Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

FIFA 12

Console : Playstation 3
Éditeur : Electronic Arts
Développeur : EA Sports
Date de sortie : 29 septembre 2011
Multijoueurs : oui
Public : 3 ans et +

Note des membres
3 votes (4.33 / 5)
Posté le Jeudi 01 Décembre 2011 par Zefi
Comme chaque fin d’année depuis plus d’une vingtaine d’année, Electronic Arts concocte une nouvelle itération d’une de ses licences majeures depuis les temps immémoriaux, Fifa. On ne reviendra pas sur la suprématie de ce dernier face à son plus grand concurrence depuis l’avènement des consoles Haute-définition mais seulement du dernier rejeton qui fait clairement oublier son prédécesseur plutôt décevant.

Comment surprendre après pas moins de cinq versions sorties sur une seule et même génération ? Une question très intéressante notamment lorsque l’on voit que Fifa 08 et 10 ont su remanier les sensations manette en main. Si l’on se contente de ces deux versions on remarque facilement que EA apporte tous les deux ans de véritables ajouts à son bébé. Ce nouveau Fifa 12 ne fait pas exception à la règle comme en témoigne les lignes qui suivent.


Une multitude de licences !


Concernant le contenu du jeu aucunes grosses évolutions se détachent du lot, même si des améliorations sont à signaler. Comme le mode carrière qui s’avère un poil plus réussi mais dont les chargements trop fréquents et véritablement trop longs amenuisent considérablement le plaisir. Malgré un effort évident concernant les transferts et l’ajout de quelques feature plutôt sympathiques, on se demande encore à l’heure d’aujourd’hui pourquoi Electronic Arts ne concentre pas un peu plus ses efforts sur l’ergonomie de son titre. Un véritable défaut quand on voit le nombre d’acheteur lié à ce mode de jeu. Ce fameux Fifa 12 conserve également la possibilité de pouvoir vivre la carrière d’un seul joueur, de tous les joueurs et de l’entraineur ou encore uniquement de ce dernier. Une offre généreuse qui continuera à faire des émules !

On retrouve comme toutes les fins d’années, un jeu bourré de licences officielles. Pourtant même avec cette profusion pour le moins hallucinante, on regrette de voir un nombre d’équipes nationales bien trop limité. Ce n’est pas la première fois et il est bien dommage de ne pas retrouver les équipes des pays Maghrébins, le Ghana, le Chili et quelques autres pays. Je fais certes la fine bouche mais depuis autant d’années, je trouve ça regrettable. A côté de cela, on se trouve avec pas moins de 30 championnats différents, une somme pour le moins plus qu’honorable ! Logiquement, la liste des joueurs effleure légèrement l’impensable. On retrouvera par la même occasion un club tel que FK Anji Makhatchkala, club qu’a rejoint dernièrement Samuel Etoo qui n’a rien perdu de son efficacité au niveau des statistiques.


L’art de tacler !


Un certain équilibrage a été opéré comme en témoigne un Lionel Messi bien meilleur que l’an passé. Ce genre de joueur à l’image de Christiano Ronaldo qui fait basculer le court du match en deux, trois mouvements et d’une frappe parfaitement placée. Réaliste mais réellement frustrant lorsque ce dernier enroule un tir qui vient se terminer au fond des cages alors que la défense n’a absolument rien à se reprocher. En parlant de ce secteur de jeu, Electronic Arts vient de réinventer le football virtuel en accentuant son travail sur ce point. Oubliez les vieilles manières, place à la modernité, on doit apprendre tous les nouveaux codes sous peine de se faire humilier lors des premières parties. Tacler debout ou allonger mérite réflexion et une certaine paire de roubignole lorsque l’on se retrouve en un contre un. En général vous ne possédez qu’une seule chance dans ce genre de situation. Suite à ce mouvement défensif ou offensif selon la situation, le joueur passe soit complètement au travers laissant l’espace nécessaire pour filer au but ou intercepte irrémédiablement un ballon autrefois décisif.

Les nouveautés ne se résument pas seulement à cet apport mais également à un moteur physique retravaillé qui sans être parfait, apporte de nouvelles sensations bien grisantes. La physionomie des joueurs jouent un grand rôle et il n’est dorénavant pas exclue de voir du tirage de maillot, ou d’épaule lors d’une course entre deux adversaires. Des animations qui ajoutent à l’immersion déjà fantastique mais qui influe également sur le gameplay. Jeu de main, jeu de vilain certes mais cela gêne le « porteur » du ballon en le faisant ralentir et pourquoi pas lui intercepter la sphère ronde. Cependant comme tous bon côté de la nature, le revers de la médaille peut s’avérer dramatique avec un carton à la clef. Notamment si l’on est le dernier défenseur. Il faut donc doser le nombre de pression sur le bouton pour éviter tous désagréments bien fâcheux.


Il faut réapprendre à jouer !


Electronic Arts prend le client à contre-pied en basant son travail sur un aspect qui commençait à vieillir de la plus triste des façons avec des pressings monstrueux, trop efficaces et peu pénalisants. Ce temps là est révolue, bien qu’il existe encore et toujours cette notion, elle est bien moins efficace que par le passé et demande un certain doigté car le joueur ne fonce plus comme un benêt sur l’adversaire tout en lui chipant le ballon rond sans que le joueur participe réellement à la phase de jeu. Avec ce système de tacle, le possesseur de la manette prend réellement possession du joueur et agit selon son bon vouloir surtout que le joueur s’arrête désormais devant le possesseur du ballon en attendant son heure. Vous êtes dorénavant maître de vos 10 gars, le gardien de but étant encore et toujours hors-catégorie et pas toujours efficace comme il devrait l’être sur certaines actions.

Ayant basé l’aspect marketing autours du fameux moteur physique et de ses collisions pour le moins surprenantes, on pouvait craindre une surabondance de sauts ridicules comme en témoignent certaines vidéos. Que neni, il n’en est point question malgré quelques bévues plutôt rigolotes comme une succession de bug de collisions envoyant un joueur au sol dés que ce dernier se relève et ceci durant quelques sec ondes. Notamment lorsque la sphère ronde sort du terrain. Hormis cela, on apprécie de voir un comportement efficace grâce à des animations ahurissantes de réalismes. Le plus gros défaut reste encore et toujours des contres favorables trop pénalisant, chanceux et qui gâche encore pas mal de match. Surtout que ça ne prend que trop peu en compte la carrure des joueurs. Certaines sorties de balles lors d’un duel effleure parfois le n’importe quoi.


Un multi bien plus stable !


Concernant le multijoueur Electronic Arts rectifie le shoot et propose un Online plutôt stable avec bien moins de Freeze que l’an passé. (Aucune pour ma poire !) Une nouveauté concernant ce mode de jeu résigne dans l’apparition de « division » permettant d’affronter d’autres protagonistes de notre niveau. On commence par la plus basse, on engendre trois petits points lorsque l’on remporte une victoire et sur un certain nombre de match (10 pour l’occasion) il faut atteindre un certain seuil pour passer à la suivante. Si le total n’est pas suffisant, soit vous rétrograder de division soit vous stagner au même endroit et tout cela selon un barème prédéfini. Un principe bête et méchant mais qui pousse l’utilisateur à s’améliorer et progresser systématiquement. Évidemment il existe encore et toujours le fameux mode 11 VS 11 pour ceux qui ne jurent que par le jeu en équipe !

Un renouvellement conséquent qui inscrit ce nouveau Fifa au panthéon des jeux de football. Avec son aspect graphique agréable notamment grâce à des faciès reconnaissables, des animations hallucinantes, une ambiance canonique et un contenu plus que nécessaire, on a réellement du mal à cacher son enthousiasme ! Le gameplay approfondi de cette version conclue de fort belle manière le renouvellement qu’a subi la licence depuis le début de cette génération, et Fifa 12 s’impose certainement comme le meilleur jeu de Faoutchbaaall.

On est champion
On est tous ensemble
C'est le grand jeu
La France est debout
Votre passion toujours nous rassemble
Allez les bleus, on est tous avec vous.

VERDICT

Avantages

-Visuellement agréable
-Ambiance exceptionnelle
-Un gameplay parfaitement renouvelé et efficace
-Le nombre de licences officielles
-Vitesse de jeu amoindrie

Inconvénients

-Quelques petits problèmes au niveau des collisions
-L'ergonomie du titre
-L'aspect tactique toujours aussi limité... (formation, placement de ses joueurs)
-L'arbitre pas toujours cohérent dans ses décisions.
-Les gardiens de but.

Graphismes
4,5 étoiles
8.5 / 10
Si le titre a été affiné par rapprt à son prédecesseur, les animations m'ont carrément retourné !
Jouabilité
4,5 étoiles
8.5 / 10
J'imagine trés certainement que les défauts mineurs seront corrigés l'an prochain. J'espère sincérement voir des menus plus ergonomiques et pratiques. Concernant le terrain, je reproche l'intelligence artificielle des gardiens et des contres complétement suréalistes par moment.
Durée de vie
4,5 étoiles
9.0 / 10
On y passera autant de temps que l'année précédente et cela jusqu'à l'an prochain !
Bande Son
4 étoiles
8.0 / 10
On s'y croirait presque tant les bruitages et l'ambiance des stades restent excellents ! Contrairement aux commentaires répétitifs et qui n'ont pas tellement varié par rapport à son prédécesseur.
Scénario
Note Globale
4,5 étoiles
8.5 / 10
Un excellent cru qui apporte de nouvelles sensations et avec lui un plaisir jusque là inédit. Celui d'apprendre à défendre par ses propres moyens. Une courbe d'apprentissage impressionnante qui demande pas mal de match avant de réellement s’imposer dans des rencontres plus réalistes que jamais.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

23 Dec. 2011 | 18h01


TeddyWayne
Le meilleur jeu de foot au monde tout simplement !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU