Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Turning Point: Fall of Liberty

Console : Xbox 360
Éditeur : Codemasters
Développeur : Spark Creative
Date de sortie : septembre 2007
Multijoueurs : oui
Public : 16 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Vendredi 03 Août 2007 par philyra
Présenté lors d’une avant-première dans une salle de cinéma remplie de journalistes sans doute attirés par l’annonce du cocktail gratis, Turning Point : Fall of Liberty, l’un des derniers nés des studios Codemasters, a su se mettre en valeur sur grand écran. Annoncé comme un FPS d’action qui bouleverse les codes du genre, le jeu semble également avoir adopté un aspect cinématographique très poussé. Mais examinons cela en détails si vous le voulez bien...


Un contexte novateur

Avant de vous parler de la vidéo d’introduction du jeu, sachez tout d’abord que (comme nous l’a annoncé Craig Allen) la démo était du « work in progress ». En conséquence certains effets spéciaux étaient inexistants, de même qu’on peut encore espérer la disparition de quelques ralentissements. Pour ce qui est de la première vidéo donc, celle-ci était de courte durée mais elle avait l’avantage de communiquer l’aspect « effet de surprise ». Ainsi, on voyait un chauffeur de taxis tranquillement assis à l’avant de son véhicule stationné dans une ruelle de New York. C’est alors qu’un allemand atterrit sur le pare-brise de sa voiture, parachuté d’on ne sait où. Citoyen modèle et pas peureux pour un sou, le vaillant conducteur se jette sur son ennemi et l’assomme pour prendre son arme. Evitant ensuite de se faire tirer dessus par un tank qui arrive de la rue perpendiculaire et qui fait exploser son taxi, on le voit se diriger en courant vers le fond de la ruelle et escalader le muret qui s’y trouve. La caméra se charge après de nous montrer à l’horizon des destroyers qui s’avancent vers la baie, puis la statue de la liberté ornée d’un drapeau assez équivoque, tandis que se profile dans le ciel toute une armée de zeppelins et autres avions de combats post-1945.
En effet, Turning Point pose la question de savoir ce qui se serait passé si les américains ne s’étaient pas engagé dans la guerre en Europe contre les nazis. L’élément capital se trouve être celui de 1931, à New York, lorsque Winston Churchill est renversé par un taxi, ce qui sera à l’origine de son célèbre boitement. Seulement voilà, le jeu bouleverse le genre et il a été décrété que le leader charismatique de l’Europe devait mourir ce jour-là. Le rôle des Etats-Unis est ainsi aux antipodes de la réalité historique. D’une superpuissance libérant l’Europe du contrôle allemand, ils doivent désormais lutter pour leur survie sur leur propre territoire. Les anglais auraient capitulé en 1940 et les nazis, prenant l’avantage, auraient remporté la guerre en Europe. La suite logique de cette effrayante victoire est l’expansion géographique mais aussi technologique des allemands. Dans le jeu, vous trouverez donc des armes et véhicules qui sont des évolutions de l’arsenal allemand de la « vraie » guerre de 39-45, modélisation d’authentique schémas d’armements n’ayant fort heureusement pas dépassé le stade de concept dans la réalité.


Un début explosif

Maintenant que vous avez pris connaissance de l’Histoire alternative traitée de façon réaliste dans Turning Point, passons à la première séquence jouable. Cette dernière correspond au début prévu du jeu. Vous êtes Danny Carson, ingénieur en bâtiment, et c’est au moment même où les allemands lancent leur raid sur New York que vous travaillez sur le chantier d’un gratte-ciel de Downtown Manhattan. Des zeppelins et dirigeables d’assaut dispersent des parachutistes aux quatre coins de la ville que des avions de combat se chargent du bombardement, New York sombrant dans le chaos le plus total. Lorsque vous prenez les commandes votre mission est donc de descendre du chantier, en évitant que la carcasse métallique du bâtiment en construction ne s’effondre. Si on ne peut pas dire que la liberté d’action fut de mise (vous devrez parcourir un chemin calculé au millimètre près), l’expérience fut unique, avec une immersion pratiquement totale tant la mise en scène était bien ficelé. L’intensité se voulait celle d’un grand film d’action et on peut dire que de ce point de vue-là c’était assez réussi : on ne se sentait en sécurité nulle part, avec des explosions sous tous les angles. L’écran de cinéma devait sans doute y être pour quelque chose mais on sait également de quoi est capable la technologie de l’Unreal Engine 3 développé par le studio Epic Games (Gears of Wars).
Lors de la descente, on remarquera deux ou trois points intéressants à noter. Tout d’abord la bande-son : bon, je l’avoue, c’était surtout des bruits d’explosions et autres, mais je voulais en profiter pour préciser que la musique a été confiée au compositeur Michael Giacchino, plutôt spécialiste de l’action (connu pour avoir signé les BO de Medal of Honor, Alias, Lost, les Indestructibles, Mission Impossible 3...). L’autre chose qu’il me faut aborder concerne un aspect important du gameplay. En effet, certaines actions du jeu vous feront basculer dans une vue à la 3ème personne. Lorsque vous vous agripperez, escaladerez une échelle ou engagerez un combat à mains nues avec un ennemi notamment. Cela rend la lutte au corps à corps réaliste et fluide, avec des techniques de self-défense et des attaques rapides et efficaces. Lorsque vous êtes proche d’un adversaire, vous avez donc le choix entre plusieurs interactions : briser sa nuque, donner un coup de tête, l’assommer avec son propre fusil... mais l’environnement pourra également être mis à profit pour porter un combo fatal, avec par exemple une fenêtre à proximité, du vide, ou un objet comme une chaise ou un téléphone.


Se battre ou mourir

Après l’invasion, nous voici pendant l’occupation. Dans la deuxième démo jouable le but est en effet de quitter la ville de Manhattan pour partir vers Washington, avant de mener la résistance jusqu’à Londres et d’engager la revanche contre les allemands sous forme de guérilla, une contre-attaque d’envergure étant impossible. La fuite se déroule pendant la nuit. Certains citoyens vous accompagnent cependant il vous faut savoir que si vous traînez trop ils ne vous attendrons pas. En effet, contrairement à un jeu comme Call of Duty, il n’est pas ici question d’honneur mais plutôt de survie. L’objectif principal est donc de traverser les rues infestées de nazis et d’échapper aux projecteurs installés sur les zeppelins qui balayent la ville. La volonté de renouveler le gameplay se faisait sentir cependant la phase de jeu paraissait encore trop dirigiste pour être parfaite, malgré une mise en scène toujours aussi habile. Une chose est sûre, votre héros sera amené à évoluer au cours du jeu, passant de simple civil en fuite à un membre clé de la rébellion. Pourtant je me permettrais de faire réfléchir ceux qui se plaisent à vanter le caractère ordinaire du héros. Un citoyen vraiment sommaire ne prend pas sur lui de devenir un petit soldat sans peur et sans reproche de cette façon, à croire que les blockbusters américains sont devenus une référence du genre. Hem, passons, je ne souhaite contrarier personne.
Pour finir, une vidéo dite « exclusive » nous passait en revue différent passage à venir et notamment celui près du Tower Bridge à Londres. Certains lieux mythiques seront ainsi de la partie tels que la Maison Blanche, cœur des opérations allemandes depuis l’institution d’un sympathisant dénommé Stevenson, qui vous attend notamment pour une mission des plus délicates. En ce qui concerne l’aspect cinématographique, celui-ci semble assuré et assumé jusqu’à la fin, et selon les informations données, un mode multijoueur devrait conserver la puissance du jeu. Cependant on attendra un peu plus de détails de ce côté-là pour se prononcer. En vrac, et pour terminer, apprenez que le jeu proposera une douzaine d’armes pour mener à bien des objectifs de missions variés : infiltration, sabotage, sniper, espionnage et frappe stratégique. Développé par le studio Spark Unlimited, Turning Point : Fall of Liberty est attendu sur 3 plateformes (Xbox360, PS3 et PC) pour la fin 2007. Espérons que les progrès fait d’ici-là gommeront les quelques défauts du jeu qui s’annoncent, et que l’Histoire puisse finalement reprendre son cours normal après tant d’efforts.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

03 Aug. 2007 | 16h05


Vinz
Encore un jeu sur cette guerre, mais avec quelques modifications qui devrait rendre le but plus intéressant. Mais bon, c'est pour les fans du type, et avec toute les sorties qui arrivent, je me demande ce que ca va donner :) Sinon très bonne preview ;) avec une première image relativement HQ :D

16 Aug. 2007 | 00h08


Zefi
Certaines textures sont hideuses, reste à voir le jeu en lui même qui m'intéresse pas mal au final !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU