Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Jeudi 23 Juillet 2009 par Philyra
Voilà 30 ans que les jeux vidéo ont commencé à voir le jour et 20 ans qu’ils se sont lancés à la conquête de nombreux foyers. Un temps particulièrement court si l’on y réfléchit bien mais il existe pourtant un véritable patrimoine du jeu vidéo (et de l’informatique en général). Or, compte tenu de l’intérêt toujours grandissant des foules pour ce média on trouve également un regain d’intérêt pour ce qui symbolise les origines des jeux vidéo. Il s’agit ni plus ni moins du « rétrogaming », une culture qu’il convient de découvrir mais aussi de protéger, chose que s’évertue de faire l’association MO5 avec aujourd’hui beaucoup de succès. En effet, ces derniers ont réussi à mettre en place en collaboration avec Alerte Orange une exposition ouverte au public qui retrace la montée vers le sommet des jeux vidéo, le tout dans une ambiance arcade du meilleur goût !



Ce qu’il faut savoir avant tout, c’est que l’association MO5, et plus particulièrement son fondateur Philippe Dubois, se bat pour qu’ouvre enfin un véritable musée ou un institut national dédié aux jeux vidéo et aux sciences de l'informatique dans notre pays. Une entreprise qui demande du temps et de l’investissement mais qui pourrait bien être bientôt une réalité, des négociations avec l’Etat ayant lieu en ce moment. Et pour savoir plus en détails la situation je vous renvoie à cette très complète interview

Commençons d’abord par les informations purement pratiques, pour peu que vous ayez le temps ainsi que la chance d’être sur Paris.



L’exposition à lieu jusqu’au 29 août
elle est totalement gratuite
et ouverte tous les mercredis, jeudis et vendredi de 11h à 18h
et tous les samedis de 14h à 18h


Pour s’y rendre rien de plus simple :
Espace 4G
4 rue Guyton de Morveau
75013 Paris



Ayant eu le loisir d’y faire un tour, voici un léger aperçu de ce que recèle la caverne d’Ali baba, histoire de donner l’envie de passer aux uns et d’éveiller simplement la curiosité des autres.



Petit mais costaud

L’espace alloué à l’exposition peut paraître très succinct à l’arrivée, puisqu’il s’agit d’environ 150 m², mais on se rend finalement compte que tout est parfaitement mis en valeur et que les informations données sont exhaustives. Au programme : un classement en règle par tranche de générations de consoles, avec certaines demoiselles exposées pourvues d’une belle affiche associée. Une partie du résultat est visible juste plus bas et vous donne une idée du parcours qu’on est amené à suivre pour découvrir en détails l’Histoire des jeux vidéo. Ca commence ici sur la tranche 1972-80 avec notamment le célèbre Pong (jouable sur en duo soi dit en passant).





Passons d’ailleurs à l’ambiance arcade. Outre les fossiles présentés tels que Magnavox Odyssey (1972) ou l'Atari 2600 (1977), on pouvait trouver et même jouer librement aux quelques bornes d'arcade pimentées à la sauce Space Invaders, Pacman, Space Harrier, Outrun, ou d’autres encore. Et sans pièces à insérer s’il vous plaît ! En clair, tout le plaisir est donné aux « anciens » de ressasser des souvenirs de jeunesse et aux jeunes d’essayer de comprendre pourquoi ces vieux ours se mettent à pleurer devant des bornes de jeux « trop moches »… Enfin on se comprend.






Revoir ses classiques

Et justement, comme nous n’avons pas tous eu la chance d’être né à la bonne époque, une jeune maison d’édition en passe de devenir une référence dans le domaine a décidé de se spécialiser dans le rétrogaming. Sous le doux nom de Pix’n Love se cache des ouvrages de qualité qui chaque mois proposent à tout une communauté de joueurs de s’intéresser à un élément de la culture vidéo ludique. Il vous a sans doute été donné de voir l’épisode sur l’Histoire de Nintendo, ou tout du moins vous en avez entendu parler, et bien sachez que l’occasion vous est offerte lors de l’exposition de jeter un œil plus acéré sur ces livres au concept unique. Pour la petite histoire il s’agit plus particulièrement d’un type de format appelé Mook, un melting-pot de « Magazine » et « bOOK ». Une formule qui permet de considérer ces créations comme des livres mais qui leur confère également un prix avantageux de 9 €.
Les détails sur le site de l’éditeur : http://editionspixnlove.fr/index.php




Une création débordante

Hormis les livres, tout un pan de mur faisait honneur aux productions graphiques liées à la culture vidéo ludique. Autrement dit sous notre regard se dessinait les courbes soyeuses d’illustrations d’éditeur, de studios de développement et d’illustrateurs. Pour les éditeurs, autant s’amuser et jeter un œil à l’image du dessous (sans zoom j’en vois qui triche au fond !) pour tenter de discerner tranquillement mais sûrement les héros les plus connus de la Culture Gaming.



Pour ce qui est des studios de développement c’est la créativité de l’entreprise Ankama qui marque le mur avec le design stylisé de Dofus et de Wakfu. Ils sont tous deux un parfait exemple de réussite en terme d’impact sur le public, le studio méritait donc bien ça.

Concernant les illustrations disons plus « libres », il était question de la mise en avant de strips dont la majeure partie était réalisée par un certain MiD au charme et à l’humour ravageur. Faisant son petit bout de chemin, on peut notamment l’apercevoir sur les pages de Digital Games, le site JV de la boîte de communication partenaire de l’exposition (Alerte Orange). Un très beau coup de pub donc, et en même temps on en redemande tellement c’est bon ! Le principe ? Simple comme bonjour et toujours frais sauf le matin, notre auteur/illustrateur nous fait partager son point de vue souvent croustillant sur l’actualité des jeux vidéo, le tout dans un style très « kid paddle » (MiD… Midam…)… Pas de photo cette fois-ci, précipitez-vous plutôt à l’exposition car ça c’est vraiment la cerise sur le gâteau.
Les autres malchanceux direction le blog de MiD, parce qu’il le vaut bien : http://latong.com/

Et puis non, en voici un petit quand même, de manière à vous convaincre de cliquer sur le lien (pour voir notamment les réflexions de l’auteur au sujet de ses créations), et puis aussi pour clore en beauté ce dossier avec un sujet moins « rétrogaming ». Plutôt follement d’actualité même.



Petite note pour présenter de manière plus entière Alerte Orange et MO5 qui ont pris en charge la mise en place l’exposition.




Alerte Orange
Agence en conseil et communication spécialiste des 15-35 ans et des marchés de l’Entertainment : jeux vidéo, musique, cinéma, bandes-dessinées…
Forte de son expertise dans le domaine du jeu vidéo, Alerte Orange s’est forgée une réputation d’artisans/créatifs en ralliant à sa cause de grandes stars comme Mario, Sam Fisher, Zelda ou les Pokémons.
MO5.COM
Association parisienne Loi 1901 ayant pour but la préservation du patrimoine informatique et vidéo ludique et de présenter un projet de réalisation d’un institut national dédié aux sciences numériques, leur utilisation et leur sauvegarde.
MO5 dispose d’un très important parc de machines anciennes, de consoles, de jeux vidéo, accessoires, logiciels et de magazines (plus de 30 000 objets historiques).
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires
Encore aucun commentaire :-( Soyez le premier !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU