Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Les Tuniques Bleues – Nord vs Sud

Console : PC
Éditeur : Anuman Interactive
Développeur : Anuman Interactive
Date de sortie : 10 mai 2012
Multijoueurs : non
Public : NC

Note des membres
4 votes (2.13 / 5)
Posté le Mardi 15 Mai 2012 par Zefi
Que faire lorsque cinq petites minutes s’offrent à vous et pas une de plus ? Un véritable casse-tête par moment, une grande question existentielle qui mérite une nouvelle réponse. Oubliez tous les petits « passe-temps » que vous faisiez jusqu’alors, d’autant plus si vous possédez un Ordinateur ! Puisqu’en ce jour est arrivé The Bluecoats : North Vs South ou dans une langue plus compréhensible pour la majorité, Les Tuniques Bleues - Nord vs Sud. Un titre sans prétentions qui pourraient toute fois faire ressurgir bon nombres de souvenirs aux amateurs de l’Atari ST ! Est-ce suffisant ?

Quel est le principe du titre en question ?



D’une simplicité sans commune mesure, ce titre oppose deux équipes différentes dont l’objectif principal est d’éliminer son opposant. Rien de plus simple à l’image des autres aspects du titre. Plusieurs phases se déroulent tout au long d’une partie. Par commencer par l’aspect « Wargame » qui consiste à prendre une multitude de territoires délimités par des formes géométriques (l’assemblage représentant Les États-Unis) afin d’étendre son influence à travers le pays. Petite de surcroit, la carte accueille en son sein des terres accueillant un état désigné par un fort à conquérir. C’est à ce moment là qu’intervient à chaque tour une locomotive, qui selon le nombre de bâtisses en la possession du joueur, apportera un nombre plus ou moins conséquent de sacs remplis d’ors !

Une donnée à prendre en compte puisque c’est avec ces derniers que vous pourrez ajouter une nouvelle unité sur une de vos terres ou encore d’améliorer les caractéristiques d’un bataillon (au nombre de trois mais nous y reviendrons). Voir jusqu’à influencer le cours du jeu selon certains éléments. Évidemment, au fur et à mesure que le temps défile, la partie va commencer à dessiner un vainqueur. Cependant certains facteurs aléatoires et extérieurs aux deux équipes influenceront le déroulement des événements. Une manière de briser une monotonie qui s’installe bien trop rapidement.

Existent-ils d’autres séquences de jeu ?



Selon les camps choisis préalablement, les indiens ou les mexicains n’hésiteront pas à éliminer, selon le bon vouloir de l’Intelligence artificielle, un groupe d’unité en un seul coup. Il est évident que là encore, une petite réflexion et un choix par moment crucial est à faire. Puisque chaque joueur peut fusionner plusieurs groupes de soldats entre eux afin d’augmenter leurs nombre et donc de prendre éventuellement une option sur la victoire dans des affrontements en temps réel (Nous y reviendrons juste après). Cependant, il n’est pas rare de les voir dépérir juste après suite à une action d’un des deux groupes extérieurs. Sans oublier, qu’une multitude de troupes restent un plus appréciables pour prendre le contrôle de la carte et éventuellement de prendre d’assaut plus facilement les différents forts. Cependant, une donnée peut-être encore plus importante sera le principal moteur des différents affrontements, un port permettant à celui qui le tient de recevoir par moment (là encore de manière aléatoire), l’amarrage d’une troupe gratuitement. Un dernier paramètre qui a son importance également, un orage, empêchant toute action d’une unité se trouvant au même endroit, changera de lieu à chaque changement de main. Par moment bénéfique mais pas seulement !

Il existe trois autres phases de gameplay, l’une permet donc de guerroyer en temps réel en prenant le « contrôle » de trois types de soldats. Une infanterie constituée de simples soldats au nombre élevé et équipé d’arme à feu. Ces derniers se déplacent sur une carte prédéfinies et non plus au tour par tour. Pour les faire avancer, reculer ou tirer il suffit de cliquer sur l’endroit que l’on souhaite ou sur les ennemis. Une autre ne comporte que des cavaliers, qui quand à elle, suite à une direction entreprise par un clique de la souris, fonce tout droit en dérouillant toute adversité se présentant à proximité. C'est-à-dire qu’il n’est plus possible de les arrêter puisqu’ils traversent littéralement l’écran avant de réapparaitre par magie du côté qui est le leur. Quand au dernier, les canonniers, au nombre limité, se déplacent lentement et possèdent très peu de boulets de canon mais éliminent en un seul coup leurs cibles. Attention cependant, les tirs s’avèrent facilement évitable puisque les boulets sont représentés visuellement jusqu’à atteindre ou non leurs cibles. De même pour les cartouches à fusils de l’infanterie de base même si le débit ou encore la vitesse de ces dernières restent plus élevés et contraignants pour l’adversaire tout en étant sensiblement moins performante.

Avant de conclure quelques petits mots sur deux autres « mini-jeux » faisant intervenir une nouvelle fois le joueur. A l’abri derrière une couverture, le but est d’aligner un nombre imposé d’adversaires, le joueur peut se mettre à couvert cependant une jauge limite son utilisation. Quand aux adversaires, ils abusent de feintes en bougeant la tête jusqu’à ce mettre complètement à découvert en ouvrant le feu. A vous de les abattre avant ou après leur acte suicidaire. Néanmoins, chaque balles encaissées suppriment un cœur, lorsque ces derniers ont entièrement disparus, l’assaut du fort est annulé et par la même occasion raté. Quand à la toute dernière activité, elle se déroule à dos de cheval afin de rattraper une locomotive, différents éléments se mettront face à vous tels des cailloux qu’il faudra éviter en sautant ou encore une ribambelle de soldats ennemis attendant sagement qu’on les crible de balles lorsqu’ils sortent la tête des fenêtres !

Un bon moyen de patienter entre midi et deux ?



Tout cela reste très simpliste autant dans la représentation visuelle, que la prise en main. Si la partie graphique possède un charme certain, difficile d’avaler la pilule pour une somme avoisinant la dizaine d’euros. Même son de cloche concernant le système de jeu qui aurait pu être à peine plus intéressant avec un mode multi. Il n’en est rien même Si la possibilité de voir débouler cette fonction dans un futur plus ou moins proche, n’est pas à exclure. Au final, l’intérêt d’un tel titre sur PC reste bien trop minimaliste pour s’y intéresser. Autant privilégier la version Ipad ou Iphone à un tarif bien moins élevé et déjà plus justifiable.


VERDICT

Avantages

-Un petit charme visuel.
-Accessible.
-Certains événements aléatoires.

Inconvénients

-Pas de mode multijoueur, même en local.
-Un système de jeu peu riche dans l'ensemble.
-Des parties qui se ressemblent beaucoup trop malgré un côté aléatoire appréciable
-Un manque de précision lors des batailles en temps réelles
-Un tarif bien trop élevé sur PC.

Graphismes
1 étoiles
2.0 / 10
Le minimum syndical pour un prix trop élevé !
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Une prise en main pas forcément désagréable lors d'un premier essais malgré un manque de précision flagrant. L'intérêt ne cesse de diminuer et de manière brutale !
Durée de vie
1,5 étoiles
3.0 / 10
Trop peu varié dans l'ensemble, on oubliera rapidement son existence d'autant plus qu'il n'existe pour l'instant aucun moyen d'affronter un autre joueur humain.
Bande Son
1 étoiles
2.0 / 10
Les sonorités font mal aux oreilles et la musique donne rapidement mal à la tête. On coupera rapidement le son !
Scénario
Note Globale
1,5 étoiles
3.0 / 10
On tentera l'expérience plus par nostalgie que par véritable intérêt, tout en admettant allégrement que l'on a jeté une dizaine d'euros par la fenêtre quelques minutes plus tard !
Vous êtes prévenu.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

15 May. 2012 | 02h38


itokiry
Je passe pour un inculte profond si je dis que je n'ai jamais entendu parler auparavant de cette série ? ^^
Enfin un test si peu élogieux ne me donne pas plus envie que ça de me renseigner à son sujet à vrai dire :D

15 May. 2012 | 02h48


Zefi
Jeunesse quand tu nous tiens ! :D

15 May. 2012 | 09h53


Vinz
J'avouerai que seule la nostalgie me l'a fait acheter sur iPad. J'ai bien aimé ma petite partie, mais je ne rejouerai surement pas tant qu'il n'y a pas de mode multijoueur.

15 May. 2012 | 11h24


Yonnix
Le dérivé jeu vidéo de la licence ne semble pas bien glorieux.
Par contre, la BD (car à la base c'est une série de bande dessinée Ito ;) ) vaut un peu plus le coup d??il !

16 May. 2012 | 14h58


Vinz
La vieille version JV était vraiment très sympa.

16 May. 2012 | 17h39


Zefi
Dans mes souvenirs, elle n'était pas aussi simplifiée, je me trompe ? :?
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU