Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité

Final Fantasy Fables : Chocobo Tales

Console : Nintendo DS
Éditeur : Square-Enix
Développeur : Square-Enix
Date de sortie : 24 mai 2007
Multijoueurs : oui
Public : Tout public

Note des membres
2 votes (5.00 / 5)
Posté le Dimanche 22 Avril 2007 par philyra
Final Fantasy : Chocobo Tales

Version américaine


Nouvelle mouture made in Square Enix, Final Fantasy : Chocobo Tales mérite qu'on y jette un coup d'oeil et ne doit en aucune façon passer derrière l'épisode III de la série qui sort début mai. C'est pourquoi une preview s'impose pour que vous puissiez découvrir les premières grandes lignes qui constituent ce jeu et en justifie l'intérêt...

Chocobo en quête de lecture

Tout commence quand Croma, le mage noir, ramène après ses aventures dans d'autres contrées un livre étrange et scellé d'une lanière portant une sorte d'oeil bizarre. C'est lorsque vous, gentil chocobo, essayez gentiment de l'aider à l'ouvrir que le méchant Bebuzzu, libéré de son maléfice, avale tout vos amis dans un vortex magique. Seuls vous, jeune volatile, et vos deux compagnons magiciens, Croma et Shirma, ont échappé au sortilège. Il s'agit donc de délivrer vos petits copains, mais c'est sans compter la venue d'une étrange femme, Irma, qui souhaite vous mettre des bâtons dans les roues, (et le plus souvent y arrive d'ailleurs). Cependant, comme tout autruche jaune poussin qui se respecte, vous avez hérité d'un pouvoir en ouvrant le livre Bebuzzu : tout d'abord celui d'avoir pu éviter d'être avalé et enfermé dans une autre dimension (ce qui est déjà pas mal) mais surtout celui d'être propulsé dans des histoires de contes, par le biais de différents livres que vous trouverez au cours de votre quête... En effet, Bebuzzu a été très gourmand et son sortilège a eu des conséquences magiques sur d'autres livres de la bibliothèque de Croma, qui se sont dispersés sur la carte du monde.
Oui mais, concrètement ça veut dire quoi ? Et bien cela signifie qu'une fois que vous voyez un livre à terre, il vous suffit de le toucher pour accéder à l'épilogue du conte correspondant au livre dans lequel vous êtes. Ensuite, vous avez le plus souvent de possibilité entre un mode bataille, constitué de 5 niveaux de difficulté, et d'un mode course contre la montre, où il s'agit "juste" de faire le meilleur score possible. Quand vous arrivez à remplir ce qu'on pourrait appeler une mission, vous débloquez certaines choses et notamment des épilogues, au nombre de 3, qui ont des conséquences sur le monde réel. Très souvent cela vous donne donc accès à la suite du jeu.

La licence, c'est pour faire joli ?

Je vous rassure tout de suite, outre les chocobos, les références à l'univers des Final Fantasy ne sont pas en reste. Nos 2 magiciens sont en effet bien typique dans leur character design (mage blanc/mage noir), mais ce que l'on notera surtout, c'est que le jeu est en droite ligne avec le fameux épisode III de la série (non, je ne parle pas de Star Wars !). Ainsi, on retrouve des graphismes identiques et donc toujours aussi agréable à l'oeil, de même qu'une fluidité à toute épreuve et des décors bien travaillés. Et je ne dirais pas que les combats sont en moins car oh ! surprise ! le jeu nous propose des duels de cartes (pop-up duels en anglais). Je vous explique pas trop le détail (c'est une preview quand même) mais disons qu'on récolte des cartes tout au long du jeu : les missions dans les livres en sont une source mais certains épilogues nous en donne aussi, avec en pus des mini-jeux à l'extérieur qui en procure également quand on dépasse le score demandé. Ces cartes ont un niveau de rareté symbolisé par des étoiles, ainsi qu'une couleur associée, et elles peuvent avoir une capacité spéciale. Le principe est simple : on fait un deck, on a dans sa main 3 cartes, on en propose une contre son adversaire. Un peu comme avec les pokémons donc mais les monstres ont beaucoup plus de classe ! Tout se joue entre la défense et l'attaque selon les quatre couleurs symbolisées sur les côtés de la carte. Un exemple sera plus simple à comprendre : ma carte a attaque en vert, défense en jaune, rien en bleu et rien en rouge / l'ennemi a attaque en bleu, défense en rouge, défense en vert, rien en jaune. Si j'attaque (le vert donc) => mon ennemi se défend en vert / Si l'ennemi attaque (le bleu donc) => je perd des points car ma carte n'a pas de défense en bleu. Après il faut juste tenir compte des capacités de la carte et aussi noter que cela se joue au tour par tour donc qu'un monstre n'attaque qu'une fois et qu'ensuite il faut en re-choisir un dans sa main.

Une aventure avec un goût de fraîcheur

Voilà une chose qu'on peut déjà affirmer, ce petit chocobo apporte un vent de fraîcheur sur la console, notamment parce qu'il est trop mignon (pour ce que j'en pense), mais aussi parce que les contes sont une vraie réussite. En effet, j'ai pu remarquer à partir de la version américaine qu'il y a eu une inspiration très travaillée de véritable conte qu'il est amusant de reconnaître comme Le lièvre et la tortue (oui je sais, c'est une fable, mais les contes ont aussi une morale à la fin !), mais aussi Jack et le haricot magique ou encore Le joueur de flûte de hamelin et Le méchant petit canard... Tout ceci dans un contexte purement Final Fantasy : magique ! Et puis il faut également signaler que le jeu se joue entièrement au stylet, ce qui est une pure réussite aussi en matière de gameplay. En effet, en plus des déplacements intuitifs, les différents mini-jeux et micro-jeux (pour faire une différence entre les jeux dans les livres et à l'extérieur) ne demandent qu'à se servir avec habileté des capacités de notre écran tactile. Et les possibilités sont variées, bien qu'on puisse toujours critiquer qu'il y a du déjà vu !
Seul point noir peut-être mais qui n'en est pas un en vérité, ce sont les cristaux. Et oui au bout d'un certain moment vous vous apercevrez que pour battre Bebuzzu il va vous falloir restaurer l'énergie des 4 cristaux élémentaires. Alors pourquoi cette critique ? Et bien disons que c'est un aspect pour le moins récurrent de la série et que cela gâche un peu l'histoire à mon humble avis. Sinon rien à dire du côté des musiques, qui s'accordent parfaitement avec l'ambiance générale et participent même de cette "fraîcheur", la petite scène d'introduction style dessin animé illustre à ce propos très bien l'idée.
Enfin, je terminerai rapidement cette preview en disant que le mode mulijoueur ajoute une qualité au soft et que la possibilité de se balader sur le net est une très bonne nouvelle. Un enthousiasme qui se confirmera sans aucun doute avec la version française et d'ici là, que la chocoboforce soit avec vous !
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

22 Apr. 2007 | 19h37


ennissay
jolie preview, ça a l'air plus que sympatoche ce jeu dis moi! oh non encore 40 euros qui vont s'envoler...

22 Apr. 2007 | 23h57


Vinz
Bon ... on a dit d'abord FF3 hein ! après ... on verra :-)

23 Apr. 2007 | 17h01


le link du 57
j'ai plus de souuuuuuuuuuuuuuus!!!!

23 Apr. 2007 | 21h01


philyra
Dans l'ensemble c'est vrai que je vous conseillerai d'abord FF3 mais celui-ci me paraît indispensable dans une ludothèque quand même : en tout cas pour les amateurs des FF qui y trouveront quelque chose de nouveau au moins.

05 May. 2007 | 19h27


Vinz
Je l'acheterai en Juillet je pense :-)

02 Jun. 2007 | 18h53


Selphie
il est génial !! j'dore les minis jeux et les micros jeux !! oui oui les deux :p
et le jeux de carte est pas mal ^^ mais peut durer longtemps ... patience alors !
Le jeu reste génial !!
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU