Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Forza Motorsport 2

Console : Xbox 360
Éditeur : Microsoft
Développeur : Microsoft Games
Date de sortie : 8 Juin 2007
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Lundi 23 Juillet 2007 par BlueHunter
Il n’y a pas si longtemps, Microsoft n’était pas synonyme de console classe, réputée et confortablement installée en terme de parts de marché mais plutôt le méchant créateur de Windows prêt à s’en prendre aux bourses des joueurs innocents avec sa repoussante xbox. Et pour gagner l’estime des joueurs et une image de marque pour son label xbox.
L’une des étapes de cette conquête fut donc de proposer une alternative 100% xbox au Gran Turismo de Sony, et pour se faire la PME++ de Redmond a mis les moyens et a pioché des développeurs fous de bagnoles dans ses différentes équipes de production pour former C10 studio, une sorte de dream team du jeu de course qui n’avait qu’un unique objectif : réaliser LE GT-killer. C’est ainsi que Forza Motorsport naquit au mois de mai 2005. Deux ans et des cacahuètes plus tard sa suite est chargée de rentabiliser un volant de luxe et de compléter un planning de sorties estival désespérément creux…

Au programme donc de ce Forza 2 des bagnoles par millier, des championnats à la pelle, du online à tire larigot, du tuning à en vomir, de la moumoute envahissante et le tout garantie sans conservateurs. Dès le lancement de la galette l’apprenti pilote est ainsi largué dans un menu lui proposant de se lancer dans la carrière, de faire une course simple ou de tenter son entrée dans l’arène multijoueur, pas de fioritures trop encombrantes, on est là pour bouffer du bitume et visiblement pas autre chose.

Le championnat propose d’emblée un choix cornélien de nationalité (américaine, européenne ou asiatique) qui, outre le choix de la première voiture, déterminera le prix des modèles suivants et l’accès aux premiers championnats. Avant chaque course il est évidemment possible voire fortement recommandé de passer par le combo réglages + essais libres. Les amoureux du réglage de rapport et les fêlés de la barre anti-roulis s’en donneront à cœur joie tant les possibilités sont nombreuses et réellement déterminantes en course. Mais si les techniciens chevronnés trouveront de quoi s’occuper quelques longues journées d’été les esthètes purs ne seront pas en reste puisque la partie customisation du véhicule est encore plus poussée que dans le précédent épisode laissant libre court à l’imagination du joueur (et à sa coordination des pouces) pour transformer votre bête de course en LA voiture qui vous rendra unique sur le live.

Toujours est-il que si le passionné d’automobile peut passer des heures entières dans des menus pas forcément ergonomique, c’est au niveau du choix des montures en elles même que le jeu impressionne. Mais si le collectionneur accompli pourra assouvir une partie de ses fantasmes en se mettant dans le cockpit bien virtuel d’une des 300 voitures du jeu, le pilote lambda risque bien d’être noyé dans la diversité proposée et d’y voir autant de déchets que l’on utilisera jamais ou que ponctuellement au court de la carrière, on repense alors au garage plus réduit de PGR3 qui avait au moins le mérite de nous épargner les berlinettes lourdingues qui polluent les débuts de carrière de tout GT-like qui se mérite.
Mais outre cet aspect purement pratique le miracle de la multiplication des bagnoles dispose aussi du revers de la médaille à savoir une modélisation en dents de scie des voitures les moins ‘tape à l’œil’. Et là où les souris agiles de chez Bizarre Creation (PGR) pouvaient modéliser des voitures comportant jusqu’à 90 000 polygones incluant une reproduction terrifiante de détails des intérieurs, on se retrouve avec des caisses à savon aux vitres opaques. En découle directement l’absence d’une vue cockpit digne de ce nom, le joueur doit alors se contenter d’une capot qui aux dires des développeurs serait bien plus réaliste puisque le pilote de course se concentre sur la route au loin et ne peut donc pas voir son tableau de bord, mouais pas convaincu d’autant que sur les plus petites bagnoles le capot n’apparaît même pas ! A trop vouloir en faire on finit par bâcler le boulot diraient certains aigris…


A l’instar du reste le jeu se veut dans sa conduite à la fois complet et accessible. Très simu dans sa gestion du transfert de masses ou du comportement des différents bolides le jeu impressionne par le soucis du détail et le respect de règles de physique strictes avec par exemple une excellente simulation du comportement des pneus. Selon la gomme choisie, la surface, le temps, la température, le nombre de tours, l’accroche se retrouve sensiblement modifiée et impose une adaptation de tous les instants de la part du pilote. Cependant le tout reste à la portée de n’importe qui avec de nombreuses aides à la conduite activables comme le tracé de la trajectoire parfaite ou l’avertissement de freinage. Avec le nombre de voitures à débloquer et les différents réglages la progression s’effectue en douceur et la marge est plutôt importante sans être rebutante. En gros que vous soyez expert de Gran Turismo, accro frénétique de courses de grand tourisme avec vos place réservées à Magny Court ou simple curieux, il y a toujours matière à s’amuser sur Forza 2.


Mais si Forza Motorsport 2 semble proposer tout ce que l’on est en droit d’attendre de la part d’une simulation de haut standing le jeu se heurte aux limites du genre. Les graphismes par exemple sont très propre, les modélisations des différents bolides vraiment fines et l’ambiance des tracés plutôt bien respectée. Et pourtant le parti pris réaliste et l’univers strict de la course sur circuit impose une austérité glaciale, oubliez les effets de lumière aveuglants dans le Tokyo nocturne de PGR ou l’impression de vitesse affolante sur les spéciales de Colin McRae ici C10 nous propose le circuit dans une froideur implacable, seul le ciel très bien rendu apporte un peu de couleur c’est assez dommage et d’autant plus gênant que les effets de motion blur permettant de doper l’impression de vitesse via un filtre ‘flou’ sur les décors sont étrangement absents rendant la conduite assez molle, même à plus de 200km/h on n’a jamais la sensation d’être scotché au fond de son baquet. Plus étonnant encore la gestion des dégâts est assez folklorique : mis à part quelques rayures de carrosseries et spoilers enfoncé rien n’arrivera à votre voiture indestructible et ce, même en tapant violemment dans une glissière à 260km/h. Ca fait franchement tâche après les démantèlements complets de FlatOut ou Colin McRae.



Reste que le jeu dispose d'un mode live travaillé permettant de s'organiser des courses simples ou petits championnats. De s'échanger, donner ou de vendre chèrement les voitures auquelles vous aurez préalablement fourni une certaine valeur ajoutée. A noter que ceux qui ne disposent pas du live pourront toujours s'affronter dans la joie et la bonne humeur en réseau local ou en écran partagé.

VERDICT

Avantages

-Complet
-Long
-Simu
-Quand même joli

Inconvénients

-Rigide
-Froid
-Pas de dégâts?
-Pas de Motion blur

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Trés joli mais manque d'effets.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Simu accessible, pas de problème de ce coté là .
Durée de vie
4,5 étoiles
9.0 / 10
Ceux qui accrochent auront de quoi s'amuser un bon bout de temps + Live.
Bande Son
3,5 étoiles
7.0 / 10
Vroum vroum
Scénario
Note Globale
3 étoiles
6.0 / 10
En définitive ce Forza Motorsport 2 se révèle sans surprise. Plus joli, plus profond et encore mieux accès live que le premier épisode il se contente seulement d’enfoncer les portes qu’il a lui-même ouvertes sans transcender la discipline. Les aficionados du circuit se régaleront toujours autant pendant que les dubitatifs du volant ne seront toujours pas convaincus.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

24 Jul. 2007 | 01h40


Vinz
Dommage pour le manque du motion blur :( il y est dans colin en tout cas ^_^ bon donc un jeu sympa mais sans plus :-/ allez allez courage, je pars essayer vampire rain, qui dit mieux :D ?

24 Jul. 2007 | 19h17


BlueHunter
Moi je dis mieux : Project Sylpheed!

16 Aug. 2007 | 00h23


Zefi
Graphiquement je suis assez déçu, Forza 1 sur Xbox m'avait collé une tarte à l'époque... J'essayerais à l'occasion !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU