Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Mardi 08 Mai 2012 par Itokiry,Yonnix
Les enfants, dans la vraie vie c'est déjà pas ce qui se fait de plus rassurant, mais dès qu'il s'agit de gosses faits de pixels : c'est encore pire. Il n'y a qu'une mince histoire de cube qui sépare nos petits frères ou petites soeurs de ceux du jeu vidéo, généralement un poil moins accueillants. Qu'ils soient recouverts du sang de leurs victimes, que leur peau luise d'intentions malsaines ou que leur enveloppe charnelle soit un appât à asticots, ils sont souvent loin de ceux qui vivent sous notre toiture. Et dans le font, ce n'est pas un mal. Absolument effrayants, ces sales gosses de pixels ne sortent heureusement pas souvent de l'écran pour nous croquer tout cru. Mais rien que le fait de savoir que quelqu'un ait été, un jour, assez tordu pour les concevoir peut mettre mal à l'aise. On regrette d'ailleurs parfois d'avoir croisé leur chemin dans le jeu vidéo, et ce, pour diverses raisons qui nous marquent, ou que retiendront les nombreux psychologues qui devront s'occuper de notre santé mentale pendant les six ans suivants. Pour éviter que d'autres joueurs que nous ne deviennent de véritables traumatisés du jeu vidéo par la faute de ces êtres malveillants, paraissant pourtant si inoffensifs, nous nous sommes amusés (si l'on puis dire) à lister les cinq plus atroces. Ceux que l'on vous conseille de ne pas approcher. Vous avez le coeur bien accroché ? Pas peur de revivre des souvenirs douloureux passés un après midi d'octobre devant votre téléviseur ? Alors délectez-vous donc de ces quelques lignes.

5. Enfant et asile ne font pas bon ménage...


Fillette malfaisante - Saga Dementium
Dementium : l'Asile, c'est sans doute le Survival Horror exclusif à la Nintendo DS qui vaut le plus le détour parmi la petite gamme de jeux matures de la console. Avec son ambiance malsaine et oppressante et ses couloirs sombres renfermant des tas de bébêtes peu accueillantes, il a largement de quoi combler l'amateur d'horreur lambda, en dépit de quelques défauts pas toujours bienvenus. Le jeu ne compte pas grand nombre de personnages, mais bien entendu, dans le lot se cache un enfant. Enfin une enfant pour être précis. Elle nous montre du doigt (c'est malpoli !) puis s'en va et revient nous hanter un peu plus loin. Pas qu'elle soit foncièrement effrayante, mais sa présence malsaine et peu compréhensible dans les débuts, fini par troubler le joueur, qui s'attend à l'affronter à chaque fin de couloir. Sans vouloir spoiler quoi que ce soit, il n'est aucunement question d'une quelconque bataille entre notre personnage et cette gamine aux cheveux longs et décolorés, mais sa présence elle-même réussi à rendre le titre développé par Renegade Kid encore plus malsain qu'il ne l'était déjà. En somme, même si le titre se termine en quatre heures, et qu'on ne la voie que deux fois, elle mérite une petite place dans ce top 5, puisque son ombre plane sur toute l'aventure, réussissant à rester gravée dans notre esprit malgré une présence minime. Pour en apprendre plus sur cette jeune fille, il faudra attendre le second épisode, Dementium 2, dans lequel moult révélations nous sont faites... Mais mieux vaut garder le suspens jusqu'au bout !


Hey... you!



4. Trésors malsains des profondeurs


Petites Soeurs - Saga Bioshock
Dans le monde de Bioshock, il ne fait aucun doute que les trucs effrayants et dérangeants ne manquent pas... Immergée sous l'océan, la ville de Rapture n'a clairement plus rien de la cité idyllique telle que l'avait imaginé son créateur. Littéralement en proie au chaos et à la destruction, il n'y a quasiment plus rien à sauver dans l'univers d'Andrew Ryan. Quoique. Placées au coeur de toutes les attentions se trouvent les célèbres « Petites Soeurs », ces fillettes qui transporte l'Adam, ressource suprême recherchée par tous les résidents des lieux. Pas méchantes pour un sou, ces pauvres gamines ont simplement pour mission de récupérer la précieuse substance sur les cadavres environnants. Charmant. Cette mission découlant du fait qu'une sorte de « Limace des mers », sécrétrices de l'Adam ayant besoin d'un hôte exclusivement féminin pour en générer, leur ait été fait ingéré. Glauquissime... Forcement, vu qu'elle transporte un produit désiré viscéralement par les chrosomes (anciens habitants de la ville désormais devenus totalement fous), leur sécurité se devait d'être assurée. Ainsi furent crées les « Big Daddy », protecteurs très puissants suivant comme leurs ombres les fillettes. Et comme l'homme que l'on incarne a lui aussi fort besoin du produit, le combat contre ces terribles gardiens est inévitable ! Suite à ces affrontements, un choix particulièrement sadique s'offrait alors à nous. Soit nous libérions la Petite Soeur de son mal mais récupérions moins d'Adam, soit nous la tuons purement et simplement et pouvions nous délecter d'un max de ce dernier. Cruel dilemme vous en conviendrez. Enfin, voilà ce que l'on pouvait dire rapidement sur ces célèbres Petites soeurs qui, si elles ne nous font pas peur à proprement parler, sont malsaines à tel point qu'elles méritent aisément leurs places dans ce top des enfants les plus effrayants. Et gare aux protecteurs !


N'ait pas peur... approche toi



3. Dans l'espace, mêmes les enfants nous font crier !


Enfants Nécromorphes - Saga Dead Space
Pour de très nombreux joueurs, le nom Dead Space, que l'on parle du premier ou du second, résonne clairement comme celui du meilleur Survival Horror de sa génération. Débarqué de nulle part aux alentours de fin 2008, la licence de Visceral Games a réussi à redorer de bien belle manière le blason quelque peu terni de son genre. Son ambiance oppressante, sa bande-son exceptionnellement terrifiante et son utilisation quasi-parfaite des outils de la peur en font un véritable chef d'oeuvre. Et si l'on parle de lui ici, c'est plus particulièrement pour son bestiaire d'ennemis et des « enfants » qui les composent, si on peut encore les appeler ainsi... Car oui, parmi toutes les immondices que l'on rencontre au cours de l'aventure se cachent quelques monstrueux chérubins ! Pour rappel, les gentilles bestioles qui parsèment les couloirs cosmiques du jeu se nomment « nécromorphes » et sont concrètement des êtres humains contaminés par on-ne-sait-quel produit. Bon, je vais vous épargner les détails des terribles souffrances qu'on du subir ces affreux humanoïdes pour en arriver là et vais vous parler plutôt des trois races de nécromorphes qui furent autrefois... de petits enfants mignons tout plein. On commence donc par le Lurker, charmant petit monstre ayant la particularité de nous balancer trois pics mortels de ces tentacules dorsales. Rapide mais pas forcement ultra-résistant, là où le tout devient sordide, c'est quand on se rend compte que cette ennemi provient indéniablement d'un enfant ne dépassant pas les 36 mois... Bref, passons maintenant au Crawler, là encore un infecté autrefois bambin désormais kamikaze ! Ridiculement petit, ils se déplacent en groupe et se regroupent de manière lancinante vers vous, dans l'optique d'exploser à votre contact. Adorable attention. Enfin, terminons par les Packs, abominables créatures un peu plus âgées cette fois-ci puisque ayant l'aspect d'enfant de 7-8 ans. Se déplaçant eux-aussi en meute, ils se ruent à toute vitesse sur vous et vous lacèrent allègrement grâce à leurs griffes acérées. Pour résumer, c'est lorsque que l'on est face à ce genre de chose que l'on se dit que nos enfants... ne sont peut-être pas si dissipés que ça.


On préfère les avoir au viseur...



2. Quand enfant rime avec malsain...


Communauté morbide - Rule of Rose
Si le nom de « Rule of Rose » n'évoque pas grand chose dans votre mémoire, alors c'est que vous êtes l'un des malchanceux n'ayant pas eu l'occasion de s'essayer à ce Survival Horror hors normes, mettant en scène une bande de mioches malsains comme un sachet de merguez dans une réunion végétarienne. Nous sommes en 2006, à une époque où la Playstation 2 vit très bien, et qui dit console se portant à merveille, implique que les prises de risques se multiplie du côté des développeurs. Rule of Rose est l'une de ces énormes prises de risques. Imaginez vous dans un car en pleine nuit, roulant dans une direction inconnue... Puis stop, le car s'arrête et vous en descendez, partant à la poursuite d'un très jeune garçon courant dans la pénombre. Un aspect carton pâte assumé, une musique extraordinaire, mais rien ne laissant présager la suite... Quelques pas dans la nuit, puis une rencontre des plus regrettables, bien qu'elle soit anodine. Vous croisez un groupe d'enfants, mais pas des mioches comme les autres, ceux là sont seuls, ils ne connaissent pas l'autorité d'un parent et vivent en communauté pour pouvoir combattre les adultes... C'est là que le cauchemar commence ! Vous êtes devenus la proie de ces agressifs et inconscients félins, cruels au plus haut point... Mais après tout, tous les enfants sont cruels... Si le jeu est magnifique et laisse un souvenir impérissable dans notre mémoire, c'est avant tout à cause du caractère malsain des enfants dans l'histoire. Ils n'ont rien de commun avec les autres mioches dont il est question dans ce dossier, car ceux là sont les plus crédibles, et en même temps les plus violents. Ils s'en prennent à tout le monde, font ce qu'ils veulent, mais trouvent ça normal, puisque détachés de l'autorité adulte... Rule of Rose est à conseiller à un public averti (comme tous les jeux dont nous parlons dans ce dossier), car le fond du jeux est marquant par son aspect démoniaque sur fond de salle de jeu.



Il se trame quelque chose de louche



1. La peur avec un grand A


Alma Wade - Saga F.E.A.R.
Nous voilà enfin à l'aboutissement de notre top ! Le moment de savoir à qui l'insigne de l'enfant le plus effrayant à été décernée. Donc sans plus attendre, c'est Alma, tête d'affiche de la série F.E.A.R qui remporte la palme. Eh oui, quelle autre gamin nous aura flanqué autant la frousse que la jeune télépathe tourmentée ? Car s'il est vrai que la saga de Monolith s'est quelque peu perdu en route depuis quelques années, son premier épisode reste encore à ce jour un FPS horreur bien flippant, et Alma y est très clairement pour quelque chose. Qui ne s'est pas senti mal à l'aise lors d'une de ces nombreuses apparitions malsaines. D'où vient elle ? Qu'elle est son histoire ? Les réponses à ces questions n'ont je vous préviens rien de bien joyeuse... Née d'un père scientifique, la jeune Alma Wade se voit dès sa naissance dotée de capacités psychiques et sensorielles surnaturelles. Très intéressé par les dons de sa fille, son père vit en elle un parfait outil de création pour son projet de soldat dirigeable télépathiquement. Pensant que son ADN était la clé de l'opération, un embryon fut crée à partir de ce dernier. Alma elle-même porta cette embryon et accoucha d'un premier enfant. Mais déception pour le père, il ne dispose pas des talents de sa mère. Entre temps, Alma qui ne voulait pas être séparée de son fils, subit un grand nombre de supplice, de manière à l'empêcher de se plaindre. Puis ce fut un clone directe d'elle que les scientifiques créèrent. Portant le nom de Paxton Fettel, l'essai était cette fois-ci concluant, le projet mené par le père allait se concrétiser. Le laboratoire souterrain dans lequel se trouvait Alma fut condamné et elle mourut dans les jours qui suivirent. Puis un jour, le courant de secteur fut relancé, ayant pour effet de réanimer l'âme de la jeune fille. S'en suit les événements des différents titres, qui vous l'imaginez bien ne sont pas des plus heureux... En bref, un passif dramatique, un profond désir de vengeance et d'effrayantes séquences face à notre écran, très clairement, Alma mérite vraiment sa médaille d'or !

Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

10 May. 2012 | 13h04


philyra
Excellente référence à Rule of Rose qui est en effet l'un des plus réalistes et des plus hors normes de ce palmarès.
Good job :)
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU