Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Ghost Recon : Shadow Wars

Console : Nintendo 3DS
Éditeur : Ubisoft
Développeur : Ubisoft
Date de sortie : 25 mars 2011
Multijoueurs : oui
Public : 12 ans et +

Note des membres
1 vote (3.00 / 5)
Posté le Lundi 21 Janvier 2013 par itokiry
La 3DS, beaucoup lui ont longtemps craché dessus, nous les premiers, et le souvenir de ses débuts laborieux en terme de ludothèque évoque encore aujourd'hui une certaine haine. Le line up de lancement catastrophique en épuisa beaucoup avant la sortie des titres désormais phares de la machine, même les plus amoureux de Nintendo. Il faut dire que la firme avait vraiment mal prévu son coup, espérant peut-être nous fourguer son bébé grâce à sa seule fonctionnalité 3D, en oubliant de nous pondre de vrais titres pour le day one. Parmi les jeux auxquels nous avons eu droit à la place se trouvait un Ghost Recon : Shadow Wars plutôt accrocheur, sorte de jeu de stratégie à la Advance Wars qui ne semblait pas manquer d'atouts. Les impressions sont parfois trompeuses !

La guerre en vue du dessus



Ghost Recon c'est un peu l'un des piliers de l'essor du jeu de guerre, à l'instar de Call of Duty et Battlefield, mais ayant étrangement suivi un parcours bien plus terne que ses confrères. Plus stratégique et bien moins énergique, la série manqua le coche au moment où les fusils d'assaut commencèrent à être populaires dans les salons, et de ce fait son retour laissait plus que dubitatif après deux Advanced Warfighter agréables mais pas transcendants. Et ce n'est pas avec un épisode portable, de surcroît 3DS, qu'on allait voir renaître la licence de Tom Clancy c'était une évidence. Qualitativement parlant le titre pouvait être bon, mais quoi qu'il arrivait il ne serait pas dans l'esprit du restant de sa lignée et tomberait vite en désuétude. C'est ce qu'il se produisit, on peut aujourd'hui le constater. Il faut dire qu'il n'a rien de marquant quel que soit l'aspect observé, et cela passe par sa réalisation tout à fait banale et sans effort. On a droit à une vue du dessus et une 3D sympathiques mais loin des capacités de la console de Nintendo, beaucoup trop loin même. Les animations des personnages sont très rustiques, on a un peu l'impression de revoir Fire Emblem sur DS en 2008 et, même s'il s'agissait d'un très bon et beau titre à l'époque, ce n'est pas un compliment ! Et contrairement à ce jeu de stratégie-ci, Ghost Recon : Shadow Wars ne dispose pas de scènes de combats mettant en scène les personnages, tout se fait directement sur l'écran principal... Autant dire qu'en terme de linéarité visuelle le titre bat des records, d'autant que ses environnements sont trop peu variés. Et il pêche de surcroît par quelques ralentissements, étonnant puisqu'il n'y a rien à afficher !

En terme de diversité le titre pêche aussi du côté de sa bande son qui manque non seulement de variété, mais en plus de personnalité. Les percussions à foison n'ont pas pour effet de rythmer l'aventure, au contraire elles endorment le joueur à un point difficilement imaginable. Et les sonorités sensées représenter le territoire Afghan font plutôt penser à un restaurant italien de sous classe. Pour finir, pas de doublages et un nombre de morceaux beaucoup, mais alors beaucoup trop limité, à croire que les développeurs se sont dit qu'on ne remarquerait pas qu'ils n'avaient introduit que deux morceaux pour tout le jeu... Pathétique est un mot encore trop faible pour qualifier cet aspect du titre. Et côté scénario c'est la même chose. Évidemment puisqu'on est sur un jeu de guerre, vous me direz ! Et vous n'auriez pas tord d'ailleurs, on a rarement (si ce n'est jamais) vu un Call of Duty ou même un Ghost Recon (pour parler de la série présente) pourvue d'une trame ultra développée et imprévisible. N'est-ce pas ? Pour le coup, c'est à ne plus savoir si le titre est prévisible ou simplement niais dans sa construction. L'histoire suit un fil directeur dénué d'intérêt et de sens, à savoir la mission de nos « Ghosts » infiltrés en Afghanistan, et se révèle d'une idiotie sans pareille. On se contrefou dès la première seconde de ce qu'il se passe au sein du gouvernement Russe et de ce que doivent faire nos petits soldats américains pour contrer ce soulèvement extrémiste classique rappelant moult souvenirs aux férus d'histoire et de jeu vidéo, de surcroît la trame ne se construit que via de courts dialogues bateaux. Bref, du grand n’importe nawak !

Du temps réel à la stratégie tour par tour



C'est étrange. Il y a encore quelques années, Ghost Recon c'était un FPS stratégique sur PC, on y contrôlait un bonhomme frêle aux capacités limitées et aux armes basiques. Puis c'est devenu un TPS un peu plus bourrin mais incluant toujours quelques bribes de tactique un peu bateau. Et avec Shadow Wars on oublie tout, excepté la stratégie, ce qui, il faut le reconnaître, soulève la question du nom. Sans doute Ubisoft aurait-il moins vendu si cet épisode avait porté le nom d'une licence nouvelle, quoique du Ghost Recon sur portable ce ne soit pas forcément aguicheur. D'ailleurs, question racolage on peut dire sans gène que le titre peine à donner envie. Une jaquette franchement kitch, un effet de profondeur inutile et rendant mal, un comble pour un titre de lancement que de ne pas se servir au maximum des possibilités nouvelles de son support. D'autant que cela ne concerne pas uniquement la 3D et la réalisation banale, c'est aussi le fardeau que porte le gameplay dans son ensemble, beaucoup trop limité en comparaison au panel de possibilités offertes par la console de Nintendo. La gyroscopie et la réalité augmentée passent à la trappe, logique car on s'imagine difficilement comment un jeu de stratégie au tour par tour pourrait en user sans que cela fasse gadget infâme. Cependant l'utilisation dégueulasse du joystick est honteuse, véritablement, ce dernier ne servant qu'à déplacer la caméra de haut en bas et de gauche à droite autour du pointeur, mais pas à déplacer ce même pointeur.

Il faudra pour cela se servir de la croix directionnelle très mal placée, faisant vite mal au pouce qui se voit contraint à se plier bizarrement pour pouvoir jouer convenablement. On peste bien vite contre la console et les développeurs, ceux-là même qui n'ont rien trouvé de mieux que de délaisser l'atout le plus flagrant de la machine : ce foutu joystick doux et soyeux, plaisant à utiliser ; au profit du plus archaïque des boutons directionnels : la croix damnée qui se voit aujourd'hui tomber en désuétude, heureusement. Shadow Wars ne pêche par que par cette voie, il nous sert aussi une sauce d'une banalité indécente, qu'on imaginerais presque volontaire dans la mesure où tout a été fait à la va-vite sur ce titre que tout accuse d'une fainéantise assassine. Il plagie de loin un Fire Emblem excellent, tout en oubliant la plupart de ses atouts, comme une possibilité de customisation particulièrement grisante. Dans ce ténor de la stratégie japonaise on peut tout paramétrer, de la vitesse des déplacements aux armes de nos personnages... Ici, les armes sont imposées et semblent toutes pareilles, infligeant des dégâts presque similaires, changeant simplement quant à leur portée. On retrouve un système de niveau, cependant il ne correspond pas à l'expérience gagnée, celle-ci ne permettant que de déclencher des coups spéciaux en combat, sans grand intérêt tant leur qualité sur le terrain manque d'efficacité. A la place, pour faire monter de niveau nos personnages, et ainsi voire leurs caractéristiques en hausse, il faudra collecter des étoiles en réussissant les objectifs, sachant que le niveau de difficulté détermine le nombre d'entre elles. Et autant le dire sans détour : le jeu est bien trop simple pour s'attarder dans d'autres modes que le difficile !

VERDICT

Avantages

- Plutôt long

Inconvénients

- Peu de possibilités
- La profondeur sous exploitée
- Le joystick inutilité
- Le gameplay mal fichu
- L'ensemble est trop bateau
- En deçà des capacités techniques de la 3DS
- Le scénar est d'une platitude navrante

Graphismes
3 étoiles
6.0 / 10
En deçà de ce que la console peut faire, et de surcroît pourvu de quelques ralentissements et d'un manque flagrant de variété...
Jouabilité
2,5 étoiles
5.0 / 10
Les possibilités offertes sont minimes et le joystick est sous-exploité, au profit d'une croix directionnelle qui fait mal au pouce. Mais qu'a fichu Ubisoft ?!
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
Il faudra compter une dizaine d'heures pour boucler le solo, sachant que le multijoueur est d'un intérêt tellement faible qu'on ne s'y attardera pas plus de quelques minutes... D'autant qu'il faudrait réussir à trouver des adversaires !
Bande Son
1,5 étoiles
3.0 / 10
Pas de doublages, des sonorités dénuées de sens et de pêche, et des morceaux trop peu nombreux... On a presque l'impression que le titre a été développé dans l'optique de nous endormir.
Scénario
1 étoiles
2.0 / 10
On a rarement vu aussi bateau et mal écrit, même chez un Call of Duty...
Note Globale
3 étoiles
6.0 / 10
Avec Ghost Recon : Shadow Wars, Ubisoft ne nous prouve que sa capacité à pondre des jeux en un temps record. Ce n'est pas le gage de la qualité du titre malheureusement, pêchant sur bien trop d'aspects pour mériter le moindre coup d'oeil, excepté lorsque l'on a fait le tour des titres marquants de la console et que l'on souhaite rentabiliser son achat au maximum. Si vous cherchiez à savoir quel titre il fallait acheter le jour de la sortie de la 3DS, alors vous pouvez désormais être assurés que ce n'était pas celui-ci, beaucoup trop bateau malheureusement.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU