Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Need For Speed : The Run

Console : Playstation 3
Éditeur : Electronic Arts
Développeur : Electronic Arts
Date de sortie : 17 Novembre 2011
Multijoueurs : oui
Public : 12 ans et +

Note des membres
aucun vote :-( votez !
Posté le Mercredi 26 Octobre 2011 par itokiry
Cette année, ce fut tout d'abord au tour de Shift 2 Unleashed de faire le bonheur des amateurs de grosses cylindrées sur consoles de salon et PC, et ce sera à Need For Speed : The Run de reprendre le flambeau le 17 Novembre. Le but de ce nouvel épisode sera de relier San Francisco à New York, et cela au volant de belles et puissantes voitures, tout en gardant à l'esprit le pactole promis au vainqueur, s'élevant à pas moins de 25 millions de dollars. Cela promet des courses pour le moins intenses ! Et comme la démo est arrivée dernièrement entre nos mains expertes, on n'a pas pu nous retenir de vous livrer nos premières impressions sur ce soft attendu.


Game System mon ami


Avant de s'attaquer à un détail qui n'aura pas échappé aux fans de la série s'étant un poil renseignés sur le soft, c'est à dire la qualité visuelle de The Run, mieux vaut emprunter un passage douloureux mais indispensable : le gameplay. En effet, si vous avez suivi l'évolution de la série ces cinq dernières années, il ne vous aura pas échappé que différentes prises en main, ainsi que différents comportements par rapport à la route ont été essayés, certain moins réussit que d'autres. Avec les deux épisodes Shift, Need For Speed s'est embarqué sur la route de la simulation pure et dure, à la Gran Turismo ou Forza Motorsport. Ce choix un peu étrange, puisque cassant avec l'habitude très arcade de la série, en aura dérouté plus d'un, malgré une qualité certaine. Entre ces deux épisodes, nous avons toutefois eu droit à un excellent Hot Poursuit, lui plus arcade que jamais, puisque empruntant beaucoup à Burnout. The Run, c'est un peu le mix entre ces softs. Pas vraiment une simulation, mais pas totalement arcade non plus. On se retrouve avec quelque chose de somme toute très agréable en main, proche de ce que pouvaient donner les Most Wanted et Underground d'antan, tout en proposant un comportement plus réaliste par rapport à la qualité de la route. Bref, le résultat, même si pas innovant sur le fond, est plutôt satisfaisant, puisque ce côté classique empêche tout réel problème de prise en main.

Dans cette démo nous sont présentés deux circuits, tous deux complètement différents, puisque le premier se place en plein canyon, contrées arides, tandis que le second nous emmène dans une autre contrée désertique, mais enneigée cette fois ci, puisque nous serons en pleine montagne. Alors que dans le premier, la tenue de route naturelle est de rigueur, malgré un dérapage assez facile, une fois sur la glace et sur la neige, il faudra bien faire attention aux virages et autres feintes de la route. Braquages et contre-braquages devront êtres maîtrisés pour espérer arriver en un seul morceau au bout de la course. Ce n'est pas la seule différence notable entre ces deux circuits. En effet, le premier sera parcouru par de nombreux véhicules, qu'il s'agisse de concurrents ou de banales voitures, tandis que le circuit enneigé ne sera foulé que par nos roues et celles d'un rival des plus agressifs. Il ne sera pas le seul à l'être d'ailleurs, car l'IA en général est assez combative, prête à tout pour arriver au bout du circuit en premier. Ça nous change peut être un peu de Shift, assez mou. Mais la plus grosse différence entre les deux circuits reste la plus notable et la plus impressionnante : le rôle de l'environnement dans la course. Dans la première, rien ne viendra nous perturber, tandis que dans la deuxième, nous devront essuyer des avalanches et des tombées de rocher, tout en veillant à rester premier et à ne pas tomber par dessus bord. C'est une approche bien plus cinématographique que par le passé que nous propose The Run, mais on ne va pas se le cacher : c'est loin d'être un défaut.


Frostbite 2.0, ou le plus beau moteur du marché


La partie qui nous aura le plus impressionnée dans cette démo de Need For Speed : The Run, c'est sans aucun doute la réalisation graphique. On nous a fait les éloges du moteur Frostbite 2.0, et le moins que l'on puisse dire est que ces énumérations de qualités, faites au sujet de ce NFS ou de Battlefield 3, utilisant tous deux le même, étaient bel et bien fondées. Outre des modèles de véhicules très réussis et réalistes, le jeu nous emmène dans deux environnements magnifiques, se rapprochant du photo réalisme. Le canyon est véritablement impressionnant de détails, ce qui est accentué par des arrières plans magnifiques. On pense d'ailleurs être à la quintessence du magnifique avant de se lancer dans la course sur route enneigée qui laisse sans voix du début à la fin. La cinématique d'introduction, fondue dans le moteur du jeu, s'avère déjà très jolie, mais dès que l'on est au volant de notre véhicule, notre rétine en prend un coup. L'environnement est encore plus joli que le précédent, plus fouillé, et là encore on se dit que l'on a atteint un sommet indépassable. Et pour la seconde fois on est surpris, lorsque la montagne se met à déverser toute la neige et tous les rochers qu'elle trouve sur notre chemin. Puis on passe dans deux tunnels, et là on prend conscience des effets de lumière magnifiques, avec le orange des réverbères qui luis sur la peinture métallisée de notre véhicule. Pour finir, l'impression de vitesse est bel et bien là, plus exaltante que jamais. Pas de vue d'intérieur du véhicule, et pourtant les courses prennent aux tripes littéralement, et l'on est comme lancés physiquement dans le titre tant il est prenant. Rares sont les jeux de courses automobiles qui nous auront autant happés dans leurs univers, et en cela, même s'il n'invente rien, ce Need For Speed : The Run semble valoir le coup d’œil.


Nos impressions d'avant sortie


La barre a été placée très haut sur l'échelle de la cinématographie. Si la première course n'est impressionnante que par sa vitesse, son environnement magnifique et l'agressivité de l'IA, la seconde nous décollera littéralement la rétine et le cerveau avec ses étendues enneigées magnifiques et surtout ses avalanches surprenantes à tout va. Le gameplay n'a rien de bien compliqué, et reste suffisamment réaliste tout en étant aussi arcade que l'étaient les opus Most Wanted ou Underground, faisant de chacune de ces deux courses un véritable plaisir. On attend maintenant de voir à quoi vont ressembler les phases différentes du jeu terminé, EA ayant promis un scénario construit et des situations autres que de simples courses automobiles. Et bien entendu, il est inutile de rappeler que le moteur Frostbite 2,0 nous a fait forte impression. Bref, rien ne sert de tourner autour du pot plus longtemps, Need For Speed : The Run s'annonce très bon et nous a laissé sans voix. Après, nous ne doutons pas que les deux courses et les deux véhicules jouables ont été bien sélectionnés par EA afin de nous donner envie de sortir notre porte feuille le 17 Novembre. Mais sur ce point ci, on ne peut rien redire, car si c'était effectivement le but de l'éditeur, alors c'est réussit !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU