Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Company of Heroes

Console : PC
Éditeur : THQ
Développeur : Relic Entertainment
Date de sortie : Septembre 2006
Multijoueurs : oui
Public : 16 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Jeudi 28 Décembre 2006 par Ganon


Relic, un nom dans le monde du PC qui fait frissoner plus d’un ; un développeur canadien dont tout ce qu’il a fait devient qualité et succès. On ne peut que citer la série des Homeworld, un RTS spatial qui a mis tout le monde d’accord en terme de jouabilité alors que bons nombres s’étaient mangés les dents avec une jouabilité compliqué et non instinctive ! Et que dire de ces graphismes qui même aujourd’hui sont toujours très corrects.
Bref à quand un 3eme opus alors que le second l’annonçait clairement ?
Les développeurs se ramènent alors deux ans plus tard avec un style de RTS qu’ils n’avaient jamais touché pour nous sortir WarHammer 40K : Dawn of war.
Sans conteste le jeu qui révèla aux joueurs amateurs qui se cachait derrière ; les critiques sont admiratifs grâce à son gameplay simple, précis mais malgré tout très bourrin. Les graphismes étaient nets et l’on pouvait admirer des combats aux corps à corps avec déléctation où les marines faisaient déjà le ménage à la tronçonneuse.
Relic ne se tient pas là et nous sors deux add-ons assez complet ne lachant pas d’un iota la licence WarHammer...mais on me fait signe que je ne dois pas faire la rétrospective d’un développeur mais le test d’un jeu.
Alors arrive de nulle part Company of Heroes (CoH), un jeu de seconde guerre mondiale classique dans l’histoire réunissant les alliés et les nazis. On sent donc quelque chose de banal mais rappelez-vous c’est Relic derrière !

Le jeu a été testé avec la configuration suivante : PT IV 2.8 GHZ, carte graphique GeForce 7800GS, 1.5Go Ram.


Les règles du jeu

Ca faisait quelques temps que les développeurs de chez Relic nous montraient leur jeu sans rougir avec comme phrase prédominante : « le Next-Gen du RTS ». Et c’est vrai qu’au vu des vidéos, ça commençait à roxxer sévère grâce à une débauche d’effets, de séquences d’infanterie, des possibilités allouées. Puis en voyant des jeux comme Supreme Commander avec ces milliers d’unités à l’écran sur des maps gigantesques ou World In Conflict(WiC) l’action RTS où tout se joue sur la tactique de vos unités (aucun batiment à construire), le travail d’équipe...saupoudrés par des graphismes dantesques (mention spéciale pour la bombe atomique pour WiC) ...on commence à sérieusement penser qu’ils ont raison. Bref votre processeur va réellement fondre à coup de RTS en 2007, sans oublier un Command and Conquer : Tiberium War dans les parages. Mais Relic veut faire son trou avant les autres vu le peu de RTS de qualité cette année, arrive notre Company of Heroes.
Alors comme tout bon vieux jeux de guerre mettant en scène la période « 39-45 » on est obligé de passer par le débarquement allié comme au monopoly et la case « départ ». D’ailleurs, triste nouvelle dès le début, il n’y a qu’une campagne retraçant, sans réelle surprise, les alliés et plus précisément un régiment qui fera tout pour prendre les côtes de Normandie, déloger les nazis des villes portuaires et résister sur des points stratégiques mais seulement la Normandie...bref sa s’annonce court mais avec la mode de Relic et de ses add-ons assez complets qui ont été fait pour Dawn of War...on sent que la même option a été prise pour CoH.
Bref après un entrainement nous expliquant en quelques objectifs les possibilités de nos alliés, préparons nous à la première mission !


J’ai le mal de mer

On commence donc sur les plages de Normandie dans notre petite embarcation du dimanche...après une petite scène d’introduction en images de synthèse et passant directement en Ingame sans coupure, on peut enfin tâter de la terre ferme !
On nous met donc dans nos petits doigts une escouade cachée derrière certains obstacles pour ne plus être sous le feu des bunkers. Le but étant de jongler de ce qui nous sert de protection jusqu’à arriver à la dune. Une chose nous chatouille le cerveau quelques minutes après avoir commencé : c’est que en plus de l’immersion totale malgré que cela soit un RTS (le débarquement aide beaucoup), l’escouade et le pathfinding qui l’accompagne est réellement bluffant ! Votre escouade de six hommes n’a pas de malabar à la place de leur cerveau et chercherons souvent la manière d’être le plus couvert possible de là à être un peu plus éparpillés, consciente des irrégularités et des défauts du terrain.
Et c’est là que se base le gameplay de ce CoH, je m’explique :
L’icône de souris affichera à côté d’elle des symboles en forme de bouclier de couleur vert, jaune ou rouge quand vous passerez votre flèche sur le terrain, il vous montrera où sont les endroits où vos unités sont le plus protégées. Une sorte de micro-management du déplacement qui vous permet d’avoir parfois le dessus contre des ennemis deux fois plus nombreux.
D’ailleurs vous devrez gérer autre chose que son déplacement : la pression qu’elle a. Cette jauge apparaît que lorsque vos hommes se font tirer dessus. L’icône qui sera en haut de l’escouade deviendra jaune ce qui vous montrera que votre groupe est sous un feu ennemi important mais qu’elle peut se défendre sans être à 100%, puis elle deviendra rouge si la confrontation est trop déséquilibré, vos hommes seront alors couchés, très vulnérable et complètement inoffensifs contre ces ennemis...le seul moyen qu’ils reprennent leur esprits étant de les retirer du champ de bataille.
A vous donc de bien voir les difficultés que peut encourir vos unités et de prévoir les risques que cela apporte ! Au moins le jeu devient alors largement moins bourrin et cause beaucoup de pertes pour ceux qui fonce tête baissée.


Diantre, il disait vrai !
Après donc une jouabilité hyper bien pensé, c’est à la réalisation d’être sublime confirmant les dires de Relic : le RTS next-gen est bien arrivé !
Les effets d’explosions comme l’impact des bombes sur le sol, les détails de vos hommes où l’on voit parfaitement le visage et une animation sans faille ne peuvent contraindre les dires des développeurs.
Mention spéciale sur le moteur physique du jeu où tout le décor est destructible et dont les carcasses de batiments se dégradent de façon réaliste jusqu'à s’effondrer sur eux-mêmes !
Les batailles en villes sont donc souvent les plus joussives où à la fin de la bataille tout est désolation. Et cela ne s’arrête pas aux batiments puisque des points stratégiques pourront être démolis comme des ponts permettant de défendre moins de positions en même temps et de se concentrer que sur une ou deux.
Après avoir un peu avancé dans le scénario du jeu où chaque mission diffère l’une de l’autre : assaut sur un point, tenir une bourgade, tendre une embuscade, mission furtive. Les plus jouissifs moments étant la défense d’un point, l’arrivée des tanks dans une mission et l’arrivée de l’artillerie mobile. Ces dernières sont à regarder avec un œil admiratif tant que cela en devient un spectacle ; on ne s’étonnera pas par plaisir de tirer sur le décor avec celles-ci pour juste admirer le travail des développeurs !
Mais même si les fêtes de fin d’année arrivent, il ne faudra pas croire au père noël pour ceux qui est des ressources utilisées. CoH vous donne tout de suite un pré-avis du minimum qu’il faudra pour 2007 : une série 7 de Nvidia pour les pixels shader 3.0 et pour une vitesse de traitement suffisante, 1024 Mo de ram pour un minimum de confort pour ce qui est des chargements. Mais le jeu est malgré tout assez bien optimisé et même si le jeu ne ressemble plus à rien tout au minimum, les petites configurations (« petite » est un grand mot dans ce contexte) pourront y jouer aisément.


Une guerre sans son...
...sa serait méchamment étonnant et inimaginable, l’immersion en prendrait un sacré coup. Mais là encore il n’y a rien à critiquer dans le mauvais sens puisque l’ont peut le glorifier d’être l’un des jeux les plus immersifs grâce à cette qualité de son (il est derrière GTR 2 quand même). L’artillerie, encore une fois, est la plus bluffante dans l’histoire : l’entendre tirer de son point de départ où l’on ressent toute la puissance du tir grâce à son écho, entendre le sifflement de l’obus dans l’air annonçant son retour puis le claquement de l’impact de la terre retournée...jouissif à en crever ! Les doublages et la réaction de vos hommes sont parfaits et les voix n’ont pas réellement changé pour les allemands gardant un peu d’authenticité! Les chars ont chacun leur bruit de chenilles/moteur et le calibre du canon ne fera pas la même résonance. Bref en un mot superbe !


Cherche keupins pour jouer
J’allais oublier l’une des grandes possibilités du jeu qui se voit décuplé avec le mode multijoueur. Ce sont des attributions spéciales que l’on reçoit au fil des parties comme dans Command and Conquer : generals.
Ces points de commandement sont répartis en trois groupes que l’on devra choisir selon le besoin. Ils contiennent environ huit évènements ou attributions possibles en moyenne ; à noter également que cela diffère aussi entre les alliés et les nazis. Cela peut aller à la possibilité de construire des canons longue portée, d’avoir une escouade d’élite de tanks, d’appeler un bombardement aérien, une motivation supérieur de vos troupes durant un temps limités...
Bref une belle variation des plaisirs...le multijoueur s’apparente beaucoup à un Dawn of war mais en beaucoup plus pointu. Ici ce sont des points de contrôle qui vous donneront des ressources (comme le jeu précédemment cité) mais ayant chacun un rôle différent...trois ressources sont à prendre en compte : le « manpower » qui est la ressource basique et vous permettra en particulier de commander l’infanterie, les munitions vous permettant d’acheter des actions spéciales à vos unités ou à utiliser l’un des évènements débloqués, l’essence servant surtout pour les bâtiments et tanks.
Attention une chose à ne pas oublier, CoH n’est pas supreme commander donc peu d’unité sur le terrain sont présentes : deux, trois tanks, un peu d’infanterie avec des ingénieurs et snipers et des protections comme les bunkers et canons anti-tank et vous arrivez avec un maximum de 15-20 unités d’attaque au maximum. Mais ce n’est pas un défaut puisque le gameplay se prête ainsi pour ce type de stratégie.
Le multijoueur est donc une franche réussite, allant même jusqu'à dire que Company of Heroes est un jeu multijoueurs puisque le solo ne propose que 15 missions et étant assez court, le multi rallonge le plaisir en proposant 11 maps (un étant sorti avec le nouveau patch), cela ne tardera pas encore à augmenter...les menus étant adaptés pour accueillir un add-on.


On peut vite conclure en disant que Company of Heroes est sans doute le meilleur RTS du marché avec un gameplay à la Dawn of War approfondi mais toujours simple permettant une facilité dans ces actions, des graphismes splendides comme promis nous explosant notre CPU, un quasi sans faute sur les bruitages et un mutlijoueur parfait pour ce type de jeu. Il nous décevra juste pour sa durée de vie du mode solo bien trop court.
Nos petits canadiens de Relic sont décidément les maîtres dans ce domaine !

VERDICT

Avantages

-Graphismes
-Animation
-Multijoueurs
-Son

Inconvénients

-Durée de vie en solo
-Grosse config nécessaire

Graphismes
5 étoiles
9.5 / 10
Le plus beau RTS actuel sur PC, on attend avec impatience la nouvelle génération débutée avec COH
Jouabilité
5 étoiles
9.5 / 10
Une jouabilité sans faille, facile à gérer tout en étant profond
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
Le point noir du jeu, COH se veut surtout multijoueur mais vous prendrez un peu de plaisir en solo
Bande Son
5 étoiles
10.0 / 10
Le son est incroyablement travaillé et particulièrement bluffant
Scénario
3,5 étoiles
7.0 / 10
L'histoire du solo se laissera suivre aisément même si on sait que celà reprend la seconde guerre mondiale une énième fois
Note Globale
4,5 étoiles
9.0 / 10
Les développeurs de chez Relic ont donné satisfaction en nous disant la vérité que la nouvelle génération de RTS est arrivée. Company of Heroes est sans doute le jeu à ne pas manquer en cette fin d'année et restera l'une des valeurs sures pour l'année 2007. L'artillerie lourde en RTS est bientôt là, on n'y manquera pas d'en dire deux mots!
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU