Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Dragon Ball Z : Buu's Fury

Console : GameBoy Advance
Éditeur : Atari
Développeur : Webfoot Technologies
Date de sortie : 2004
Multijoueurs : oui
Public : Tout public

Note des membres
4 votes (4.50 / 5)
Posté le Dimanche 12 Août 2012 par itokiry
S'occuper des saga des Saiyans, de Freezer et des Cyborgs c'est bien, mais boucler toute l'histoire de Dragon Ball Z en s'intéressant à l'histoire de Buu et de Babidi c'est encore mieux. Voilà dont pourquoi Webfoot ne laissa pas les joueurs sur leur faim après un second épisode, en leur livrant l'ultime suite : Buu's Fury. Si ce troisième opus ne porte pas le sous-titre L'Héritage de Goku (ou plutôt The Legacy of Goku dans la version US), il est pourtant bel et bien l'opus qui vient achever DBZ, afin de laisser le champ libre au développeur, qui s'occupera par la suite de la toute fin de Dragon Ball : GT. Seul opus des trois à ne pas être sorti en Europe, il n'est pourtant pas le moins bon. Est-ce une mauvaise chose qu'il n'ai pas daigné fouler le sol du vieux continent ?

Jamais deux sans trois



Pour ceux qui ont touché aux deux opus précédents et qui étaient fans de Dragon Ball Z, l'attente devait être grande quant à la sortie de ce troisième et dernier L'Héritage de Goku. Car si le premier n'était pas d'une qualité transcendante, il était tout de même agréable, et le second était une véritable perle. Mais en voyant les mois puis les années défiler, ils durent se rendre à l'évidence : cet opus resterait exclusif au reste du monde, et ne s'installerait pas dans nos vertes contrées. Dommage, d'autant que les seuls moyens pour pouvoir y jouer étaient soit illégaux, soit coûteux. Aujourd'hui, heureusement, l'achat d'un jeu import, surtout de cet âge, ne pose plus problème. Et, au risque d'arriver un peu trop vite à la conclusion, si l'on a accroché aux deux antérieurs, alors ne pas dépenser quelques euros dans cet épisode bouclant Dragon Ball Z est tout simplement impensable. Le louper c'est passer à côté d'une narration encore plus réussie et dynamique, malgré quelques passages lourds. La construction a été revue depuis le second, laissant moins de place à l'exploration, et plus au scénario. Mauvaise nouvelle pour autant ? Non, car on s'y habitue vite, et que cette linéarité est bien moins contraignante que celle du premier opus. Le seul bémol sur le plan scénaristique, dû à cette nouvelle architecture, est le manque d’interaction avec les personnages, et le peu de quêtes annexes. Celles-ci ont vu leur nombre se diviser par deux (au moins) et sont encore plus inintéressantes que par le passé. La langue anglaise utilisée durant tout le jeu ne sera contraignante que pour les anglophobes. Les autres n'auront aucun mal à comprendre l'histoire comme le reste, le vocabulaire et les tournures de phrases étant des plus simples.

Rien ne change côté réalisation, si ce n'est quelques détails plus esthétiques, comme des arbres plus agréables à l’œil. L'ensemble reste toujours très coloré, et parfaitement en accord avec l'esprit de l'animé. Et les personnages sont toujours aussi ressemblants, et leurs animations sympathiques. Cependant, Dragon Ball Z : Buu's Fury se révèle bien moins diversifié qu'auparavant. Et cela ne vaut pas que pour l'aspect visuel des environnements visités. Car si ceux-ci sont peu nombreux et assez ressemblants, leur architecture est aussi bien moins inspirée et changeante que par le passé. On a un peu l'impression que le jeu a été fait à l'arrache, passez moi l'expression, à tel point que les lieux visités se ressemblent beaucoup dans leur construction et ne sont en rien inspirés. Ils sont linéaires, ça c'est sûr, malgré quelques essais ratés visant à les rendre labyrinthiques. Les attaques de ki sont plus nombreuses et plus visuelles qu'avant, avec des effets qui se veulent grandioses. Malheureusement, ils se révèlent encore une fois un peu basiques, et de surcroît parfois pixelisés. Et en parlant de pixels, restons dans le ton en abordant la map sur laquelle on accédera aux environnements. Cette dernière a été légèrement améliorée depuis le précédent, ajoutant quelques détails en relief, comme des immeubles aux villes, ou des cactus aux déserts. Cependant, la 3D reste tout de même très limitée, et plutôt basique. Dommage, car on y passera pas mal de temps, à chercher certains lieux pas indiqués. Et pour ce qui est de sa bande son, ce Buu's Fury propose des musiques reprises du précédent (et non du premier) mais légèrement changées. Le résultat n'est pas toujours très concluant, puisque souvent trop répétitif. Et les bruitages n'ont pas changé d'un pouce.

RPG power !



Webfoot n'a pas cherché à diversifier beaucoup les combats, outre des ajouts bienvenus de pouvoirs. Goku pourra utiliser sa téléportation instantanée, par exemple, et chacun des cinq personnages aura droit à ses techniques présentes dans le manga (ou l'animé). Le seul réel ajout marquant est la possibilité de parer les coups, afin de recevoir moins de dégâts. Si l'on perd Piccolo et le Trunk du futur (et accessoirement le personnage bonus du précédent), on gagne tout de même Goten et le petit Trunk, qui viennent s'ajouter à Vegeta, Goku et Gohan qui a grandi entre temps. Les grosses nouveautés se situent dans la partie jeu de rôle, et non dans la simple baston. On pourra désormais personnaliser nos personnages jusque dans leurs caractéristiques, et pas en leur offrant des objets prévus à cette effet. Chaque niveau gagné sera l'occasion d'obtenir trois points, que l'on pourra dépenser sur un tableau de compétences composé de la force, la défense et le ki. Cela permet de se forger les combattants que l'on désire, et il faut bien l'avouer : c'est grisant. Tout comme la puissance que nous offre le titre dès ses débuts. On a l'impression d'être à la fin du précédent, avec notre toute puissance et nos pouvoirs meurtriers. Cela est en partie dû à la grande facilité, qui sera vue différemment selon les joueurs. En règle générale, on aurait tout de même préféré un challenge plus élevé, car ici il n'y a aucun réel ennemi contraignant, et chaque boss se bat haut la main. Il sera maintenant possible d'équiper nos personnages, avec des objets que l'on aura trouvé ou acheté avec l'argent gagné en démontant de l'ennemi. Encore une fois, on peut dire que l'aspect jeu de rôle a été bien plus travaillé que par le passé. Finalement, hormis sa trop grande facilité, on ne déplorera qu'une construction un poil trop linéaire et bateau des environnements.

VERDICT

Avantages

- Un aspect jeu de rôle plus développé
- La trame très fidèle
- L'immersion totale
- Plus d'attaques de ki

Inconvénients

- La linéarité de l'aventure
- Des combats toujours assez limités
- Level design bateau
- Trop facile
- Jeu en import

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Moins diversifié que les précédents, et pourvu d'une architecture plus bateau et linéaire, cet opus reste tout de même assez joli et coloré. Les animations n'ont pas bougé depuis le second épisode, et les attaques de ki sont plus nombreuses, mais malheureusement parfois pixelisées. La map s'est un peu améliorée en ajoutant quelques détails en relief, mais n'est tout de même pas très jolie.
Jouabilité
4,5 étoiles
8.5 / 10
Buu's Fury innove par quelques aspects bienvenus, et se révèle bien plus jouable et jouissif que par le passé. L'aspect jeu de rôle est bien plus développé et prenant, et on ne reprochera finalement à son gameplay qu'une difficulté trop faible.
Durée de vie
3,5 étoiles
7.0 / 10
La durée de vie reste similaire au second épisode, c'est à dire entre dix et douze heures de jeu. Cependant, les quêtes optionnelles sont moins nombreuses et plus bateaux.
Bande Son
3 étoiles
6.0 / 10
Certaines des musiques proviennent du précédent et ont été arrangées. En mal malheureusement, car elles se révèlent souvent trop répétitives, et leur nombre est réduit. Les bruitages sont les mêmes.
Scénario
4 étoiles
8.0 / 10
La trame est plus linéaire que dans le précédent, et moins que dans le premier opus. Elle reste tout de même particulièrement prenante et fidèle à l’œuvre originale. La mise en scène est toujours aussi sympathique. On ne regrettera que la quasi totale absence de clins d’œil.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Buu's Fury se révèle plus intéressant que les deux premiers épisodes par bien des aspects, dont le plus flagrant est le rôle play plus développé. Cependant, sa construction linéaire, sa trop grande facilité et son level design bateau ne jouent pas en sa faveur. Il reste bon, voire très bon d'ailleurs, et égale sans problème L'Héritage de Goku 2. Un achat indispensable pour ceux qui ont aimé la série et veulent la boucler, et totalement dispensable pour les autres.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU