Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Assassin's Creed III : Liberation

Console : Next Generation Portable
Éditeur : Ubisoft
Développeur : Ubi Soft
Date de sortie : 31 octobre 2012
Multijoueurs : oui
Public : 18 ans et +

Note des membres
2 votes (3.50 / 5)
Posté le Mercredi 27 Mars 2013 par itokiry
Depuis ses débuts, Assassin's Creed propose des expériences de jeu toujours plus renversantes et grisantes, toujours plus agréables et indispensables. Chaque épisode, en particulier numéroté, se renouvelle et offre aux joueurs des heures de plaisir intense... Excepté Bloodlines, opus Playstation Portable qui ne fit que des déçus, véritable immondice complètement loupé, dont la licence se serait très bien passée. Et si aujourd'hui il est question d'Assassin's Creed III : Liberation, un titre exclusif Vita qui ne fut pas développé par les mêmes manchots, le fantôme du travail bâclé de Griptonite Games reste tout de même en mémoire, contraignant à craindre cette version annexe du troisième épisode. Alors, qu'a offert Ubisoft Sofia à la dernière console portable de Sony ?


Assassin's Creed III annexe


Altair, Ezzio, Connor... Et maintenant Aveline... Vous l'aurez bien compris, si cet opus porte le sous-titre Liberation ce n'est pas pour faire joli, c'est parce qu'il ne s'agit pas du tout d'un portage du troisième volet. Sans doute le jeu en question était-il trop volumineux et complexe pour pouvoir être transposé sur la dernière portable de Sony, et par conséquent Ubisoft a confié à son équipe de Sofia la lourde tâche de développer un titre exclusif. Cette version délaisse donc Connor au profit d'une demoiselle de la haute bourgeoisie, fille d'un grand commerçant, offrant une histoire totalement détachée, s'axant principalement sur la traite des esclaves en Amérique et sur une recherche identitaire. Même période donc, mais aucunement question du héros de l'épisode numéroté. Impossible en quelque sorte de ne pas faire le rapprochement d'emblée avec Bloodlines, l'opus Playstation Portable très mitigé, qui se présentait lui aussi comme un épisode « ,5 » avec son scénario annexe. Et heureusement, aucun amalgame possible, les deux tires ont beau se rejoindre là dessus et sur leur support portable, ils sont bel et bien complètement différents, ouf ! Ici la trame a vraiment été travaillée, tout est cohérent et les événements s'enchaînent en toute logique. Bref, tout comme un véritable opus numéroté, tout comme les grands, Liberation est pourvu de son histoire propre et développée. Seulement voilà, grosse différence, ici il n'est quasiment plus question de l'Animus. Il apparaîtra à quelques rares reprises sous des formes très furtives et finalement inutiles, et à l'instar de Bloodlines il ne fera pas partie réellement de l'histoire.

Assassin's Creed 3 : Liberation permet de se rendre bien compte de l'écart qu'il existe entre la Playstation 3 et la Vita. En effet, alors que l'on aurait pu s'imaginer que la portable réussirait à afficher le moteur de l'épisode numéroté sur consoles et PC, il s'avère qu'Ubisoft Sofia n'a visiblement pas pris le risque d'essayer, en fondant tout le jeu différemment. Nouveau moteur donc, exclusif à la portable, mais tout de même assez proche de son homologue, pour un rendu certes très joli, mais aucunement dénué de défauts. Ils sont même nombreux, à commencer par des bugs graphiques et de collision récurrents, ou encore un sérieux problème de fluidité qui touchera surtout certains passages riches, heureusement pas vraiment handicapant. Un certain alliasing aussi, et une animation parfois pas terrible... Bref, un constat mitigé heureusement relevé par de jolies textures, et surtout un environnement toujours très riche et évolutif. Le design des personnages principaux est très travaillé et réussit, de même pour celui de chacun des lieux visités, tous très différents. Et enfin les conditions climatiques diverses rendent particulièrement bien. Côté bande sonore c'est un peu la même chose, l'ensemble est assez inégal. Alors que les musiques sont indéniablement excellentes, grisantes lors des combats et dans l'ensemble très riches, les doublages sont quant à eux tantôt bons et tantôt infâmes. Les personnages principaux ont droit à des acteurs corrects, mais donnant parfois un ton totalement différent de l'émotion devant être transposée, et côté personnages secondaires c'est la débandade totale.


Tout comme les grands


Et côté gameplay, la grosse frayeur si l'on a encore en mémoire l'incident Bloodlines, heureusement pas de casse. Et même plus que cela, l'ensemble est très réussit, ne mâchons pas nos mots ! Contrairement à l'épisode Playstation Portable, Liberation propose des déplacements ultra fluides, contrastant certes avec une technique ne l'étant pas toujours. De ce fait, tout s'effectue avec le même plaisir que sur consoles de salon et PC, on progresse dans les environnements (villes ou non) sans peine, c'est même très grisant d'escalader et sauter partout comme toujours. Quel plaisir que de pouvoir se la jouer Yamakasi sur portable, d'autant que tous les déplacements sont optimisés de façon à ce que l'on ai le moins de choses à faire, simplement appuyer sur R et enfoncer le joystick gauche dans la direction voulue, et le tour est joué. Les combats sont toujours basés sur le même principe, c'est à dire qu'il sera possible d'attaquer sans relâche en espérant faire mouche, mais qu'il faudra plutôt privilégier une approche plus réfléchie en contrant au bon moment les coups pour prendre à revers les ennemis ou les assassiner magistralement. Et pour participer aux affrontement le titre offre au joueur un nombre intéressant d'armes, quoique bien moindre par rapport à son homologue numéroté. Il faudra faire avec, quoique ce soit véritablement suffisant, les ennemis n'opposant pas une résistance inébranlable, loin de là. C'est d'ailleurs un reproche que l'on pourra faire au titre : il manque de challenge, excepté lors de quelques rares phases où l'on est contraint de s'y reprendre à plusieurs fois. Du coup, pas de résistance, on avance sans peine et on voit vite la fin.

Cela n'éreinte en rien le plaisir de jeu heureusement, de même que la durée de vie qui reste plutôt bonne. Il faudra en effet une bonne quinzaine d'heure pour voir le bout de l'histoire, et à cela s'ajoute une foule de quêtes annexes, demandant par exemple d'aller tuer un rival. De surcroît, Liberation dispose d'un système de commerce maritime très plaisant et addictif, permettant aux plus débrouillards de gagner vraiment beaucoup d'argent et d'étendre l'empire familial au maximum. Sorte de bonus non obligatoire, il faut bien avouer qu'une fois qu'on a commencé à y toucher on y revient régulièrement. Dommage qu'il ne soit pas possible, contrairement à Assassin's Creed III l'original, de prendre place à bord des bateaux en question, cela aurait été un plaisir que de détrousser les pirates s'attaquant aux convois. Mais, peut-être qu'une femme à bord portait trop malheur selon les développeurs pour se permettre cela... Bref ! Et pour en revenir au personnage, le fait de jouer une demoiselle n'a pas seulement pour impact d'avoir des hanches appétissantes, loin de là. Désormais il faudra s'habiller selon la mission et selon les besoins, en assassine, en esclave ou en dame, sachant que chacune de ces tenues ne permettra pas les mêmes actions. Par exemple, en bourgeoise il ne sera pas possible d'escalader ni d'utiliser certaines armes, ce qui se révèle irritant lors de certains passages. Et cela contraint la progression à varier beaucoup, trois rythmes différents correspondant en quelque sorte à trois phases distinctes. Finalement ce n'est pas une mauvaise chose car l'aventure se renouvelle sans cesse de ce fait. Le plus grand regret au sujet de ce titre résidera dans le fait que les fonctionnalités Vita soient sous exploitées... Enfin on commence à en avoir l'habitude.

VERDICT

Avantages

- Beau
- Riche
- Très maniable
- Scénario réussit
- Excellentes musiques
- Bonne durée de vie

Inconvénients

- Problèmes de fluidité
- Bugs graphiques
- Doublages inégaux
- Fonctionnalités Vita sous-exploitées

Graphismes
3,5 étoiles
7.0 / 10
Très beau, il n'en est pas moins pourvu d'une foule de problèmes, des lags par exemple, ou encore des bugs graphiques récurrents. Pour autant le titre conserve une richesse artistique et architecturale très intéressante.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
Excepté le fait que les fonctionnalités de la Vita soient sous exploitées, cet Assassin's Creed offre une maniabilité sans faille et une fluidité de déplacement toujours aussi grisante. Dommage simplement qu'il soit un peu moins fourni et permissif que les opus consoles et PC.
Durée de vie
4 étoiles
7.5 / 10
Comptez une quinzaine d'heures pour boucler l'histoire, et vient s'ajouter à cette durée de vie déjà bonne un grand nombre de quêtes annexes, ainsi qu'un système de commerce maritime très sympathique et un multi très calme, sorte de jeu de gestion.
Bande Son
4 étoiles
7.5 / 10
Malgré des doublages très inégaux, le titre est pourvu d'une bande son vraiment très bonne grâce à de bons bruitages, et surtout à d'excellentes musiques.
Scénario
3,5 étoiles
7.0 / 10
Parfois un poil stéréotypée, la trame de cet opus se révèle tout de même bonne et globalement surprenante, sans être véritablement époustouflante. Une quête d'identité couplée à une juste cause, voilà un mélange qui donne du piment à l'ensemble.
Note Globale
3,5 étoiles
7.0 / 10
On pouvait craindre beaucoup si l'on gardait en mémoire l'infâme Bloodlines, lui aussi sur une console portable de Sony. Mais tous les doutes s'estompent bien vite une fois console en main. Le titre est à la fois très maniable, long et captivant, une recette qui lui confère une qualité globale certes en deçà des épisodes consoles de salon et PC, mais tout de même très bonne. Un indispensable de la Playstation Vita, pour sûr !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

10 Apr. 2013 | 19h49


Ayame
7/10 me parait beaucoup... Je n'ai pas réussi à accrocher à cet Assassin's Creed; Je suis pourtant fan de la série. J'avoue m'être ennuyée en jouant, c'est dommage. Je ne lui aurais pas mis plus de 6/10 (pour d'autres raisons aussi, mais j'y ai joué il y a longtemps et je ne me souviens plus exactement du pourquoi du comment).
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU