Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Gormiti : Les Seigneurs de la Nature !

Console : WII
Éditeur : Konami
Développeur : Climax
Date de sortie : 14 septembre 2010
Multijoueurs : oui
Public : 12 ans et +

Note des membres
1 vote (2.00 / 5)
Posté le Mardi 21 Septembre 2010 par Yonnix
Véritable série à succès auprès des jeunes âgés de huit à douze ans, la licence Gormiti ne semble pas vouloir s’arrêter en si bon chemin et affiche clairement sa volonté de profiter de sa grandissante popularité pour conquérir de nouveaux territoires. Ainsi, c’est après avoir conquis l’univers des figurines à collectionner, des cartes à jouer et du dessin animé que les puissants seigneurs de la nature s’attaquent désormais à notre beau média jeu vidéo. Reconversion réussi ?

Pouvoirs des éléments !


Commençons ce test par un rapide résumé de l’histoire du titre. Le joueur incarne donc simultanément Toby, Lucas, Nick et Jessica. Quatre enfants d’apparences tout à fait ordinaire possédant en réalité de sympathiques petits pouvoirs. Et pour cause, ces quatre innocents jeunes gens ont en réalité la possibilité de se transformer en puissants seigneurs des éléments, sorte de double super-puissant, capable de contrôler chacun respectivement l’un des éléments suivant : Terre, Océan, Forêt et Vent. De bien beaux attributs qu’il faudra bien évidement utiliser lors du jeu, mais nous y reviendrons plus tard dans le test. Pour l’instant, parlons plutôt du scénario, l’occasion pour moi de vous rappeler que le soft s’adresse à un public constitué d’enfant. Il ne faut donc pas s’attendre à quelque chose d'énorme. Pour faire court, le terrible seigneur Magmion (méchant récurrent de la série) accompagné de son armée de soldat viennent semer le trouble sur la paisible Ile de Gorm, monde parallèle à la Terre. Nos valeureux héros ont donc le devoir de l’arrêter. Un scénario somme toute classique qui aurait pu clairement satisfaire les habitués de la série si, et seulement si, la narration du titre n'avait pas été si calamiteuse. Car malheureusement oui, il faut bien l’avouer, la narration fait clairement partie des (nombreux ?) mauvais points de ce Gormiti. Histoire mal intégré au jeu, mise en route poussive de l’intrigue et autres ennuyeux désagréments sont malheureusement au programme. Ça commence donc mal pour Gormiti version Wii, et ce n’est malheureusement qu'un début…

Seigneurs de la Wii ?


Parlons maintenant de ce qui s’apparente au cœur du jeu : son gameplay. Et là aussi, il y a beaucoup de chose à dire. Ce présentant comme un jeu d’action/plate-forme jouable en 3D, le tout à la vue de côté légèrement surélevé. Le titre est en réalité constitué d'environ 90 % de phase de combat composé à chaque fois de trois à dix ennemis. Mais le problème, c’est que l’on ne fait quasiment que ça. Alors évidemment, si le jeu proposait un panel de coups conséquent, des ennemis variés etc. Là, la mécanique aurait fonctionné… Mais étant donné qu’il ne propose en réalité que trois type d’attaque : une classique, une à distance et une attaque sautée, que les ennemis sont tous calqué sur le même schéma et qu’il ne présente pour ainsi dire que très peu de résistance (imaginer des cible vivantes vous infligeant un coup toutes les dix secondes), c’est un immense sentiment de lassitude que le joueur ressent. Mais que fait-on pendant les 10 % du jeu restant me direz-vous ? Eh bien, c’est après avoir tabassé de pauvres victimes innocentes incapables de se défendre qu’il vous faudra activer bon nombre d’interrupteurs. Pas non plus très palpitante, cette activité aura néanmoins le mérite de vous faire souffler entre deux bagarres, c’est également l’occasion d’utiliser ces incroyables pouvoirs de seigneurs des éléments ! Lucas (seigneur de la forêt) pourra par exemple faire jaillir de la terre une plate-forme aux endroits indiqués, de manière à accéder à un interrupteur trop élevé. Rien de bien folichon donc, la résolution d’énigme aurait par exemple était une bonne façon de rompre la monotonie du cycle combat-interrupteur.

Et pour terminer la partie gameplay, je ne pouvais ne pas vous parler des combats contre les boss. Concluant systématiquement la vingtaine de niveau du jeu, ces affrontements ne sont pourtant pas là pour relever le niveau déjà relativement mauvais du jeu. Concrètement, non content de vous faire affronter cinq à six fois les même boss à différents niveau du jeu, il faut en plus que ces phases soient toutes calquées sur le même modèle. En effet, à chaque fois, le boss sera dans un premier temps inaccessible, le temps de battre quelques sous fifres, puis le voilà débarquer sur le champ de bataille, prêt à se faire taxer du tiers de ses points de vie. Recommencez cette opération trois fois de suite et vous pourrez passer au niveau suivant. Voilà donc qui résume à merveille la répétitivité et la non originalité des phases de jeu du soft.

Fans service ?


Abordons maintenant le dernier point important du jeu, la réalisation. Et là encore, c’est un nouveau "bad points" à ajouter à la déjà beaucoup trop longue liste des moins. Visuellement parlant, le titre est techniquement daté. S’apparentant plus vraisemblablement à un jeu Gamecube que Wii, on ne peut pas dire qu’il soit agréable à regarder. Personnage grossièrement modélisé, polygone apparent. Même pour une console comme la Wii, ce n‘est pas acceptable. Idem pour les thèmes musicaux, la bande son n’est composé que de trois-quatre mélodie tournant en permanence. Certes, elles ne sont pas désagréables à écouter, mais il n’y en a vraiment trop peu. Au niveau de la durée de vie, c'est à la limite raisonnable, comptez entre cinq et six heures de jeu avant de voir le générique du jeu. Mais alors, que reste-t-il à sauver de ce Gormiti ? Eh bien, il faut quand même accorder au jeu des cinématiques, certes laides, mais néanmoins parfois drôle. Le doublage, quand à lui, n’est plutôt pas mauvais. Pour conclure, vous aurez - je l’espère - clairement compris, ce titre ne marquera pas les mémoires des joueurs comme un bon jeu. Ne satisfaisant ni les amateurs de jeu d’action, ni les jeunes fans de la série, Gormiti Les Seigneurs de la Nature ne restera finalement qu’un mauvais titre à licence comme il en existe malheureusement beaucoup d’autre.

VERDICT

Avantages

-Cinématiques parfois drôles
-Doublages plutôt réussi
-Univers assez originale
-Figurines et cartes exclusives offertes avec le jeu...

Inconvénients

-Énorme manque d'originalité
-Gameplay répétitifs
-Graphismes niveau "Gamecube"
-Situation trop peu variés
-Combats contre les boss inintéressants
-Musique trop peu nombreuse

Graphismes
1,5 étoiles
3.0 / 10
Techniqement datée,le titre n'est clairement pas au niveau de la Wii et s'apparente plus à un jeu de niveau Gamecube.
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Globalement facile à prendre en main, c'est par sa redondance et sa répétitivité que le gameplay se perd.
Durée de vie
2,5 étoiles
5.0 / 10
Finissable entre cinq et six heures de jeu, cela reste dans la moyenne des jeux de ce type.
Bande Son
2 étoiles
4.0 / 10
Composé d'à peine trois-quatre mélodies, la bande son n'est clairement pas le point fort du jeu.
Scénario
2 étoiles
4.0 / 10
Reprenant l'univers sympathique de la série, c'est par sa narration calamiteuse que le titre pêche.
Note Globale
2 étoiles
3.5 / 10
Au final, Gormiti : Les Seigneurs de la Nature n'est clairement pas une bonne pioche. Doté d'un gameplay ultra répétitif, d'une réalisation d'un autre temps et d'un scénario trop mal raconté pour être intéressant. Cette épisode Wii ne ravira en définitif ni les amateurs de jeu d'action, ni les fans inconditionnels de la série.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU