Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Metal Gear Solid HD Collection

Console : Playstation 3
Éditeur : Konami
Développeur : Kojima Productions
Date de sortie : 2 février 2012
Multijoueurs : oui
Public : 16 ans et +

Note des membres
5 votes (4.00 / 5)
Posté le Jeudi 16 Février 2012 par Zefi
Snake is Back… Oui, vous lisez bien, vos yeux ne vous jouent pas de vilain tours, le Serpent arrive sur Xbox 360 et PS3 dans une compilation regroupant pas moins de trois jeux distincts. Bien que l’on espère secrètement y retrouver les trois épisodes principaux, il n’en est rien. Sur cette galette sont disposés de manière chronologique, Snake Eater (le troisième opus), Peace Walker (le second épisode PSP) ainsi que Metal Gear Solid Sons Of Liberty (le second volet de la saga Solid). Le tout dans leurs version ++ que l’on pouvait retrouver pour le second sur PS2 mais également Xbox première du nom sous le nom de Substance, ou encore Subsistence qui correspond à Snake Eate qui quand à lui était comme la version originale exclusive à la PS2. Quand à celui qui débarqua l’année dernière sur PSP, aucun bonus supplémentaire liés à cette nouvelle version n’apparaît dans cette compilation, hormis une prise en main améliorée.


Un prix attractif pour deux (trois ?) chefs-œuvres !


Après les présentations qu’ils me semblaient obligatoire pour ne pas perdre le lecteur (à moins que ça soit déjà le cas !), attaquons le vif du sujet avec pour commencer, les bonnes raisons de se procurer cette compilation de « luxe ». Effectivement si vous n’êtes pas en possession d’un de ces jeux et que vous vous intéressez à cette célèbre série, difficile de vous déconseillez l’achat d’un tel « Bundle ». Notamment lorsque l’on voit les prix pratiqués pour les versions dîtes « ++ » en occasion, économiquement parlant, on s’y retrouve beaucoup plus. En dehors de cet attrait qui concerne le tarif (35 euros), on retrouve les aventures de Snake ou Big Boss dans des conditions presque optimales.

A vrai dire, malgré une impression de fainéantise qui se dégage de cette compilation, Metal Gear Solid 2 et 3 ne manquent tout deux pas d’attraits visuels -Notamment au travers la mise en scène pour MGS 2- pour ne pas rapidement décrocher face à l’image. L’aspect très lisse que l’on pouvait déjà apercevoir dans les versions originales est ici encore plus visible, permettant d’apprécier tant bien que mal la modélisation des personnages principaux et autres éléments du décor malgré les années. Certes tout est loin d’être parfait, notamment avec Metal Gear Solid 3, où une certaine scène cinématique accuse le passage en Haute-définition avec la disparition pure et simple de la pluie, ce qui notamment fait tâche lorsque l’on voit les goutes explosaient lorsqu’elles entrent en collision avec les personnages disposés au centre du cadre. Mais ne soyons pas malhonnête, Snake Eater tient facilement tête à bon nombre de production actuellement sur nos consoles, un savoir faire inimaginable !


Metal Gear solid 3 – Shadow of the colossus, même combat ?


Malgré ces imprévues bien malheureuses, difficile de cracher dans la soupe lorsqu’on prend conscience du bien fou que cette compilation fait à Metal Gear Solid 3. Adieu les ralentissements intempestifs liés à la puissance de la Playstation 2 qui à l’époque donnait tout ce qu’elle pouvait ! La frame-Rate n’est plus prise à défaut et le titre tourne de manière plus que correct rendant l’expérience aussi merveilleuse que passionnante. Le changement occasionné sera apprécié par les fans à l’image d’un Shadow Of The Colossus encore plus mémorable qu’auparavant. Il est vrai que l’on peut difficilement reprocher à certains joueurs de pester face au simple relifting occasionné pour cette nouvelle sortie. A l’image d’un Peace Walker qui je le rappelle vient tout droit de l’épisode PSP et qui a du mal à s’élever au même niveau que ces prédécesseurs malgré les efforts plutôt minimes concédés pour le faire tourner aisément sur nos grands écrans !

Quand à ce dernier, en atteste l’ergonomie vraiment plus agréable que sa version consœur PSP. Je ne reviendrais pas sur les qualités de cet épisode « à part » mais cet ajout offre un confort non négligeable et les joueurs qui attendaient une version agrémenté d’un second stick peuvent aisément sauter le pas, ils ne seront pas déçus ! Metal Gear Solid Subsistence permet également de retrouver une jouabilité avec une caméra totalement modulable, afin de retrouver des sensations proches de Peace Walker ou du quatrième épisode. Sans oublier là présence encore une fois des deux premiers épisodes nommés qui débarquèrent autrefois sur MSX. Un petit plaisir qui vaut de l’or pour un fanatique de la licence !


Où est donc passé Metal Gear Solid ?


Finalement, on peut se demander l’intérêt d’avoir occulter la base d’une telle compilation, le tout premier épisode de la saga Solid. A vrai dire pour profiter pleinement d’un second opus au scénario travaillé, prenant et passionnant, l’obligation de posséder les connaissances liées à Metal Gear Solid premier du nom s’impose incontestablement. Bien qu’il soit impossible d’implémenter Twin Snake pour une question de droit concernant directement Nintendo, intégrer la version certes vieillotte de la Playstation première du nom n’aurait pas été de trop ! Bien au contraire. Finalement tout n’est pas parfait, et l’on sent clairement l’appel au profit pour un moindre effort pourtant il est bien difficile selon moi de fermer les yeux face à cette compilation regroupant deux jeux à la fois poignants, inoubliables et indémodables. Peace Walker étant d’une richesse incommensurable pèse également dans la balance si la question vous tourmente.

Pour en revenir aux qualités de la licence, elles varient d’un joueur à l’autre, si l’histoire peut s’avérer incroyablement tiré par les cheveux pour certains, elle fascine encore à l’heure d’aujourd’hui bien des joueurs. A l’image des protagonistes notamment des antagonistes mémorables mais également de Snake ou Big Boss dont le charisme n’est plus à présenter. Les musiques feront l’unanimité et traversent les années avec une facilité déconcertante. Je ne le cacherais pas mais Metal Gear Solid 2 et 3 peuvent également s’apparenter à des films interactifs tant les cinématiques et les dialogues sous forme de codec s’enchaînent afin de faire avancer la trame scénaristique. L’aspect purement infiltration a perdu de sa superbe certes mais l’intelligence artificielle reste relativement intelligente, notamment dans le mode de difficulté le plus élevé, pour s’amuser malgré une ergonomie qui manque clairement de souplesse. L’autre point non commenté reste l’après Metal Gear Solid 2 car des questions vous en aurez un bon nombre qui trouveront réponse dans un épisode 4 exclusive à la Playstation 3. Avec tous ces éléments à votre disposition et si vous n’avez jamais profité de ses versions améliorées notamment pour Peace Walker ou encore Snake Eater et que vous pouvez enchaîner sur Metal Gear Solid 4, je vous conseille aisément de sauter le pas afin de faire connaissance avec une œuvre majeur de votre média préféré !

VERDICT

Avantages

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty
Metal Gear Solid 3 : Snake Eater
Metal Gear Solid : Peace Walker
Des séquences cultes à n'en plus finir
Des protagonistes charismatiques

Inconvénients

Quelques soucis technique sans grande conséquence
Gameplay rigide
Des problèmes de textes au niveau des dialogues (Certains mots n'étant pas séparés par un espace)
Il manque Metal Gear Solid
Il vaut mieux pouvoir faire Metal Gear Solid 4 par la suite

Graphismes
4 étoiles
7.5 / 10
La qualité technique varie d’un titre à l’autre mais ne serait-ce que pour le rendu absolument fantastique de Metal Gear Solid 3 et de la mise en scène de Metal Gear Solid 2, on pardonne plutôt facilement les quelques défauts plombant les trois titres.
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
Le constat est le même, Peace Walker étant plus souple dans sa prise en main que ses confrères ! Les deux autres accusant le poids des années se révèle malgré les aprioris encore plaisant à jouer. Notamment grâce à une Intelligence artificielle plutôt efficace même à l’heure d’aujourd’hui ! Cela a vieillit certes mais les années n’affectent pas considérablement le plaisir, loin de là !
Durée de vie
4,5 étoiles
8.5 / 10
Trois aventure, un contenu gargantuesque pour Peace Walker sans oublier de très nombreux bonus à débloquer. On y passera beaucoup de temps avec énormément de plaisir !
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Des voix d’exceptions, des musiques inoubliables un mélange fantastique dont on ne ressort pas indemne !
Scénario
4,5 étoiles
9.0 / 10
La trame scénaristique divisera à n’en point douter mais il suffit de s’attarder sur une communauté grandissante pour mettre en avant l’intemporalité d’une histoire maitrisée et passionnante !
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Difficile de trancher sur la question, est-ce qu'il faut sortir les euros demandés ? Je répondrais oui, ne serait-ce parce que pas tout le monde a eu la possibilité de faire Peace Walker. Parce que Metal Gear Solid : Sons Of Liberty reste un épisode grandiose ! Parce que Metal Gear Solid : Snake Eater se sublime dans cette version !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

16 Feb. 2012 | 23h06


Ayame
Vu le test, je me laisserais bien tenter... (même si je ne pourrai pas m'adonner au 4 :/)

17 Feb. 2012 | 23h09


TeddyWayne
C'est bien dommage.. Si tu aimes la série MGS 4 est juste indispensable.. Le soft marque une conclusion sur les Patriotes et répond à beaucoup de mystère de la série :) d'ailleurs je me tatte à faire un test plus tard !

16 Jul. 2012 | 14h23


itokiry
Le problème de texte était présent dans Sons of Liberty sur PS2. Surtout au début de partie ^^
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU