Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Spec Ops : The Line

Console : Playstation 3
Éditeur : 2K Games
Développeur : Yager
Date de sortie : 29 juin 2012
Multijoueurs : oui
Public : 18 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Mardi 15 Mai 2012 par itokiry
Spec Ops est une série de jeux de guerre débutée il y a un bout de temps sur Playstation et PC, mettant en scène des soldats américains aux gros bras, devant jouer leur rôle de sauveur de l'humanité (ben quoi ? c'est pas ça ?) en réduisant à néant la menace terroriste. Cela fait plus de dix ans qu'on n'a pas vu un épisode sortir, alors quand on nous annonce qu'un tout nouvel opus sous-titré : The Line va débouler dans les échoppes le 29 février, l'info fait mouche et étonne. Il ne s'agit en effet pas d'un calembour, et finalement ce n'est pas plus mal comme ça. Certes, la liste des jeux de guerre est longue, et peu valent vraiment le coup si on regarde d'un œil attentif et critique, mais peut-être que la perle rare se cache derrière The Line. Ou peut-être qu'une bonne crise de rire nous attend tant il est mauvais... Allez savoir ! En tout cas, ça ne nous empêchera pas de toucher à la démo pour nous faire notre propre opinion, en attendant sa sortie.

Il faut sauver le soldat John Conrad !


Si la blague contenue dans le titre de cette section est plutôt douteuse, je vous l'accorde, il semblerait tout de même que toute l'aventure tourne autour de ce soldat John Conrad, qu'il faudra délivrer des griffes des méchants, en espérant qu'il n'ait pas encore tourné l'arme à gauche... Autour de ça, un complot visant à faire on-ne-sait-quoi pour on-ne-sait-quelle-raison est mené par une faction pas très gentille, s'opposant aux militaires américains sur ce magnifique, et désormais désertique, territoire exotique qu'est Dubaï. Nous et notre équipe, trois marines aux gros bras et au courage certain, nous sommes retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment, et sommes maintenant traqués par ces deux camps, dont l'un est un ancien allié... Le pourquoi du comment n'est pas expliqué en détail dans ces quelques minutes de jeu présentés dans la démo, mais en tout cas ça promet du rebondissement à tout va et un dynamisme certain et plaisant ! Enfin ce qu'il faut surtout retenir, c'est qu'en seulement vingt minutes, Spec Ops : The Line aura réussi à nous donner furieusement envie d'en savoir plus, de découvrir ce qu'il va se passer et comment la situation a pu devenir aussi chaotique que cela. Pour qu'un jeu de guerre produise cet effet étrange, et exclusif aux titres bénéficiant d'un vrai scénario (l'inverse de Call of Duty quoi !), c'est qu'il doit être très travaillé, voire même ultra soigné. Espérons le en tout cas !

Si son scénario est aussi soigné que sa réalisation, alors rien à craindre, on aura droit à l'histoire de l'année ! Car oui, Spec Ops : The Line est une véritable tuerie visuelle, un condensé de magnificence extraordinairement riche, une pépite technique impressionnante, un lingot d'or pur... En bref, il s'agit d'une claque visuelle démente ! Jouant beaucoup sur la lumière, le soft de Yager bénéficie d'un moteur particulièrement beau, et pourtant totalement fluide, et n'engendrant pas des temps de chargement d'une longueur irritante. Puisque nous plongeant dans un Dubaï post-tempête de sable gigantesque, le sable est partout, dehors comme dans les bâtiments. Et là où certains développeurs auraient failli à leur tâche, en proposant un résultat trop orangé, la boite française fait varier subtilement les teintes et les décors. L'ensemble est apocalyptique, mais ne tombe pas dans les clichés qu'on a l'habitude de voir, en conservant un style vraiment à part. Les effets de poussières sont divins, les effusions de sang aussi... Et les animations ne sont pas en reste non plus, puisqu'étant vraiment très réalistes et agréables à regarder. Les personnages sont parfaitement modélisés, mais il sera parfois difficile de faire la différence entre un allié et un ennemis, et il n'y a que la couleur du réticule qui pourra nous indiquer sa nature. Seules quelques rares ombres sont en deçà du niveau excellent du jeu, et étant atteintes d'un alliasing pas très joli.

Enfin, dernier aspect que l'on évoquera avant de retomber dans l'attente avant le 29 Juin prochain, la jouabilité de ce Spec Ops est loin d'être mauvaise elle aussi. Très simple d'accès, la seule différence de prise en main pure notable avec les shooter à la troisième personne (comme à la première d'ailleurs) de d'habitude est le bouton qu'il faudra presser pour courir. Appuyer sur le joystick gauche ne servira en effet pas à cela, mais plutôt à se baisser, comme au bon vieux temps, les années Playstation 2. Du coup, pour sprinter, il suffira de presser la touche X de la manette PS3, qui sera malheureusement la même que pour se mettre à couvert. Je dis bien « malheureusement », car il arrivera qu'en s'y prenant un peu trop tôt en arrivant sur un mur ou un talus, notre personnage se mettre à courir plutôt que de se mettre à couvert. Heureusement, cela arrive très rarement, mais tout de même il s'agit d'un problème agaçant, menant parfois à la mort. Tout le reste du gameplay est très classique, et rien ne sors vraiment de l'ordinaire, mis à part les interaction avec les coéquipiers, très proches toutefois de ce que l'on peut trouver dans d'autres Third Person Shooter usant de cette mécanique. Mais être classique ne l'empêche pas d'être ultra jouissif, tout en conservant une certaine finesse plaisante, et un challenge appréciable. Enfin, point marquant qui le rend vraiment différent des shooters actuels : chacune des armes a vraiment un comportement différent, et un punch orgasmique !

Conclusion


Woaw ! Super-spectaculaire, sublime, ultra jouissif, très technique, improbable, énormissime... La liste des qualificatifs élogieux s'appliquant à ces quelques minutes de jeu est grande, très grande ! Outre son scénario qui semble bien développé et qui captive déjà alors que l'on n'a joué qu'une vingtaine de minutes, ce Spec Ops : The Line s'est vu doté d'un gameplay particulièrement réussi et d'une réalisation d'orfèvre. Et tout ça sur fond de rock'n'roll déchaîné s'il vous plaît ! Alors oui, les scènes présentées ont été choisies pour plaire ; oui, on ne nous a montré qu'une infime partie du jeu ; oui, ce soft est conçu dans l'optique de plaire au plus grand nombre... Mais bon sang, que c'est bon de retrouver des sensations fortes dans un jeu de shoot ! Que c'est jouissif de reprendre du service dans les forces américaines pour déjouer un complot quelconque mettant en péril l'humanité ou les Etats Unis d'Amérique ! Et surtout, qu'est-ce que ces quelques minutes de jeu donnent envie de toucher au soft terminé... Le Woaw Effect fonctionne à la perfection ici, et fait monter en flèche l'impatience. Assurément, Spec Ops : The Line sera l'un des meilleurs jeux de cette année. Vivement le 29 Juin, vivement !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU