Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Guitar Hero III

Console : Xbox 360
Éditeur : RedOctane
Développeur : Harmonix
Date de sortie : 23 novembre 2007
Multijoueurs : oui
Public : NC

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Samedi 12 Janvier 2008 par BlueHunter
Vous êtes fan absolu de Rock, vous portez toujours votre vieux cuir des années 80 et votre bible est Wayne’s World ? Vous êtes un guitariste/bassiste incompris et vos voisins grincheux vous empêchent de faire éclater votre maîtrise du mediator à la face du monde ? Vous êtes incapable de gratter le moindre accord sur une guitare mais vous vous sentez obligé de simuler une guitare électrique au moindre solo qui passe à la radio ? Vous êtes un pro gamer et après avoir écumé tous les jeux actuels vous cherchez un défi à la mesure de votre niveau ? Vous en avez tout simplement marre des jeux prise de tête et cherchez un jeu accessible, immédiatement fun et défoulant ?

Si vous répondez à l’un ou l’autre des signalements ci-dessus, il se pourrait bien que Guitar Hero 3 soit fait pour vous.

Les rythm’ games en général et les jeux musicaux en particulier ont largement la cote depuis l’inoubliable Dance Dance Revolution jusqu’à l’étonnant Donkey Konga sur GameCube, les développeurs rivalisent d’imagination pour proposer des accessoires toujours plus tordus. Et dans le genre tordu les mecs de chez Redoctane et Harmonix ont eu en 2005 l’idée de créer ni plus ni moins qu’un simulateur de guitare. C’est ainsi que grâce au financement d’Activision naquit Guitar Hero, énorme carton PS2 s’il en est. Après une suite et plusieurs addons cependant, Harmonix (le studio qui a réalisé le jeu en lui-même) a été racheté par le géant Electronic Art dans le but de créer Rock Band. Les ptits gars de chez RedOctane (créateurs de la guitare-pad) toujours sous contrat avec Activision se sont donc associés avec un autre studio, en l’occurrence Neversoft (responsable de la série des Tony Hawk) pour développer le troisième épisode de Guitar Hero. Un peu perdu dans ces considérations financières ? Pas grave cela n’a aucune incidence sur le jeu en lui-même.

Guitar Hero c’est finalement un concept tout con, tellement con d’ailleurs que personne n’y avait pensé avant, même Konami s’était perdu en maniements complexes dans son trop mou Guitar Freaks. Dans les mains une guitare en plastique, cinq touches de couleurs symbolisant les frettes d’une guitare, un petit interrupteur qui fait office de médiator et une barre de vibrato. A l’écran des séries de ronds de couleurs correspondant aux frettes déboule par le haut, lorsque les ‘notes’ atteignent le bas de l’écran il faut maintenir le bouton et appuyer sur le médiator. Simple comme bonjour et en pratique guère plus complexe que l’épluchage un kiwi trop mûr la prise en main déconcerte par son aisance et permettra à tous les mous du pad et aux joueurs wii de comprendre dès les premières parties toutes les subtilités du gameplay.

L’évolution par rapport aux précédents volets n’est pas évidente et le changement d’équipe ne donne finalement pas lieu aux délires que l’on aurait pu espérer/redouter de la part de Neversoft. Techniquement ça va de moche (360/PS3) à très moche (PS2/Wii), les persos sont brouillons et anguleux, les décors sont vides et peu animés, les événements spéciaux trop rares et les guests stars au nombre haaaaaaaallucinant de deux. La ‘tablature’ est un peu plus lisible (encore que) et dans l’ensemble les menus sont identiques. Bref si vous voulez des graphismes qui pètent la rétine et des effets visuels qui font chauffer vos consoles, passez votre chemin, le sel du jeu est de toute façon ailleurs…

L’une des questions que tout le monde se pose en découvrant le principe de Guitar Hero (moi y compris) est bien entendu : « mais à quoi un jeu de guitare peut-il bien servir ? Autant jouer de la VRAIE guitare nan ? » Certes Berthe, sauf que la vraie guitare, ne nous leurrons pas, c’est pas facile quand on est débutant, Ok sortir deux-trois accords et jouer le riff de smells like teen spirit ne demande pas un effort surhumain, mais pour devenir un vrai guitariste il faut 1/de la volonté 2/du pognon 3/de la patience et même en réunissant toutes ces qualités il reste important d’avoir des amis musiciens pour avoir la vraie ambiance, tshirts troués et tympans éclatés compris. Dans le monde merveilleux de Guitar Hero au contraire et pour peu que l’on prenne la peine de jouer en mode facile, il est possible de jouer l’intégralité d’une musique avec le son qui va bien. En outre avec un bon casque ou un volume modeste il est possible de répéter jusqu’au bout de la nuit sans que des voisins/copines/parents ne viennent interrompre un solo de folie. Pour ceux qui auraient peur que le challenge offert ne soit du coup plus à la hauteur de leurs attentes se rassurent GH est sans doute l’un des jeux où la marge de progression est la plus importante qui soit. Si l’on commence avec seulement trois frettes et un rythme relativement calme en facile, le jeu impose par la suite (au mode difficile) de composer avec les cinq frettes assez rapidement pour vous donner des crampes des doigts. Le niveau expert quant à lui est tout simplement monstrueux et il vous en coûtera quelques longues nuits d’agonies avant d’en voir le bout, mais n’oubliez pas : casser sa guitare après avoir réussi Knights of Cydonia en Expert n’impressionnera que votre psy.

De même les pros de la guitare en plastique ayant retourné Guitar Hero 2 dans tous les sens et dans toutes les difficultés seront ravis d’apprendre que le niveau de difficulté globale a été plutôt revu à la hausse et qu’il n’est plus aussi facile qu’avant de décrocher les 5 étoiles sur toutes les chansons (les achievements étant particulièrement intraitables à ce niveau là).

Côté nouveautés pas de quoi fouetter un chat, la nouvelle playlist est assez variée pour plaire à tous les goûts et tous les ages, le solo s’enrichit de quelques scènes cinématiques façon dessin animé qui véhiculent une non histoire inintéressante et le mode multi joueur en coop devient désormais une carrière à part entière. Les vrais nouveautés sont bien du côté du multijoueur qui propose enfin de s’affronter via le xbox live : en coop, en duel, en duel pro ou en choque des guitares sur un nombre de chansons au choix. Le jeu devient alors bien plus palpitant et l’absence de lag est toujours appréciable. Le nouveau mode choc des guitares se permet même d’apporter un peu plus de tension avec l’ajout de bonus utilisables comme l’habituel Star Power et qui déclenche des petits malus sympa chez l’adversaire (corde cassée, difficulté accrue etc.) Plus stratégique qu’il n’y parait, ce mode est d’ores et déjà synonyme de grosses déconnes on et offline. A noter cependant qu’en multijoueur (même sur le live) les tablatures des deux joueurs sont toujours visible réduisant sa propre partie de moitié, téléviseur 30cm déconseillé…

Qui dit Guitar Hero dit forcément nouvelle guitare. Après la Sg-1 et l’Xplorer, la nouvelle toujours estampillée Gibson est une Les Paul au design plutôt sympa. Certains (moi le premier) ont râlé en voyant que le prix de vente du jeu est supérieur à celui de GH2, pourtant en observant la guitare on comprend tout de suite où est la différence : la couleur noire et les touches ont un rendu plus classe, le plastique semble de bien meilleure facture, le manche amovible permet un transport (un peu) plus pratique, le vibrato est plus résistant (ou bien est-ce moi qui ai épuisé celui de ma précédente gratte ?), le mediator fait sensiblement moins de bruit (idem…), les boutons start et back sont mieux incorporés et plus accessibles et le corps de la guitare est recouvert d’une faceplate amovible noir brillant très classe qu’on devrait dans les prochains mois remplacer par des nouveaux modèles, à suivre…

Bref si d’un point de vue esthétique la guitare fait bien mieux que la précédente la grosse évolution est le fait qu’elle soit sans fil. Les extrémistes de la guitare électrique vont sans doute perdre le charme du câble qui traîne dans les pieds, les autres apprécieront le fait de pouvoir gesticuler dans tous les sens sans risquer d’intenter à la vie de sa console.

VERDICT

Avantages

-Muse et les Strokes
-La nouvelle guitare
-Le multijoueur
-La playlist

Inconvénients

-Le prix
-Les chansons payantes sur le net
-Le manque d’innovation
-Naast et Superbus

Graphismes
2,5 étoiles
5.0 / 10
Plutôt moche, assez coloré mais pas aux standards de la console.
Jouabilité
4,5 étoiles
9.0 / 10
La guitare c'est ton dada?
Durée de vie
5 étoiles
10.0 / 10
Infinie.
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Ca swingue johnny!
Scénario
1 étoiles
2.0 / 10
Débile et décousu.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Au final Guitar Hero III s’impose comme une excellente suite qui n’apporte cependant pas grand-chose au contenu du jeu en lui-même et vaut surtout pour sa playlist et sa guitare. Un must-have pour les amateurs de gratte, une curiosité à essayer avant de critiquer pour tous les autres qui séduit par son accessibilité et son fun immédiat. Petites bourses, s’abstenir.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

13 Jan. 2008 | 12h35


Zefi
Mes frères et moi nous nous sommes procurer une deuxième guitare, et qu'est ce que c'est conviviale !!
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU