Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Blue Dragon

Console : Xbox 360
Éditeur : Microsoft
Développeur : Artoon
Date de sortie : 24 août 2007
Multijoueurs : non
Public : 12 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Dimanche 16 Septembre 2007 par Vinz
Fan de manga typique de Berserk, je suis souvent à la quête d'un nouveau récit vers une contrée lointaine. Que de bonnes surprises de trouver Blue Dragon (version papier) en traduction chez votre fansub du coin ! Une histoire fantastique basée sur des ombres, des démons, des gentils, des méchants, des combats, la mort, l'amour ... etc Mais quelle horreur une fois l'animé découvert ! une version "enfantine".
Quoiqu'il en soit, le principe est le même, mais au lieu d'avoir un héros fort, intelligent et pervers, on obtient un gosse débile, baroudeur et puis vraiment pas classe du tout ! Enfin bon, notez que le manga papier a été arrêté au Japon car trop peu de succès. L'animé, tiré du jeu, (sorti depuis longtemps au Japon) devrait continuer son petit train.
Tout ceci pour vous dire que le jeu est typique du shonen et tous ses clichés. Un mélange de forme ronde et de couleurs voyantes, une bonne dose de rires inhumains et des "Kyaaa" dans tous les sens ... en quelque sorte. Mais que donne le jeu ? (base de tout).



Ooohh les méchants !
Parlons un peu du scénario pensé par Sakaguchi (Final Fantasy) et son équipe. Dans un village perdu du désert, des jeunes tentent de repousser "un requin terrestre" qui détruit leur village à intervalle régulier. Mais au final leur plan échoue et ils se retrouvent dans un coin perdu, loin de leur village. Avançant par des quêtes plus ou moins inutiles et amassant quelques coéquipiers au passages, les protagonistes vont amasser quelques pouvoirs qui leur permettront d'utiliser de la magie. Le principe est de donner à "son ombre" une forme animale qui combat à sa place sous réserve de lui attribuer de la mana.
Comme expliqué en introduction, les personnages sont assez stéréotypé ce qui rend les cinématiques et discussions très chiantes car on devine aisément les rédactions des uns et des autres. D'un coté il y a Shu qu'on pourrait qualifier de meneur (ou personnage principal car c'est lui qui possède le "Blue Dragon"). Son coté baroudeur et impulsif le rend supportable mais son cara-design n'est pas très pensé. A son opposé on retrouve Jiro qui se le joue plus snob avec des réflexions claires et censées. Ces 2 là se battent pour le coeur de Kluke, une amie d'enfance. Par la suite 2 autres personnages jouables feront leur apparition. L'un petit et criard, une sorte de bonhomme de neige jaune. Il est conseillé de se boucher les oreilles lors des vidéos tellement les voix Anglaises sont difficiles à supporter. L'autre est un peu le seul personnage "correct" du jeu. A croire que seule les filles du jeu sont supportables !

Il va de soit qu'il ne faut pas beaucoup en attendre de la part du créateur de FF, mais il y a quand même des limites. Sortir un rpg avec un scénario très simpliste, des personnages insupportables et une aventure assez monotone ... Sans compter le fait que le tout est dans un 3D respectable, mais pourquoi ne pas faire un cell-shading qui aurait plus collé à l'aspect cartoon du jeu ? On en reparlera plus loin.



Le centre du jeu
Blue Dragon se base sur un système de classes où chaque personnage peut évoluer vers la direction qui convient au joueur. Chacun possède de base des affinités pour aider à créer une équipe fiable, mais il est possible de changer le "type d'ombre" des personnages et reconditionner le tout comme on le souhaite.
On retrouve des classes assez connues comme "Maître épéiste", "Magie noire", "Magie blanche", "Magie de soutien", "Magie de barrière", "Assassin", "Moine" et "Gardien". La seule qui sort du lot est "Généraliste" qui permet d'augmenter le nombre de capacités d'un personnage. Mais dans l'ensemble rien d'inconnu au joueur, ce qui est tout de même un peu dommage pour les vieux gamers qui auraient sûrement aimé un peu de nouveauté. A chaque combat vous gagnez de l'expérience qui augmente le niveau de votre classe actuelle. Selon différents paliers vous gagnez des aptitudes liées à votre classe et que vous pouvez garder si vous changer de classe. Mais pour cela vous devrez faire un choix entre 3 capacités débloquées (ou plus si vous avez un bon niveau dans la classe Généraliste). Par exemple pour la Magie Noire vous gagnez des "niveaux de sorts". Cela ne vous apprend pas un sort mais cela vous permet par la suite d'utiliser un sort de niveau 2, puis de niveau 3 etc etc. Les sorts doivent s'acheter dans une boutique ou se trouver dans les donjons. Notez qu'une fois un sort possédé, vous pouvez vous en servir pour tous les personnages.
Augmenter une classe ne permet pas que de débloquer des capacités, mais aussi augmenter les caractéristiques du joueur. Si vous changez de classe vous perdez celles-ci vu qu'elles sont liées à la classe.

Ce système permet de créer petit à petit des personnages équilibrés. Cela rappelle les bons premiers Final Fantasy (bizarre non ?). Donc dans l'ensemble un bon point, mais gâché par des classes déjà plus que connues et dont les capacités sont plus ou moins évidentes mais sans réel fond.



3D ? mignon mais sans plus
Tout le jeu est réalisé dans une 3D plus ou moins équitable. Les premiers environnements désertiques sont d'un ennui et d'une pauvreté sans fond : du jaune du jaune du jaune ! Bon d'accord quoi mettre en plus ? des plantes ? des pierres autre que du granite & co ? enfin inventer des trucs non ? c'est pas le principe ? Pourquoi faire un jeu en 3D si 30% des décors sont vides et sans-intérêts ! Autant passer par un genre cell-shading qui aurait permis plus de fantaisies et rendre le jeu plus agréable. Enfin ce n'est pas parce que les premiers niveaux sont vraiment horribles que le reste l'est aussi ! Plus on avance dans le jeu plus cela s'améliore : des villes qui deviennent vraiment intéressantes, des donjons corrects... Mais pour ceci il vous faudra attendre le 2e DVD (sur les 3), soit environ 15h de jeu.
Outre des questions quant à une réelle utilité de la 3D, on se confronte à des effets de flou lorsque le personnage (ou un monstre) est trop proche de la caméra. Cela ne dure qu'environ 1-2 seconde(s), mais à répétition c'est assez navrant. Il arrive même que l'écran saccade à cause d'animations de monstres trop près du personnage.
L'équipe du jeu a au final réussi à rendre des univers assez réussis, mais l'inégalité des paysages rend un goût amer si on veut s'arrêter pour profiter du décor, du moins sur certains paysages.



Découverte du monde et combat
Les balades sur la carte ne sont pas d'un grand intérêt. La caméra est placée trop haut et donc on ne voit pas très loin. Il est frustrant de ne pas savoir ce qu'il y a devant nous et de devoir faire des allé-retour pour une broutille : un cul de sac. Mais ce placement n'est pas sans but, he non ! Les combats ne sont pas lancés de façon aléatoire mais lorsque vous en "touchez" un. Tout comme vous, ils se baladent sur la carte et lorsqu'il vous voient, soit ils vous sautent dessus, soit ils prennent la fuite. C'est pour que vous puissiez en avoir une bonne visualisation que la caméra est sans doute un peu haussée. Par contre dans un donjon la caméra et un peu rabaissée malgré le fait que le système de combat soit identique.
Selon votre humeur vous pouvez soit les fuir, soit les combattre. Certains personnages acquièrent grâce à leur classe des capacités qui agissent sur la carte. Vous pouvez par exemple faire fuir les ennemis ou même les tuer rapidement. Mais ceci requiert en général beaucoup de mana et il vaut mieux utiliser ces méthodes lorsque l'on a pas de temps à perdre.
Vous pouvez affronter plusieurs groupes d'ennemis en même temps ! il suffit pour cela d'ouvrir votre "cercle" sur la carte, et si plusieurs monstres se trouvent dans celui-ci vous pouvez choisir de les combattre en une seule fois. Entre chaque "vague de monstres", vous aurez des bonus temporaires : gain de PV/MP, gain de force/défense etc. Il peut arriver que ces monstres se tuent entre-eux, ou alors que les effets spéciaux d'un monstre soient annulés par un autre. Ceci amène un petit coté stratégique, mais le plus intéressant reste sûrement de pouvoir éliminer les 3-4 groupes de monstres en une fois.

Les combats sont au tour par tour et recensent plus de technique que l'on pourrait le penser. En haut de l'écran se trouvent l'ordre de passage de chaque personnage mais aussi de chaque ennemis. Vous pouvez ainsi organiser plus facilement un combat contre un ennemis dangereux. Chaque personnage a des actions de base "Attaquer", "Défense", "Objets", ..., et les capacités liées à son ombre. Certains actions demandent de "charger" votre attaque. Si vous arrivez à la charger dans comme il le faut, alors votre attaque sera plus puissante, et si c'est une magie alors celle-ci coûtera moins de mana. Mais en fonction du temps de "charge", votre attaque sera repoussée à une position ultérieure. C'est pour cela qu'il est bon de combiner certaines attaques. Par exemple vous pouvez charger une puissante magie, et pour évitez que les monstres ne vous attaquent avant que cette attaque ne soit lancée, vous pouvez éventuellement lancer une magie d'étourdissement.
Les ennemis sont placés par "ligne" et ainsi vous ne pourrez pas forcément attaquer celui que vous voulez avec n'importe quel personnage. Une attaque basique ne pourra pas toucher un ennemi en 2e ligne, mais une magie pourra le faire sans mal. Il faut alors réfléchir au plus important et organiser les attaques en fonction. Les ennemis les plus agaçants se cachent souvent en 2e ligne pour fournir un soutien aux autres.
Lors de la phase de découverte du donjon, si vous attaquez un monstre par derrière vous inversez la position des lignes dans le combat. En finir rapidement n'est alors plus qu'une question de temps.

Mais y-a-t-il un moyen de se déplacer rapidement sur la carte ? Bien sur ..., mais là aussi on en prend du grade car on passe d'un objet volant (pour beaucoup de RPG) à de la téléportation. Dans chaque lieu important vous trouverez des bornes à activer. Puis vous pourrez via votre menu vous téléportez à l'endroit que vous souhaitez. Il y a bien sur quelques restrictions à des moments clés, mais en général vous pouvez le faire à n'importe quel moment.



Un jeu pour gamin ?
Outre l'aspect très enfantin, on se confronte à une difficulté minable lors des premières heures. Il y a fort à parier que vous n'aurez pas à utiliser un seul objet ou une magie de soin durant le premier DVD (ou 1 ou 2 contre les boss). Sans faire aucun "lvling", Les ennemis de base sont aussi mou que du beurre et ne font pas perdre plus de 2/3 PV (sur la centaine de chaque personnage). Et comme il arrive que vous en regagnez régulièrement par diverses méthodes, on ne ressent pas de réelle confrontation. Ce n'est qu'à partir du 2e DVD que le jeu commence vraiment, et pas que sur la difficulté.
De plus l'équipement des personnages n'est pas d'une grande complexité, vous pouvez lui attribuer 4 objets de bases : Bracelet, Bague, Boucle d'oreille et Collier. Par la suite vous pourrez rajouter quelques objets subsidiaire grâce à la compétence Généraliste.
Ainsi si vous aussi vous êtes un fana de la custo, vous serez déçu. Certes cela permet de ne pas trop se focaliser sur cet aspect en gardant tout de même une recherche d'objets rares, mais un RPG sans possibilité d'attribuer une multitude d'objets à ses personnages ... ça enlève du charme.

VERDICT

Avantages

- Pleins de petits concepts qui rendent le jeu riche
- Système de pré combat
- Bestiaire intéressant
- Des combats mouvementés

Inconvénients

- Personnages principaux par tous très recherchés
- La caméra
- Les temps de chargement

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Une 3D très inégale mais de bonne qualité.
Jouabilité
3,5 étoiles
7.0 / 10
Trop simple ? prise en main rapide, peut-être trop finalement.
Durée de vie
4,5 étoiles
8.5 / 10
Avec ses 3 DVD et des quêtes annexes sur le 3e, Blue Dragon a de quoi tenir pas mal de dizaines d'heures
Bande Son
3,5 étoiles
7.0 / 10
De bonne augure mais sans transcender le genre. Un genre de FF dans les phases de combat. On sera déçu de ne pas avoir les Voix originales (Japonais) pour cause de logistique européenne (pas assez de place sur les DVD)
Scénario
3 étoiles
6.0 / 10
Là encore peut-être trop dans le classique. Des idées mais avec un rythme pas très soutenu.
Note Globale
3,5 étoiles
7.0 / 10
Difficile quand on est le papa de Final Fantasy de sortir un soft encore meilleur par la suite ! Blue Dragon est un jeu intéressant mais qui comporte beaucoup de déjà-vu. De nombreux défauts compensent les nombreuses petites inventions. Un certain plaisir mène à continuer l'aventure alors que des contraintes freinent cette envie. Au final ce jeu amusera les plus jeunes mais ne devrait pas faire sauter de joie les plus aguerris.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

17 Sep. 2007 | 18h52


philyra
je trouve ta conclusion parfaite ^^ un jeu destiné au plus jeune sans aucun doute, ne serait-ce que par sa patte graphique et ses protagonistes. Un très bon test, très riche et agréable à lire... le principal quoi ! encore bravo ;)

17 Sep. 2007 | 20h13


Vinz
Merci ^^, j'avoue avoir eu du mal à rendre quelque chose d'assez objectif vu que je trouve la 3D pour les jeux typés manga assez inutiles. Mais bon :) le soft n'est pas non plus trop mauvais mauvais ^^

17 Sep. 2007 | 20h45


ennissay
yes beau test, mais je te trouve quand meme un peu dur sur le point graphique, moi j'aime bien le look des persos!

17 Sep. 2007 | 21h05


Vinz
Faut pas croire, le jeu est pas que comme sur les images xD disons que ça varie un peu, comme les paysages. Certaines vidéos sont sublimes, d'autres ça laisse à désirer.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU