Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Ikaruga

Console : Xbox 360
Éditeur : Microsoft
Développeur : Treasure
Date de sortie : 9 avril 2008
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Dimanche 14 Juin 2009 par Zefi
Comment surprendre, changer, innover dans un genre en perte de vitesse, dont tous les mécanismes semblaient connus ? A l’heure où je vous parle, les Shoot’em up les plus récents reprennent d’anciennes recettes, réutilisant de vieux codes, à base d’arsenal venant grandir au fur et à mesure de notre avancé. Nanostray 1 et 2, deux titres sortis il y a peu (surtout pour le second) sont les exemples parfaits d’un manque de prises de risques –ou d’idée – essayant de titiller l’âme de vieux gameurs tout en reconvertissant les jeunes joueurs à un style de jeux bien plus vieux que moi.

Quelques temps auparavant, grâce à la mise en place d’un service nommé « Xbox live Arcade » certains titres se sont vus offerts « une seconde chance », avec pour certains une refonte graphiques. Ikaruga fait parti de cela, bien que l’aspect graphique n’est point changé, la possibilité de (re)découvrir un tel titre est une véritable aubaine sans avoir à récupérer une version GameCube ou Dreamcast d’une rareté à se tirer les cheveux. Véritable chef-d’œuvre du genre, il reste l’une des meilleures expériences du shoot sur console. Voici quelques éléments de réponses sur les différents points faisant d’Ikaruga un titre pas comme les autres.

Utopie de vieux joueurs !
Comme à la bonne époque diront certains, la difficulté cauchemardesque du titre risque d’en laisser plus d’uns sur le carreau même en mode « very easy ». En particulier lorsque vous êtes seul à affronter les hordes de vaisseaux adverses, qui n’hésiteront pas à vous foncer dessus ou à vous envoyer des salves de missiles dans la tronche. Concernant votre moyen de défense, il n’y a pas trente-six milles solutions, comme toutes aventures dans le genre, vos meilleurs armes, tels que vos réflexes et le savoir permettront de voir le bout de cette escapade où la mort règne toutes les secondes.

Hormis l’apprentissage des stages (à force des le recommencer dû à la perte de tous les continus, ce qui arrive très souvent) et donc de l’anticipation sur le camp adverse, ainsi que vos esquives sorties de nulle part, Ikaruga propose un autre moyen de défense. Vous ainsi que les sbires ennemis, utilisent deux sortes de couleurs lorsqu’ils shootent, le blanc et le noir néanmoins le joueur peut alterner les deux, pour absorber les tirs de la même couleur grâce à un bouclier toujours en activité (sauf lors du changement de couleurs, 1 secondes sera requis, mais vous serez invincibles lors de ce très court laps de temps). L’alternation de ces deux couleurs est la base même du gameplay, trouvaille fantastique, révolutionnant un genre stagnant sur ces acquis dont les fans attendaient un titre comme celui-ci, pour sortir de leur torpeur et retrouver des sensations commençant à disparaître dans les profondeurs du monde vidéoludique.

Simple, mais au combien efficace, ce système de jeu reste l’un des plus appréciable à jouer, mais aussi l’un des plus techniques. Bien plus complexe qu’il n’y paraît, il faudra faire preuve de concentration et de vigilance pour ne pas se laisser surprendre. Contrairement aux autres titres du genre, pas moyen de passer tout un niveau sans avoir recours à l’absorption, surtout qu’une barre permettant d’envoyer une salve de missiles à têtes chercheuses (au nombre déterminé par la barre spéciale) dépend de cette dernière. Une aide bien précieuse, décimant pas mal de monde lorsqu’on l’utilise à pleine puissance, le fait de prendre des risques pendant quelques secondes, peut quelques temps après, vous sauvez la mise en vous sortant d’une situation critique. Jouissif mais par moment bien stressant lorsqu’on est assaillit de toute part, Ikaruga propose des séquences fortes et franchement difficiles.

Autopsie de votre serviteur.
Bien que le titre date un petit peu, l’esthétisme du titre s’en sort à merveille, on reste encore stupéfait devant la fluidité exemplaire malgré un nombre important d’ennemis et de tirs. Le design des boss, ainsi que nos vaisseaux sont une vraie réussite, les effets de lumières tapent à l’œil et le tout sans afficher le moindre ralentissement. Quand aux décors, ils se veulent divers et variés même si certains manquent parfois de détails, dans l’ensemble c’est une grande satisfaction. Au-delà du plaisir des yeux, les oreilles ne sont pas en reste, les mélodies fantastiques nous portent loin de la ville et de tous les bruits quotidiens agaçants. Plusieurs fois, je suis arrivé à couper tous les bruitages en gardant que la musique en fond sonore, une véritable prouesse dont je suis pas tout à fait remis.

Pour les plus hard-core, j’entends par là, les joueurs ayant une dextérité hors-norme, un système de « chains » permet d’engendrer de multiples points pour améliorer son score et le comparer comme tout bon Shoot’em up à ses camarades sur le live. Pour cela il suffit d’éliminer tous les vaisseaux d’une même couleur sans détruire un ennemi d’une autre couleur. Plus la chaîne sera longue, plus le multiplicateur augmentera (au bout de trois adversaires éliminés) engendrant des points à n’en plus finir. Je tiens à signaler que l’apprentissage des Level est un passage obligatoire pour les personnes voulant atteindre les sommets. Un défi extraordinairement difficile, mais dont les plus fous reviendront sans cesses pour augmenter leurs scores. Dommage que le titre est composé de seulement cinq chapitres car même si la difficulté rajoutera sans aucuns doutes quelques heures de jeu supplémentaire, Ikaruga se finit bien trop vite même si un mode deux joueurs répond présent.

Diablement additif mais aussi très difficile, les développeurs ont sur proposer un titre grisant pour les nerfs mais dont chaque situation peut être tourné à notre avantage ! Proposant une réalisation sonore et visuelle de grande classe, Treasure signe avec ce jeu l’une des plus grosses perles du Shoot’em up qui malgré les âges restent fantastique en tout point !

VERDICT

Avantages

-Game Design
-Fluide
-Musique
-Mode de difficulté nombreux
-HD

Inconvénients

-Trop court
-Trop difficile ?
-Simple adaptation

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Le titre s'en sort vraiment bien même à l'heure d'aujourd'hui, et la fluidité parfaite du titre ne posera aucun problème, et surtout le titre est jouable en Haute-définition !
Jouabilité
4,5 étoiles
8.5 / 10
Système audacieux mais à la fois simple, une idée bête mais efficace, un vrai régale
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
On en redemande un peu plus malgré un mode deux joueurs présent !
Bande Son
4,5 étoiles
8.5 / 10
Musique d'exceptions !
Scénario
Note Globale
4,5 étoiles
8.5 / 10
Vous aimez le challenge ? Vous appréciez le genre ? Treasure signe ici l'une de ses toutes meilleures productions !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU