez perdu ! Les contrées visitées plutôt en début de jeu auront quand a elle toujours un intérêt d'être revisités en cours de jeu car elles cacheront toujours quelques objets derrière des techniques à obtenir en fin de jeu, tel que la danse du chat par exemple. Les donjons sont quant à eux présents et assez nombreux, avec résolution d'énigmes à la clé et couloirs sombres à parcourir... Il vous faudra également trouver des sphères du bonheur pour faire évoluer les capacités de votre personnage. Nourrir les animaux, redonner la vie aux arbres, déterrer les trèfles à 4 feuilles (emblème de Clover) feront partie de vos missions. Pour ce qui est des sauvegardes, qu'on appelle des miroirs du temps, elles sont souvent très bien placées.
S'il est question du Nippon comme terre de légende, c'est notamment grâce au ton accordé à l'histoire. Celle-ci est en effet raconté au joueur, qui se charge de la faire vivre. Mais c'est aussi parce qu'il est question de la résurrection d'Orochi, et de la présence de l'héritier d'Izanagi qui se nomme Susano. Tout semble donc devoir se répéter comme dans la légende... Pourtant cela va bien plus loin, car en plus du fait que le jeu fait la part belle à d'autres légendes retransmises de façon similaire par des personnages en cours de partie, le soft est dans son inspiration même empreint d'une mythologie poussée. Les références à des contes et légendes japonaises sont nombreuse. Je vous citerai celle de Shitakiri Suzume, ce conte terrifiant qui relate l'histoire d'une horrible vieillarde qui coupa la langue d'un oiseau chanteur. Le dépaysement est donc garanti.

Quand la déesse du Soleil chante la Lune...



Une partie du jeu repose également sur les combats. Au cours de votre aventure, et en plus des nombreux boos que vous rencontrerez, vous pourrez voir des parchemins du démon. Visuellement, ce sont comme des vrais parchemins qui flottent dans les airs, et dont la couleur varie selon la puissance de l’ennemi. Le combat s’engage quand vous vous approchez de la chose. L’espace devient flou et une zone circulaire se forme, dans laquelle des Yokaï apparaissent. C’est le nom des ennemis du jeu, et au cours de votre voyage vous en croiserez de nombreuses sortes, un bestiaire figurant dans l’éventail des menus faisant un récapitulatif de tous les monstres rencontrés. En général il est assez difficile de mourir (par expérience je peux dire que je n'ai pas utilisé une fois l'estomac qui sert à ressusciter), la barrière qui encercle Amaterasu présentant parfois des failles au cas où l’on souhaite s’enfuir. Les armes sont variées et se portent par deux une fois le nombre requis. On compte trois armes différentes dans trois catégories : les miroirs, les rosaires, et les épées. Chacune suppose une manière différente de combattre et c’est le maître du dojo qui vous apportera son savoir pour apprendre de nouveaux combos. Vous pouvez également utiliser vos pouvoirs du pinceau céleste souvent indispensable pour venir à bout de certains Yokaï.
A un stade précis de l’aventure, vous réaliserez qu’il existe une subtilité pour terminer les ennemis. Outre que ceux-ci sont vulnérable au pinceau céleste quand ils perdent leur couleur, il s’agit d’utiliser un pouvoir particulier du pinceau lorsque vous venez de les achever et qu’ils passent au ralenti. En effet, si vous dessiner la forme qu’il faut, vous obtiendrez les précieux crocs du démon, à échanger chez un marchand spécial ou avec d’autres personnages qui vous donneront en échange de précieux objets. Les écrans de chargement sont aussi utilisés dans ce but, ce qui est assez efficace pour ne pas se rendre compte du temps qui passe. A propos de l’écran des objets, celui-ci se situe dans l’éventail des menus. C’est là que vous pouvez gérer l’équipement d’Amaterasu et profiter de vos os divins pour regagnez de la vie en combat. En ce qui concerne une bataille importante, sachez juste que la Lune aura son importance... Une déesse du soleil à l’apparence d’un loup, quoi de plus normal pour crier victoire que de se tourner vers l’astre de la nuit !

Une vie dans chaque goutte d'encre



Le monstre puissant et maléfique qu’est Orochi a plongé le pays dans les ténèbres ? A chaque instant, la vie dont bruissait jadis le Nippon se flétrit. La source du pouvoir divin d’Amaterasu, la foi du peuple, vous reste inaccessible tant que cette obscurité règne sur le monde. Pour sortir les fidèles statufiés dans les zones d’ombre qui s’étendent sur les terres et qui vous empêchent de circuler librement sans être vous-même blessé et inapte à utiliser votre pinceau céleste, vous devez restaurer la nature qui vous entoure à l’aide de la Grande intervention divine. La première étape de votre voyage consistera donc à trouver les Arbres Gardiens et à les faire refleurir afin de vous ouvrir de nouveaux horizons. Cependant, pour avoir une chance de vaincre, Amaterasu devra renouer avec ses facultés d’antan. C’est pourquoi sa mission consistera également à parcourir le pays pour aider les personnes en difficulté, les bêtes affamés et les plantes fanées pour que toutes retrouvent la foi. A travers ces actions, Amaterasu recevra des sphères du bonheur indispensable pour augmenter ses attributs divins. Ils sont au nombre de quatre à savoir : le nombre de points de vie, de pots d’encre, la capacité de son estomac mystique (pour ressusciter) ou de sa bourse.
Sachant que les rebondissements sont nombreux et que l'aventure semble toujours se finir sans pour autant s'achever définitivement, il faudra utiliser ses capacités au mieux. La surprise est en effet constante, et permet de nous tenir en haleine pendant toute la partie. Pour ne pas vous gâcher le plaisir je ne vous révèlerai rien sur ce point, mais j’insisterai sur le fait que l’histoire est extrêmement bien construite, et les nombreux personnages qui croiseront votre chemin, amis ou ennemis, retiendront toute votre attention tant il auront une identité particulière. De plus, ce qui n'a pas nécessairement un sens au début, en trouvera un à la fin... (Okami qui meurt après avoir battu Orochi aux côtés d’Izanagi par exemple). Enfin, outre la diseuse de bonne aventure qui pourra vous guider sur le parcours à suivre, apprenez que, sans que le jeu soit fondamentalement linéaire, il vous sera difficile de vous perdre tant les niveaux sont bien construits. Et c’est sans compter la présence d’une carte très utile dans l’éventail des menus, ainsi que des source des sirènes assez spéciales qui une fois découverte vous téléporterons d’un endroit à un autre pour vous évitez une marche inutile. Un aspect non négligeable sachant que c’est souvent frustrant dans un jeu de ne plus savoir où aller.

La fin n'est que le commencement



Oui, je le confirme, la fin suppose fortement une suite, mais elle achève aussi de manière concrète l’aventure que nous avons vécue à travers différents chapitres. Ce dont je souhaite vous parler rapidement pour conclure, outre le fait que j’aimerai que la rumeur d’un Okami sur la Wii se confirme (ce qui est désormais le cas même si une suite n'est pas d'actualité), c’est l’apparition de certains bonus une fois le jeu fini. En effet, je veux juste signaler la sublimissime beauté des artworks présentés, ainsi que la possibilité d’écouter les musiques et de voir les vidéos. Je n’ai bien sûr pas tout obtenu mais je peux dire que c’est vraiment un plus appréciable, et on passera le détail sur le jeu à refaire pour obtenir les 100 perles.
Un chef d’œuvre.... mais je vous avais prévenu non ?

VERDICT

Avantages

-Un tableau de maître
-Les environnements oniriques et variés
-De nombreux pouvoirs
-Des combats dynamiques
-La diversité des armes et des ennemis
-Un loup tellement classe
-L'utilisation du pinceau
-Différentes phases de jeu
-Des musiques sublimes
-Une ambiance unique
-L'aspect légendaire
-Un intérêt toujours grandissant
-Des personnages attachants

Inconvénients

-Etre assez précis avec le pinceau
-Plutôt facile quand on est une déesse
-Les scrongneugneu des dialogues (mais on s’y habitue)

Graphismes
5 étoiles
10.0 / 10
C'est une véritable peinture qui s'anime devant vous, et ceci de manière plus que convaincante puisque vous ne saurez pas décrocher tant que vous n'aurez pas mis les pattes sur toute la surface de ce pays.
Jouabilité
5 étoiles
9.5 / 10
Excellente dans son ensemble. Amaterasu se dirige avec une aisance incroyable, et la regarder se mouvoir avec cette agilité est un plaisir pour les yeux. Mention spéciale quand elle saute à la façon des loups dans le film Princesse Mononoké.
Durée de vie
5 étoiles
9.5 / 10
Il faut compter au minimum 32 heures pour finir l'aventure, et c'est sans compter toutes les quêtes annexes à découvrir.
Bande Son
5 étoiles
9.5 / 10
Elle participe de l'ambiance de manière magistrale, un tableau épique pour tout dire.
Scénario
5 étoiles
9.5 / 10
Une pure merveille d'originalité dans un lieu magique : le Nippon. Nous voilà en présence d'un conte fantastique qui prend ses racines dans la culture japonaise et qui ne cesse de nous émerveiller jusqu'à son dénouement.
Note Globale
5 étoiles
9.8 / 10
De la même façon que Shadow of Colossus et Ico, Okami n'a pas nécessairement été une révolution commercialement parlant, mais il devra marquer d'un trait indélébile tous les esprits qui auront pu se plonger dans cette aventure unique sur la console. Un incontournable sur lequel chaque joueur avide de sensations nouvelles devrait se tourner, et qui fait partie des titres justifiant l'achat de cette console... Vous devez en effet savoir que les défauts que je cite ne sont que des détails face à la qualité globale du titre !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

05 Jul. 2007 | 16h00


philyra
YAHOOOOOO !! Je l'ai fini niark niark niark !! Bon faut que je me calme... je le trouve pas ce test franchement réussi mais je crois avoir donné une idée de ce que j'ai ressenti en jouant à ce jeu... en omettant quelques détails et un peu de l'objectivité requise d'ordinaire mais bon, on peut pas tout avoir ^^

05 Jul. 2007 | 18h42


Zefi
Ben moi j'aurais largement mis la meilleur note... Il y a des jeux auquels on ressort bouleversé, son approche, son style graphique, les messages à travers le jeu, la jouabilité quasie parfaite... Il y aurait tant de chose à dire. A mes yeux le meilleur A-RPG sur PS2, voir sur toutes consoles confondus. Très bon test en tout cas, qui résume très bien le jeu dans son ensemble.

Bouleversant cette petite perle et de loin l'un des meilleurs jeux de la PS2, voir le meilleur tout simplement.

05 Jul. 2007 | 19h38


philyra
je sais, je sais, on me le critiquera toujours mais j'ai un mal fou a concevoir la perfection ^^ mais je te rend justice ! Ce jeu est de loin le meilleur de la PS2, et moi aussi il m'a bouleversé ;) (c'est tellement poétique...et puis snif la fin quand même...)

05 Jul. 2007 | 20h28


MikeNoy
Ce jeu est réellement exceptionnel, et c'est vraiment dommage que les studios Clover ait fermer ... Sur le plan graphisme y'a rien a dire, c'est un style absolument magnifique. Et Shiranui est très attachant ^^

Un test a la hauteur de ce jeu, c'est a dire vraiment excellent !

05 Jul. 2007 | 21h06


Vinz
Ca donne envie d'investir dans une ps2 rien que pour le jeu :-) très bon test ! ce jeu devrait rester dans les mémoires.

06 Jul. 2007 | 01h19


Zefi
Il y restera c'est une certitude... La nouvelle génération est bien loin de proposé une telle perle, comme quoi la PS2 en a encore pour pas mal de temps encore ! Dommage que Clover ait fermé, j'aurais aimé voir ce qui aurait pu faire sur Xbox 360 et PS3.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU