Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Bioshock 2

Console : PC
Éditeur : 2K Games
Développeur : 2K Games
Date de sortie : 9 Février 2010
Multijoueurs : oui
Public : 18 ans et +

Note des membres
1 vote (4.00 / 5)
Posté le Mercredi 07 Novembre 2012 par Brandalf
« Alors que je m’apprêtais à sortir du Nautilus, le capitaine Némo me retint par la main et me désigna le hublot. Sa radio émit quelques crachotements avant que j’entendisse ses paroles : Attention Brandalf, ne vous approchez pas de la cité qui siège au fond de la mer ... elle est dangereuse » Elle est dangereuse certes, mais quand on y retourne une deuxième fois, armé d’une foreuse et d’un scaphandre, l’expérience risque d’être ô combien amusante ...

Vieille amitié ne craint pas la rouille



Comment exprimer la sensation qui m’a envahi lorsque qu’entre mes doigts boudinés de petit lycéen immature, je tournais, retournais et ratatournais encore la boîte de Bioshock 2 pendant son installation ? Il faut dire qu’on en attendait beaucoup de ce Bioshock 2. Sorti 3 ans après son grand frère métallique, il annonçait pour, la communauté, à la fois plein de promesses et de déceptions. Alors qu’en est-il vraiment ? Intéressons nous d’abord au scénario. En effet l’histoire du premier Bioshock avait su séduire de nombreux fans par sa complexité Jules Vernienne et son background monumentale. On parvenait presque à oublier que le jeu se résumait à une série de couloirs sous la flotte (non si, il faut dire ce qui est, les gens ont le droit de savoir) et à quelques événements scriptés parfaitement terrorisants. Pour Bioshock deux c’est à peu près le même constat. Ce deuxième opus se reposant largement sur ses lauriers, il n'enrichie qu’à peine le background, sans parler de l’histoire en elle-même qui est presque incompréhensible tellement elle est digne d’un drame de Musset. Sans tout vous spoilez, sachez toute fois que l’histoire en amont est (quand même) très bien ficelée, ce qui de nos jours n’est pas vraiment blâmable. En effet il aurait été facile de tomber dans la facilité et de nous faire jouer un péquenot sentimentale descendant au fond de la mer pour aller chercher sa fille transformée en petite sœur ... (lunette noire et gadget de men in black, vous n’avez rien lu, ce n’est pas du tout l’histoire d’un des personnages secondaires).

Or ce n’est absolument pas le cas, et vous aurez toujours plaisir à retracer votre passé par petites touches en ramassant les radios qui trainent un peu partout. Pour ce qui est du scénario à proprement parler, vous vous retrouvez comme d’habitude à faire les quatre volontés d’un mec qui ne prend aucun risques (Et vas-y qui faut que t'ailles chercher ceci, et vas-y qui faut que tu tues machin, et vas-y que-la-bombe-t’as-envoyé-à-six-cent-douze-kilomètres-de-moi-moi-j’ai-rien-toi-t’es-hyper-blessé-mais-je-peux-pas-revenir-faut-que-tu-viennes-toi-et-en-plus-si tu-pouvais-tuer-machin-se-serait-cool), à jouer le larbin pour tout un tas de personnages secondaires irritant, mais qui finalement vous récompenseront en balles et armes sonnantes et trébuchantes. Globalement ça se laisse apprécier car il n’y a aucun WTF impromptu, mais (car il y a toujours un mais) la fin du jeu manquerais peut être d’un VRAI boss final, les moments se voulant flippants sont carrément foirés et globalement l’ensemble du scénar’ reste trop linéaire pour qu’on éprouve de réel plaisir à rester longtemps dans un même endroit comme on aurait pu le faire dans le premier opus.

En eaux troubles



Ne vous inquiétez pas pour autant ! Je vous vois déjà pleurant sur vos 25 € dépensés dans un jeu qui aurait un scénario qui ne serait (qu’hypothétiquement) pas à la hauteur de vos attentes ! Attendez ! Qu’en est-il du gameplay mes aïeux ? Et bien niveau gameplay c’est le pied. Se retrouver dans la peau d’un Big Dady est juste jouissif, je suis incapable de retranscrire ici la joie qu’il y a, à voir le mot [b]« foreuse »[/b] inscrit dans sa liste des armes. Ainsi du côté armes : changement radical ! Adieu vieilleries, bonjour joujoux ! Oubliez le pistolet, le lanceur chimique et le fusil à pompe, dite bonjour à la [b]foreuse[/b], la sulfateuse et la harpon’s lanceuse (c’est pour la rime) ! Changement aussi pour le piratage des appareils et pour l’appareil photo. Pour le piratage plus question de prendre des risques, un lance fléchettes nous permet de les pirater à distance, le piratage se fait encore sous forme de mini jeu, mais celui-ci se fait en live, le jeu tourne toujours en même temps que le mini jeu (un jeu d’adresse, une flèche qui se ballade dans un cadran et qu’il faut faire arrêter sur des portions vertes ou bleu du cadran). Déroutant de prime abord, cela fini vite par devenir intuitif et avoir le mérite de ne pas casser le rythme. C’est exactement pareil pour l’appareil photo, qui a été remplacé par une caméra, il faut aussi l’activer mais elle tourne en continue pendant les combats.

Une autre nouveauté de ce deuxième opus est la gestion des petites sœurs, en effet en tant que Big Dady, vous vous devez d’adopter des petites sœurs pour récolter de l’Adam et acheter des plasmides et autres fortifiants génétiques. Les phases de récolte se feront dans des endroits ouverts la plupart du temps, que vous devrez défendre le temps que le petit monstre fasse son travail. Ça n’ajoute pas vraiment de nouveauté au gameplay ni à l’histoire, mais ça permet de faire des phases de défense bien simpatoche, et cela justifie le nombre de pièges en notre possession (rivets piégés, harpons piégés, minis tourelles et mines de proximités, sans compter le plasmide vortex). Être Big Dady rajoute donc plein d’avantages mais aussi (et surtout) beaucoup de contenu. En tant que scaphandrier vivant vous aurez aussi le plaisir de quelques ballades sous-marines bucoliques au milieu des cadavres et des meubles. Sans vraiment ajouter quelque chose à l’action elle permette des « pauses » parfois bien méritées et ainsi admirer quelques menus paysages aquatiques. C’est un extramuros intra-mer ... Bon oui ça sert à rien mais c’est le plaisir de pouvoir narguer l’océan (même pas mort, même pas mort, même pas mort !)

Du côté des plasmides, pas de nouveautés, à part peut être « éclaireur », mais en revanche changement au niveau de la gestion des dîtes plasmide. Oubliez l’alternance armes/plasmides ! En effet pourquoi choisir entre armes et plasmides ... quand on peut avoir les deux en même temps ! Un clic gauche pour tirer un clique droit pour le plasmide, simple et efficace ! Un petit bémol cependant, le choix des plasmides en combats et moins intuitifs que celui des armes, puisque la molette est attribuée au choix des armes, on ne peut changer ses plasmides que grâce à une touche ce qui peut poser problèmes dans certains combats où la rapidité et de mise. Du côté fortifiants génétiques c’est tout l’inverse en revanche, c’est simple y a de TOUT ! Un fortifiant pour la défense, un pour l’attaque, un pour le piratage, un pour viser, un pour le café, un pour les petites sœurs, un pour la vaisselle, un pour la connexion. Sachant que l’interface a été simplifié il est désormais plus simple d’organiser ses fortifiants dans les génothèques (les inventaires des plasmides et des fortifiants) pour se « stuffer » véritablement et ainsi se créer son style de jeu propre. Certains trouveront cela un peu fouillis mais comparé à l’ancien système de fortifiants c’est en réalité plus clair qu’avant et surtout plus pratique.

Beyond the sea



Bon, bon, bon certes tout cela est bien joli me direz-vous, mais qu’en est-il du jeu ? Ce qu’on veut savoir c’est s’il est beau ! Si le son est potable ! Si l’animation de la foreuse dans le ventre est bien faîtes ! Renseigne-nous, renseigne nous ! Mais oui que je vais vous renseigner bande de rustres ! Alors le son : c’est bien. Les graphismes : c’est bien. L’anim’ : c’est bien. D’autres questions ? Non plus sérieusement l’ambiance générale est vraiment fidèle à l’esprit du premier opus. En ce qui concerne le fond sonore toutefois on à affaire à une bande son plus cinématographique que le premier. En effet vous aurez moins le droit à du vieux jazz fifties mais plus à de vrais compositions. Ça enlève un peu le côté rétro-simpatoche du premier volet mais en encrant plus la bande son dans l’action, on se retrouve avec un jeu plus immersif. Au niveau des doublages, rien à redire c’est parfait. Concernant le moteur 3D et les graphismes en générale c’est encore une fois réussit. Les ambiances sont desservis par une gestion de la lumières sans fausses notes (nan mais j'ai pas réussit à la placer dans la bande son, donc je la fait maintenant). Au niveau des textures c’est potable, ce n’est pas transcendant mais c’est suffisamment correct pour que cela ne choque pas aux yeux.

Ce qui choque plus par contre c’est le moteur physique. En effet la gestion de certains cadavres et leur relation aux explosions notamment laissent un peu à désirer. On se retrouve souvent avec de brave gars en guimauve qui tombe mollement sur le sol et la plupart du temps de façon grotesque. Même constat avec le lance-harpon qui permet de clouer des chrosômes aux murs, le vol du chrosôme qui vient se greffer ensuite sur le mur fait vraiment parodique, on à l’impression d’assister à un vieux trucage d’un des premiers Batman. De plus le jeu n’est pas exempt de petits bugs irritants, comme les plasmides qui se bloquent, et qu’il est impossible de changer ou d’utiliser avant un certains temps, ou encore le scrin de l’appareil de piratage qui s’affiche lorsque l’on choisit d’autres armes (celui-ci est positionné sur le dos de la main droite, et il apparaît lorsque cette dernière est à l’écran), on aurait accepté cette dernière manifestation si elle n’avait pas été intempestive. Toutefois il faut cependant relativiser, en effet ce ne sont pas de réel bugs vraiment handicapant et le jeu est en plus suffisamment bien réalisé pour qu’on ne s’y attarde pas.

And the winner is ...



Alors récapépétons un peu. Bioshock 2 est donc une petite pépite vidéo-ludique, est un digne frangin du premier. Les petits gars de 2K ont su remettre le couvert avec un opus qui tient la route, plus axé sur l’action que sur l’immersion, mais ô combien plus jouissif. Certes il n’égale pas la surprise qu’on avait eu avec le premier Bioshock, néanmoins (et ça fait mal ... nez en moins ... laissez tombé) il lève avec une facilité déconcertante toute les craintes qu’il était légitime d’avoir le concernant. Prochaine étape ... Bioshock Infinite ?

VERDICT

Avantages

- Un Background enrichie
- Une gestion des plasmides et des fortifiants améliorés
- Une suite à la hauteur des attentes
- La foreuse !

Inconvénients

- Des bugs du moteur 3D
- La durée de vie assez courte

Graphismes
4 étoiles
7.5 / 10
Toujours desservie par des ambiances aux petits ognons et des textures très Jules Verniennes, le tout se laisse apprécier malgré quelques textures un peu vieillissantes
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Rien à redire, aussi bien, même mieux que le premier surtout au niveau de l’utilisation des plasmides. Même les sauts sont bien gérés ! (preuve d’une qualité emblématique !)
Durée de vie
3,5 étoiles
6.5 / 10
Le jeu pèche un peu par son manque de contenu, toutefois au vue de sa répétitivité sur certains points ce n’est pas plus mal, une sorte de juste milieu en somme.
Bande Son
5 étoiles
10.0 / 10
Plus porté sur les créations que sur le jazz fifties, cette opus reste dans la ligné de son prédécesseur, irréprochable sur les doublages et parfait dans les bruitages.
Scénario
3,5 étoiles
6.5 / 10
Un peu tiré par les cheveux, un poil incompréhensible, mais au moins ça à le mérite d’être innovant !
Note Globale
4,5 étoiles
8.5 / 10
Fidèle en restant innovant. C’est là tout l’attrait de ce deuxième opus de Bioshock qui a su lever les doutes qu’on avait pu avoir. Toujours aussi excellent dans le milieu marin, on évolue dans le jeu comme un poisson dans l’eau. Une pure merveille vidéo-ludique et une incroyable expérience à ne manquer sous aucun prétexte !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

17 Nov. 2012 | 14h43


micheal050-meka
bjr js8 épatté par la gamme de jeux mais jai mème un jeux video ds mn PC
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU