Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Mini Ninjas Adventures

Console : Xbox 360
Éditeur : Square-Enix
Développeur : Side Kick
Date de sortie : 26 juin 2012
Multijoueurs : oui
Public : 7 ans et +

Note des membres
1 vote (2.00 / 5)
Posté le Lundi 16 Juillet 2012 par Zefi
Mini Ninja est un peu mon pêché mignon, celui dont on garde un bon souvenir mais que l’on essaye de dissimuler pour différentes raisons. A commencer par ce côté dessin-animé, ce sentiment « pour enfant » qui se dégage d’une telle production mais dont on ne peut refuser. Tel un retour dans le passé, on s’y jette pleinement avec des yeux enfantins, l’esprit plongé en plein enfance. Avec ce plaisir de découvrir une œuvre aussi simplette et facile d’accès que terriblement attachante.

Finalement à l’annonce d’une nouvelle aventure, je n’ai pu m’empêcher d’espérer vivre un aussi bon moment que précédemment. Avant de rapidement déchanté, oui car c’est bel et bien le cas à l’heure d’aujourd’hui. Certes, le titre mentionne l’obligation de posséder Kinect. Pourtant y intégrer cette nouvelle façon de jouer dans cette nouvelle aventure, semblent offrir des possibilités inédites intéressantes. La reconnaissance de mouvement dans un univers « Ninjaesque », quoi de mieux pour initier un jeune joueur à ce média. Quant aux autres…


Une nouvelle jouabilité ?


Seulement à l’époque de sa sortie, Mini Ninja correspondait tout autant à un public jeune mais également plus expérimenté. Le minimum syndical que l’on peut attendre de cette pseudo-suite, c’est d’y retrouver cet intérêt pour deux publics bien distincts. Une difficulté autrefois parfaitement surmontée mais qui ici même, ne se renouvelle pas une seconde fois. Une désillusion due à un des choix aussi drastiques que malheureux. Pour convenir à cette volonté de proposer une aventure exclusivement dédiée à Kinect (périphérique à détection de mouvement), le déroulement du jeu s’éloigne complétement du principe de son ainé.

Point de découverte, le Ninja qui sommeille en nous n’arpente plus de lieux aussi variés qu’agréables. Notre héros à cagoule se déplace uniquement sur une ligne horizontale désormais et attaque là où s’illumine une lumière au sol en face de ce dernier. Le joueur n’évolue plus dans un environnement en trois dimensions, ce qui change considérablement la donne concernant la nouvelle approche du titre. L’objectif principal est d’éliminer plusieurs vagues d’ennemis, dont les déplacements se font sur trois plans différents en face du joueur. L’adversité variera tant dans la manière d’attaquer qu’au niveau de leur résistance à vos coups. Si les ennemis se trouvant sur le premier plan devant le joueur, nécessitent un voir plusieurs coups d’épée, d’autres variante débarqueront rapidement. En témoigne des adversaires suicidaires, qu’il faut repousser à l’aide d’un coup de pied, afin de les envoyer exploser au fond de l’écran. S’ensuit des archers inattaquables avec votre lame, dont l’ultime recours est de les éliminer à l’aide de projectiles par exemple. L’obligation de changer constamment son armement afin de répondre aux différents assauts, intervient plutôt rapidement avec à chaque fois un petit entrainement face à des cibles immobiles. Un bon moyen de prendre connaissance des différents gestes à effectuer.


Une reconnaissance de mouvement quasiment parfaite ?


Le principe du titre prend forme lorsque le déclenchement des actions nécessite de mimer les mouvements que va produire notre Ninja. Pour trancher, il suffit de faire un mouvement du bras vers la gauche ou la droite (selon le sens de la découpe voulue). Certes, le capteur répond de manière correcte mais l’interaction reste très limitée. En cause, des animations en faible nombre et bien définies, donnant un aspect très permissif sur la captation des actions effectuées par le joueur lui-même. De la même manière, l’arc (pour le troisième plan) et les shuriken (pour le second plan) imposent au joueur d’imiter une utilisation « réelle » de l’arme en question. Si l’instrument à flèche manque clairement le coche avec une reconnaissance souvent prise à défaut, le lancer de petits projectiles se déclenche plutôt aisément. Ajouter à cela de la magie qui là aussi, ne s’effectue pas toujours quand bon nous semble et la jouabilité prend du plomb dans l’aile. Même avec un semblant d’évolution du personnage, qui selon l’expérience accumulée (pièces à récupérer sur sa ligne), améliorera soit sa force, sa magie ou autres.


Véritablement accessible ?


Comme vous pouvez-vous en douter, le jeu ne s’adresse plus aucunement à des joueurs « aguerris ». Le titre ne possède plus aucun attrait susceptible d’enchanter comme autrefois. A l’image de l’aspect graphique moins convaincant que par le passé, malgré un univers dont j’espérais plus réussi. Certes les décors fixes liés au choix de Game-design en souffrent, mais il en est de même de la pâte graphique propre à la licence dont on ne retrouve aucunement les forces d’antan. Un rendu plus triste en somme ! Néanmoins, cette représentation visuelle conviendra amplement à des petits garnements, qui semblent être la cible principale du développeur. Là encore, même un enfant ayant six années derrière lui, craquera rapidement selon sa patiente vis-à-vis d’une détection par moment hasardeuse. Entre toute les manœuvres pour décimer la population adverse, le fait de changer d’arme avec un mouvement du bras droit ou gauche dans le dos selon l’épée ou l’arc. Il ne s’y retrouve plus, notamment quand cela ne fonctionne pas.

Difficile d’y adhérer, quel que soit le public se lançant dans l’aventure. La surprise du premier épisode n’est plus. On se retrouve avec une formule complétement remaniée à l’effigie de Kinect. Sans jamais convaincre, le potentiel de la série initiale s’envole comme si de rien n’était. Faisant table rase d’un passé pas forcément des plus glorieux mais visiblement attrayant et agréable. Il est bien difficile d’y adhérer à l’heure d’aujourd’hui. Le principe bien qu’intéressant, ne convainc aucunement. Limité, peu varié, court, Mini Ninja Adventure est ce que l’on appelle, un coup d’épée dans l’eau…

(Testé et non approuvé par une jeune fille de 6 ans !)

VERDICT

Avantages

L'univers
Une idée intéressante

Inconvénients

Pas toujours bien précis
Très court
Peu passionnant
Pas toujours facile pour les plus jeunes

Graphismes
3 étoiles
6.0 / 10
Sans être déplorable, on remarque aisément un manque d'inspirations avec des décors étriqués légérement flouté.
Jouabilité
2 étoiles
4.0 / 10
On s'amuse les cinq premières minuites puis s'ensuit quelques vilaines tares, qui nous accompagne jusqu'au bout de l'aventure.
Durée de vie
2 étoiles
4.0 / 10
Pas très long, avec des niveaux relativement courts. C'est finalement la répétitivité qui prend un peu trop le pas sur le reste. Des mini-jeux, Dommageable !
Bande Son
2,5 étoiles
5.0 / 10
Les mélodies ne resteront pas en tête, tout comme les bruitages. Malgré un coté "Asiatique" sympathique.
ScénarioUn simple pretexte.
Note Globale
2 étoiles
4.0 / 10
La déception est bien là, d'autant plus si le premier épisode a été une très bonne surprise pour vous ! A faire essayer pour son enfant, même si cela n'est pas acquis d'avance.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU