Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Another Code : R - Les Portes de la Mémoire

Console : WII
Éditeur : Nintendo
Développeur : Cing
Date de sortie : 26 juin 2009
Multijoueurs : non
Public : 7 ans et +

Note des membres
1 vote (3.50 / 5)
Posté le Mercredi 26 Août 2009 par philyra
Depuis qu’elle avait retrouvé son père il y a deux ans sur l’île de Blood Edward, Ashley croyait en avoir fini pour de bon avec la douleur et les mystères entourant la mort de sa mère. Mais c’était sans compter sur la complexité de cette triste affaire, survenue à son troisième anniversaire, et sur la ténacité de son père, un scientifique prêt à tout pour comprendre les tenants et les aboutissants au sujet de la mort de sa femme. Le studio Cing renoue donc avec cette intrigue qui avait forgé son succès lors de la sortie de l’épisode DS, et le changement de support ne suppose en rien un changement de qualité.

Des relations complexes


Désormais âgée de 16 ans, Ashley se réjouissait de pouvoir enfin passer du temps avec son père qu’elle croyait disparu depuis 11 ans. Seulement voilà, malgré ses heureuses retrouvailles avec sa fille ce dernier commence à adopter un comportement de plus en plus étrange et finit par accepter un travail au laboratoire de J.C Valley, alors même qu’ils s’étaient tout deux promis de ne plus jamais être séparé. Au départ il revenait donc chaque week-end afin de ne pas paraître trop absent et puis depuis plusieurs semaines plus rien. La jeune adolescente est de nouveau seule avec sa tante Jessica, la sœur de son père, et n’accepte pas cette situation intolérable. Pour calmer son énervement elle s’engage à poursuivre un rêve, devenir musicienne professionnelle, et s’entraîne dur pour arriver à maîtriser au mieux sa guitare. Or, le week-end précédent le concours de musique Be The Band auquel elle souhaite ardemment participer, son père jusque-là si occupé lui propose de venir faire du camping avec lui, afin notamment de discuter sur sa mère.

C’est ainsi que débute cette nouvelle aventure d’Ashley qui, malgré sa réticence et suite aux insistances de Jessica, ne peut refuser la proposition de son père. Elle range alors ses affaires et s’engage en bus sur la route du Lake Juliet où se situe le laboratoire de J.C Valley. Mais les ennuis suivent toujours de très près notre jeune héroïne et cette cinématique se conclue par le vol de son sac au sortir du bus par une mystérieuse femme en talons et par la fuite plein gaz d’une voiture noire tout aussi énigmatique. Ashley se retrouve donc de nouveau seule, désemparé et sans aucune connaissance des lieux, tout du moins à ce qu’elle croit. Le chapitre 1 s’engage ainsi et les 8 qui suivront serviront à ponctuer les évènements importants et se concluront toujours sur un petit récapitulatif des éléments ayant marqués la progression. Il s’agit surtout de questions simples sur des rencontres ou des découvertes dignes d’intérêt, mais il y a aussi des questions autour des souvenirs frappants revenus subitement en mémoire à la jeune fille au sujet de sa mère…

Une tête bien remplie


Le sous-titre, « les portes de la mémoire », n’est pas là pour rallonger le nom du jeu sur la jaquette mais pour accentuer sur l’élément capital qui forge l’intrigue, à savoir les souvenirs soudains d’Ashley. Enfouis dans sa mémoire profonde, à la vue du Lake Juliet ceux-ci lui indiquent avec certitude qu’elle est déjà venue en ce lieu avec sa mère peu avant ses trois ans et le tragique anniversaire. L’aventure est donc ponctuée de flash-back et de moments d’absence qui s’en suivent, et Ashley a tôt fait de comprendre que son père ne l’a pas amené ici pour faire un barbecue mais bien pour se souvenir de Sayoko Robins, sa mère, et des raisons qu’elle avait de venir ici sans en dire mot à son mari. S’engage donc un parcours du combattant pour essayer de faire survenir chaque souvenir qu’Ashley renferme en son for intérieur, et elle sera amené à se balader partout dans les environs de Lake Juliet. Or, à l’inverse du premier épisode qui se déroulait sur l’île déserte de Blood Edward, les lieux sont loin d’être dépeuplés. Au final, la moitié du temps de jeu il est question de dialogues avec divers personnages, et compte tenu de la douzaine d’heures nécessaires pour mettre un terme au scénario je vous laisse imaginer la densité de texte.

Si cette apparente complexité suppose aussi une certaine passivité devant l’écran, vu qu’on doit seulement appuyer sur le bouton A pour faire avancer les choses, à la manière d’un roman interactif, il faut avouer que cela permet de donner également beaucoup de relief aux différents intervenants qui s’étoffent habilement au cours de la progression. Un élément capital quand la fausseté et le mensonge sont à l’ordre du jour, car dès le départ on apprend que des points d’ombres subsistent derrière l’assassinat de Sayoko Robins 13 ans plus tôt, lors de l’anniversaire de sa fille Ashley. De cette effroyable journée, Ashley a justement hérité de ce souvenir refoulé car trop douloureux, mais aussi d’un pendentif en forme de larme dont elle ne se sépare jamais. Lorsque son sac est volé, celui-ci fait d’ailleurs parti des objets restés dans sa banane qu’elle porte à sa taille et qui n’a donc pas été emporté. Et parmi ces objets figure également la DAS, une machine très importante offerte par son scientifique de père.

Après la DAS, la TAS


Ce qui faisait l’originalité et la particularité du premier épisode sur DS, c’est qu’Ashley avait reçu de son père disparu un objet aux contours et à l’aspect en tout point similaire à la console double écran de Nintendo, et qui dans le jeu avait pour nom la DAS. Lors de ses recherches sur l’île cet engin s’était révélé d’une importance capitale pour résoudre les énigmes et 2 ans plus tard c’est toujours le cas, mais avec de nouvelles fonctions supplémentaires. En effet, en plus de l’inviter au camping son père lui a fait parvenir une 2e version de la DAS, autrement dit une nouvelle console au design de la DSi. Un détail amusant qui s’accompagne désormais de l’accès à un arbre des personnages (avec les relations qu’ils entretiennent entre eux), à une liste des messages et divers éléments d’intrigues, à l’appareil photo (avec toujours la possibilité de superposer les images), et puis enfin, plus tardivement dans le jeu, à la connexion avec les caméras de surveillance de Lake Juliet.

Mais passage à la Wii oblige, les développeurs ont multiplié les possibilités de résolution des énigmes en important un nouvel objet aussi issu du paysage Nintendo, la Wiimote, qui est subtilement nommé TAS par le père d’Ashley. Ce nouvel outil aurait été créé par Sayoko dans le but d’être utilisé uniquement par Ashley grâce à un système de reconnaissance biométrique. Ce dernier se révèlera de première importance pour ouvrir les portes notamment, mais aura également un impact dans le déroulement de l’intrigue. Autrement la Wiimote en elle-même nous sert surtout à pointer l’écran à la manière de n’importe quel point & clic : on trouve un élément du décor qui clignote, on clic, on a droit à une courte description, si c’est important on emporte sur soi. Pour le reste il s’agit des énigmes, avec la prise en main d’objets divers, et de déplacements. On utilisera alors la croix pour se faire car le personnage d’Ashley parcoure en fait des trajets préprogrammés. La carte est assez explicite sur ce sujet puisqu’on ne peut y voir que des traits symbolisant les chemins pouvant être parcouru. Cela donne un effet de scrolling horizontal et accentue quelque peu la linéarité de la progression, néanmoins on aime déambuler dans ces décors certes fixes mais de toute beauté, tout comme le design du jeu en général d’ailleurs. Ainsi, les fans du premier épisode ne pourront qu’être heureux de retrouver une ambiance proche de la première aventure d’Ashley et des énigmes à la hauteur des attentes, logiques et prenantes comme il faut.

VERDICT

Avantages

- L’ambiance d’origine
- Différentes interactions
- Profondeur du scénario
- Le design en général
- Nombreux personnages
- Après la DAS, la TAS

Inconvénients

- Linéaire au possible
- Dialogues à revendre

Graphismes
4,5 étoiles
8.5 / 10
Le design reste similaire à l’épisode sur DS et de fait l’ambiance y gagne beaucoup de personnalité. On aura même droit à quelques beaux effets de lumière qui accentuent la qualité des graphismes.
Jouabilité
4 étoiles
8.0 / 10
C’est du point & clic tout ce qu’il y a de plus traditionnel. Pas de problème de précision à déplorer même si la reconnaissance des mouvements à la wiimote sera parfois capricieuse.
Durée de vie
4 étoiles
8.0 / 10
Une douzaine d’heures seront nécessaires pour boucler l’énigme, c’est honnête même si refaire le jeu n’a pas beaucoup d’intérêt ensuite.
Bande Son
3,5 étoiles
6.5 / 10
Musiques lancinantes et absence de dialogues parlés seront de mise. Rien de désagréable en soi mais Cing avait la possibilité de faire mieux sur ce point.
Scénario
4,5 étoiles
9.0 / 10
Voilà qui fait sans aucun doute la force du jeu, dont l’intérêt repose principalement sur l’intrigue qui nous propulse vers l’avant.
Note Globale
4 étoiles
8.0 / 10
Si Ashley aurait aimé en avoir terminé avec l’histoire du meurtre de sa mère les joueurs eux ne seront pas déçus de la retrouver dans une nouvelle aventure à l’intrigue et à l’ambiance toujours aussi intéressantes et prenantes. Même si pour cela il faut en passer par de longs dialogues, on en apprécie d’autant plus les énigmes et les déplacements dans un univers finement réalisé. Bien que les habitués soient les plus à même d’adhérer au style, le scénario est posé de telle manière qu’il pourra retenir l’attention d’un plus large public adepte de roman à l’intrigue profonde, et il serait dommage que celui-ci se prive d’un genre si bien adapté à la Wii.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU