Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Gran Turismo 5

Console : Playstation 3
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Polyphony Digital
Date de sortie : 24 novembre 2010
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
1 vote (4.00 / 5)
Posté le Samedi 18 Décembre 2010 par Yonnix
Incontestablement attendu comme la simulation de course la plus ambitieuse jamais réalisée, Gran Turismo 5 n'a pas cessé de faire parler de lui depuis son annonce en 2004. Développé depuis plus de six ans dans les studios de Polyphony Digital, le titre de Kazunori Yamauchi n'avait tout simplement pas le droit à l'erreur et se devait d'être parfait. Auteur d'un nombre incalculable de retard, le soft se trouve désormais entre nos mains. Il est maintenant temps pour nous de vous livrer notre verdict !

Un contenu gargantuesque


Nous attendions vraiment beaucoup de ce Gran Tursimo 5. C'est donc avec un plaisir clairement affiché que l'on insère le blu-ray tant attendu dans notre console, que l'on patiente devant les, certes optionnel, mais néanmoins fortement recommandé quarante minutes d'installation du titre ! Ceci fait, nous voilà face au menu principale, différents modes de jeu s'offrent ainsi à nous. Nous est donc proposé le Mode GT, le mode Arcade, ainsi que le tout nouvel éditeur de circuit. Nous allons dans un premier temps nous intéressé au premier cité : le Mode GT (renommé dans cette opus « GT Life). Véritable mode emblématique de tous les Gran Turismo, il s'apparente à un mode carrière à l'intérieur duquel le joueur participera à différentes épreuves du mode A-Spec; chacune étant réservé à différents style et classes de voitures. Bien entendu, toutes ne sont pas accessibles dès le départ, il faudra ici obtenir des points d'expérience nécessaire à l'augmentation de votre niveau, c'est ce dernier qui définira votre progression. Il vous faudra également faire et refaire certaines épreuves de manière à accumuler les crédits, de quoi pouvoir ensuite faire acquisition des nombreuses voitures nécessaire à votre progression. Aussi, les points d'expérience peuvent être obtenus de différentes manières, la principale restant le passage des fameux permis !

Présent dans tous les GT, les permis sont bien évidement toujours de la partie. Concrètement, il s'agit d''une série d'épreuve réparties selon leur difficulté dans six catégories. Divers type d'épreuves sont proposés : prendre un virage avec la meilleure trajectoire possible, défi d'arrêt dur 200, 400 mètres, pilotage sur circuit enneigés, contre-la-montre etc... Le tout dans l'objectif de remporter l'une des trois médailles : bronze, argent et or. Et si celle de bronze s'obtient dans l'ensemble assez facilement, il vous faudra cravacher dur pour arriver à obtenir la médaille d'or à chaque épreuves ! La récompense étant bien évidement plus élevé pour l'obtention de la médaille d'or que de celle de bronze. Voilà pour les permis, il n'y a pas grand chose à dire de plus, le principe n'ayant absolument pas évolué depuis les précédents volets, les fans ne seront pas perdu ; cela s'avère d'ailleurs être un petit peu trop le cas pour l'ensemble du jeu...

Des licences prestigieuses


Toujours dans le mode GT, abordons maintenant les évènements spéciaux. Ces derniers nous propose de prendre part à différente discipline tel que le karting, le Nascar, le rallye et d'autre surprise que je vous laisserai découvrir par vous-même. Commençons par parler du karting, l'une des nouveautés de cinquième opus. Rapidement, on peut dire que l'intégration de cette discipline est une réussite ! La conduite tout en dérapage des karts est assez bien rendu est offre des courses plutôt sympathique. On regrettera néanmoins la mauvaise gestion des collisions ainsi que l'IA des adversaires, mais nous reviendrons sur ces points précis plus tard. Le Nascar, quant à lui, m'a plutôt séduit. Je dois bien avouer que je ne connaissais que très peu cette discipline. Très apprécié chez nos amis américain, le principe du Nascar est simple : des bolides très lourd lancé sur un circuit ovale, le but est bien sur d'arriver premier en se servant principalement du phénomène de l'aspiration. Les sensations ressenties sont donc excellentes, les néophytes du genre on en plus la possibilités d'apprendre toutes les particularités de la discipline grâce au vidéo explicative commenté par Jeff Gordon (champion de Nascar) lui-même !

Enfin, clôturons la partie des évènements spéciaux avec le rallye, déjà présente dans les précédents opus, il faut bien avouer que cette compétition n'a jamais été bien traité dans les Gran Turismo. Conduite et comportement des voitures peu réalistes et approximatives, beaucoup de choses devaient être amélioré. Des efforts ont donc été fait par Polyphony, les droits de la licence officiel WRC ont été achetés, malheureusement, l'acquisition de licence ne fait pas tout et nous retrouvons les problèmes déjà présent. Dommage. Parallèlement à tout cela, d'autre activité spéciales vous attendent comme une série de course sur le circuit de la célèbre émission américaine Top Gear, une sorte de tour de l'Italie au volant de voitures italiennes typiques et bien d'autre encore... De quoi diversifier l'expérience !

Un mode B-Spec inutile...


On continue avec les mode présent dans le mode GT, il y existe également une sorte de « Management de pilote » appelé mode B-Spec. Dans ce mode, il n'est pas question de conduire mais bien de prendre en charge un pilote que vous aurez très sommairement crée au préalable. C'est donc après avoir choisi la couleur de son casque, de ses vêtements, lui avoir choisis ses différentes capacités (freinage, accélération, taux d'énervement/ calme) et de lui avoir trouvé un nom généré aléatoirement par la machine, que vous pourrez vous lancer dans l'aventure. Les épreuves auxquels il est possible de prendre part sont les mêmes que dans le mode A-Spec. Une fois la course choisie, vous voilà lancer, votre seul moyen d'influer sur la course va maintenant se résumer à quatre choix : Ralentie, Accélère, Dépassement et Maintient ta vitesse... Et puis c'est tout ! Un panel de possibilité bien mince qui ne rend ce mode B-Spec au final ennuyeux et totalement dénué d'intérêt. Des possibilité de management plus poussé aurait été un plus indéniable.

Voilà pour le tour complet du mode GT, un mot maintenant sur le mode Arcade. Réservé avant tout à ceux qui n'ont pas l'envie (ou bien le temps) de se plonger des heures durant dans le mode carrière, ils trouveront ici le moyen de faire des courses rapidement, au volant de voitures puissantes dès le départ. Sont présent les épreuves du contre-la-montre, course simple et épreuve de drift. C'est également ici qu'est offert la possibilité de jouer à deux sur écran splitté. La présence de ce dernier étant importante à signaler tant il devient rare d'en trouver dans les jeux de courses d'aujourd'hui. De qualité plutôt correcte, il n'est malheureusement pas possible de jouer avec la vue cockpit en écran scindé. Remarquez qu'il est possible de jouer avec les voitures gagnés dans le mode GT en rangeant celle-ci dans l'onglet favori du garage.

Un éditeur de circuit à la hauteur ?


Grosse nouveauté attendu, la présence désormais d'un éditeur de circuit ! L'annonce de cette feature en avait fait saliver plus d'un, il faut dire que l'idée de pouvoir créer son circuit de A à Z aurait été d'une part un très bon moyen d'augmenter la durée de vie du jeu, et d'autre part d'occuper la communauté des joueurs un bon moment. Malheureusement, on ne peut pas dire que cet outil ne soit une franche réussite. En fait, le déroulement de la création d'un circuit est le suivant : on commence par choisir le type de notre circuit (neige, terre, route etc.) ; on choisit ensuite le nombre de portion, puis on règle la difficulté de chacune de ces portions (rigidités des virages, largeur de la route) ; une fois cela fait, l'éditeur générera aléatoirement le circuit. Ce n'est pas exactement ce à quoi nous aspirions à la base... On pourrait donc aisément parlé d'un « générateur » de circuit plus qu'un véritable éditeur ! Bref une déception...

D'autre petits à coté sont également de la partie, signalons la présence d'un mode Photo qui, comme son nom l'indique, permet au joueur de prendre des clichés de ces voitures favorites. Différents lieux seront disponible dès le départ, d'autres pourront être débloqués au cours de votre progression. De nombreuses options sont à notre dispositions, filtre, format et pas mal d'autre choses que les professionnels de la photo apprécieront surement ! Le titre propose également d'enregistrer et de revoir les replays de nos courses. Il nous est possible ensuite de les mettre en ligne. Des petits plus globalement sympa dans l'ensemble. Nous reviendrons en fin de test sur le dernier des modes de jeu : le online !

The Real Driving Simulator ? Oui mais...


Après avoir détaillé l'ensemble des modes de jeu, intéressons nous maintenant au gros point fort de Gran Turismo 5 : le gameplay ! En effet, au-delà de tous les défauts du jeu, c'est bien par sa conduite que le soft mettra tout les amoureux de simulation d'accord. Alors certes, les joueurs ayant connu GT4 et plus récemment GT5 Prologue ne seront pas perdu ; cela reste du Gran Turismo : peu de nouveautés sont donc à signalé. Et pourtant, le plaisir ressenti en course est incomparable. Nous retrouvons donc le gameplay faisant un si bon compromis entre la simulation pure et dure, et la conduite plus permissive ; ceci étant la configuration de base, les réglages pouvant être modifiés : coupés donc toutes les aides et vous comprendrez ce qu'est une vrai simu ! Ainsi, chaque voiture ne se conduira pas de la même façon selon ses caractéristiques propres, chacune a donc son propre poids, sa puissance propre, ce qui se ressentira très clairement manette en main. Transfert de masse, adhérence des pneus etc. Chaque chose a son importance, c'est cela qui fait que Gran Turismo 5 reste encore à ce jour une référence au niveau de la conduite.

Mais le jeu a malheureusement de gros défauts, l'un des plus gros : l'Intelligence Artificielle des adversaires. Totalement à la ramasse, l'IA est, depuis toujours l'un des problèmes de la série et ce n'est pas dans ce cinquième opus que cela change. Bloqué sur leurs lignes, les adversaires n'hésitent pas à vous rentrer allègrement dedans ; nous faisant perdre le contrôle de notre véhicule. Piler juste devant nous ne leur posera pas non plus beaucoup de problème... En un mot : rageant. Ce défaut met de plus en lumière un autre problème, les dégâts ainsi que la gestion des collisions. Promise par les développeurs, les dégâts ont bien été intégrés dans Gran Turismo 5, mais pas tout à fait comme nous l'espérions. Et pour cause, rentrer dans un mur à plus de 250 Km, votre pare-choc sera un petit peu abimé, oui, et puis c'est tout ! En bref, il y a encore du travail. En ce qui concerne les collisions, tout n'est pas top là non plus. Soyez rassuré, vous aurez toujours la possibilité de vous appuyer sur vos adversaires dans les virages, ils ne bougeront pas d'un pouce. A l'inverse, lorsque leur vient l'idée de faire de même sur vous, c'est la tête à queue assurée ! Tout cela est, vous en conviendrez inacceptable pour un jeu de ce calibre ; cela passait il y a quelques années, ce n'est plus le cas !

Une réalisation en dent de scie


Au niveau de la réalisation, le jeu ne sais pas vraiment sur quel pied danser. Tantôt incroyablement beau, tantôt vraiment moche, cela dépend du circuit, de la voiture. Sur les 1000 voitures présentes dans le jeu, seul 200 sont en fait « Premium », comprenez magnifiquement modélisé et bénéficiant d'une vue intérieur. Toutes les autres sont ensuite des modèles déjà présent dans GT4 remis en HD (donc pas top) ne bénéficiant pas de la vue intérieur. De quoi se sentir légèrement arnaquer. Reste que les véhicules dits Premium sont vraiment impeccables... Les circuits quant à eux sont dans l'ensemble superbe. Mention spéciale au circuit en ville ! Certains pourtant souffre de quelque problèmes : textures pixelisé, distance d'affichage très moyenne. Rien de bien méchant toute fois, reste que l'on attendais mieux d'un titre comme Gran Turismo 5. Saluons également les ombres de l'intégralité des voitures, quelles soient standards ou premium, toutes leurs ombres pixelise comme ce n'est pas permis. Cela sera un détail pour certain, tandis que ça ne passera pour d'autre.

La bande-son est assez éclectique, brassant dans un petit peu tout les genres, le tout reste dans l'ensemble convenable. Il régnera par exemple dans les menus un ambiance jazz plutôt sympa, les courses seront elles animés de musique rock. Un gros travail semble aussi avoir été fait au niveau des sons des voitures. Chaque véhicules possèdent ses sonorités, de quoi rendre l'ensemble toujours plus réaliste. Il n'y a donc pas de soucis de ce coté là, il faut dire que ce n'est pas non plus le point le plus important dans une simulation automobile.

Un mode Online de qualité ?


Et pour terminer ce test, parlons enfin du mode online de Gran Turismo 5. Particulièrement attendu, il se révèle au final assez décevant. Tout d'abord, la recherche d'une partie est pour ainsi dire pas franchement ergonomique. Vous avez le choix entre créer votre propre session, la paramétrer, puis attendre qu'un nombre suffisant de joueur vous aient rejoins, ce qui peut prendre beaucoup de temps... soit rejoindre une partie déjà créée par un joueur, attendre qu'un nombre suffisant de joueurs soit de la partie et que l'hôte daigne lancer la course (cela peut prendre également beaucoup de temps, cela dépend bien sur de vos adversaires). Offrant un maximum de 16 participants par courses, acceptable, le jeu ne souffre pas trop de lag une fois en jeu. Le problème viendra principalement de vos adversaires, ces derniers étant bien trop agressifs la plupart du temps.

Pour remédier à cela, Polyphony a récemment intégré par l'intermédiaire d'une mise à jour un système de dégâts mécaniques. Ne faisant effet que pour le mode online, ces dégâts peuvent être réglés en trois niveau : léger, normal, important. Cela fonctionne bien, les dégâts ne seront par contre pas plus visible que dans le mode solo mais peuvent par exemple endommagé le freinage, la direction, vous obligeant à faire un petit tour au stand. Vous l'aurez compris, le mode en ligne mériterait quelques améliorations pour pouvoir vraiment être apprécié.

Précision importante : Ce test a été réalisé sur la version 1.03 du jeu.

VERDICT

Avantages

-Un plaisir de conduite inégalé
-Magnifique graphiquement
-Contenu incroyable

Inconvénients

-Intelligence Artificielle calamiteuse
-Gestion des dégâts inexistante
-Temps de chargement trop long
-Seulement 200 voitures "Premium"
-Mode Online imparfait
-Rallye et éditeur de circuit pas top

Graphismes
4 étoiles
8.0 / 10
Voitures (Premium) magnifiquement modélisé, idem pour la plupart des circuits. Reste quelque problèmes au niveau de certains circuits et voitures standards.
Jouabilité
4 étoiles
7.5 / 10
Toujours aussi plaisant, le gameplay mi-simu, mi arcade fait encore des merveilles malgrès le problème des collisions, des dégats et de l'IA.
Durée de vie
4,5 étoiles
9.0 / 10
Entre le mode GT, le mode arcade et le mode en ligne, un nombre incalculable d'heure est nécessaire pour espérer venir à bout de l'incroyable contenu du jeu !
Bande Son
4 étoiles
8.0 / 10
Dans l'ensemble correcte, chaque véhicules possèdent ses sonorités propres. Convenable.
Scénario-
Note Globale
4 étoiles
7.5 / 10
Au final, le bilan est assez mitigé. Si Gran Turismo 5 reste ce qui se fait de mieux en terme de conduite pure, de nombreux défauts viennent ternir l'image si parfaite qu'a la série depuis sa création. Entre son IA totalement calamiteuse, sa réalisation en dent de scie et son manque de finition évident, il n'est pas la simulation ultime que les fans attendaient. Il reste néanmoins un excellent jeu de course que tout amoureux d'automobile se doit de posséder !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

21 Dec. 2010 | 19h49


TeddyWayne
ça ne fait que confirmer ce que je pensais
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU