Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Motorstorm 3: Apocalypse

Console : Playstation 3
Éditeur : Sony
Développeur : Evolution Studios
Date de sortie : 16 mars 2011
Multijoueurs : oui
Public : 16 ans et +

Note des membres
1 vote (4.00 / 5)
Posté le Mercredi 30 Mars 2011 par Zefi
Motorstorm, une licence imposée par le constructeur Japonais depuis son premier épisode. Davantage connu pour ses exploits graphiques, Motorstorm premier du nom laisse présager un avenir radieux si elle venait à se poursuivre. A l’aide divers véhicules, les coureurs se tirent la bourre sans jamais laisser la moindre chance à leur opposant dans des courses abandonnant toutes règles de fair-play.
Délaissant les canyons de son grand frère, Pacifict Rift délocalise ses tracés dans des environnements plus variés. A l’ordre du jour, des jungles luxuriantes, des terres dévastées jonchées de lave ou encore des plages désertiques. Néanmoins, le principe ne change pas et l’apport du monster-truck renforce un chaos déjà prépondérant.



Apocalypse Now


L’arrivé d’un troisième opus (et certainement le dernier sur cette génération de console) apporte avec lui pas mal de détails et d’idées pour le moins aguicheuses. Renvoyant les prémices de la série à l’état d’embryon. Apocalypse dispose de bases extrêmement solides, oubliant par la même occasion la plupart des panoramas précédents. Sans jamais trahir l’idée que l’on se fait d’un tel jeu, c'est-à-dire, des routes sinueuses parsemées d’obstacles destructeurs. Les designers truffent les différents parcours d’obstacles de toutes parts, on sent derrière cela, un esprit sadique, provoquant la détresse et la surprise à chaque virage.

Toutes secondes d’inattention apportent avec elles, un accident jubilatoire. On se plait à se crasher, à enchainer des tonneaux, ou encore à s’empaler à vive allure, voir d’entamer une descente prématurée dans le vide sans oublier le b.a.-ba, l’encastrement à pleine vitesse dans un mur malencontreusement placé devant nous. Bref, le pilote enchaînera les accidents le sourire aux lèvres. Bénédiction aux motards qui bien que plus rapides, se laissent plus facilement éjecter, renverser et autres actions bien fourbes entreprises par les concurrents directs ! Toutes les manœuvres sont permises afin de devancer ses concurrents et obtenir la première place tant désirée.


Une formule remaniée !


Une bagarre de tous les instants, qui en plus d’être visuellement plaisant procure d’excellentes sensations en vue intérieure. Surtout lorsque l’on nous empêche de prendre une courbe et que l’on se plante inlassablement. La vue extérieure laisse le soin aux spectateurs (et joueurs) d’apercevoir tous les détails lors d’un carambolage. Cependant, lorsque l’on joue de manière à voir le véhicule dans sa globalité, la conduite manque d’effets "tape à l’œil" et se traine un tantinet. Certes cela dépend du véhicule que l’on possède en main et la liste se veut plutôt conséquente. Quad, camionnette, voiture de rallye et bien d’autres ne se contrôlent pas totalement de la même manière, et les caractéristiques varient également. En plus d’anciens véhicules d’autres quatre roues apporteront leurs lots de destruction sur un champ de bataille urbain et plus imposant que par le passé.

Motorstorm Apocalypse emmènent également avec lui, une customisation personnelle de son véhicule. A vous les joies du tunning notamment plastiques, c'est-à-dire décoratives et d’autres plus importants ayant un impact sur votre conduite. Trois slots disponibles sur cinq atouts comme pouvoir réapparaitre après une collision en deux fois moins temps qu’il ne faut pour le dire, ou encore une tenue de route plus efficace. Toujours agréable lorsque l’on est en concurrence avec d’autres protagonistes, c’est ce genre d’ajouts qui enrichit un programme déjà fort chargé ! Outre l’aspect customisation pour se différencier, c’est surtout sur le terrain que l’on retiendra votre passage. Pas seulement du votre… Je rentre un peu plus en détail sur le pourquoi, du comment d’ Apocalypse . Ce nom prend tout son sens lors de certaines courses apocalyptiques. Le décor change en plein milieu d’un parcours grâce à divers éléments de la nature qui se déchaînent lors du passage des joueurs. Dans le même ordre d’idée de nouveaux éléments tels que des bâtiments qui s’effondrent devant les pilotes, réduisant le nombre de chemins accessibles car oui, MotorStorm c’est une multitude de cheminement donnant sur de nouveaux embranchement jusqu’à la ligne d’arrivée.

Cependant la moitié des courses implantées dans le jeu, ne subissent aucunement ces changements du à des tsunamis, séismes, explosions ou encore des tempêtes. Malgré la qualité du design des différentes épreuves, on regrette une trop grande présence de ces tracés dits « classiques ». Néanmoins, cela accentue l’effet de surprise lors de la découverte lorsque l’on tombe sur une course offrant des destructions massives à quelques mètres de nous. Grisant tout simplement ! Apprendre les courses aide à l’obtention du saint grâle mais pas seulement. Une maitrise du boost et des dérapages ainsi que l’apparition de petits accoups (grâce à permettant de déplacer le véhicule d’un mètre ou deux à droite ou a gauche sont nécessaire pour tenir la dragée haute à ses adversaires. Cette possibilité importée avec cet épisode, permet de mieux se défendre contre des véhicules plus imposants sans toutefois renier la physique de chacun. Un gameplay bien huilé parfaitement arcade et qui revendique le fun sans prise de tête. Que l’on soit un habitué ou non du genre, on prend un pied monstrueux à conduire dans un déluge d’effet pyrotechnique et sur des tracés machiavéliques.


Un régal à plusieurs !


Avec ce bijou de l’arcade, les joueurs ne cesseront de retenir des moments intenses. A l’image d’un ultime accident sur le dernier virage alors que la terre s’élève juste en dessous, fantastique. On se plait à braver les événements les plus fracassants vus dans un genre que l’on pensait figer dans le temps. Même si Spilt/Second ouvrait de manière discrète une porte jamais entrouverte jusque là, Evolution Studios évolue dans un sens similaire tout en révolutionnant un concept qui fera des émules. On enchaîne les parties tout en expérimentant d’autres types de conduites en essayant sans cesse de découvrir des chemins initialement absents. Certes, on appréciera moins de devoir rouler dans des décors « fixes » où dame nature ne fait pas des siennes mais les développeurs compensent aisément ce choix par des surprises sur les dix-sept courses subissant des événements pour le moins impressionnants. Même si tout n’est pas rose avec notamment une réalisation graphique qui commence à sentir le dépassé, l’aspect technique ne souffre en aucun cas de la multitude d’éléments à l’écran et reste fluide même lorsque les décors changent complètement devant nos yeux. Une prouesse à souligner, particulièrement lorsque l’on se rend compte que 16 compétiteurs se tirent désormais la bourre contre 12 dans Pacifict Rift sur le Playstation Network ! Sans oublier que quatre joueurs rassemblés devant une télévision peuvent dorénavant rejoindre une partie sur le net, une idée fantastique ! Une aubaine pour inviter ses potes pour se bousculer sous l’étoile de la bonne humeur !

Jouer à plusieurs reste la grande force de cette série phare de la Playstation 3, mais qu’en est-il pour les joueurs plus solitaires ? Avec le débarquement de MotorStorm Apocalypse, le studio de développement intègre un mode « carrière » retraçant le parcours de trois pilotes plus farfelus les uns que les autres. Représentant trois niveaux de difficultés différents, on suit sans réel intérêt un scénario plat et insipide. Décrit à l’aide de croquis très peu animés et fichtrement mal foutus, on reste perplexe face à cette décision. D’apparence excellente, la conception de ce mode dénommé « mode fiesta » déçoit en plus de présenter des chargements trop longs. Heureusement qu’un autre type « course » varie un poil le plaisir avec pour objectif de rester en tête afin de ne pas se faire éliminer lors de la fin du compte à rebours, si vous êtes dernier. Elimination tel est son nom, peut être également pratiqué en multijoueur sur le net ou en local et offre un stress supplémentaire que l’on ne retrouve pas en temps normal. Le fun n’étant pas d’actualité si l’on est le premier à passer à la trappe, on oubliera donc cette variante qui ne manque pourtant pas d’arguments. Afin d’y revenir entre deux chevauchés sur des immeubles pour terminer premier.


Verdict :


A force de trop tirer sur la corde, Evolution Studio aurait pu se rater complètement et lasser une communauté déjà fidèle. En changeant la formule avec un talent certain, l’expérience se laisse apprécier sans concessions. Passer derrière un second épisode déjà bon n’est pas chose aisé, pourtant Apocalypse assène un sacré coup sur un genre qui cherche à muter depuis quelques années. En conservant les fondements solides et classiques de la licence, la simple idée de modifier les circuits au fur et à mesure de la course, emmène clairement ce Motorstorm vers les sommets. Certaines maladresse ressortent de l’expérience mais le plaisir tellement immense compense aisément des défauts finalement rédhibitoires.

VERDICT

Avantages

-De nombreux véhicules
-Les courses subissant le courroux de la nature
-Multi complet et très amusant !
-L'IA qui se défend !
-Jouable sur le net en plus d'être quatre sur un même écran.

Inconvénients

-Respawn parfois bénéfique...
-Un moteur graphique qui commence à faire son temps ?
-Le mode carrière malgré de bonnes initiative.

Graphismes
4 étoiles
7.5 / 10
Sans être une évolution marquante, le titre tourne aisément quelque soit les situations rocambolesques mises en avant avec de nombreuses explosions et autres effets météorologiques surprenants. Jamais mis à défaut, on regrette cependant les sensations offertes en vue extérieure !
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Assumant son côté arcade à deux cent pour cent, Evolution Studio accouche d’une jouabilité simple, accessible et fun. Un plaisir intense du début jusqu’à la fin.
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
Une durée de vie plus que convenable avec une longévité d’une petite dizaine d’heures seul et bien d’autres à plusieurs.
Bande Son
4,5 étoiles
8.5 / 10
Les musiques parfaire une ambiance apocalyptique avec des morceaux en parfaite adéquation.
ScénarioSans grande consistance mais ce n'est vraiment pas le nerf principal d'une telle oeuvre.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
On se demande maintenant comment ce studio surprendra le joueur dans l'avenir. Car ce bien nommé Apocalypse vaut pour ce qu'il est, plus précisément Fun et un brin original ! Ce qu'il faut pour obtenir la palme d'or du meilleur jeu arcade de la génération actuelle !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

31 Mar. 2011 | 15h20


TeddyWayne
Il a l'air fou !!
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU