Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Beyond Good and Evil

Console : Xbox
Éditeur : Ubi Soft
Développeur : Ubi Soft
Date de sortie : 2004
Multijoueurs : non
Public : 7 ans et +

Note des membres
6 votes (4.50 / 5)
Posté le Jeudi 03 Mars 2005 par BlueHunter
Introduction

Petite recette miracle : Prenez un peu de Shenmue, beaucoup de Zelda, un zeste de Metal Gear; mélanger énergiquement et faites chauffer au feu doux de la « french touch » et vous obtenez une recette envoutante à la croisée des genres parfaitement dans la lignée des hits UbiSoft du moment! Le renouveau du jeu d'aventure/action passerait-il par l'hexagone? Ca ce pourrait bien...

Coucher de soleil, Taï-Chi et attaque de météorites aliens...

Après un court écran de charge nous voilà propulsés dans un monde nouveau, la planète Hillys, en compagnie de Jade, jeune reporter de 20 ans qui élève des enfants orphelins avec son oncle porcin Pey'J. Le paysage est magnifique et l'on aimerait observer de plus près ces décors étranges mais déjà le ciel s'assombrit, les sirènes d'alarme retentissent, Jade s'excite, des boucliers protecteurs se déploient et des étranges météores commencent à s'abattre sur la surface de la planète . Ces météores sont d'origine Dom'Z les affreux extraterrestre du coin contre lesquels la population ne peux se défendre seule. Les sections Alpha sont donc là pour proteger les interet vitaux d'Hillys, mais ces sections sont sujets de discordes tendues entre les habitants de la planète. Jade ne se préoccupe pas réellement de ces palabrement, elle s'occupe surtout de son orphelinat de fortune monté dans un vieux phare quand elle est contactée par l'organisation IRIS lui demandant de prendre des photos de lieux secrets des sections Alpha et ainsi faire éclater au grand jour la conspiration...

Enfin une fille qui obéit au doigt et à l'oeil sans râler!

Le jeu se déroule presque integralement à la 3eme personne, on voit donc Jade de dos (le plus souent) et l'on se déplace dans des décors en 3D temps réel (encore heureux...). Dans son maniement le jeu ressemble en fait beaucoup à Zelda : 2 boutons du pad servent en toutes situations. Le bouton A est un bouton contextuel dont la fonction change selon la position de jade et le bouton noir permet d'utiliser un objet. A cela viennent s'ajouter les boutons permettant de courir, s'accroupir, sortir son appareil, ouvrir un menu...Mais l'ensemble est toujours extrêmement érgonomique et les mouvements s'enchaînent avec un naturel déconcertant. Les sauts étant automatisés les phases de plate-forme deviennent un réel plaisir. Mais si la marche libre et la plate forme sont des élements bien présents dans le gameplay, c'est plutôt du côté de la réflexion et de l'infiltration qu'il faudra se tourner durant les donjons; les unités alpha ne pouvant en effet pas (ou très difficilement) être vaincus en attaquant de front. Et oui ca fait du bien de se creuser un poil les méninges même si la progression est franchement aisée et les énigmes loin d'être insurmontables (pour peu que l'on sache lire une carte...). Les phases à pied sont presque toujours assistées par un ami, Pey'J dans un premier temps, puis Double H du reseau IRIS par la suite. Ces personnages, en plus de filer quelques informations plus où moins utiles, donnent un serieux coup de main lors des combats et activent des interupteurs à distance.
Mais pour se déplacer sur Hillys il faut un véhicule! Celui de jade étant un hovercraft le jeu nous gratifie de differentes phases de course, tir, poursuites à bord de l'engin sur coussin d'air. Heureusement comme pour le reste du jeu le contrôle de l'engin est instinctif et précis et c'est un réel plaisirs que de l'upgrader pour naviguer entre les mines et autres pieges vicieux. La variété d'action emmenera même le joueur à tenter sa chance sur plusieurs minijeux assez fun dont je vous laisse la surprise...


Il faut Hillystrer ses reportages!

L'équipe d'ubi picture voulait dès le départ prendre le parti d'un jeu presque non violent et il est par exemple quasi-impossible d'attaquer de front, la volontée s'exprime pleinement dans le but des missions car quelque soit le lieu visité le but final sera de prendre les meilleurs clichés des preuves de la machination Dom'Z. La photographie une arme plus efficace qu'un lance roquette? Voilà une idée neuve dans le domaine du jeu vidéo qui fait l'effet d'une réelle bouffé d'air!
Mais il n'est pas seulement question de prendre les photos imposées par le reseau IRIS pour boucler les missions, il faut aussi penser à photographier les differentes formes de vie sur Hillys dans le cadre d'un recensement des 56 espèces vivantes; chaque cliché, pourvu qu'il soit bon, rapportera ainsi de l'argent bien utile pour acheter de la nourriture. Cette phase est à l'instar du reste du jeu parfaitement jouable avec un réglage de l'axe hautbas pour les puristes et c'est donc là encore très sympa de traquer la moindre petite bestiole ou même de prendre des clichés pour son plaisir personnel en quantité quasi illimitée (merci le DD), pokémon snap n'est pas si loin...
L'appareil possède également diverses fonctions à découvrir comme la possibilité de lancer des anneaux où de deverouiller des portes en envoyant le numero de serie à une personne qualifiée...



Si Hyllis m'était contée...


Je disais donc plus haut que la French Touch est un élément à part entière de la création de ce soft. L'homme à l'origine du projet n'étant autre que Michel Ancel, le génial papa de Rayman, vous ne vous étonnerez donc pas de voir à quel point l'univers du jeu est cohérent et magique! La planète hyllis est principalement aquatique (ce qui rappellera les grandes heures de waterworld) la vie s'étend donc sur différents ilôts que l'on rejoint via des véhicules flottant ou volant (pour jade un hovercraft). La technologie est très interressante car elle mélange des montages assez hasardeux comme les inventions de l'oncle Pey'j faites de bric et de broc mais également des techniques ultra poussées comme les véhicules volants où des appareils de détéction sofistiqués... La faune et la flore locale ont également fait l'objet d'une attention toute particulière puisque l'ont peut distinguer 2 groupes animaux distincts :
-Les animaux dits « sauvages » qui se partagent en 2 genres : les passifs et les belliqueux .
-Les animaux dits « sapiens » qui vivent tous ensemble d'une manière semblable à celle des humains : ils parlent, marchandent, travaillent etc... Ce sont eux les vrais habitants d'Hillys.

Mais quelque soit leur appartenance tous évoluent librement en étant craintif, curieux ou indifferant par rapport à vous le tout d'une manière très réaliste et il suffit de se ballader dans le quartier pieton pour obtenir une impression de vie comparable à ce que l'on peux trouver dans un Shenmue par exemple, inutile de dire que cela joue pour beaucoup à l'ambiance unique du titre;-)
Il est également bon de souligner que le design général des personages est exceptionel avec un doublage d'une qualité rare dans le jeu vidéo, même francais, avec comme Guest star Emma DeCaunes qui prete admirablement sa voix à Jade.


Techniquement ultra propre

Une excellente ambiance, un gameplay varié et travaillé et une jouabilité aux petits oignons c'est déjà plus qu'il n'en faut pour qualifier un jeu de "très bon" mais aujourd'hui les standards ayant la facheuse tendance d'être basés sur l'aspect technique pas mal de productions passent à la trappe! Et ca Michel Ancel l'a très bien compris et a donc doté son bijou d'un ecrin à la mesure de la perle avec un habillage propre, simple et soigné.
L'aspect graphique tout d'abord est particulierement chaleureux avec ses nombreuses couleurs, ses textures marquantent et ses effets graphique impressionnants (l'eau notamment.). Certes les raleurs de service viendront sans doute pinailler contre le manque de bump-mapping, de moteur physique et de la modélisation quelque peu angulaire de certains décors ou contre les qulques bugs d'affichage mais ce sont là les aléas du développement multi-plateforme. Et puis surtout le soucis du détail aidera sans mal à faire oublier ces petites imperfections.
L'animation quant à elle ne flechit jamais, même (surtout) face à plusieurs ennemis ce qui permet de bien appréhender les combats souvent nerveux et acharnés! Les mouvements des differents personnages sont parfaitements rendus avec une mention spéciale pour Jade qui se déplace avec grace et legerté.
La musique n'a pa non plus été laissée de côté avec de superbes thèmes très variés immergeants le joueur le plus sceptique dans les entrailles de l'aventure !
La gestion de la caméra est bonne malgré certains décrochages énervants dans les couloirs étroits pouvant désorienter le joueur de par leur aspect brusque et imprevisible, mais je vous rassure rien de bien méchant ! Il est utile de préciser que les temps de chargements sont relativement court donc tout à fait supportable.
Enfin les nombreuses cinématiques sont toutes plus réussies les unes que les autres et les couper devrait être passible de prison !

En conclusion je dirait que Beyond Good and Evil fait partie de ces musts à posséder absolument non pas comme un de ces killer-app dont la Box regorge mais plutôt comme une oeuvre poétique et inspirée qui representerait tout le savoir faire Français condensé sur une petite rondelle de plastique...
Un chef d'oeuvre à part donc qui fait même réflechir, à ranger entre Splinter Cell et Halo comme on garde un Truman Show entre StarWars et Terminator3.
De plus il est en vente au prix dérisoire de 30€ donc inutile de se priver de ce "jeu coup de coeur" plus longtemps

VERDICT

Avantages

-Depaysant
-Poétique
-Dernier rampart du jeu d'aventure?

Inconvénients

-Court!
-Vraiment trop court!
-voix off un peu gonflante.

Graphismes
4 étoiles
8.0 / 10
Enchanteurs ne semble pas un terme exagéré pour les qualifier. Il manque cependant quelques effets "à la mode" et un déboguage plus poussé.
Jouabilité
4 étoiles
7.5 / 10
Presque parfaite car très intuitive, dommage que la caméra n'en fasse parfois qu'à sa tête.(mais n'est-ce pas là l'apanage de tous les jeux 3D?)
Durée de vie
3 étoiles
6.0 / 10
Quand c'est bon c'est toujours trop court dit le dicton! Mais la c'est à chaudes larmes que l'on voit le générique défiler après, seulement, une dizaine d'heures de jeu! On se consolera sur les bonus et quêtes annexes disséminés un peu partout!
Bande Son
4,5 étoiles
9.0 / 10
Enchantresse, formidable, les qualificatifs manquent pour la décrire.
Scénario
4,5 étoiles
9.0 / 10
Intelligent et réfléchi c'est à coup sur un (le?) point fort du jeu.
Note Globale
4,5 étoiles
9.0 / 10
En conclusion je dirait que Beyond Good and Evil fait partie de ces musts à posséder absolument non pas comme un de ces killer-app dont la Box regorge mais plutôt comme une oeuvre poétique et inspirée qui representerait tout le savoir faire Français condensé sur une petite rondelle de plastique...
Un chef d'oeuvre à part donc qui fait même réflechir, à ranger entre Splinter Cell et Halo comme on garde un Truman Show entre StarWars et Terminator3.
De plus il est en vente au prix dérisoire de 30€ donc inutile de se priver de ce "jeu coup de coeur" plus longtemps.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

04 Aug. 2006 | 14h33


Zefi
Je ne sais pas si je vais me le prendre car il y a d'autres jeux qui sortent! De l'aide SVP?

22 Feb. 2007 | 15h48


philyra
bon je sais que la question date mais au cas où quelqu'un d'autre voudrait avoir un conseil => jetez-vous sur ce jeu toutes consoles confondues !! (perso j'ai la version gamecube)
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU