Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

BioShock

Console : PC
Éditeur : 2K Games
Développeur : Irrational Games
Date de sortie : 31 août 2007
Multijoueurs : non
Public : NC

Note des membres
1 vote (4.50 / 5)
Posté le Jeudi 07 Janvier 2010 par philyra
Véritable perle scénaristique dans l'univers du FPS, Bioshock se distingue aussi par son univers très particulier et des trouvailles en tout genre. Ici, l'histoire du personnage et les décors se combinent pour créer une expérience unique. Imaginez une ville au fond de l'océan, Rapture, dans laquelle vous devrez évoluer pour trouver un passage vers la surface. Le voyage est cependant périlleux et vous pourriez bien perdre votre âme en chemin...

Introduction : Rapture, la ville au fond des océans


Bioshock était fortement attendu pour son rendu des effets aquatiques. Le démarrage du jeu permet d'apprécier le travail des développeurs sur ce point: après le crash de votre avion au milieu de l'océan, vous regagnez la surface, l'occasion d'admirer les reflets des flammes sur l'eau. Un phare à proximité marque le début de l'aventure et vous empruntez vite un bathyscaphe pour rejoindre la ville de Rapture, enfoncée sous l'océan. Ce passage obligé présente rapidement l'ambiance années 30 reprise dans le jeu avec les immeubles tout en hauteur et les enseignes lumineuses, le tout distordu par l’élément liquide. Cependant, on se rend vite compte que tout va à vau-l'eau dans la ville de Rapture puisque ses habitants sont devenus fous et ont causé des dommages catastrophiques un peu partout.

Comme annoncé, le début du jeu permet de voir les nombreux effets relatifs à l'eau: gestion des petits ruisseaux d'eau le long des murs ou au sol, des gouttes qui tombent dans les flaques ou encore la rupture d'une canalisation qui amène des torrents d'eau. Dans certaines pièces, le niveau d'eau monte progressivement, un effet bien maitrisé qui augmente l'impression de désastre du jeu.

Survivre à Rapture!?!


A peine sorti du bathyscaphe, un inconnu dénommé Atlas se propose de vous guider à travers la ville en échange de quoi vous devrez sauver sa famille, retenue prisonnière par le maitre des lieux, Andrew Ryan. La tache serait facile si l'endroit n'était pas habité par les anciens habitants de la ville, transformés en chrosomes par l'abus de plasmides. On reviendra sur ce point par la suite.

Premier moyen de défense commun à tous les FPS, l'arme de corps à corps, une clé à mollette en l'occurrence. Effectivement, comme vous pouvez l'imaginer, c'est un peu limité pour répliquer et on accueille avec soulagement une arme un peu plus sérieuse: un pistolet six coups façon western. Encore un point qui met dans l'ambiance: les armes sont bien typées avec notamment une mitraillette "tommies" qui nous vient directement des années 30 ou plus loin dans l'aventure, une arbalète digne de Guillaume Tel. Comme si cela ne suffisait pas, les développeurs proposent aussi la possibilité d'améliorer deux fois son arme, souvent en augmentant les dégâts ou le chargeur. Les bornes d'amélioration sont cependant très rares et à usage unique. Au fait, pas de problème d'inventaire ici, vous pourrez toujours porter toutes vos armes sur vous.

Quelques armes, c'est bien. Des plasmides, c'est mieux!


Là où Bioshock se distingue dans la jungle du FPS, c'est qu'il offre la possibilité de modifier son personnage en lui conférant des pouvoirs extraordinaires. Ses modifications sont induites par l'usage de plasmides et croyez-moi, il y a le choix! Cela va de la simple boule de feu ou autre rayon givrant du plus bel effet jusqu'au piège à vortex qui permet de catapulter dans les airs l'ennemi qui passe dessus. Pour utiliser ce type de pouvoir, il faut cependant consommer un peu de substance appelée ève. D'autres plasmides permettent aussi d'augmenter votre vitesse de déplacement ou votre résistance aux dégâts. Ces plasmides ne coutent pas d'ève.

Pour ne pas déséquilibrer le jeu en rendant votre personnage trop puissant, les développeurs ont décidé de limiter le nombre d'emplacements de plasmides disponibles même s'il est possible d'acheter des emplacements supplémentaires. De plus, il faut passer par une borne spéciale pour pouvoir réaffecter les plasmides que vous possédez. Autant dire que vos choix de plasmides sont souvent très importants pour pouvoir progresser. Au fait, comment obtient-on des plasmides?

Pas d'adam, pas de plasmides


Pour acheter des munitions ou des réserves de santé ou d'ève, il suffit d'un peu d'argent. Pour acheter des plasmides, il faut récupérer de l'adam, une substance que seules les créatures appelées "petites soeurs" savent extraire des cadavres de chrosomes. Sur le papier, ça a l'air facile: il suffit juste de récupérer l'adam des petites soeurs. Le problème, c’est que les fillettes sont souvent accompagnées d’un gros costaud en armure, un protecteur en somme. Pour corser le tout, ce protecteur est souvent équipé d’une arme de poing particulièrement dévastatrice. Bonjour les dégâts quand il vous fonce dessus! La plupart du temps, il vaut mieux être lourdement armé avant d’attaquer. Une fois débarrassé du protecteur, vous avez le choix entre récolter brutalement l’adam de la petite sœur ou la délivrer du parasite suceur d’adam qui l’habite. Votre choix en la matière conditionne la fin du jeu.

Bioshock : un univers remarquable!


Un mot enfin sur la multiplicité des décors qui est tout bonnement prodigieuse, les passages à l’Opéra ou au Muséum d’Histoire Naturelle étant certainement les plus impressionnants. Les développeurs ont d’ailleurs fait un travail remarquable en termes de level-design avec des niveaux rarement linéaires, sur plusieurs étages et qui nécessitent souvent de repasser par certains endroits avec des ennemis plus puissants.

Autres aspects du décor, des mitrailleuses et des caméras entravent votre progression et encore une fois, le jeu vous propose bien des choix: vous pouvez soit détruire le fautif, soit pirater ou acheter les services de l’appareil. Avec cette dernière option, la mitrailleuse vous apportera un soutien lourd et la caméra déclenchera une alarme pour tout intrus détecté. Les développeurs ont d’ailleurs poussé la logique très loin en vous proposant des plasmides qui accélèrent le piratage ou la destruction de ces dispositifs. Un souci du détail qui caractérise vraiment ce jeu!

Je clos ce test en parlant de la durée de vie du soft qui est réellement conséquente avec pas moins de 3 fins disponibles. Par ailleurs, l’envie d’expérimenter encore plus de plasmides augmente l’intérêt du soft et motive pour recommencer une nouvelle partie!

Je glisse ici une petite indication sur la configuration qui a permis d’extraire les images de ce test :
- Processeur Pentium Dual Core E5200
- 4 Go de RAM DDR2 PC8500
- Carte graphique ATI Radeon HD 4770 dotée de 512 Mo de GDDR5
Ces composants permettent de profiter pleinement du jeu avec tous les détails à fond.

VERDICT

Avantages

- Un scénario riche et plaisant
- Un univers varié et cohérent
- Une bande-son de grande qualité
- Des graphismes somptueux, mention spéciale pour l'eau!
- La multiplicité des solutions pour chaque situation

Inconvénients

- Moteur physique un brin léger
- Enigmes de décryptage très répétitives
- Peu de variété dans les ennemis

Graphismes
4,5 étoiles
9.0 / 10
Les environnements sont remplis de détails et les effets visuels sont convaincants, particulièrement l’eau et les jeux d’ombre et de lumière
Jouabilité
4,5 étoiles
9.0 / 10
Tout est facile et intuitif et le personnage répond au quart de tour
Durée de vie
5 étoiles
9.5 / 10
La durée de vie est très correcte et recommencer le jeu pour expérimenter de nouveaux pouvoirs et voir une autre fin s'avère presque indispensable
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Une bande-son de très haute volée!
Scénario
5 étoiles
9.5 / 10
Le scénario est mené de main de maître jusqu'au boss final qui n'est pas celui qu'on croit!
Note Globale
5 étoiles
9.5 / 10
Bioshock est désormais un monument du FPS notamment grâce à la richesse de son univers et la logique stupéfiante de son scénario. Certes, il ne faut pas chercher dans ce jeu un inventaire rempli d'innombrables armes ou une floppée interminable d'ennemis différents mais une fois n'est pas coutume, la magie opère à un niveau bien plus subtil. Avec l'arrivée prochaine du second opus, il semble indispensable de se replonger dans les méandres de Rapture.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

09 Jan. 2010 | 19h35


Zefi
Un FPS hors du commun qui propose un univers fantastique ! Certainement le meilleur représentant du genre à mes yeux.

12 Jan. 2010 | 23h54


Vinz
Ville sous marine, j'adore le concept :-) et puis les textures sont sympas, les monstres "sympas" aussi. Un très bon titre :-) Je me demande ce que réserve le 2e ^^
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU