Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Vendredi 20 Août 2010 à 23:07 par philyra
L’interview de Peter Molyneux sur Fable III s’est déroulée dans la business area, une zone réservée aux exposants, aux hommes d’affaires en tout genre et bien évidemment à la presse. Des stands fermés ou presque, et complètement blancs. Un petit carré est alloué pour l’entrée/sortie des personnes avec de charmantes demoiselles (dans la majorité des cas) présentes pour vous enregistrer ou s’assurer que vous êtes sur la liste des gens ayant rendez-vous.

La chance est avec nous, l’agence de relation presse ne nous a pas oublié et on nous fait rapidement entrer dans une petite salle, 3 autres journalistes et moi-même.

C’est alors qu’un Peter Molyneux en costume sans cravate, aimable et souriant, nous tend gentiment la main et échange brièvement des paroles de courtoisie. On le lui rend bien et on s’asseye tranquillement sur un siège pas loin, histoire d’entendre sans difficulté le monsieur parler. Parce qu’à défaut de réelle interview, même si nous aurons l’occasion de poser quelques questions en 20 min de temps, Peter est bavard concernant son jeu. Rien de négatif là-dedans mais le vrai souci dans tout ça c’est qu’il s’est beaucoup répété par rapport à la soirée Xbox360 auquel nous avions assisté.


Mr Molyneux est décidément très très fort pour parler !


Je ne reviendrai pas sur les détails évoqués dans la news en question disponible ici mais je vais faire le point sur les nouvelles informations ainsi récoltées de la bouche même créateur/game designer du jeu. Quelques citations librement traduites sont à prévoir, mais je vous rassure le sens est bien celui transmis par Molyneux !

« Nous avons beaucoup regardé en arrière ce que nous avions fait avec Fable 1 et Fable 2 et nous avons considéré les faiblesses de design, le caractère basique de l’histoire. Un jeune quidam qui devient roi, la jeunesse qui l’emporte. Trop adolescent comme thèmes. Nous voulions raconter une meilleure histoire, avec un côté plus sombre. De fait, un rebelle se dresse contre un roi cruel, Logan, et le renverse de son trône pour prendre sa place. Et il ne s'agit pas de n'importe qui. Fable 3 fait directement suite à Fable 2 et vous propose d'incarner la fille ou le fils de votre précédent héros ou héroïne, même s'il n'est pas vital de connaître la préquelle. »

« Il y a ce qu’on appelle l’acte 1, la rébellion, et l’acte 2, le gouvernement du royaume ainsi conquis ».


Pour bien préciser les choses, le point important dans l’acte 1 est d’obtenir des alliés, des « followers ». Pour pouvoir renverser le roi vous devrez parvenir jusqu’à son château à travers le lieu appelé « Road to rule », une sorte de métaphore qui symbolise l’attaque.
« Tout ce dont vous avez besoin c’est d’un nombre précis de followers pour ouvrir les différentes portes du parcours. A chaque nouveau stade vous avez un coffre à ouvrir qui débloquera un élément de gameplay selon vos préférences. Cela peut concerner vos habilités au combat, ou alors le management, le charisme, etc. ».

Ce qu’il faut retenir, c’est que le cœur du jeu ne réside pas dans l’expérience gagnée mais dans l’histoire. Pour Peter Molyneux « l’expérience ne signifie rien si le héros progresse en même temps que les ennemis contre qui il se bat. » Et en effet dans ce cas on ne ressent pas vraiment de réelle progression. On disposera tout de même d’un panel d’armes pour se battre (marteau, épée, pistolet et magie) mais ce n’est vraiment pas le plus important. Tout tourne autour de votre relation avec les "followers" qui vous fait progresser. Vous en aurez 2 aux départ (sans compter votre chien) vous en aurez dans les 10 000 à la fin.

Voici maintenant les réponses aux deux/trois questions que j’ai pu poser :

LJV : Quand nous accédons au trône, peut-on espérer retrouver le côté stratégique qui était présent dans vos précédents jeux Populous et Black & White ? Agir et gouverner à la manière d’un dieu autrement dit ?

Molyneux : Dans l’acte 2 l’objectif est de choisir si vous allez respecter les promesses que vous avez fait à vos « followers » lors de l’acte 1. Vous pouvez alors décider d’être un bon roi ou un tyran encore pire que Logan, le jeu ne vous juge pas. On souhaite offrir la plus grande liberté possible. Mais cette fois-ci l’influence de ces choix aura une conséquence non seulement sur vous mais sur le monde qui vous entoure !

LJV : Le premier épisode de Fable s’est fait aussi connaître pour être rempli de touche d’humour typiquement anglais. Nous avons vu dans Fable 3 John Cleese (le père des Monty Python) en tant que majordome, nous avons admiré l’originalité du trailer de la poule, peut-on en espérer plus ?

Molyneux : Absolument. Notre jeu possède le meilleur casting de comiques anglais, au point de n’avoir jamais été vu dans aucun autre jeu ou film. John Cleese tout d’abord, qui a énormément participé en terme de dialogues. Mais il y a aussi Stephen Frears (Tamara Drewe, The Queen) ou encore Simon Pegg (Shaun of the Dead, Star Trek). Du beau monde qui promet beaucoup de fun, ça je peux vous l’assurer.

C’est alors qu’on remercie le gentil monsieur et qu’on recommence notre éternel tour du salon. Pour votre plus grand plaisir of course.
Image (1)
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

21 Aug. 2010 | 00h43


Sticmou
Ahh ! on en apprend un petit peu, c'est déja ça :p il sort quand encore celui la ? :)

21 Aug. 2010 | 10h41


Yonnix
il sort le 29 octobre sur Xbox 360, mais pas encore de date pour la version PC.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2019 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU