Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Nanostray 2

Console : Nintendo DS
Éditeur : Majesco Sales
Développeur : Shiny Entertainment
Date de sortie : 4 septembre 2008
Multijoueurs : oui
Public : 7 ans et +

Note des membres
1 vote (4.00 / 5)
Posté le Samedi 27 Août 2011 par Zefi
Depuis le premier atterrissage de la licence Nanostray sur la Nintendo DS, le genre peu prolifique du shoot’em up manque de consistance pour un joueur avide de boulettes. Surtout que le premier Nanostray, sans être une révolution à sa sortie, comblait durant quelques petites heures, tant bien que mal l’appétit des joueurs. Qu’en est-il de cette suite ? Suffira-t-elle à diminuer la faim des plus fanatiques ? Les réponses ci-dessous.

La même recette que son prédécesseur !



Pas parfaite, la première itération de cette série proposait des joutes sur deux scrollings différents (horizontale et verticale). Une idée Originale que l’on voit trop rarement avec ce type de jeu, profitant de cette « trouvaille », le studio de développement emploie à nouveau cette formule à travers cet opus. Afin de varier l’approche, de changer la façon de jouer car quoi que l’on en dise, on ne parcourt pas les niveaux de la même façon. Si le principe est le même dans le fond, survivre à des vagues d’ennemis plus impressionnantes au fur et à mesure des tableaux, le champ de profondeur varie sur la largeur ou la longueur selon le défilement imposé par les développeurs.
Malheureusement, il est impossible de changer le scrolling pour découvrir un level différemment.

Plutôt facile durant la totalité du jeu, le premier manquait réellement de challenges, affectant par la même occasion la durée de vie. Trop courte dans l’ensemble, on en venait trop rapidement au bout et sans aucune difficultés de la sorte. Pour ne pas réitérer ce genre de maladresse et d’apporter un certain intérêt au joueurs concernés par ce genre de titres, Shin'en revoit sa copie avec comme meilleur atout, un challenge plus relevé. Une multitude de vaisseaux adversaires à descendre, une succession de tirs plus nombreux, des chemins étroits avec des tourelles fixes qui ne lâchent pas la grappe au joueur. Autant de piège à éviter pour parvenir à la toute fin de l’histoire racontée. Pourtant, malgré cette volonté de faire suer les possesseurs du soft, on progresse encore trop facilement après quelques tentatives.

Contrairement à son grand frère, Nanostray 2 se dote d’un scénario certes très peu intéressant mais toujours le bienvenu. Ou non. Au final, on fait rapidement l’impasse et l’on enchaine les tableaux avec une seule et unique envie, intégrer son nom au classement mondial ! Pour cela, il faut récupérer le maximum de pièces (lâcher par les victimes de vos tirs) mais également perdre le moins de vies possible afin de s’imposer. Comme de coutume avec ce genre de jeu, la recherche du high score révèle tout le potentiel qui se cache derrière l’aspect découverte de la première partie. On cherche constamment à élever son niveau de jeu, à apprendre quelques salves adverses pour parfaire ses scores. Pas aussi punitive que dans la majorité des titres, Nanostray 2 n’impose pas au joueur le système du par cœur pour survivre.

Un Shoot’em up (trop) classique mais plus agréable que son précurseur.



Concernant le système de jeu, on s’éloigne d’une prise en main avec l’obligation de jouer avec le stylet comme avec le précédent, pour revenir à un gameplay plus classique. Jouable à l’aide de six boutons, on ne peste dorénavant plus sur certains choix de game-design qui autrefois avait déçu. Un pour tirer, un second pour utiliser une capacité spéciale préalablement sélectionnée et les quatre touches directionnelles pour se déplacer dans les airs. Bref, rien de surprenant mais on évite par la même occasion des fantaisies de mauvais gout. Avant d’entamer un voyage spatial à blaster à tout- va, le joueur choisit un atout intéressant comme un faisceau laser destructibles, un bouclier magnétique qui cause des dégâts lorsque les ennemis rentrent en contact avec… Bien sur, leurs utilisations dépendent d’une barre que l’on peut remplir en court de vol en ramassant des pièces de couleurs bleus. Pour parfaire un gameplay simple mais sans réel défaut, le joueur récupère peu de temps après le début de son Run, deux boules d’énergies tirant également des projectiles. Le joueur a également le loisir de les placer soit devant, soit sur les côtés, soit derrière afin de varier la direction de leurs projectiles ! Peu surprenante, on regrette une vitesse de jeu un poil trop lente.

Pour terminer avec ce Nanostray, la qualité technique du titre ne souffre d’aucuns inconvénients majeurs. Il reste constamment fluide et ne ralentit jamais, des conditions de jeu parfaites pour satisfaire ses envies de scoring. En plus de ne jamais flancher, l’esthétique globale est suffisamment agréable pour rester quelques temps sur le titre. Bien que la surprise ne soit plus de mise avec une réalisation d’ensemble surprenante, ce petit frère assure également malgré une qualité moindre par rapport au premier épisode. Cependant malgré ses bons points, difficile de faire l’impasse sur le design décevant qui manque d’inspirations notamment au niveau des ennemis ou des environnements parcourus. Heureusement que les musiques parfaitement dans le ton avec des mélodies rythmées ainsi que des bruitages certes trop discrets mais réussis, se laissent écouter. On les oubliera aussi tôt après avoir terminé l’expérience Nanostray 2 mais lorsqu’on y joue, elles ne posent vraiment aucuns problèmes à l’écoute. A l’image du jeu.

Finalement, Nanostray 2 s’impose-il parmi les grands ?



Assurant le minimum syndicale, Nanostray compense le manque de shoot’em up sans rien apporter de neuf. Le système de jeu classique, n’est pas des plus passionnants et manque d’intérêt sur le long terme. Pourtant face au manque de concurrence sur la plate-forme portable de Nintendo, on s’en contente et si cela permet de faire connaître ce type de soft à un public moins connaisseur, tant mieux. Pourtant la difficulté mal dosée et inégale, risquent de faire lâcher prise aux nouveaux joueurs après les deux premiers tableaux. Quand aux adeptes, ils verront un challenge un peu trop facile, notamment lors des boss qui n’impressionnent aucunement. Un bon soft mais dont on oubliera rapidement son existence après avoir passé un agréable moment.

VERDICT

Avantages

Visuellement convenable...
Jouabilité qui assure
Une difficulté accrue

Inconvénients

... Même si ce second est moins appréciable
Le challenge trop peu suffisant pour les plus fanatiques.
Aussitôt terminé, aussitôt oublié !
Design globalement décevant.

Graphismes
3,5 étoiles
6.5 / 10
On apprécie les décors même si depuis le premier Nanostray, la surprise est passée. On déplore cependant des graphismes moins chatoyants que son ainé. Petite déception pour l'occasion.
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
Un retour au contrôle classique, qui améliore l’expérience sans toutefois convaincre totalement à cause d’un système de jeu trop pauvre sur la durée.
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
Une durée de vie plus élevée grâce à des défis, et un challenge plus ardu… Pour des joueurs occasionnels !
Bande Son
3 étoiles
6.0 / 10
Des bruitages discrets, des musiques qui ne laisseront pas des souvenirs impérissables mais sont suffisamment appréciable pour ne pas couper le son.
Scénario
Note Globale
3,5 étoiles
7.0 / 10
Mieux construit mais mois joli que son ancêtre, Nanostray 2 n’impressionnera nullement les amateurs du genre mais reste une bonne pioche si l'on veut commencer par un titre beaucoup plus accessible que la moyenne !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU