Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Gravity Rush

Console : Next Generation Portable
Éditeur : Sony
Développeur : Team Siren
Date de sortie : 13 juin 2012
Multijoueurs : non
Public : 12 ans et +

Note des membres
5 votes (4.30 / 5)
Posté le Samedi 30 Juin 2012 par Zefi
Gravity Rush semble porter en lui bien des espoirs, à commencer par une attente bien particulière concernant sa qualité purement ludique. En dehors de ce point primordial lorsque l’on parle d’expérience vidéoludique, les joueurs espèrent également que cette toute nouvelle licence, occasionnent de nouvelles ventes Hardware. Cependant, quand est-il réellement de ce qui nous est proposé ? Peut-on s’attendre à ce que le soufflé retombe rapidement, console en main ? Autant de question primordiale, pour le jeu le plus attendu de cette année 2012 sur Playstation Vita.


Quand est-il des premières impressions ?


Que l’on parle de l’introduction ou de la première prise en main, l’intérêt que l’on porte à cette production se multiplie d’emblée. A commencer par son ambiance sonore très Jazzy lors des premiers instants, alors que l’on suit simplement la descente d’une pomme jusqu’à une jeune fille amnésique. Un postulat simple, mais dont les morceaux musicaux nous immergent immédiatement. Un constat s’impose d’emblée chez votre serviteur : Quel début fantastique !

Durant ses premiers instants, outre la confirmation d’une bande sonore, d’une justesse impeccable, le parti-pris graphique enchante ! Le choix de se tourner vers du Cel-Shading trouve tout son intérêt dès les premières secondes. La réalisation magistrale renvoie directement à des animés Japonais. Tel que ces derniers, Gravity Rush offre un voyage de toute beauté. Regorgeant de détails, de couleurs nuancées et chatoyantes parfaitement dans le ton, il s’avère bien difficile de ne pas se laisser immerger. Quant à la modélisation globalement satisfaisante, les développeurs autrefois en charge de la série Forbidden Siren, accouchent d’une réalisation très propre. Néanmoins, c’est bel et bien la direction artistique aussi originale qu’appréciable qui s’accapare notre attention.


La suite s’annonce-t-elle aussi appréciable ?


Le déroulement du titre se veut plus classique, avec un environnement ouvert, d’une taille modeste mais suffisamment superficielle pour convaincre. D’autant plus que les activités proposées en dehors des missions, ne se révèlent pas nombreuses. Finalement cet espace incite à parcourir les moindres recoins à la recherche de sphères violettes, servant par la suite à l’obtention de nouvelles capacités. Ou encore à parcourir la ville en long en large et en travers, pour découvrir les endroits les plus insolites ou splendides. Cependant, si l’on prend plaisir à faire le tour du monde mis en place, c’est notamment grâce à un système de jeu addictif.

Gravity Rush joue avec la gravité constamment. L’héroïne parcourt les kilomètres dans les airs, les bâtiments à la verticale, les plates-formes à l’horizontale à l’aide d’un chat noir qui l’accompagnera dans ses péripéties. Quant à son pouvoir venant de cet animal, il se limite à une jauge qu’il faut remplir en ramassant des sphères disposées ici et là, ou de revenir durant quelques secondes, les pieds sur « terres » sans jouer de la gravité. Les sensations se révèlent littéralement grisantes, même si l’apprentissage pourrait être difficile durant un premier temps. Maitriser la caméra et les différentes combinaisons de touches demandera un minimum d’effort, pour parfaire sa maitrise afin d’enchaîner les sauts, les envolées gravitationnelles et les combats.


L’action convainc-t-elle complétement ?


Ces derniers sont l’aspect le moins plaisant du titre, sans être mauvais, ils se révèlent un poil limité. Le bouton carré sert à attaquer, certains coups demanderont de jouer avec la gravité et l’esquive se fait à partir du pavé tactile. On passe malheureusement la plupart du temps à matraquer son bouton carré, même si les ennemis varient un tantinet, et demandent un petit peu de réflexion par moment. Sans véritable intérêt, on enchaîne les affrontements pour progresser à travers de missions plutôt variées. Que l’on parle d’objectif semi-infiltration demandant généralement de jouer avec la gravité pour arriver à destination, où de transports d’objets et d’humains, on se laisse finalement emporter et avec grand plaisir.

La progression rythmée et la succession de missions (principales ou secondaires), permettent tout autant de profiter de l’expérience par intermittence, qu’enchaîner la quinzaine d’heures d’un seul trait. Une possibilité plus qu’appréciable, surtout que l’on parle d’une aventure se déroulant sur console portative. Se déroulant sur une durée d’une vingtaine-trentaine de minutes, chaque chapitre (au nombre de vingt et un) apporte son lot de révélation scénaristique. L’histoire bien que se terminant de manière abrupte et peu enjoué, se découvre avec plaisir. Avec une gamme de personnage haut en couleur, l’incrustation de ces derniers lors de séquences sous forme de BD absolument splendides, se révèlent aussi judicieuse que parfaitement en accord avec l’aspect graphique du titre.


Un immanquable, la nouvelle pépite de l’année !


Votre serviteur a été complétement conquis par ce petit bijou, néanmoins la raison n’a pas encore été dévoilée. Cette dernière ne concerne certainement pas tous les joueurs mais il me parait légitime d’en écrire mon expérience purement personnelle. Bien sûr, la qualité technique, la représentation artistique, sa durée de vie ou ses sonorités d’exceptions jouent un énorme rôle sur l’appréciation du titre en question mais pas que… Durant toutes les heures passées avec Kat, j’ai eu l’impression de constamment m’améliorer. Si les débuts plutôt timides, ne permettent aucunement d’enchaîner de manière fluide les actions voulues, sur la fin de véritables chorégraphies prennent vie. Une certaine jouissance se dévoile à ce moment bien précis. De la même manière, cela prend véritablement vie à l’écran, avec des animations parfaites, et tout le travail du studio de développement s’expose. Kat évolue en fonction du doigté du joueur, un sentiment très rare dans notre média qui prend tout son sens avec ce titre. Un véritable joyau tout simplement indispensable !

VERDICT

Avantages

Splendide
Jouissif
Une véritable courbe de progression
Une ambiance sonore immersive

Inconvénients

Les combats manquant d’intérêts

Le changement de titre du jeu pour l’occident ?

Graphismes
4,5 étoiles
9.0 / 10
Sublimissime, Gravity Rush allie un design d’une magnificence majestueuse à un aspect technique jamais pris à défaut.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Un gameplay innovant qui possède énormément de charme, sans oublier une progression constante et bien visible à l’écran.
Durée de vie
4,5 étoiles
8.5 / 10
Tout aussi long que prenant, on apprécie chaque minute passée avec la belle héroïne.
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Des bruitages d’excellentes factures, des voix réussies et des musiques splendides, que demander de plus ?
Scénario
4 étoiles
7.5 / 10
Une histoire qui regorge de surprises et qui se laisse suivre avec grand plaisir, malgré une fin en déca. Un bémol qui n’entache cependant pas le fil narratif merveilleusement mis en scène !
Note Globale
4,5 étoiles
9.0 / 10
L'appréciation peut sembler très (trop) haute pour certains, vis à vis du fait que la Vita ne possède pas encore de titres réellement exceptionnels, et qu'il comble enfin une place libre. Cependant, en dehors de ce constat plus ou moins réel, Gravity Rush est une des expériences les plus fabuleuses de ses dernières années. Un titre percutant, amusant et inoubliable !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

30 Jun. 2012 | 18h09


Ayame
Etant donné que je viens d'acquérir une PSvita ça peut être intéressant :)
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2019 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU