Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Jeudi 29 Décembre 2011 par Yonnix
<< IntroductionLes Tops & Flops de Philyra >>

Les Tops et Flops de Itokiry


Cette année, outre la sortie de la dernière console portable de Nintendo, la 3DS (oui, j'ai une rancune profonde envers cette console, et alors ?!), le monde du jeu vidéo accueilli bon nombre de perles, tous supports confondus. On en attendait peut-être un peu plus sur la machine susnommée, mais à ce niveau on ne puis réellement se plaindre, surtout si, comme moi, on a payé la bête 250 euros le jour de sa sortie (vous comprenez le ressenti maintenant?), et que l'on essaye de se consoler comme on peut. On se contente de sourire béatement lorsque quelqu'un nous assène une remarque vexante sur cet achat compulsif, en rappelant que nombreux sont les titres attendus, annoncés et datés. Enfin, il n'y a pas eu que la 3DS en cette belle année 2011. Heureusement d'ailleurs ! Toutes les consoles ont théoriquement droit à leur place dans un quelconque top, en particulier celui-ci. Après un an de dur labeur vidéo-ludique, et malgré mon envie explosive de reparler encore une fois de cette machine à l'effet de profondeur dont l'intérêt est discutable, un bilan de mes coups de coeur s'impose, et dieu sait que cela me fait terriblement plaisir que de revenir sur les jeux qui m'ont enthousiasmé ces douze derniers mois !


Mon Top 5 des jeux de 2011


5. Gears of War 3 (Xbox 360)
Accomplissement attendu d'une série de Third Person Shooter adulée, ce troisième opus s'avère encore meilleur que les deux premiers, plus long et dynamique. L'action ne débande pas d'un pouce durant toute la campagne, d'environ huit à dix heures, pas un seul temps morts dans cet afflux d'ennemis et de balles, sur des champs de batailles plus colorés et à l'architecture un poil mieux pensée. Le multi est de surcroît meilleur que celui du 2, étoffé, et bien évidemment toujours aussi jouissif. Enfin, si vous en aviez marre des histoires sans queue ni tête des premiers, sachez que celui-ci répondra à toutes les questions (j'ai bien dit toutes), de belle manière en plus ! Certains personnages créent même une certaine empathie chez le joueur, plus crédibles qu'auparavant, et intéressants. Un must-have, incontestablement !

4. Dragon Quest VI : Le Royaume des Songes (DS)
Après les remakes très réussis des numéros 4 et 5, Square Enix sortait en mai dernier celui du sixième opus. Si le RPG ne me laisse pas indifférent (il s'agit même de l'un de mes genres favoris, ce dont on se moque éperdument !), je dois avouer que la série Dragon Quest ne m'avais jusqu'alors pas paru si attractive que cela. Découvrant là une aventure complète, longue et magnifique avec les yeux ébahis d'un demeuré découvrant l'eau chaude, je me lançais dans ce remake excellent de l'un des tout meilleurs jeux de rôle de la Super Nintendo. Nous baladant d'un monde à l'autre avec brio, ce Dragon Quest VI s'avère être, d'après moi, l'un des titres les plus intéressants de cette année vidéo-ludique. Reste son multi, loin de la complexité et la permissivité de celui du neuvième épisode, mais même cela, ça n'entache pas la qualité de cette épopée grandiose.

3. Shinobi  (3DS)
L'appel de la nostalgie ne m'aura pas laissé de marbre à la sortie de ce Shinobi sur Nintendo 3DS. Rien que le mot « Shinobi » provoque encore des frissons dans tout mon être, souvenirs d'années d'enfance devant la Master System, émouvants et plus encore ! Mais je m'égare ! Il ne s'agit certes pas du jeu à posséder absolument sur le support, bien que ce dernier manque de must-have, mais ce retour aux sources littéralement jubilatoire aura rappelé bon nombre d'après midi aux joueurs qui, comme moi, ont démarré sur les consoles des années 80, divinement poussiéreuses. Si la seconde moitié du soft est moins réussie que la première, Shinobi n'en reste pas moins un jeu très réussi, délicieusement old school, avec la difficulté invraisemblable qui va avec. Si vous avez le coeur bien accroché ou que, à la lecture de ces lignes, ce dernier s'emballe, repensant à ces heures d'énervements délectables devant la TV du siècle dernier, alors je ne puis que vous conseiller de vous procurer ce soft au plus vite. 

2 : Dead Space 2 (PS3 - Xbox 360)
Le premier ayant créé la surprise et étant vite devenu l'une des références incontournables du Survival Horror sur consoles next gen et sur PC, Dead Space 2 était logiquement extrêmement attendu. Par delà sa nouvelle campagne un peu plus dynamique que l'ancienne, mais aussi plus difficile, ce soft nous fera une fois encore vivre une frousse et des sursauts délicieux, couplés à une histoire moyenne et à une réalisation qui casse la baraque et les fondations. La mise en scène a été revue, pour être encore plus cinématographique qu'avant, et on ne va pas s'en plaindre car l'immersion en devient exceptionnelle. Le gameplay est toujours aussi intuitif, et la physique toujours aussi impressionnante. Le résultat est juste jubilatoire, d'autant plus qu'il sera désormais possible de jouer à plusieurs via cinq maps sympathiques. Là encore, un incontournable selon moi !

1. The Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D (3DS)
On aurait préféré que Nintendo se décarcasse et nous ponde un nouveau Zelda, tout frais, tout beau, mais au lieu de cela il a fallu que l'on se retrouve avec un énième remake, celui de l'opus le plus apprécié de la saga : Ocarina of Time. Mais étrangement, personne, ou presque, ne s'en est plaint... Et une fois en main, on comprend pourquoi ! Cette magnifique épopée revisitée avec talent, et dotée d'un rendu visuel très appréciable, ainsi que d'un gameplay plus simple et désormais totalement intuitif grâce aux fonctionnalités tactiles de la console, n'aura laissé personne indifférent. Que l'on ait, ou non, touché à l'opus original sur Nintendo 64, cette remise aux goûts du jour sur la 3DS est d'une qualité rarement atteinte, offrant une seconde jeunesse à ce titre mythique que personne n'oublie ! Là encore, un must-have, à avoir si l'on possède une 3DS !

 
Quand frémir devient un plaisir !

Côté bon jeux, on a eu de quoi faire en cette année 2011. Si je tacle la Nintendo 3DS pour sa rapide baisse de prix et sa ludothèque qui aurait dû être bien plus fournie en jeux excellents, force est de constater que deux softs magnifiques, dont l'un immanquable, d'après moi, sont venus étoffer sa gamme, lui conférant un attrait plus grand et diminuant ma profonde haine envers cette console. Je fais parti des fous furieux qui se la sont payés en day one et qui se demandent encore s'ils n'auraient pas dû attendre quelques mois au lieu de se précipiter avec la fougue d'un gamin devant une vitrine pleine de bonbons, mais je ne regrette absolument pas, car cela m'a permis de toucher à un Zelda admirablement remis aux goûts du jour dès sa sortie. Je ne regrette pas non plus, car j'ai ensuite pu retomber en enfance, en remettant les mains sur un Shinobi en 2D, très old school, m'ayant beaucoup fait pester, c'est indéniable, mais m'ayant aussi procuré un plaisir fou, que je n'escomptait pas. 

A côté de cela, trois épisodes de trois grandes séries vinrent me procurer divertissement. Gears of War s'est payé là une belle fin, plus belle, sous tous les sens du terme, que jamais, et Dragon Quest 6 permis aux joueurs Européens de goûter à une aventure magnifique. Et Dead Space 2, qui maîtrise à la perfection l'art de la mise en scène effrayante et dynamique à la fois, vint me conforter dans mon appréciation de la série de EA. J'aurais pu parler de nombre de jeux, qui m'ont eux aussi bien amusé, ou m'ont fait me creuser la tête, comme le dernier Professeur Layton, très savoureux lui aussi. J'aurais pu parler de Minecraft, enfin terminé, tout simplement le jeu bac à sable le plus intéressant et réussit de tous les temps. Dead Island a aussi figuré longtemps dans mon top, provisoire. Ce fût un choix difficile à réaliser, c'est sûr !



Mon flop 3 des jeux de 2011


J'en parle beaucoup, mais il faut dire aussi que c'est sans doute le sujet qui m'a le plus tenu à coeur en cette année 2011, la Nintendo 3DS fût pour moi une déception d'une ampleur exceptionnelle, encore jamais atteinte à l'achat précédent d'une console de jeu. Au delà de l'intérêt limité de la 3D auto-stéréoscopique, ainsi que du catalogue trop peu fourni à mon sens, c'est surtout Nintendo qui me déçois profondément. Je l'imaginais sans doute moins capitaliste que cela, décidant de pratiquer une baisse furieuse du prix de la bête pour arriver à son espérance se vente. Mais cessons là de parler de cela. Ce qu'il faut retenir d'autre, c'est que certaines grosses attentes s'avérèrent de véritables catastrophes, ou des déceptions plus ou moins grandes. Certains jeux pas très attendus ne comblèrent personne non plus d'ailleurs. Mais voici ce que moi j'ai retenu !

3. Resident Evil : The Mercenaries 3D (3DS)
En immense fanatique invétéré de Resident Evil que je suis, je ne pouvais passer à côté d'un nouvel opus, aussi repoussant soit-il. Et pour le coup, on peut dire que Mercenaries 3D était vraiment très repoussant, avec son unique slot de sauvegarde ineffaçable, empêchant le joueur d'occasion lambda de profiter à fond de l'expérience de jeu, en n'ayant pas le plaisir de découvrir et de débloquer, au même titre qu'un acheteur neuf. Réticent à son achat, en cause la raison si dessus et le prix excessif pour un simple « mode » en neuf, je ne pouvais imaginer telle horreur avant de l'avoir entre les mains. Ses faux airs de contenu additionnel commercialisé à 40 euros sont tout juste une honte monumentale pour Capcom, bien qu'on ait l'habitude que la firme nippone nous serve des jeux au coût le moins élevé, destiné à être le plus rentable et non à être le plus ludique. En terme de qualité visuelle et de jouabilité, le titre est réussi, mais le manque de contenu et le problème du slot unique casse tout. 

2. Duke Nukem Forever (PS3 - Xbox 360 - PC)
Pas que je fus un grand amateur de Duke Nukem, je n'avais jusqu'alors touché qu'au démentiel Duke Nukem 3D (et à l'opus DS, mais on fait tous des erreurs !) durant quelque deux heures convaincantes, mais insuffisantes pour me faire un réel avis sur le jeu et la série ; mais je crois que tout le monde attendait ce soft dont le développement chaotique dura tout de même pas loin de 14 ans. Intrigant jusqu'au bout des ongles, et surtout l'objet d'émerveillements puis de railleries, réapparaissant avec un screen tous les deux ans depuis 98, pour au final être totalement abandonné, et être repris en main par Gearbox contre toutes attentes, Forever en aura fait saliver plus d'un, et sera retombé à plat comme une crêpe. Son gameplay rustique fleurte avec une réalisation infâme et un scénario quasi inexistant ; le tout mixé ressemble à une bouillie immonde, ne faisant pas honneur au Duke, ayant perdu de son charisme depuis ses débuts.

1. Battlefield 3 (PS3 - Xbox 360 - PC)
Comment ne pas terminer en beauté ce top 3 des flops de l'année avec un Battlefield 3 qui aura vendu sa campagne et son multi avec un talent indéfinissable, avant de sortir dans le commerce et d'être tout simplement démystifié en bonne et due forme. A commencer par son moteur, le Frostbite 2, magnifique sur le papier, presque photo-réaliste à en croire les vidéos de gameplay, mais décevant une fois en main (sur console hein!). Le clipping est omniprésent et certaines textures mettent du temps à s'afficher. Certes, sur PC il est beaucoup mieux réussit, mais pour le faire tourner il faut une bête de course ! Bourré de problèmes, notamment d'IA et de script (rien de plus agaçant qu'un script qui ne se déclenche pas), et surtout maîtrisant largement Modern Warfare, son concurrent direct, en terme de multijoueur console à problème (freeze!!!), cet opus est décevant au plus haut point. Pas qu'il soit mauvais, il est même assez sympa à parcourir, mais on attendait tellement plus ! On voulait presque croire au jeu parfait qu'on nous vendait comme celui qui détrônerait Call of Duty, que la chute en est vertigineuse. 

 
Beaucoup de bruit, pour rien ?

Si pour beaucoup, la plus grosse déception de l'année (si ce n'est de tous les temps) est Duke Nukem Forever, je dois avouer avoir prié pour qu'un jeu de guerre ma fasse aimer les jeux de guerre. Battlefied 3 était sensé être ce soft, celui que l'on nous a vendu comme le FPS de l'année, magnifique et spectaculaire. Au final, entre ses problèmes d'IA et de script, sa campagne solo peine à convaincre, et son multi sur console est bourré de problèmes, notamment de freezes très agaçants. Et puis le Frostbite 2 est certes très joli sur PC, magnifique d'ailleurs, mais sur console il n'est qu'une source de ralentissements et de clipping. J'aurais aussi pu citer des jeux comme le dernier Blazzblue sur 3DS, pas très beau et truffé de ralentissements, ou encore de Aliens Infestation sur Nintendo DS, dont j'attendais tellement plus ; là encore le choix fût difficile, mais une chose est sûre et certaine, je n'ai jamais douté pour la place de numéro 1 de Battlefield 3 !


Mes 5 plus grosses attentes de 2012


Après une année 2011 décevante pour la 3DS, j'espère bien, et je crois ne pas être le seul, que sa ludothèque va s'étoffer l'année prochaine de titres remarquables. Certains sont dores et déjà annoncés et me font saliver d'envie. D'autres titres, peut-être plus énigmatiques, ne me donnent pas plus envie de poser mes mains dessus que d'en découvrir plus sur leur background grâce à de nouvelles vidéos mises en ligne par les éditeurs.

5. Final Fantasy XIII-2 (PS3 - Xbox 360)
Si le premier n'a pas été apprécié par tous, et m'a un peu déçu aussi, les promesses au sujet de la suite donnent littéralement l'eau à la bouche. Si Final Fantasy XIII avait été plus ouvert et que son système de combat avait été mieux fichu, alors il aurait pu être le jeu de l'année 2010, mais au lieu de cela il s'est cantonné à la déception de l'année pour bon nombre de fans. J'ai de plus grande hâte de connaître le suite des aventures des héros du premier, la fin m'ayant un peu trop laissé de marbre, et surtout ayant laissé quelques questions en suspend.

4. SoulCalibur 5 (PS3 - Xbox 360)
Seul jeu de combat réussissant à stimuler mon intérêt, de part sa qualité et son punch remarquables depuis le tout premier sur Dreamcast (fait en long, en large et en travers), Soul Calibur m'a fait plaisir lorsqu'il est revenu flirter avec l'actualité. Il sera sans doute en day one chez moi, au chaud dans ma boite aux lettres lorsque je me lèverais au matin du 3 février, et j'espère bien qu'il ne fera pas parti de mon flop de l'année prochaine, aimant décidément trop cette série. 

3. Silent Hill : Downpour (PS3 - Xbox 360)
Si le précédent opus sur consoles HD, Homecoming, fût quelque peu décevant, de par la lourdeur de son gameplay, sa difficulté mal dosée et sa réalisation moyenne, et alors que le prochain Downpour s'annonce comme étant du même acabit, je ne puis me résoudre à laisser s'en aller l'espoir que je garde au fond de moi. J'espère, et je ne suis pas le seul, que cet opus sera celui qui relancera la série, trop moyenne depuis quelques années. De plus, l'univers carcéral dont il sera question d'après les vidéos narrant une partie de l'histoire paraît sombre et crédible à souhait. Assurément, j'attends cet opus comme celui qui sauvera Silent Hill de son déclin. 

2. Resident Evil : Revelations (3DS)
Quand la 3DS nous déçoit (je suis incapable de me retenir d'en parler à tous va !) et que l'on nous annonce un épisode de notre série favorite dessus, comment ne pas être tout excité ? Surtout quand on nous promet un retour aux sources et un scénario plus complet et intéressant que celui du cinquième opus, trop sommaire. Jill et Chris vont reformer leur duo de choc, pour le plus grand bonheur des fans, et le plus grand malheur des bébêtes qui se terrent... Sans doute ne suis-je pas le seul à avoir une hâte grandissante de retrouver l'ambiance oppressante des premiers !

1. Binary Domain (PS3 - Xbox 360)
S'annonçant comme une sorte de Vanquish, plus complet et complexe que lui toutefois, Binary Domain est ma plus grosse attente. Et cela pour nombre de raisons, et la première est que le système de « réactions en chaîne » dont il est question dans les nombreux trailers, consistant en des affinités avec nos partenaires selon nos actions et nos paroles, paraît très intéressant, et pourrait, s'il est bien fichu, rendre l'expérience plus intéressante que celle de Vanquish. De plus, le cadre et le scénario semblent tous deux des plus réfléchis, entre critique sociale et science fiction.

 
Le retour en grâce du RPG japonais HD ?

2012 sera, je l'espère, une année à grands crus, comme le fût 2011. Entre les jeux 3DS très attendus, les Silent Hill, les Metal Gear, Asura's Wrath, Aliens : Colonial Marines... Ces douze mois ne seront pas de tout repos pour nos consoles de jeu, et c'est tant mieux. On a aussi très hâte (je pense ne pas être le seul en tout cas) de poser les mains sur la prochains Playstation Vita, faisant très envie avec ses capacités impressionnantes pour une portable, et sa gamme de jeux au lancement bien alléchante. Rendez vous en fin d'année prochaine pour savoir ce que valaient vraiment tous ces titres et cette console, et en attendant, bon jeu !
<< IntroductionLes Tops & Flops de Philyra >>
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

02 Jan. 2012 | 22h43


Zefi
(Soul Calibur premier du nom n'est pas le premier titre de la licence Ito)

Hormis ça, dossier des plus agréables, bravo à tous et à toutes !
(Quoi ? Skyrim remporte les suffrages avec un moteur afficha t une multitude de bugs et des animations d'une autre époque ? ;))

09 Jan. 2012 | 14h35


Vinz
Espèce de troll :-)

12 Jan. 2012 | 16h00


Zefi
Après on en a discuté, je ne suis pas allergique à la licence mais j'ai du mal avec tous les soucis qui entourent le titre.
Je comprends néanmoins qu'on apprécie le titre pour sa richesse, hallucinante c'est vrai.
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU