Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

God of War : Ghost of Sparta

Console : Playstation Portable
Éditeur : Sony Computer Entertainment
Développeur : Ready at Dawn Studios
Date de sortie : 3 novembre 2010
Multijoueurs : non
Public : 18 ans et +

Note des membres
2 votes (3.75 / 5)
Posté le Lundi 06 Décembre 2010 par Zefi
Une dernière aventure, une dernière épopée pour la Playstation Portable en compagnie de Kratos. Alors que les dieux se rappelleront de son passage sur trois « générations » de consoles, le guerrier spartiate revient une toute dernière fois sur la portable de Sony. Avec un épisode nommé Chain Of Olympus, Ready At Dawn prouvait par la même occasion quelques années auparavant, la puissance de la machine. Avant de lâcher définitivement le support qui leur a permis de se faire connaître, les développeurs de Daxter offrent aux fans, un magnifique chant d’adieux !

Esthétiquement splendide !



Véritable démonstration technique à chaque sorties, la série God Of War peut se targuer d’être une vitrine technologique ! Ghost Of Spartiate ne déroge pas à la règle, surpassant par la même occasion Chain Of Olympus, cet épisode assène une claque et s’impose comme le plus beau titre de la console. Un régal visuel dont les développeurs proposent une aventure haute en couleur, délaissant le côté très sombre du troisième ! Par moment, on reste bouche grande ouverte, et en remémorant le tout premier GoW, difficile de ne pas faire un rapprochement, tant la qualité graphique dépasse ce que l’on a pu voir sur ce Hardware ! Si il reste en déca du premier sur Playstation 2, le résultat n’en est pas très loin !

Un exploit qui émerveille le joueur à chaque tableau, cependant la mise en scène n’atteint pas la grandiloquence de se que l’on a pu connaitre sur les consoles de salon mais surpasse largement celle de son prédécesseur sorti sur la même console ! Néanmoins, les limitations de la machine n’empêchent pas de mettre en valeur un guerrier aussi violent que par le passé ! Sans être aussi viscérale, la sauvagerie déployée par l’anti-héro nous rappel très facilement que l’on est bien devant un vrai God Of War !

L'art d'ennuyer le joueur avec un aspect scénaristique raté !



Un univers basé sur la mythologie grecque qui ici vient agrémenter une histoire risible, en incorporant pour la première fois, le frère de Kratos. Si dans l’ensemble des œuvres de la licence, le joueur se délectait des passages scénarisés offrant des surprises et des découvertes. Ghost Of Sparta se veut plutôt léger et apporte au final qu’une petite pierre à l’édifice. Un fil narratif peu intéressant et dont la présence de certaines figures emblématiques de la Grèce ne suffit pas à combler le peu d’intérêt qu’il en suscite. Mis à part cet écart fort dommageable, l’aventure se veut efficace ! Sans réelles améliorations la formule est encore et toujours efficace. Cependant la lassitude viendra à nouveau titiller le joueur.

Les mécanismes ressemblent bien trop à ceux que l’on a déjà connu, le manque d’idées saute aux yeux au fur et à mesure que l’on avance et la sauce manque d’ajouts en terme de gameplay. De moments forts également. Ghost Of Sparta déçoit par le manque d’impact en termes de scènes mémorables, pénalisant fortement le titre dû à la réputation des épisodes antérieurs. L’aventure pas mauvaise en soit, laisse un sérieux gout de gâchis à cause de l’absence de surprises. Il suffit de voir le faible nombre de boss mais également d’armes pour se demander si les développeurs de Ready At Dawn ont pris notes des défauts de leurs précédentes itérations ! A croire que non.

Découpage en masse !



L’action soutenue ne nous fera souffler que trop peu de temps, bien qu’habilement mélangée avec des phases de plate-forme et sous-marines, elle nous laisse que peu de temps pour apprécier le travail technique. Concernant l’exploration dans les eaux de l’Atlantide, elle se limite en générale à une succession de QTE pour arriver à destination. Lors de ces moments peu jouissifs, le joueur devra user de la charge de Kratos pour nager à contre courant avant d’attraper une prise à l’aide de sa lame (et du bouton Rond accessoirement) pour finalement appuyer sur le bouton R afin se propulser encore plus loin. Le reste du temps, on nage jusqu’à trouver le chemin qu’il faut suivre et optionnellement d’y trouver des coffres oubliés !

Depuis les débuts, ces derniers restaurent soit l’énergie vitale, soit la magie. Avec un peu plus de chance, ils offrent aux joueurs divers points d’expériences afin d’upgrader son équipement ou ses pouvoirs destructeurs. Débloquant de nouvelles attaques meurtrières par la même occasion. Un programme que l’on connait déjà par cœur dont la nouvelle attraction est la lance et le bouclier. En plus des Lames d’Athéna, l’homme au tatouage témoigne de son envie de meurtre à l’aide de ce nouvel armement. Malheureusement sous exploité et finalement peu utile mis à part que l’on peut toucher des cibles lointaines en envoyant notre « Javelo. On regrette encore et toujours le manque d’implication dans le développement des enchainements de coups, ou l’efficacité de cette seconde possibilité.

Ghost Of Sparta ne rime pas avec ajouts conséquents !



On reviendra aisément aux lames « classiques » dont le fanatique de la série ne perdra pas ses vieux réflexes et se rappellera-en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les successions de touches signifiant les mêmes attaques meurtrières depuis la naissance de la saga. Les quelques trouvailles ne rehaussent pas pour autant l’efficacité d’un gameplay accessible, efficace mais lassant à la longue. Pour énumérer les ajouts principaux, il faut savoir que le Spartiate se dote d’un pouvoir multipliant les dégâts de ses jouets afin de réduire en cendre les boucliers et armures adverses. Utilisable en fonction d’une barre se situant en dessous de celle de la santé et de la magie, elle fait office de furie. Plutôt rapide à se recharger, cette faculté diminue le challenge. Cependant, avec cet épisode, il n’est plus possible d’attraper un ennemi et de foncer dans le tas afin de causer de nombreux dégâts. Désormais, le fantôme de Sparte, envoie son compagnon de voyage au sol et lui refait le portrait jusqu’à ce que mort s’ensuive !

Alors qu’avec Chains Of Olympus, la trame principale touchait le joueur avec une scène émouvante, l’effet en est tout autre avec Deimos. Sans dévoiler quoi que ce soit, le frangin pour qui Kratos retourne terre et mer, fera de très brève apparition sans parvenir à nous intéresser. Plutôt pathétiques dans l’émotion qu’il en ressort, les scènes cinématiques à base de « peinture animée » comme il en existe dans divers épisodes, font ressurgir des souvenirs concernant le film 300. Une inspiration flagrante mais finalement peu enthousiaste vu la médiocrité de l’aspect narratif. Contrairement à l’histoire les touches musicales sont justes et correspondent parfaitement à l’action présente à l’écran. De la même manière, les bruitages et les voix françaises toujours de qualités, font honneur à la série. Différents thèmes aiguayeront nos oreilles et l’impact des coups parfaitement retranscrit, apporte un réel ressenti lors des assauts.

Vers une remise en question pour le futur ?



Kratos s’élance pour une dernière fois sur Playstation Portable avec cet opus. Sans jamais surprendre, Ghost Of Sparta offre des séquences de gameplay connues de tous sans parvenir à transcender le joueur. Parfaitement calibré la jouabilité toujours aussi accessible fait la part belle à la violence et à la facilité. Sans réelles difficultés dans le maniement du spartiate, les combinaisons de touches accessibles permettent des enchaînements spectaculaires. Comme de coutume certains diront, le spectacle répond présent que ça soit lors des joutes ou contre le peu de boss. Une marque de la fabrique, qui comme le visuel, est un véritable régal. Somptueux du début jusqu’à la fin, les graphismes et les divers plans éblouiront constamment le joueur, et malgré un classicisme effarant, le système de jeu fait encore son petit effet… Autant en profiter !>

VERDICT

Avantages

-Incroyablement beau
-Jouissif
-Artistiquement superbe
-Plus long que Chains Of Olympus
-Accessible
-Une violence plus mesurée
-Mise en scène

Inconvénients

-L'histoire
-Un game-design qui commence à faiblir avec le temps
-Les passages maritimes qui manquent d'intérêts
-Des boss peu marquants

Graphismes
4,5 étoiles
9.0 / 10
Pour de la portable, l'esthétique est sublime, mélangé à un design qui fait mouche et on obtient certainement le jeu le plus beau sur la machine !
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
C'est propre, simple, spectaculaire, c'est du God Of War. Le manque de nouveauté pèse dans sur la balance, et la série commence à s'essouffler !
Durée de vie
2,5 étoiles
5.0 / 10
6 à 7 petites heures pour en venir à bout pour compléter l'aventure à cent pour cent. Sans oublier quelques défis et autres bonus à débloquer. Plus consistant que son prédécesseur, un bon point en somme au vu du tarif auquel il est proposé !
Bande Son
4 étoiles
8.0 / 10
Soutenu parfois mélancolique, saupoudrée de bruitages et d'une localisation vocale en français, la bande-son demeure une réussite !
Scénario
1,5 étoiles
3.0 / 10
Le point faible de cette expérience, Deimos reste un prétexte au désossage d'entités maléfiques ! Les rencontres avec diverses divinités ou monstruosités laissent également sur la faim.
Note Globale
4 étoiles
7.5 / 10
Un dernier message fracassant par l'absence de prises de risques et d'une histoire tenant sur un bout de papier. Plaisant mais à la fois sans surprises, la licence God Of War commence à manquer un tantinet d'attrait pour le fan !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

08 Dec. 2010 | 19h43


TeddyWayne
Good ! ;-)

08 Dec. 2010 | 20h51


Zefi
Le fan qui est en moi commence à se lasser de la série... Dommage, l'univers est vraiment sympathique mais on arrive vraiment au bout...
Pourquoi de pas changer d'"époque" et améliorer le système de jeu pour le futur ?

08 Dec. 2010 | 21h19


Yonnix
C'est ce qui était prévu à la base par David Jaffe (créateur de la série) et Cory Balrog (directeur artisique). Les deux hommes avaient une tout autre vision de la suite des aventures de Kratos. Le premier avait imaginé que Kratos, après avoir détruit le monde de la mythologie Grec, se serait attaquer à la mythologie Nordique. Le second imaginait qu Kratos serait devenu une sorte de faucheuse, de réincarnation de la mort. Deux autres visions pour le moins atypique. Cela aurait-il été préférable ? En tout cas, c'est vrai que cet épisode est décevant au niveau du scénario, tout le reste, c'est du God of War, donc ultra efficace !

08 Dec. 2010 | 23h24


Zefi
Efficace mais qui manque d'attrait. Le gameplay commence réellement à s'essouffler et manque de richesse et si il reste tel qu'il est dans le futur, je pense que la série pourrait sérieusement décevoir. La mise en scène, le côté spectaculaire sauverait les meubles mais le système de jeu ferait réellement tache.
Préférable ? Oui, le scénario ne servant à rien, il aurait pu tâter le terrain pour se diriger vers une nouvelle voie.
Non en toute franchise, si rien ne change (l'univers) le prochain pourrait signer la descente vers les enfers.
Cet épisode reste quand même sans surprises, sans réels moments forts même si l'on prend du plaisir notamment grâce à l'aspect technique qui envoie du lourd !
J'avais déjà lu les propos des développeurs mais bon je pense qu'un nouveau héros, une nouvelle histoire et un nouveau game-design ferait le plus grand bien pour la suite.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU