Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Quantum of Solace

Console : Xbox 360
Éditeur : Activision
Développeur : Treyarch
Date de sortie : 07 novembre 2008
Multijoueurs : NC
Public : NC

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Dimanche 31 Août 2008 par Gomo
La 22eme aventure cinématographique du plus célèbre des agents secrets britanniques étant sur le point de débarquer en grande pompe dans les salles obscures, Activision profite alors de la Game Convention Leipzigienne pour présenter le produit vidéoludique dérivé de ce film.

Dans la grande Messe allemande et ses immenses Halls, Activision marquait son territoire avec la taille conséquente de son stand et des « environnements » haut en couleur pour chacun des prochains jeux phares de la boîte : une scène de concert pour Guitar Hero 4, un champ de bataille pour Call of Duty 5 et une galerie d'armes et la voiture du film pour James Bond : Quantum of Solace. Autant dire qu'Activision compte beaucoup sur cette nouvelle adaptation de Bond et a donc confié la tâche à un de ses studios les plus populaires : Treyach. Connu déjà pour ses jeux plus ou moins bons tirés des films Spider-Man et dernièrement le très moyen Call of Duty 3, Treyach s'est ainsi remis à la tâche.

A peine les mains posées sur le pad et les premiers pas effectués dans la courte démo du jeu, on sent immédiatement la maniabilité d'un Call of Duty, les déplacements sont rapides et pour tirer correctement, il est nécessaire de viser (rester appuyer sur la gâchette gauche). Qui a joué à CoD retrouve facilement ses repères. Arrivé au premier affrontement contre des sbires, on découvre des armes (mitraillette, UZI) et un système de couverture où la vue bascule à la troisième personne. Première (et dernière) nouveauté face à CoD ! Si on oublie les skins. « Nouveauté », « nouveauté », c'est un bien grand mot et seulement face à CoD. En effet, ce système rappelle grandement celui de Perfect Dark Zero mais en plus instinctif. Une pression sur A quand on est collé contre un abris et on est couvert, prêt à tirer des salves de balles pour éloigner les opposants. Une autre pression permet de repartir au combat. Ce système est pratique, même trop pratique. En effet, les développeurs ont jugé bon de garder une visée assez précise lorsque Bond se cache. Plus besoin d'appuyer sur le bouton de viser pour tirer correctement et risquer de se mettre à découvert, Bond tue à tour de bras des gens qu'il ne regarde même pas. Après Gears of War, ça le fait vraiment pas.

Dans ce morceau de jeu, le scénario nous place dans la peau de Bond. Un vilain arrive et s'enfuie, Bond termine sa clope et part à sa poursuite à travers des couloirs et des salles remplis de types armés jusqu'au nombril. La course s'envole même sur les toits. C'est rythmé comme un air de Bebop et ça explose autant qu'un film de Micheal Bay. Le massacre sous amphétamines a d'ailleurs fait fuir le monsieur dActivision chargé d'aider les joueurs de la GC les plus en peine. A l'instar d'un Call of Duty (3), cette rapidité de gameplay est due en grande partie aux nombreux scripts régissant l'évolution du joueur dans le niveau. Le level design constitué principalement de couloirs n'arrangeant pas les choses, on se retrouve piégé dans un film de Guy Ritchie : une succession effréné de types bientôt morts qui sortent de n'importe où. Cette chair à canon d'ailleurs ne peut se targuer d'avoir découvert la poudre voir même la roue. Cependant le plus surprenant vient de leur envie irrésistible de sauter en avant lorsqu'ils meurent.

Il y a deux ans, James Bond prenait pour la première fois les traits du bourrin Daniel Craig. Casino Royal n'ayant pas eut droit à son adaptation, Activision rattrape (malheureusement ?) le coup avec Quantum of Solace pour modéliser la masse de muscle blonde pas très très contente. Etonnement cette modélisation rappelle plus le premier ministre et ex-président russe que l'acteur. Oui, c'est de la triche, les deux hommes ont le même air mais que va donner la modélisation de Mathieu Amalric alors ? Graphiquement le jeu n'est pas transcendant mais reste potable. On se doute encore une fois que Call of Duty 3 et son moteur doivent être derrière tout ça.

Les quelques minutes surboostées de James Bond : Quantum of Solace, nous montrent un clone de Call of Duty 3 dans un smoking. Le gameplay est rapide et ce n'est pas injouable, ça peut plaire. Sauf que le morceau de jeu n'a rien d'original pour l'instant, donc seul le joueur moyen sera satisfait. On croisera néanmoins les doigts pour avoir des scènes plus variés, même si on y croit pas trop.
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

31 Aug. 2008 | 19h11


Zefi
Je n'ai jamais accroché à un Bond depuis Goldeney, ce n'est pas avec celui-ci que je m'y remettrais à première vue ! Bonne petite preview !

01 Sep. 2008 | 14h06


philyra
J'aurais pas dit mieux.

03 Sep. 2008 | 14h15


chaise
ooooooooooooooooouuuuuaaaaaaaahhhhh un fps
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU