Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Lundi 23 Août 2010 à 16:30 par philyra
Je continue encore un moment l’aventure en me focalisant cette fois sur un étage du salon côté business hall qui était investit entièrement par EA. Ce dernier avait mis le paquet mais c’est surtout sur deux titres gamers que je m’arrêterai : Dead Space 2 et Crysis 2. On note tout de même que ce dernier a remporté deux awards sur le salon et pas n’importe lesquels : meilleur jeu de la GamesCom et meilleur jeu PC. Pour autant la suite de Dead Space promet d’être toujours aussi éprouvante. Explications sans images, une fois de plus malheureusement.


Le côté business face au côté visiteur : changement d’ambiance radical !


Débrouillardise encore et toujours (comme quoi ça ne coûte vraiment rien de demander), je me suis infiltrée chez EA sans invitation. De fait, l’accueil fut chaleureux et rien qu’avec ça l’éditeur gagne des points. C’est tellement plus agréable de se retrouver en petit comité devant des portes (vive le blanc) sans attente à prévoir au coin. J’en aurais donc profité pour m’asseoir devant l’écran de présentation de Dead Space 2, pour ensuite me retourner sur une borne de jeu à proprement parler. La séquence qui nous permet d’incarner à nouveau Isaac Clarke, doté désormais d’une voix à lui (il gagne des points de charisme le bougre !), nous place dans une station minière abandonnée nommée The Sprawl, sur le satellite de la lune Titan, trois ans après les évènements survenus sur l’Ishimura. Bien évidemment, les nécromorphes sont de nouveau de la partie et le gameplay reste inchangé à ce que j’ai pu en voir. Les combats impliquent toujours des démembrements, avec quelques nouveaux ennemis à la clé, une agressivité augmentée, et le changement d’armes et l’apparition de l’inventaire qui ne mettent pas le jeu en pause. Pareil pour la télékinésie, toujours disponible, de même que la possibilité de marquer par terre le chemin à suivre. Le corps à corps reste quant à lui une solution laborieuse et à éviter au possible.
Par contre j’aurais pu également admirer une partie en extérieur dans l’espace particulièrement belle en terme de paysage spatial. Nous y sommes maintenant libre à 360° mais il nous faut tout de même faire attention à notre réserve d’oxygène indiquée par un compteur sur notre dos. Il s’agissait d’une quête pour remettre en place des panneaux solaires approvisionnant d’énergie la station. S’en suit une séquence où nous nous retrouvons projeté d’un lieu à un autre et où il nous faut éviter les obstacles, à la manière d’un parcours en scrolling vertical 3D mais sans tir à disposition. Le dynamisme est au rendez-vous est permet de renouveler l’action tout en respectant une logique scénaristique. Il en va de même pour les énigmes, l’une d’entre elles que j’ai eu à réaliser demandant beaucoup de dextérité et surtout un timing précis. Autant vous dire que pour la durée du test je n’ai pas réussi…


Je veux péter les scores sur Crysis 2. Laissez moi passer !!


Par contre là où je n’ai pas fait dans la dentelle c’est lors de la partie en multijoueur sur Crysis 2. Après avoir félicité la partie de l’équipe présente pour leurs beaux trophées j’ai pris en main la manette de la Xbox360 et j’ai commencé à faire des ravages. En équipe de 6 contre 6, ce qui est le maximum possible, à savoir nous joueurs sur la GamesCom (les Marines) et puis les QA Tester en Angleterre (les Cells), je revêts le nanosuit du soldat d’Assault. Le jeu propose 5 classes de personnage avec possibilités d’améliorations, notamment du choix des armes. J’aurais bien essayé le Sniper, ce que j’ai fait après une de mes morts, mais la carte en question ne privilégiait pas cette tactique de planqué, et de toute façon le contact direct me réussissait mieux ! Le Ghost à la rigueur était sympathique, plus facile pour arriver discrètement par derrière et tuer d’un coup dans le dos.
Deux pouvoirs caractéristiques sont disponibles via les deux gâchettes, l’invisibilité et la super-force. Des coups spéciaux sont aussi accessibles via des combos, comme un coup de poing à terre ou faire une glissade. En clair on n’arrive pas à du Vanquish mais c’est tout de même bien nerveux et instinctif ! Avec deux victoires et une défaite de mon équipe j’ai alors atteint le niveau trois, de l’expérience étant distribué à chaque fin de combat selon nos statistiques. Cela permettra ensuite de faire de la recherche automatique d’adversaires par niveau sur le net. Différent mode de jeu sont annoncés, dont protection de la zone ou le team deathmatch auquel je participe.
Le multijoueur s’annonce un véritable jeu à part entière, on sent qu’une équipe de 70 personnes s’est démenée pour en faire une expérience différente. J’ai juste hâte de pouvoir mettre définitivement la main sur le jeu. Nous sommes en phase de polissage. Il n’y a plus trop longtemps à attendre. Ouf.


L’affiche était franchement plus impressionnante que le héros, 1m80 maxi. Sans compter que le nanosuit le grandit…
Images (5)
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU