Webzine de Jeux Vidéo PC et Consoles
Invité
Posté le Jeudi 28 Juillet 2011 par Itokiry,Yonnix
<< IntroductionResident Evil 2 – Quand l'horreur prend l'air ! >>

Resident Evil 1 – La naissance d'un mythe


Sortie le 1er août 1996. Dispo sur PS1, Saturn, GC, PC, NDS et Wii
Comme toute saga, Resident Evil a son commencement. Et quel commencement ! Plus de quatre millions de ventes à travers le monde, et un succès critique inconcevable pour le premier opus d’une longue lignée. Déjà à l’époque, on destinait la création du grand Shinji Mikami à un avenir radieux, aussi bien qualitativement que commercialement. Et pourtant, rien ne pouvait laisser croire qu’il en serait ainsi. En effet, ce jeu tentait de démocratiser un genre que l’on appellera plus tard le Survival Horror, genre jusqu'alors seulement représenté par Alone in the Dark, titre qui n'avait pas laissé toute la presse en extase, malgré une originalité certaine. Le principe y était simple, et n’a pas bougé depuis un bon moment maintenant : survivre dans un environnement hostile en cherchant tous les objets et mécanismes permettant d’avancer. Certes, dit comme ça c’est pas la joie, mais le moins que l’on puisse dire c’est que cela marche du tonnerre de Dieu, et qu’une fois le pad en main, tous les joueurs, ou presque, restèrent unanimes. La faute à de multiples qualités, dont une ambiance exceptionnelle, réussissant sans mal à nous faire frétiller de peur devant notre écran. C'est d'ailleurs pour cela que le soft de Capcom conserve, encore aujourd'hui, un charme certain !


La chambre des armures, un classique ! [PSX]

Au premier étage... [PSX]

Il faut dire aussi que sa prise en main était réussie, et cela en dépit d’un temps d’adaptation agaçant, dû à une jouabilité inventive. De tous temps, lorsque des développeurs créaient quelque chose de nouveau en terme de gameplay, les joueurs devaient s’y habituer, et Resident Evil n’échappe évidemment pas à la règle. Mais une fois le cap de la demie heure de jeu dépassé, aucun problème ne subsiste, à part peut-être un système de visée assez rustique, puisque nécessitant un mouvement de la part du joueur pour menacer clairement l’adversaire en face. Ce point est d’ailleurs crucial, puisque ce fût l’un des premiers à évoluer dans la série, pour devenir automatique (avant le quatrième volet du moins). Mais ceci n’était pas la seule grande qualité du titre qui en regorgeait. Comment ne pas citer sa réalisation d’orfèvre par exemple ? Avec ses décors léchés et ultra détaillés, bien que contrastant grandement avec la pixellisation des personnages typique de la Playstation. Celle-là même qui dégoûterait n’importe quel contemporain habitué à une finesse bien plus évidente, mais qui, à l’époque, était reconnue comme impressionnante de réalisme. On ne peut que reparler aussi de l'excellente bande son du jeu, alliant sans encombre horreur et action, pour créer une ambiance musicale des plus délectables. Les dialogues étaient aussi très impressionnants, puisque entièrement doublés dans un très bon anglais, même si manquant de crédibilité. 


Mais... mais... serait-ce Wesker ? [WII]

Après la porte, les zombies ! [WII]

Avec un scénario aussi simple et niais, on se demande comment Resident Evil a bien pu captiver la foule. Il vous proposait d’incarner soit Jill Valentine, soit Chris Redfield, tous deux membres de l’équipe Alpha des S.T.A.R.S., unité de policiers d’élite de Racoon City, partis à la recherche de leurs camarades de l’unité Bravo, présumée perdue en forêt. Mais ce qui devait être une simple mission de sauvetage routinière se transforme bien vite en cauchemar, quand ils se font attaquer par une bande de chiens zombifiés et qu’ils sont obligés de se replier dans un manoir peu accueillant, après avoir trouvé l’hélicoptère recherché en morceau. Ultra kitch et bourré de références et de clichés en tout genre, Resident Evil réussissait tout de même à nous captiver durant ses quelques six ou sept heures de jeu. Il était aussi pourvu de plusieurs fins dépendant des choix du joueur au cours de l’aventure, ce qui couplait à l’originalité globale du jeu une forte rejouablité. Cet opus se vît par la suite porté sur Sega Saturn ainsi que sur PC, puis revint hanter la Playstation dans un épisode au contenu amélioré et moins édulcoré sous-titré Directors Cut. Enfin, on pu réentendre parler de lui lorsque deux remakes pointèrent le bout du nez sur Nintendo DS et Gamecube. Le premier est loin d’être mémorable, puisque ne rajoutant que la maniabilité tactile à l’aventure originale, tandis que le second s’imposa comme le meilleur Survival Horror de la console en forme de cube. Simplement nommé Resident Evil, il dépassait le jeu dont il s’inspirait sur tous les plans, en proposant quelque chose de plus sombre et mature. On notera aussi que les environnements et les points de vus ont quelque peu changé, tout comme la difficulté du soft. Enfin, il s’agit de l’un des plus beaux jeux de son support, alliant avec brio décors soignés aux effets d’ombres quasis parfaits et animations 3D des personnages ne contrastant que très peu avec le reste. Il avait été question que Capcom développe aussi un remake sur Gameboy Color, mais le projet n'aboutit jamais. On peut cependant en trouver quelques images sur le web.
<< IntroductionResident Evil 2 – Quand l'horreur prend l'air ! >>
Vous appréciez cet article ?
Partagez le auprès de votre réseau pour le faire connaître !
Commentaires

28 Jul. 2011 | 08h38


Vinz
Bon résumé pour la partie jeux vidéo ^^ Pour les films... c'est pas faux. Disons qu'on aurait pu nommer autrement le premier épisode ca aurait été possible ! Après pour les goodies ils sont pas tous foncièrement mauvais je pense, mais les plus cheaps probablement.

28 Jul. 2011 | 12h15


TeddyWayne
Bravo les gars vous avez roxxxxx

28 Jul. 2011 | 19h07


itokiry
Non, effectivement, certains goodies ne sont pas ce qui se fait de pire dans ce marché très lucratif, mais dans toute la liste que j'ai épluché (et j'en ai aussi quelques unes chez moi ^^), je n'ai pas trouvé grand chose d'autre, mis à part les véritables objets de collection qui coûtent bien cher

24 Sep. 2011 | 14h19


pacool
Espérons un avenir plus radieux des prochains épisodes !
Poster un commentaire
Vous devez être inscrit pour pouvoir poster un commentaire : Inscription Rapide
PC - XBOX 360 - PS3 - WII - PSP - NDS
Jeux à surveiller
Crysis 2
Duke Nukem Forever
Marvel vs Capcom 3 : Fate of Two Worlds
Jeux qui plaisent
Little Big Planet
Les Sims 3
World of Warcraft : Cataclysm
Articles à suivre
Resident Evil
Survival Horror
Nintendo 3DS
Réseau
Faire un Crédit
Jeux Video
LesJeuxVideo Version 8.0.4 Copyright 1999-2017 | Toute copie est totalement interdite | CNIL : 1025900 | CGU