Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

NyxQuest : Kindred Spirits

Console : WII
Éditeur : Nintendo
Développeur : NC
Date de sortie : 19 juin 2009
Multijoueurs : oui
Public : Tout public

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Mardi 08 Décembre 2009 par philyra
Avec NyxQuest : Kindred Spirit les développeurs du petit studio Over the Top Game ont souhaité revisiter à leur façon le célèbre mythe d’Icare. Exclusivement réservé à la plateforme de téléchargement de Nintendo, le Wiiware, ce jeu se veut une ode à la fraîcheur comme on en voit rarement. Seulement voilà, une prise en main adaptée et des pouvoirs de déité cela ne donne pas tous les droits, ni n’assure le succès d’un titre. Reste tout de même à vérifier si les sommets de l’Olympe auront finalement été atteints par notre jeune héroïne.


L’amitié donne des ailes


Dans cette aventure antique vous incarnez Nyx, une énigmatique jeune fille ailée qui descend des cieux pour venir en aide à son ami Icare. Après avoir atteint le mont Olympia ce dernier a disparu après son retour sur terre, une catastrophe ayant survenu. Il abandonne ainsi sa nouvelle connaissance sur un nuage qui en devient inquiète au point de briser les lois qui régissent son monde et de partir à sa recherche. Résultat, vous voici en train d’arpenter des temples grecs tombé en désuétude, de voler à travers des piliers peu stable, d’éviter le feu, le sable, les ennemis, et surtout d’utiliser les pouvoirs qui vont été accordé par les dieux. Zeus sera le premier à vous accorder sa toute puissance, mais sans vous pour la guider Nyx reste bien incapable de se débrouiller. Une seule solution, attraper la wiimote. Comme la majorité des jeux WiiWare la prise en main est adaptée au support et celle-ci est très convaincante. C’est précis, rapide, le pointeur suit nos mouvements à la lettre et le nunchuck permet de déplacer efficacement notre petit ange. Il est beaucoup question de vol puisque nous possédons des ailes et qu’il faut bien s’en servir, mais les battements sont limités et parfois cela ne suffira même pas. D’où l’intérêt des pouvoirs des différents gentils dieux…

C’est connu, les êtres célestes cachent bien des surprises, et Nyx ne déroge pas à la règle. Si au départ elle ne sait que battre des ailes au fil de son aventure sur la terre des humains elle apprend à planer, tandis que nous, joueurs, nous apprenons à déplacer au curseur les objets, à les stopper net, à lancer des éclairs ou même à varier le cours du vent. Tout ceci se fait progressivement mais compte tenu que le jeu dure une toute petite dizaine d’heures, soit une journée dans l’histoire, au final tout semble passer très vite. Cela se ressent d’autant plus que les paysages ne varient pas beaucoup dans leur thème. Certes le soleil se couche peu à peu en arrière plan et cela nous offre un magnifique paysage avec des ombres qui s’agrandissent, mais c’est toujours des piliers rouge, des plateformes beige, des cubes, du sable, du vent, du feu, des béliers, des harpies… On retrouve même des hydres comme gros monstres de niveau. L’aventure se déroule d’ailleurs en plusieurs étapes, plusieurs « lieux » qui se succèdent en passant à travers des portails. Autrement la sauvegarde est automatique par l’intermédiaire de checkpoint.

Avant que le soleil ne se couche


Le scénario a cela d’engageant (si on oublie vite les textes traduit par une chèvre irlandaise) que malgré le vide d’information dans l’aventure on a tout de même envie de comprendre ce qui est arrivé à Icare et de le retrouver entier, la coupe de cheveux sur les yeux et les ailes en batailles, car on aime le design des personnages tout simplement. Le mieux dans tout ça c’est que votre copain (ou votre copine) qui apprécie le paysage à côté de vous, sur le canapé, et bien il ou elle peut prendre la manette et décider de contrôler le personnage ou les pouvoirs divins de manière à partager l’expérience de jeu. Une bonne idée qui ne souffre que de la difficulté à s’accorder lorsque les mouvements doivent s’enchaîner en rythme. En effet, il arrive que certains passages soient rébarbatifs au possible et que vous ayez à pester contre les développeurs et leur conception des niveaux. Les hardcore y verront peut-être un bon retour aux mille et un « je crève mais je recommence avec le sourire » mais les plus jeunes pourront très facilement être frustrés.

Toujours pour les plus téméraires, 20 reliques à trouver ont été disséminées dans les dédales des niveaux à parcourir et elles débloqueront une surprise une fois le jeu fini. Une gentille attention qui offre un peu plus de challenge aux fouineurs de tout âge mais ne nous fera pas pour autant recommencer l’aventure une fois celle-ci terminée. Reste les musiques, empreintes d’une certaine poésie et qui témoignent du talent du compositeur (Steven Gutheinz). On se laisse d’autant plus bercer par l’envol des mélodies que le rythme des battements d’ailes de notre chère Nyx se fait sentir d’un bout à l’autre de la carte. Car après tout, le but est d’arriver d’un point au point suivant, indéfiniment jusqu’à la conclusion. C’est alors vraiment dommage que certaines zones de pures plateformes viennent à manger votre vie et coupent notre évolution en même temps que notre bande-son. Attention les nerfs donc, surtout sur le dernier niveau, mais qui a dit qu’un peu de prise de tête ne faisait pas du bien parfois ?

VERDICT

Avantages

- Une héroïne qui plane
- La prise en main
- Les pouvoirs divins
- Le design des personnages
- L’ambiance antique
- De belles sonorités

Inconvénients

- Horrible traduction
- L’histoire sur un fil
- Un vrai-faux multijoueur
- Un même thème graphique
- Des passages ardus

Graphismes
4 étoiles
8.0 / 10
Un bon point compte tenu surtout de la luminosité qui ajoute un cachet fou aux paysages, avec ce soleil qui se couche en arrière fond et ces ombres qui s’étirent. Dommage que l’absence de renouvellement sensible entre les lieux traversés fasse ramollir ce premier sentiment.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Ce n’est pas exempte de tout défauts, car certains passages sont bien difficiles à négocier, mais le principal est là : le pointeur est réactif, l’action fluide, les pouvoirs efficaces. Une bonne base pour apprécier un gameplay de ce genre.
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
C’est court, moins d’une dizaine d’heures, mais pour (et au prix) du WiiWare cela reste honnête.
Bande Son
4 étoiles
7.5 / 10
Un beau travail sur les sonorités. On se laisse doucement porter par des thèmes qui traduisent parfaitement l’atmosphère graphique du jeu bien que ça parte un peu du côté de la répétition (mais les décors se répètent justement).
Scénario
3,5 étoiles
6.5 / 10
On part d’un constat : mais où est donc Icare ? Pour arriver à une conclusion… Et entre temps on s’amuse de plateformes en plateformes. En somme, on plane sur du vent mais on est jeté suffisamment loin pour avoir envie d’atterrir (métaphore inside).
Note Globale
3,5 étoiles
7.0 / 10
Un premier essai convenable de la part du studio Over the Top Game mais c’est un peu trop maigre sous la dent pour qu’on en tire complète satisfaction. Alors certes il y a une belle luminosité, les mouvements sont fin et précis, les pouvoirs sympathiques, l’ambiance parfaitement Grèce antique… Mais d’un autre côté les paysages se suivent et se ressemblent trop, le multijoueur fait office de gentil gadget, l’histoire tient sur un fil (avec le peu de texte superbement mal traduit) et certains passages retors ne seront pas du goût de chacun. Malgré tout il s’agit là d’un assez bon numéro sur WiiWare car les jeux de qualité dans ce genre se comptent sur les doigts de la main, Lostwinds en tête !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU