Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Journey

Console : Playstation 3
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Thatgamecompany
Date de sortie : 14 mars 2012
Multijoueurs : oui
Public : 7 ans et +

Note des membres
4 votes (4.50 / 5)
Posté le Jeudi 15 Mars 2012 par Yonnix
Depuis son annonce, il y a une chose dont nous étions certain au sujet de Journey, la troisième production de thatgamecompany : il ne pourra satisfaire tout le monde. Proposant un voyage, à prendre au sens premier du terme, tellement atypique, tellement singulier, comment Jenova Chen peut-il parvenir à séduire un panel de joueurs qui, pour l'heure, s'oriente volontiers vers des titres nettement plus guerriers ? Bien difficile question. D'autant qu'il n'est pas exclu que les plus curieux et ouverts d'esprits d'entre vous ne soient pas happés par l'expérience proposée. Comme pour toute œuvre, la subjectivité de chacun rentrera immanquablement en ligne de compte, plus encore qu'avec n'importe quel autre jeu. Et pourtant, il serait dommage de ne pas lui laisser une chance. Récit subjectif d'un voyage unique.

Un voyage que l'on ne peut ignorer ?


Soyons clair, il est impossible de fournir une critique susceptible de convenir à chacun d'entre vous. Personne n'a la même sensibilité, le même passif. Éléments qui jouent un rôle forcement prépondérant lorsque l'on se trouve face à Journey. Pour 12.99 euros, les développeurs de thatgamecompany nous propose 2h30-3h d'un concept, sorte d'ode au voyage et à la contemplation. Où l'agilité et la dextérité manette en main n'ont aucune importance. Les mécanismes de jeu sont simples, littéralement réduits à leurs plus simples appareils. Titiller notre gout pour l'exploration. Se lancer, sans jamais vraiment savoir pourquoi, dans cet univers sibyllin. En cela, la mise en scène est habile. Un cadrage astucieux en direction de cette gigantesque montagne, et ça y est, elle devient obsession. Dans la peau de ce mystérieux quidam à l'accoutrement et expressions minimalistes, on effectue nos premiers pas dans ce désert épuré, contemplant ces ruines, symboles d'une civilisation passée qui semble hanter encore les lieux. Dans ce monde, le tissu semble porteur d'une magie, que l'on peut apparemment maitriser. Des forces d'apparences divines règnent dans ces contrées. On se sent décidément bien insignifiant. Simple visiteur vagabond.

Pourquoi continuons-nous à avancer ? Aucune des motivations de notre avatar ne nous sont connues. Le plaisir de la contemplation. La découverte des quelques bribes d'histoires, distillées sans parole aucune de temps à autre. Presque incompréhensibles de prime abord, elles ne deviendront pas forcement plus limpides au dernier. Mais qu'importe. Telles sont les attractions du titre, celles qui font qu'on ne souhaite pas décrocher, qu'on n'y songe pas même une seule seconde. Laisser libre court à son imagination. Se laisser porter par sa progression, parfois accompagné d'un autre voyageur, si votre console est connectée à internet. Choisi aléatoirement. Ce compagnon d'un temps, probablement aussi perdu que vous, fera un bout de chemin à vos cotés. Rester bouche bée face à la beauté absolue des décors. Très vite, l'aride désert laisse place à d'autres lieux, d'autres climats. L'occasion est donnée aux designers de pleinement exprimer leurs talents. Le résultat est sidérant. Résultat transcendé par une bande-son absolument divine. De magistrales envolées lyriques, tantôt remplacées par de douces mélopées relaxantes. Émerveillement pour les yeux, et les oreilles. Agitateur de sens. Véritable tableau de maître. Voilà qui décrit à merveille Journey. Aussi, pardonnez le récit passablement désordonné que je vous propose ici, c'est ainsi que je ressens le voyage proposé par Jenova Chen.

Un voyage accessible à tous ?


Vous comprenez peut-être pourquoi Journey ne peut plaire à tous. S'il m'a profondément marqué, voir retourné. Il pourra à l'inverse laisser totalement indifférent. Car, avouons-le, le titre n'a véritablement aucun message, aucun propos à faire passer. Si le joueur n'est pas saisi par la proposition narrative de thatgamecompany, il laissera vite tomber la manette, puis retournera vers d'autres horizons, qui lui conviendront plus. Et même en étant conquit, comment ne pas pester face à la relative courte durée de l'épopée. Sorte d'amuse-gueule virtuel, Journey nous sert sur un plateau un cocktail délicieusement savoureux d'émotions variées, contenu d'un verre tristement petit. Mais peu importe, il faut s'en contenter. Ne pas bouder son plaisir. Renouveler l'expérience. Peut-être le titre nous réserve-t-il d'autres surprises, qu'un seul périple ne saurait soupçonner. Assurément, Journey est unique. Journey est précieux. Journey se doit d'être essayé, et - on l'espère - imité dans les années futures. Pas nécessairement son contenu, mais bien sa proposition : celle d'une vision différente du médium jeu vidéo.

VERDICT

Avantages

- Une expérience exceptionnelle
- Véritable ode au voyage
- La narration unique
- Visuellement irréprochable
- Maestria musicale
- Il faut l'essayer !

Inconvénients

- On en redemande encore...
- Ne pourra pas plaire à tous

Graphismes
4,5 étoiles
9.0 / 10
Véritable chef-d’œuvre visuel, le titre dispose d'une patte unique, sublime. Impossible de ne pas être séduit par ses environnements, tant ils sont inspirés et originaux.
Jouabilité
4,5 étoiles
9.0 / 10
Plus minimaliste, cela n'existe pas. La place est laissée à l'exploration et à la contemplation. A aucun moment difficile, on est plus en présence d'une poésie ludique, que d'un véritable jeu vidéo.
Durée de vie
4,5 étoiles
9.0 / 10
Pour 13 euros, certains trouveront que 2h30-3h de jeu : c'est trop peu. Pourtant, le tout semble tellement tenu, tellement maitrisé, qu'on se dit que proposer plus aurait nuit à la justesse absolue du périple.
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Grandes envolées symphoniques et douces mélopées apaisantes composent la fantastique OST de Journey.
Scénario
4,5 étoiles
9.0 / 10
Une histoire, Journey n'en propose pas fondamentalement une. Pourtant, le joueur évolue dans ce monde, contemple, s'émerveille, s'attriste, et exulte au rythme de son avancée. C'est la magie thatgamecompany.
Note Globale
4,5 étoiles
9.0 / 10
Noter Journey, n'est pas franchement chose aisée. Note trop basse pour les uns, scandaleusement élevée pour d'autres. Le titre de Jenova Chen est insaisissable, mais il n'en est pas moins une source de plaisir intarissable pour qui sera emporté par sa proposition ludique. N'en déplaise aux réfractaires à la formule, Journey est un jeu vidéo, mais un jeu vidéo différent. Loin de tout standard. Assurément, Journey est unique. Journey est précieux. Journey se doit d'être essayé, et - on l'espère - imité dans les années futures. Pas nécessairement son contenu, mais bien sa proposition : celle d'une vision différente du médium jeu vidéo.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

15 Mar. 2012 | 22h22


Ayame
Ton test m'a donné envie de le tester :). Je pense que le jeu peut être un très bon moyen d'évasion.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU